Thésard-es

Partager

13. Javiera - Les récits d'inceste

Saison 1

Dans l’épisode d’aujourd’hui, nous recevons Javiera doctorante en histoire et en première année lorsque nous avons enregistré cet épisode en février 2020. Javiera travaille sur les récits d’inceste publiés en France entre 1986 et 2019. Dans l’épisode, elle rappelle que l’inceste concerne 6% de la population française. Depuis l’entretien, elle nous a informées de nouveaux chiffres parus en 2020: l’inceste concerne désormais 10% de françaises et français. 


Dans cet épisode, Javiera nous parle des différents supports qu’elle utilise pour sa recherche et explique l’apport de l’histoire pour révéler les permanences de discours et avoir un recul sur l’évolution du droit sur ce sujet. Elle aborde également son rapport avec l'actualité, malheureusement débordante sur son sujet. Enfin, elle nous raconte son arrivée dans la thèse, à 40 ans et ce que ça implique en terme d’intégration et de perspectives de carrière.

Les recommandations de Javiera:

Nouveau chiffres de l’inceste en 2020: https://facealinceste.fr/blog/actualites/le-nouveau-chiffre-de-l-inceste-en-france 

Eva Thomas, “Le viol du silence”, 1986; Anne Lorient, “Mes années barbares”, 2016; Léonore Le Caisne, “Un inceste ordinaire: Et pourtant tout le monde savait”, 2014; Isabelle Sézionale, “La poupée d’Archimère”, 2013; Christine Angot, “L’Inceste”, 1999.

Générique : Tileef. Contact : Instagram, Twitter @thesard_es / Email : thesard.es@gmail.com / Site internet: https://thesardes.wordpress.com/

Pour nous soutenir: https://fr.tipeee.com/thesard-es

N'hésitez pas à nous contacter pour toutes vos questions ou remarques sur ce podcast, nous y répondrons avec plaisir ! Un podcast produit et réalisé par Marianne Le Gagneur & Jeanne Perrier.

Plus d'épisodes

5/6/2021

14. Anaïs et Itane - Construire son après-thèse

Saison 1
Qu’est-ce qu’il se passe après la thèse? Qu’est-ce qu’on fait quand on ne souhaite pas poursuivre dans la recherche académique? Quelles sont les possibilités en sciences humaines et sociales? Ce questionnement peut être déstabilisant, surtout quand on ne connait presque que le monde académique et quand on pensait vouloir y faire carrière en démarrant la thèse.Pour aborder ces questions, nous recevons aujourd’hui Itane Lacrampe-Camus et Anaïs Trousselle, jeunes docteures en géographie diplômées de l’université de Montpellier.Elles partagent leur parcours doctoral, ce que c’est que faire du terrain auprès de populations migrantes, et le cheminement qui les a conduits en 2020 à créer NARRAU, leur structure de recherche en sciences humaines et sociales. Elles livrent leur réflexion personnelle sur ce sujet, et le travail d’introspection que la thèse leur a permis de faire pour en arriver à construire ce projet professionnel. Elles nous partagent également ce qu’est leur quotidien aujourd’hui, leurs satisfactions et leurs réussites dont un récent projet sur l’impact du Covid sur l’accompagnement des personnes migrantes en France, financé par la Fondation Croix Rouge et la Maison des Sciences de l’Homme SUD, mais également les défis de cette aventure comme les difficultés parfois de travailler avec de multiples interlocuteurs ou encore les inquiétudes financières.Contacter NARRAU:https://www.narrau.com/https://www.linkedin.com/company/narrau/Interview d’Itane avec ABG Asso: https://www.abg.asso.fr/fr/article/2271/fr-parole-de-docteur-itane-lacrampe-camus-phd-en-geographie-sociale-et-entrepreneuse-2271 Générique : Tileef. Contact : Instagram, Twitter @thesard_es / Email : thesard.es@gmail.com / Site internet: https://thesardes.wordpress.com/Pour nous soutenir: https://fr.tipeee.com/thesard-esN'hésitez pas à nous contacter pour toutes vos questions ou remarques sur ce podcast, nous y répondrons avec plaisir ! Un podcast produit et réalisé par Marianne Le Gagneur & Jeanne Perrier.
2/18/2021

11. Sophie - Arrêter la thèse #4

Saison 1
Pendant la thèse, on travaille sur sa thèse évidemment mais pas que… Qui ne s’est jamais retrouvé débordé par les engagements pris ça et là sur différents projets? Entre communications, articles, cours, mise en place de séminaires, investissement associatif, et parfois travail alimentaire, on peut parfois se perdre et se retrouver complètement surmené !Dans cet épisode, Sophie nous raconte comment et pourquoi elle s’est retrouvée dépassée par toutes ces activités. Mais le surmenage n’est pas la seule raison pour laquelle elle a arrêté sa thèse début 2020. Elle nous parle des réformes de l’université qui ont profondément affecté sa capacité à se projeter, du manque de reconnaissance de certains titulaires, et du paradoxe entre l’arrêt administratif de sa thèse et sa volonté de continuer la recherche autrement. Malgré une expérience difficile, Sophie évoque également les belles rencontres que lui ont permis la thèse, et son intérêt quasi intact pour son sujet de recherche.Si vous vous posez la question d’arrêter ou bien que ça ne va pas très bien avec votre thèse en ce moment, cet épisode peut être difficile à écouter, nous tenions à vous prévenir.Les recommandations de Sophie:Le roman La supplication: Tchernobyl, chronique du monde après l’apocalypse de Zvetlena Alexievitch, publié en 1997, et la série qui s’en inspire “Tchernobyl” produite par HBO.Générique : Tileef. Contact : Instagram, Twitter @thesard_es / Email : thesard.es@gmail.com. N'hésitez pas à nous contacter pour toutes vos questions ou remarques sur ce podcast, nous y répondrons avec plaisir ! Un podcast produit et réalisé par Marianne Le Gagneur & Jeanne Perrier.