L'Instant Papillon

Partager

EP.#1 Entrer en transition

Saison 1, Ép. 1

Dans ce premier épisode, Stéphanie Grosjean part à la rencontre de Sandrine. Ses amis disent d’elle qu’elle a fait un 180° dans sa vie : à près de 40 ans, le gros burn-out qu’elle nomme son « effondrement intérieur » la terrasse et l’oblige à une remise en question profonde.


Un parcours frappé par le changement et marqué par l’engagement vers une vie et un monde plus souhaitables. Il illustre la notion de Transition intérieure et permet de faire écho au Travail qui relie développé par la philosophe américaine Joanna Macy, que l’on décrypte tout au long de l’épisode avec Vincent Wattelet.


Militant écologiste et psychologue, Vincent Wattelet a co-inititié le Réseau Transition Belgique il y a une dizaine d’années. Il est aujourd’hui écopsychologue et formateur en écopsychologie via l’association Terr'Eveille. Il fonde également Mycelium, un agent connecteur qui permet de décloisonner et de créer du dialogue entre les différents mouvements et initiatives de transition.


Le chemin de transition de Sandrine l’a menée à la co-création d’une maison de femmes en transition au sud de Bruxelles. Libellune est une espèce d’habitat partagé dédié aux femmes, pour leur permettre de vivre une transition dans un cadre bienveillant, solidaire et constructif. L'école de permaculture où elle s'est formée : Le Petit Monde de Desnié


Si vous souhaitez aller plus loin dans la thématique de la Transition intérieure, l’Université des Colibris en France commence un cycle de formations en ligne (un MOOC, jusqu’au 18 avril 2021), accessible gratuitement sur la base d’une inscription préalable. La formation est en cours mais les inscriptions restent ouvertes.


Enfin, si vous souhaitez soutenir l’Instant Papillon par du sponsoring ou via un don, rejoignez-nous sur www.linstantpapillon.be ou sur notre page Tipeee.


A bientôt !

Plus d'épisodes

11/24/2021

Ep. #6. Se reconnecter aux autres

Saison 1, Ép. 6
Dans ce 6e épisode, je pars à la rencontre de Nina, maman solo qui a fait le choix de vivre dans un habitat groupé entre femmes. Son histoire illustre un constat qui relie nombre d’initiatives de transition que j’ai pu observer ces dernières années : l’envie de créer du lien, de réenvisager nos relations, qu’elles soient amicales, familiales, amoureuses, professionnelles. Potagers collectifs, habitats groupés, quartiers durables, plateformes solidaires, coopératives, éco-lieux, ateliers partagés, coworkings, open-source, entreprises libérées… Tous cherchent à créer une alternative dans laquelle on collabore, avec la volonté de trouver une manière plus égalitaire, horizontale et créative de faire société, et d’interagir. Avec en toile de fond, de plus en plus chez certains, une volonté de remettre en question les rapports de domination impliqués dans notre société capitaliste patriarcale. Dans cette logique, l’intelligence collective et la gouvernance partagée, entre-autres, sont des outils au service de cet idéal du vivre-ensemble, qui percole aussi le milieu de l’entreprise, tâtonnant vers un management plus humain. A quelle fin ? Avec quel succès ? Avec quels obstacles ? Est-ce que "ça marche" ? C’est Dimitri qui m’aide à décortiquer tout cela, avec nuance et réalisme. Il est cofondateur de Hum, la coopérative de l’Université du Nous, spécialisée dans le travail d’accompagnement des entreprises et des organisations dans la mise en place d’une gouvernance partagée. Nina travaille désormais pour le collectif Naviguer en terre agitée. Notre fine équipe, bénévole, motivée et engagée : Stéphanie Grosjean (réalisation et production), Eva Seker (aide à la production et à l'édition), Cédric Vanstraelen (création sonore et mixage), Jennifer Ghislain pour 13zorStudio (création visuelle et communication). Envie d'en savoir plus? De nous sponsoriser? Vous trouverez un dossier de présentation ici. Envie de faire un don? Rendez-vous sur Tipeeewww.linstantpapillon.be