Partager

cover art for S205 Marine - Quand la malice s'installe dans ton quotidien.

ZERO TO ONE

S205 Marine - Quand la malice s'installe dans ton quotidien.

Saison 2, Ep. 5
‱

🔾 Malice, dĂ©finition: penchant Ă  dire ou Ă  faire des taquineries excluant la mĂ©chancetĂ© 🔾


Les histoires comme celles de Marine sont l'une des raisons pour lesquelles j'ai eu envie de créer ce podcast. Mettre en lumiÚre ces femmes qui deviennent mÚres et qui effectuent l'une des missions les plus difficiles et les plus invisibilisées de notre société, celle de s'occuper d'un bébé. Avant l'enregistrement, Marine m'a fait part de ses inquiétudes d'avoir moins d'éléments intéressants à partager, comparée à mes autres invité.e.s, et je trouve que ce ressenti reflÚte la non-valorisation du travail immense qu'effectuent les mÚres au quotidien.


Marine n'habite pas dans le centre de Tokyo, alors le moindre de ses trajets implique une heure de train. Je vous demande de prendre une seconde et de vous imaginer enceinte, dans un train en heure de pointe, passant par les plus grosses stations de la capitale. Imaginez-vous ensuite la mĂȘme scĂšne, cette fois avec une poussette et un bĂ©bĂ©. Chaud, hein ? Je pourrais dĂ©cliner cet exercice sur tous les aspects du quotidien de Marine, mais ça ressemblerait Ă  une mĂ©ditation guidĂ©e non reposante.


Je vous propose Ă  la place d'Ă©couter son histoire, celle oĂč elle est tombĂ©e Ă  vĂ©lo enceinte, celle oĂč elle a dĂ» poser sa dĂ©mission parce que professeur de français en freelance, celle oĂč elle a fait un Tokyo - St Denis (La RĂ©union) avec son mari et son bĂ©bĂ© en une traite, mais surtout, celle oĂč Malia la malice est arrivĂ©e dans sa vie.


Je vous souhaite une bonne Ă©coute.


Grossesse et accouchement : 00'00 - 39'00 minutes

Année zéro : 39'00 - 1'49'00 minutes année zéro


Les recommandations de Marine :

  • Baby Bamboo : Tapis Ă  langer pour simplifier le changement de couches âŒđŸ‘‹đŸŒđŸ’©
  • Hamstouille : Equipe de nutritionnistes spĂ©cialisĂ©s en alimentation bĂ©bĂ©.


.

.

.

Production originale de ZERO TO ONE Productions / Musique du générique : Extraits sonore S1 / Mixage Delphine Cloarec / Pour suivre les coulisses du podcast, mettre un visage sur mes invité.e.s : Instagram / Pour soutenir le podcast sur Buy Me a Coffee / Montage, mixage par Delphine Cloarec, Stéphanie Ayusawa.

