Partager

La couleur des mots

La couleur des mots est une mosaïque de récits et de parcours réussis, malgré les différences et la diversité des identités. "Malgré ? Ouplutôt grâce !", nous affirment celles et ceux qui témoignent de leur parcours. Des
1/14/2022

La couleur des mots - Sabyl Ghoussoub

Saison 3, Ép. 6
Sabyl GHOUSSOUB / Le liban en héritageA l’occasion de la sortie de son ouvrage "Beyrouth entre parenthèse" ed L’Antilope“Les racines sont utiles pour deux choses : les fuir et les retrouver".Cette citation emprunté à l’écrivain Samuel Brussel ouvre le deuxième roman Sabyl Ghoussoub,“Beyrouth entre parenthèses. Une pensée qui résume tout l’esprit de l'œuvre en construction de ce jeune auteur franco libanais né en 1988à Paris où s'étaient réfugiés ses parents treize ans plus tôt pour fuir l’interminable guerre civile libanaise.Sabyl Ghoussoub qui est aussi commissaire d'exposition,journaliste et photographe s’inscrit dans le mouvement de ces jeunes artistes et écrivains libanais, souvent nés dans l’exilqui s'affranchissent des carcans politiques et religieux de ce pays qui ne cicatrise pas de ses blessures de la guerre civile et porte les stigmate des conflits en cours de sesvoisinscomme la Syrie et bien sur Israël avec qui le Liban est toujours en guerre larvée.Ghoussoubmanie l'humour et la transgression bien utile pour naviguer dans la complexité et la richesse desa double identité et pour affronter les vicissitudes de l’histoire contemporaine du pays de ses origines familiales. Un pays dont la crise sanitaire a étouffé une révolution et peut être aussi le scandale de l’explosion de 2700 tonnes de nitrate d'ammonium délaissées par les autorités dans le port de Beyrouth le août 2020. C’est juste après cette date où le cœur des libanais à explosé, qu’à été publié aux éditions de l’Antilope ce deuxième roman d’un écrivain va vous surprendre par la liberté de son ton et sa légèreté malicieuse.CRÉDITS“Le Nez Juifs” et” Beyrouth entre parenthèse “édités par L’Antilope
12/14/2021

La couleur des mots - Mohamed Mbougar Sarr

Saison 3, Ép. 4
A la rencontre deMohamed Mbougar SarrLe mercredi 3 novembre 2021 l’annonce de l’attribution du prix Goncourt a secoué le monde de l’édition et séduit la totalité de la critique littéraire.“La plus secrète mémoire des hommes” est le 4eme roman de Mohamed Mbougar Sarr,auteur prodige de 31 ans, littéralement inconnu du grand public avant d’être auréolé du graal desprix littéraires. Au milieu du tourbillon provoqué par cette attribution d’un prix revenantpour la première fois de son histoire plus que centenaire à un écrivain subsaharien,cethomme brillant, discret , posé et malicieux a pris le temps de nous recevoir dans les locaux de son éditeur Philippe Rey. Dans cet épisode, en toute spontanéité,le romancier quisouvent préfère s’effacerderrière son œuvre portée et révélée, nousévoque son enfance passée dans la petite ville de Diourbel, à 150 KM à l'est de Dakar . Comment les mots «sont venus à lui», l’ainée d’une fratrie de 7 enfants. Ce sont surtout ses 3 précédents romans qu’il nous raconte dans cet entretien exclusif qui nous permet de rentrer dans son pays, «l'écriture».·2014 : La Cale (nouvelle). Ici·2015 : Terre ceinte, Éditions Présence Africaine. Ici·2017 : Silence du chœur, Éditions Présence Africaine. Ici·2018 : De purs hommes, Éditions Philippe Rey, en coédition avec Jimsaan. Ici·2021 : La Plus Secrète Mémoire des hommes, Éditions Philippe Rey, en coédition avec Jimsaan. Ici