We Love MDR

Partager

Coexister, boys band de haut vol

Un prêtre, un rabbin et un imam réunis sur scène pour chanter ensemble : les excellents Guillaume de Tonquédec, Jonathan Cohen et Ramzy Bedia se retrouvent à former le groupe de musique “Coexister”, fondé pour relancer un producteur à la dérive et chanter le “vivre-ensemble”. Derrière et devant la caméra, Fabrice Eboué n’a reculé devant aucune vanne et va jusqu’au bout de sa démarche. Les personnages sont souvent en roue libre, en improvisation, mais costauds et bien écrits. A partir de ce sujet important et un peu lourd en France, des blagues corrosives servent une belle comédie qui conserve son message d’origine. Un grand moment de rire. Podcast animé par Daniel Andreyev avec Virginie Adane et Max Besnard. RECOMMANDATIONS Virginie Adane : pour faire écho aux faux clips de musique de “Coexister”, le film “Music and lyrics” de Marc Lawrence (2007), avec Hugh Grant qui joue un faux artiste des années 80 sur le retour, un crypto Wham. Des pastiches qui montrent un vrai amour de la pop culture. Max Besnard : “Case Départ”, le premier film de Fabrice Eboué réalisé avec Thomas N'Gijol et Lionel Steketee (2007), à voir avant “Coexister”. Et “Spinal Tap” de Rob Reiner (1984), faux documentaire sur un groupe de métal, parodie du showbizz et de l’industrie du disque. Et Daniel Andreyev : “Life of Brian” des Monty Pythons, avant tout. Et aussi “Au nom d’Anna” d’Edward Norton (2000), et “This is the end” de Seth Rogen et Evan Goldberg (2013). RETROUVEZ MDR - sur Facebook : https://www.facebook.com/MDR-100-com%C3%A9dies-fran%C3%A7aises-249107848855674/ - sur iTunes : itunes.apple.com/fr/podcast/mdr/id1192391840?mt=2 CRÉDITS MDR est un podcast de Séance radio, produit par Goom. Enregistré à l’Antenne Paris (10, rue la Vacquerie 11ème) le jeudi 12 octobre 2017. Production exécutive : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Réalisation : Jules Krot. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Générique : Corentin Kerdraon.

Plus d'épisodes

10/26/2020

Mignons les Parents d'élèves

Ép. 126
Le film le plus inoffensif de Noémie Saglio. Mais dans le bon sens. Parents d’élèves, c’est une comédie romantique, qui met en scène Vincent Dedienne, un baby-sitteur qui se fait passer pour le père de l’enfant qu’il garde auprès de son institutrice jouée par Camélia Jordana. Et tout ça, bien sûr, pour se rapprocher d’elle. Sur le thème classique du mensonge une fois de plus, cette comédie essaye quand même d’aborder beaucoup de sujets de société, voire même peut-être un peu trop. Oui, il faut savoir choisir parfois, à vouloir tout dire, on ne dit plus grand chose.Animé par Daniel Andreyev avec Yérim Sar.LA RECO DE DANIEL : «Le Nouveau» (Rudi Rosenberg, 2015), la période de l’enfance juste avant qu’ils deviennent les personnages des beaux gosses. Plein de justesse dans la période compliquée du collège où les enfants essayent de se situer.LA RECO DE YÉRIM : «Drillbit Taylor, garde du corps» (Steven Brill, 2008), à la base un homme sans domicile fixe repère 3 adolescents victimes dans leur bahut et devient leur garde du corps.et «Fist fight» (Richie Keen, 2017), quand deux professeurs finissent par se détester pAr concours de circonstances et que ça part en vrille.CRÉDITSWe Love MDR est un podcast de We Love Cinema proposé par Goom (Go on media). Directeur des contenus: Omar Erraïs.Cet épisode a été enregistré le 8 octobre 2020.Prise de son et réalisation: Mathieu Thévenon. Chargé d’édition: Dimitri Mayeur. Chargée de production: Albane Fily. Générique: Corentin Kerdraon. Production déléguée: Binge Audio. Direction de production: Joël Ronez.
10/12/2020

Mon Cousin riche, trop riche

Ép. 125
Les déboires de Picsou ? «Mon Cousin», c’est l’histoire de Pierre, joué par Vincent Lindon, ultra-riche, à la tête d’une société familiale. Qui dit société familiale, dit cousin qui rentre en scène, et avec un rôle pas des moindres : il doit signer le transfert de leurs actions communes. Classique Jan Kounen, c’est un peu inclassable. Mais malheureusement, les deux thématiques principales sont pas si bien traitées : ce n’est ni une critique du capitalisme, ni une réflexion sur la santé mentale. Déjà, il aurait peut-être fallu faire un peu moins riche, un peu moins jet privé…Animé par Daniel Andreyev avec Yérim Sar et François Oulac.LA RECO DE YÉRIM : «Date limite» (Todd Phillips, 2010), le marathon de Peter Highman pour être aux côtés de sa femme pour la naissance de leur premier enfant.LA RECO DE FRANÇOIS : «Kuroko no Basket» (Tadatoshi Fujimaki, 2017), animé où un lycéen qui fait partie d’une génération légendaire de basketteurs est considéré comme un «joueur fantôme». Alors qu’il n’a en apparence aucun talent, c’est un fait un passeur magique.LA RECO DE DANIEL : «Dobberman» (Jan Kounen, 1997), parce que Jan Kounen est toujours intéressant, et on a envie de le voir plus - du coup on re-regarde.CRÉDITSWe Love MDR est un podcast de We Love Cinema proposé par Goom (Go on media). Directeur des contenus: Omar Erraïs.Cet épisode a été enregistré le 8 octobre 2020.Prise de son et réalisation: Mathieu Thévenon. Chargé d’édition: Dimitri Mayeur. Chargée de production: Albane Fily. Générique: Corentin Kerdraon. Production déléguée: Binge Audio. Direction de production: Joël Ronez.