More episodes

View all episodes

  • 15. S2E15 Yuiko - Quand je suis devenue enceinte

    02:04:24
    🔾 Cet Ă©pisode aborde des sujets sensibles listĂ©s en fin de description 🔾À chacun de mes anniversaires, ma mĂšre a pour habitude de me dire : « Tu as maintenant tel Ăąge, mais si on compte selon le calendrier corĂ©en, il faut ajouter un an. » Et Ă  chaque fois, je ne comprenais rien. Aujourd’hui, j’ai compris, grĂące Ă  Yuiko pour qui l’annĂ©e zĂ©ro a commencĂ© au moment oĂč elle est devenue enceinte.Et non, ce n’est pas une faute de français, j’ai volontairement dit « devenue enceinte ».Yuiko et son mari se sont installĂ©s dans le pays de Gex en 2017 ; c’est lĂ  qu’une nouvelle version d'elle-mĂȘme est nĂ©e. FraĂźchement mariĂ©e, elle construit sa nouvelle famille et se fait baptiser. Elle « kiffe la vie au maximum », se rend Ă  des remises de prix en SlovĂ©nie, visite Venise vidĂ©e de ses touristes et puis, un jour, Macky la choisit comme maman. Dans cet Ă©pisode, Yuiko nous parle de la galĂšre pour trouver une sage-femme en zone frontaliĂšre, du pouvoir de prier avec des gens qui l’aiment et bien sĂ»r de vaches. De retour au Japon, le contraste est violent. Son mari traverse une phase dĂ©pressive, elle-mĂȘme va mal, et doit faire le deuil d’une vie imaginĂ©e en France.Bonne Ă©coute !TW : DĂ©pressionRĂ©fĂ©rences :Les maternitĂ©s de Yuiko : 等々抛産橊äșș科 Todoroki Sanfujinka  puis ć›œç«‹æˆè‚ČćŒ»ç™‚ç ”ç©¶ă‚»ăƒłă‚żăƒŒ National Center for Child Health and Development.Le film documentaire Kamisama to no Yakusoku, Prenatal Memories of Children de Norio Ogikubo.Termes :Maternal Fetal Intensive Care Unit (MFICU) : Service des grossesses pathologiques ou Ă  haut risque.PrĂ©-Ă©clampsie : La prĂ©-Ă©clampsie est une maladie de la grossesse qui associe une hypertension artĂ©rielle et la prĂ©sence de protĂ©ines dans les urines. Elle rĂ©sulte d’un dysfonctionnement du placenta. N'hĂ©sitez pas Ă  vous renseigner pour aller plus loin.Si vous traversez une phase difficile, n'hĂ©sitez pas Ă  aller chercher de l'aide auprĂšs d'un professionnel. Le premier pas est intimidant et difficile mais il vaut le coup ❀❀ ...Production originale de ZERO TO ONE Productions / Musique du gĂ©nĂ©rique : Extraits sonore S1 / Mixage Delphine Cloarec / Pour suivre les coulisses du podcast, mettre un visage sur mes invitĂ©.e.s : Instagram / Pour soutenir le podcast sur Buy Me a Coffee / Montage, mixage par Delphine Cloarec, StĂ©phanie Ayusawa. N’hĂ©sitez pas Ă  le partager Ă  vos proches, Ă  vos potes qui sont dans leur annĂ©e zĂ©ro, ou aux personnes qui n’ont peut-ĂȘtre pas compris pourquoi vous Ă©tiez moins dispo aprĂšs la naissance de votre bĂ©bĂ©.
  • 14. S2E14 Coralie - Quand le beau fait que tu supportes le moins beau

    01:32:24
    🔾 Cet Ă©pisode a Ă©tĂ© enregistrĂ© en distantiel, en prĂ©sence du bĂ©bĂ© de Coralie. Le son est parfois instable 🔾Connaissez-vous la date de naissance de Prince ? HonnĂȘtement moi non plus, je l’ignorais jusqu’à ce que Coralie me l’apprenne. J’ai toujours eu un faible pour les passionnĂ©s de musique, les Ă©couter parler me procure une sensation similaire Ă  un mini crush. C’est d’ailleurs via Request in Peace, un podcast indĂ©pendant animĂ© par deux gros connaisseurs, que mon amour pour le podcast s’est vĂ©ritablement confirmĂ©. Bref, je vous laisse imaginer ma rĂ©action au moment ou Coralie m’a racontĂ© qu’enceinte, elle passait des heures avec des Ă©couteurs collĂ©s Ă  son ventre, Ă  faire Ă©couter du Prince Ă  son fils Sora. Dans cet Ă©pisode, Coralie nous partage sa premiĂšre annĂ©e zĂ©ro, qui a commencĂ© par un parcours PMA et un accouchement qui ne s’est pas dĂ©roulĂ© exactement comme prĂ©vu. D’ailleurs rien ne se passe jamais comme prĂ©vu, comme de se voir transformĂ©e en mĂšre louve et developer une depression postpartum. Et les surprises ne s’arrĂȘtent pas la avec la dĂ©couverte de sa deuxiĂšme grossesse, en mĂȘme temps que sa voisine, quelques semaines aprĂšs s’ĂȘtre rendues ensemble Ă  Nakayama- dera, temple dĂ©diĂ© Ă  la dĂ©esse Kanon de la MisĂ©ricorde, connue pour “donner des bĂ©bĂ©s et faciliter les accouchements”J’ai envie de vous teaser plein d’autres trucs de l’histoire de Coralie, mais je vous propose Ă  la place de mettre un terme Ă  cette intro et vous laisser bercer par sa voix ponctuĂ©e de gloussements qui m’ont refait rire pendant tout le montage. Bonne Ă©coute !...Production originale de ZERO TO ONE Productions / Musique du gĂ©nĂ©rique : Extraits sonore S1 / Mixage Delphine Cloarec / Pour suivre les coulisses du podcast, mettre un visage sur mes invitĂ©.e.s : Instagram / Pour soutenir le podcast sur Buy Me a Coffee / Montage, mixage par Delphine Cloarec, StĂ©phanie Ayusawa. N’hĂ©sitez pas Ă  le partager Ă  vos proches, Ă  vos potes qui sont dans leur annĂ©e zĂ©ro, ou aux personnes qui n’ont peut-ĂȘtre pas compris pourquoi vous Ă©tiez moins dispo aprĂšs la naissance de votre bĂ©bĂ©.
  • 13. S2E13 Issam - Quand les douze premiers travaux sont les plus chauds

    01:21:00
    Il y a environ deux semaines, j’ai entamĂ© une mini digital detox. Quand je sortais me balader, mon tĂ©lĂ©phone Ă©tait volontairement fourrĂ© au fond de mon sac, pendant que j’essayais d’observer le monde qui m’entourait, en pleine conscience. Cette phrase Ă©tait absolument insupportable, je vous prie de m’excuser. Et alors que je transitais dans une des stations les plus dĂ©mesurĂ©es du monde, aka Shinjuku, une Ă©norme campagne publicitaire UT occupant des pans entiers d’affichages digitaux, Ă  attirĂ© mon attention. Le soir mĂȘme, pendant un instant de craquage, je consulte mon compte IG et dĂ©couvre Ă  ma grande surprise, que l’invitĂ© de cet Ă©pisode n’est autre que le rĂ©alisateur de cette campagne. C’est pas franchement ouf ?Issam est franco-marocain, Tania italo-roumaine, ils ont eu le gĂ©nie de trouver un prĂ©nom pour leur fille Hana, qui fonctionne dans ces quatre pays en plus du Japon. Dans cet Ă©pisode, on parlera d’envie de kakigori en dĂ©but de grossesse, de cigogne qui ramĂšne le bĂ©bĂ© Ă  dĂ©faut de pouvoir assister Ă  l’accouchement et de baptĂšme orthodoxe Ă  Tokyo. Issam nous partage aussi ses ressentis autour de l’ajustement constant pour concilier boulot - parentalitĂ© - couple et potes, parce que qui dit freelance dit boulot en flux tendu. ...Production originale de ZERO TO ONE Productions / Musique du gĂ©nĂ©rique : Extraits sonore S1 / Mixage Delphine Cloarec / Pour suivre les coulisses du podcast, mettre un visage sur mes invitĂ©.e.s : Instagram / Pour soutenir le podcast sur Buy Me a Coffee / Montage, mixage par Delphine Cloarec, StĂ©phanie Ayusawa. N’hĂ©sitez pas Ă  le partager Ă  vos proches, Ă  vos potes qui sont dans leur annĂ©e zĂ©ro, ou aux personnes qui n’ont peut-ĂȘtre pas compris pourquoi vous Ă©tiez moins dispo aprĂšs la naissance de votre bĂ©bĂ©.
  • 12. S2E12 Line Marie - Quand il y a ma rĂ©alitĂ©, sa rĂ©alitĂ© et la rĂ©alitĂ©

    01:46:26
    Le jour ou j’ai montĂ© l’épisode, il faisait grand soleil et je trouvais que la voix de Line Marie s’harmonisait super bien avec le temps. Vous voyez ce petit accent du midi qu’on tente tous d’imiter maladroitement. Line Marie aime se renseigner avant de s’engager dans quelque chose de nouveau. Elle emmagasine donc un maximum d’information sur la parentalitĂ©. DĂšs le dĂ©but, elle prend l’initiative de vĂ©rifier sa fertilitĂ© auprĂšs d’une clinique, puis affronte le challenge bureaucratique japonais pour dĂ©clarer sa grossesse et intĂ©grer une maternitĂ©. Alors que beaucoup apprĂ©hendent l’accouchement naturel, Line Marie n’a jamais doutĂ© une seule seconde de son corps. Ni mĂȘme de son fils, qui a passĂ© quelques jours en nĂ©onat’, elle Ă©tait confiante et savait que tout irait bien. Disons que tout ça, c’était le calme avant la tempĂȘte. La tempĂȘte du postpartum qui en fonction de la force du vent, nous frappe parfois brutalement au visage. Parce que mĂȘme si on planifie mĂ©ticuleusement une repartition des tĂąches, quand le manque de sommeil et les besoins primaires ne sont pas satisfaits, tout devient plus compliquĂ© Ă  exĂ©cuter. Il y a un autre sujet qui concerne en grande partie les femmes, c’est l’impact de la maternitĂ© sur nos finances, en particulier lorsque l’on travaille Ă  son compte. Pas de travail, pas d’entrĂ©es d’argent et donc perte d’autonomie financiĂšre. Du coup source de frustration, en plus des risques de prĂ©caritĂ© si sĂ©paration. Mais parler de tempĂȘte, c’est aussi oublier que derriĂšre les nuages il fait soleil. Comme en rĂ©gion PACA, oĂč Line Marie sĂ©journe, quand elle retourne en France. EntourĂ©e de sa famille c’est lĂ  qu’elle peut souffler un peu. Elle nous parle aussi bien sur de tout ces moments avec son fils qui se roule dans l’herbe, les cailloux et la terre dĂšs qu’il est en extĂ©rieur et de ses petits pieds qui gigotent dĂšs qu’il met en bouche un plat qu’il adore. Bonne Ă©coute !...Production originale de ZERO TO ONE Productions / Musique du gĂ©nĂ©rique : Extraits sonore S1 / Mixage Delphine Cloarec / Pour suivre les coulisses du podcast, mettre un visage sur mes invitĂ©.e.s : Instagram / Pour soutenir le podcast sur Buy Me a Coffee / Montage, mixage par Delphine Cloarec, StĂ©phanie Ayusawa. N’hĂ©sitez pas Ă  le partager Ă  vos proches, Ă  vos potes qui sont dans leur annĂ©e zĂ©ro, ou aux personnes qui n’ont peut-ĂȘtre pas compris pourquoi vous Ă©tiez moins dispo aprĂšs la naissance de votre bĂ©bĂ©.
  • 11. S2E11 NadĂšge - Quand ton corps n'est pas ton ennemi

    02:07:19
    J’espĂšre que vous allez bien, moi ça va car rien ne me met plus en joie que de voir des mimosas et des tulipes en fleurs / faux, y’a plein d’autres trucs mais voir le printemps s’installer c’est quand mĂȘme un Ă©norme kiff / Le printemps au Japon, c’est aussi synonyme de rentrĂ©e. Je pense donc Ă  mon invitĂ©e, NadĂšge, qui vient tout juste de reprendre le travail aprĂšs presque deux annĂ©es passĂ©es auprĂšs de sa fille. Ou peut ĂȘtre devrais-je dire, sa guerriĂšre. 💓 NadĂšge a accouchĂ© dans une maison de naissance, accompagnĂ©e de son mari, mĂ©tamorphosĂ© en coach, et de super-stagiaires masseuses de dos. Il y avait aussi ce petit tabouret en bois qui lui a fait de l’Ɠil pendant tout le travail.💓 Puis il y a eu l’aprĂšs, oĂč son bĂ©bĂ© a Ă©tĂ© transfĂ©rĂ© Ă  l’hĂŽpital parce que son cƓur Ă©tait fragile, suivi d’un sĂ©jour de plusieurs semaines pendant lesquelles NadĂšge retenait ses larmes devant le personnel mĂ©dical, pour ne pas ĂȘtre sĂ©parĂ©e de sa fille. Il n’y a pas un seul modĂšle d’annĂ©e zĂ©ro, mais personne ne devrait avoir Ă  commencer la sienne de cette maniĂšre.💓 Heureusement, l’annĂ©e zĂ©ro de NadĂšge, c’est aussi de recevoir les cadeaux de naissance les plus cools du monde, de faire un sĂ©jour sous les tropiques du Japon et de goĂ»ter comme nous tous.t.e.s Ă  la nouvelle dynamique de couple qui s’installe quand on devient parent.Bonne Ă©coute !...Production originale de ZERO TO ONE Productions / Musique du gĂ©nĂ©rique : Extraits sonore S1 / Mixage Delphine Cloarec / Pour suivre les coulisses du podcast, mettre un visage sur mes invitĂ©.e.s : Instagram / Pour soutenir le podcast sur Buy Me a Coffee / Montage, mixage par Delphine Cloarec, StĂ©phanie Ayusawa.
  • Podcasthon 2024 - Thomas fondateur de Wanna Gonna

    28:55
    Aujourd’hui c’est un Ă©pisode un peu spĂ©cial spĂ©cial car vous le savez peut-ĂȘtre, nous sommes en pleine semaine du Podcasthon ! Pendant 7 jours, plus de 300 animateurs et animatrices de podcasts se mobilisent pour mettre en valeur le monde associatif et ses valeurs. C’est une belle mobilisation, il Ă©tait naturel que ZERO TO ONE y participe.J’ai entendu parler du Podcasthon pour la premiĂšre fois l’annĂ©e derniĂšre, cela faisait quelques mois mois Ă  peine que j’avais quittĂ© mon job et j’étais en train d’explorer plusieurs pistes qui m’intĂ©ressaient. Au tout dĂ©but de cette pĂ©riode, j’ai travaillĂ© un temps pour une startup sociale et je m’occupais des Ă©vĂšnements, c’est lĂ  que j’ai croisĂ© Thomas. Pendant un moment, j’avais la flemme de faire de nouvelles rencontres, j’étais dĂ©goutĂ©e des soirĂ©es networking Ă  base de small talk et de fausses promesses. Mais avec Thomas, j’ai vite changĂ© d’avis. Lui a un travail Ă  temps plein, mais en 2020, alors qu’une grande partie du monde Ă©tait confinĂ©e et que beaucoup ont expĂ©rimentĂ© le tĂ©lĂ©travail, il a eu cette idĂ©e gĂ©niale, de crĂ©e une plateforme mettant en relation des bĂ©nĂ©voles avec des ONG pour des missions digitales. Cette plateforme s’appelle Wanna Gonna.RentrĂ©e 2023, ZTO a un atteint une vitesse de croisiĂšre, je n’avais plus de cours ni de rendus pour ma formation en ligne, j’ai donc proposĂ© Ă  Thomas de l’aider a developper les activitĂ©s de Wanna Gonna. C’est pour ça que je me suis retrouvĂ©e au fin fond de Chiba, Ă  interviewer la fondatrice chaman complĂštement fascinante de Neko Ten House, que j’ai dĂ©couvert l’association YouMeWe qui dĂ©veloppe des kit adultes clĂ© en main pour orphelins qui ont atteint la majoritĂ©.Alors, quand l’occasion s’est prĂ©sentĂ©e de participer au Podcasthon, je me suis dit vazy, il est temps de donner enfin la parole Ă  ce mec incroyable. Bonne Ă©coute !...Si vous souhaitez donner un coup de main Ă  Wanna GonnaProduction originale de ZERO TO ONE Productions / Musique du gĂ©nĂ©rique : Podcasthon / Pour suivre les coulisses du podcast, mettre un visage sur mes invitĂ©.e.s : Instagram / Pour soutenir le podcast sur Buy Me a Coffee / Montage, mixage par StĂ©phanie Ayusawa.
  • 10. S2E10 Nabila - Quand it's all about Lili & Friends

    01:22:05
    🔾 Cet Ă©pisode a Ă©tĂ© enregistrĂ© en mai 2023 en anglais et ce n’est pas notre langue maternelle 🔾Those of you who know me, know that I left a piece of my heart in Kuala Lumpur, Malaysia. It's where I experienced my first turning point as an adult, realizing that studying was important. I was enrolled in Universiti Tun Abdul Razak where I met Nabila. It was 2011. We have seen each other many times since then but then there was COVID + motherhood. Last May, we finally saw each other for the first time as mothers. Lili was only six months old, but I decided to make an exception and dedicate an episode to the story of Nabila.Nabila got married in November 2019 which means, no honeymoon for her in 2020. She decided instead to enjoy life with her husband with no urgent feeling of having a baby. But after two years, she thought “What am I doing with my life? “ And that’s how her change of heart started, with a promise to herself and god “If you let me have a baby, I will visit your house”. Nabila talks about how she organized her pregnancy with GDM, taking tiny sips of Teh Tarik. She also talks about modern confinement and how sometimes a nap is better than a massage. Last but not least, I LOVE getting my nails done but I would never think of going to a salon with my daughter. Well, guess what, Nabila is the kind of person who brings her baby everywhere, including to mani & pedi. If your reaction to this was “For real ?” then it’s time for you to listen to the story of Nabila.Nabila's maternity: Prince Court Medical Centre - Obstetrics and Gynaecology...Production originale de ZERO TO ONE Productions / Musique du gĂ©nĂ©rique : Extraits sonore S1 / Mixage Delphine Cloarec / Pour suivre les coulisses du podcast, mettre un visage sur mes invitĂ©.e.s : Instagram / Pour soutenir le podcast sur Buy Me a Coffee / Montage, mixage par Delphine Cloarec, StĂ©phanie Ayusawa.
  • 9. S2E9 Elodie - Quand un tiramisu te rĂ©conforte un peu plus que prĂ©vu.

    01:53:15
    🔾 Attention cet Ă©pisode aborde des sujets sensibles listĂ©s en fin de description 🔾Tout commence au moment oĂč Élodie s’apprĂȘte Ă  jeter son test de grossesse, le dixiĂšme en un an, dans les toilettes d’un centre commercial Ă  Singapour. C’est au moment de le mettre Ă  la poubelle qu’elle distingue LE petit signe +. Elle rejoint son mari pour lui montrer discrĂštement le test soigneusement cachĂ© dans son sac, mais sous l’effet de la surprise, Alex l’attrape pour le regarder de plus prĂšs. Le truc, c’est que lui est grand, Élodie un peu moins, elle se retrouve donc Ă  sautiller Ă  ses cĂŽtĂ©s en le suppliant d’ĂȘtre un peu plus discret. Rappelons-le, la scĂšne se dĂ©roule en plein centre commercial Ă  Singapour, et Ă  Singapour, il faut savoir bien se tenir.Vous souhaitez connaĂźtre la suite de l’histoire ? Je voudrais d’abord qu’on fasse un saut en arriĂšre, de quelques semaines. Élodie reçoit un appel de sa mĂšre lui annonçant l’une des nouvelles les plus difficiles Ă  entendre. En Ă©tat de choc, elle ressent un immense besoin de reconnecter avec son corps et donc de faire l’amour. C’est ainsi qu’elle tombe enceinte.Élodie a suivi ses sens pendant sa grossesse et son annĂ©e zĂ©ro, vous savez, la vue, l’ouĂŻe, l’odorat, le goĂ»t et le toucher. C’est pour ça qu’on pouvait la suivre Ă  la trace, grĂące aux petites coques de pistaches laissĂ©es dans chaque poubelle de salles de cours. Que son fils est passĂ© de bĂ©bĂ© Ă  Colin grĂące Ă  la photographie, que le tiramisu lui a permis de doucement sortir la tĂȘte du brouillard. De lire du Gueguen, Goldman, Benssoussan et j’en passe pour se constituer sa propre recette parentalitĂ©.Alors, je vous laisse avec votre ouĂŻe, pour dĂ©couvrir le rĂ©cit d’Élodie.Bonne Ă©coute !TW : Suicide, bipolaritĂ©, descriptions graphiques de l’accouchement, difficultĂ©s maternelleLa maternitĂ© d'Elodie Ă  Singapour : KK Women's and Children's Hospital ...Production originale de ZERO TO ONE Productions / Musique du gĂ©nĂ©rique : Extraits sonore S1 / Mixage Delphine Cloarec / Pour suivre les coulisses du podcast, mettre un visage sur mes invitĂ©.e.s : Instagram / Pour soutenir le podcast sur Buy Me a Coffee / Montage, mixage par Delphine Cloarec, StĂ©phanie Ayusawa. N’hĂ©sitez pas Ă  le partager Ă  vos proches, Ă  vos potes qui sont dans leur annĂ©e zĂ©ro, ou aux personnes qui n’ont peut-ĂȘtre pas compris pourquoi vous Ă©tiez moins dispo aprĂšs la naissance de votre bĂ©bĂ©.
  • 8. S2E8 Pauline - Quand ta gynĂ©co sautille de joie en te voyant revenir.

    01:46:40
    En mettant Ă  jour le planning de publication des Ă©pisodes de ZTO, je me suis aperçue que le podcast avait entamĂ© une sĂ©rie d'Ă©pisodes un peu spĂ©ciaux, car les histoires de mes invitĂ©es ont dĂ©passĂ© les frontiĂšres de la France et du Japon. Il y a eu Elina, en Irlande, et aujourd’hui, je suis trĂšs heureuse de vous prĂ©senter le rĂ©cit de Pauline, dont l'annĂ©e zĂ©ro s'est dĂ©roulĂ©e Ă  Bangkok, en ThaĂŻlande.Tout commence lorsque Pauline tend Ă  son mari une carte, sur laquelle elle avait inscrit "ok, on peut essayer". AprĂšs tout, pourquoi ne pas se lancer dans cette aventure quand on vit dans un environnement confortable, propice Ă  accueillir un enfant ? Ils essaient et ça fonctionne, du moins pendant quelques semaines. Mais la bonne nouvelle, selon la gynĂ©cologue, c'est qu'on peut rĂ©essayer. C'est ce qu'ils font et la gynĂ©cologue en sautille de joie.Pauline nous parle de chiffres superstitieux et d'accouchements programmĂ©s (pas le sien), du choix qu'elle a fait de faire opĂ©rer son fils Ă  8 mois, opĂ©ration qui s'est avĂ©rĂ©e plus lourde que prĂ©vue, et donc de toute l'inquiĂ©tude et culpabilitĂ© qu'elle a portĂ©e sur ses Ă©paules. Elle nous parle aussi bien sĂ»r de Yu-fai, de yoga post-natal et de massages, parce que dĂ©solĂ©e, mais on est en ThaĂŻlande ! Et bien sĂ»r de Bambi, l'association anglophone pour jeunes parents, qui a Ă©tĂ© son premier pas vers la reprise du travail.Dernier point : petit big up Ă  son mari pour les missions "va m’acheter une glace" qu'il a dĂ©ployĂ©es auprĂšs de Pauline.Bonne Ă©coute !La maternitĂ© de Pauline : Bumrungrad International HospitalL'association des parents anglophones de Bangkok : BAMBI (Bangkok Mothers & Babies International)...Production originale de ZERO TO ONE Productions / Musique du gĂ©nĂ©rique : Extraits sonore S1 / Mixage Delphine Cloarec / Pour suivre les coulisses du podcast, mettre un visage sur mes invitĂ©.e.s : Instagram / Pour soutenir le podcast sur Buy Me a Coffee / Montage, mixage par Delphine Cloarec, StĂ©phanie Ayusawa. N’hĂ©sitez pas Ă  le partager Ă  vos proches, Ă  vos potes qui sont dans leur annĂ©e zĂ©ro, ou aux personnes qui n’ont peut-ĂȘtre pas compris pourquoi vous Ă©tiez moins dispo aprĂšs la naissance de votre bĂ©bĂ©.