Partager

We Love MDR

Le podcast des comédies françaises

Et si on écoutait de la comédie française ? Daniel Andreyev vous invite chaque semaine à traiter ce qui se fait de mieux ou de pire dans notre chère comédie française. Avec une équipe de chroniqueurs drôles mais toujours
Dernier Épisode1/25/2021

Jean-Pierre Bacri, comédien sûr

Ép. 132
Le cinéma français a dit au revoir à un gars de qualité, qui a élevé le râlage au rang d’art et dont la resting bitch face servait à mieux cacher la bonté. Jean-Pierre Bacri a toujours pris le temps de bien choisir ses rôles, d’écrire ses films et de ficeler ses dialogues. Seul ou en duo avec Agnès Jaoui, son âme soeur cinématographique, la quête de qualité restera le socle de la carrière de ce comédien hors pair, aux rôles à la fois détestables et touchants, mais toujours profondément marquants.Animé par Daniel Andreyev, avec Perrine Quennesson et Yérim Sar.LA RECO DE YÉRI : «Kennedy et moi», le portrait d’un type déprimé, qui méprise ses enfants, avec Bacri en voix-off.LA RECO DE PERRINE : «Didier», l’histoire incontournable d’un chien, qui devient un mec, qui devient un footballeur, mais où on entend surtout Bacri qui parle tout seul. Et «La-Baule-les-pins», où il amène un peu de douceur à une situation compliquée, malgré son intense beauferie.LA RECO DE DANIEL : «Le goût des autres», éternellement.CRÉDITSWe Love MDR est un podcast de We Love Cinema proposé par Goom (Go on media). Directeur des contenus: Omar Erraïs.Cet épisode a été enregistré à distance en janvier 2021.Réalisation: Geoffrey Puig. Chargé d’édition: Dimitri Mayeur. Chargée de production: Albane Fily. Générique: Corentin Kerdraon. Production déléguée: Binge Audio. Direction de production: Joël Ronez.
1/25/2021

Jean-Pierre Bacri, comédien sûr

Ép. 132
Le cinéma français a dit au revoir à un gars de qualité, qui a élevé le râlage au rang d’art et dont la resting bitch face servait à mieux cacher la bonté. Jean-Pierre Bacri a toujours pris le temps de bien choisir ses rôles, d’écrire ses films et de ficeler ses dialogues. Seul ou en duo avec Agnès Jaoui, son âme soeur cinématographique, la quête de qualité restera le socle de la carrière de ce comédien hors pair, aux rôles à la fois détestables et touchants, mais toujours profondément marquants.Animé par Daniel Andreyev, avec Perrine Quennesson et Yérim Sar.LA RECO DE YÉRI : «Kennedy et moi», le portrait d’un type déprimé, qui méprise ses enfants, avec Bacri en voix-off.LA RECO DE PERRINE : «Didier», l’histoire incontournable d’un chien, qui devient un mec, qui devient un footballeur, mais où on entend surtout Bacri qui parle tout seul. Et «La-Baule-les-pins», où il amène un peu de douceur à une situation compliquée, malgré son intense beauferie.LA RECO DE DANIEL : «Le goût des autres», éternellement.CRÉDITSWe Love MDR est un podcast de We Love Cinema proposé par Goom (Go on media). Directeur des contenus: Omar Erraïs.Cet épisode a été enregistré à distance en janvier 2021.Réalisation: Geoffrey Puig. Chargé d’édition: Dimitri Mayeur. Chargée de production: Albane Fily. Générique: Corentin Kerdraon. Production déléguée: Binge Audio. Direction de production: Joël Ronez.
12/21/2020

2020, c'est l'heure du bilan

Ép. 130
Une année pas comme les autres. Bon, ça y est, on peut le dire, l’année 2020 est bientôt terminée. Et très honnêtement, on ne va pas forcément la regretter. En tout cas, les comédies françaises en ont aussi pris un coup. La preuve, c’est «Ducobu 3» la meilleure comédie françaises de l’année au box-office, oui oui. Mention excellent pour «Tout simplement noir» et ses caméos, drôle, politique et poétique. Et surtout, beaucoup d’espoir pour 2021 !Animé par Daniel Andreyev avec Perrine Quennesson et Yérim Sar.LA COMÉDIE PHARE DE L’ANNÉE DE YÉRIM : «Tout simplement noir» (Jean-Pascal Zadi, John Waxxx, 2020) sans hésitation, pour la forme, le niveau d’écriture et le format docu-fiction.LA COMÉDIE PHARE DE L’ANNÉE DE PERRINE : «Terrible Jungle» (Hugo Benamozig, David Caviglioli, 2020) pour son décalage et son écriture pas commode.LA RECO DE YÉRIM : «Adieu les cons» (Dupontel, 2020), une comédie avec un fond triste.LA RECO DE PERRINE : «Klaus», une relecture du mythe du Père Noël. Film dessin-animé en 2D. Une grosse claque visuelle, touchant, pour les grands et les petits, et en plus disponible sur Netflix.LA RECO DE DANIEL : «Emily in Paris», parce que Daniel adore les trucs nuls, et c’est tellement nul que c’est puissant. Et c’est disponible sur Netflix, aucune raison de s’en priver.CRÉDITSWe Love MDR est un podcast de We Love Cinema proposé par Goom (Go on media). Directeur des contenus: Omar Erraïs.Cet épisode a été enregistré à distance le 7 décembre 2020.Réalisation: Geoffrey Puig. Chargé d’édition: Dimitri Mayeur. Chargée de production: Albane Fily. Générique: Corentin Kerdraon. Production déléguée: Binge Audio. Direction de production: Joël Ronez.
12/8/2020

Réouverture des cinémas : pour voir quoi ?

Ép. 129
Déconfinement : quelles sont les comédies à se mettre sous la dent ? Daniel, Perrine et Hugo font le tour des sorties de fin 2020 et de début 2021. Iels ont hâte de découvrir «Mandibule», le nouveau Quentin Dupieux, «Les 2 Alfred» de Bruno Podalydès ou encore «Les Cobayes» d’Emmanuel Poulain-Arnaud. Et iels se languissent un peu moins - voire pas du tout - quant à «Tout nous sourit» de Mélissa Drigeard, ou «Les Tuche 4» d’Olivier Baroux. Attention, sans spoiler, il y a quelques bonnes surprises qui raviront les cœurs et les rires.Animé par Daniel Andreyev avec Perrine Quennesson et Hugo Alexandre.LA RECO D’HUGO : «Le monde selon Jeff Goldblum» série-documentaire sur Disney +, Jeff Goldblum va rencontrer des gens passionnés sur des sujets divers et découvre avec nous, des cosmétiques aux chaussures de sport. Il arrive parfaitement à avoir un regard très bienveillant et ouvert sur les gens qu’il rencontre tout en restant détaché.LA RECO DE PERRINE : «Mum» (Richard Laxton, disponible le 18 décembre sur la plateforme Arte). Série terriblement touchante avec pas grand chose, qui s’attarde sur ce qu’on ne filme jamais : regards, silences, et dit beaucoup de choses sur notre intimité et sur le quotidien.LA RECO DE DANIEL : Jean-Paul Belmondo : 16 films ont été mis sur Netflix. Tout n’est pas dans la grosse rigolade, mais une bonne moitié de ces 16 films sont quand même très, très drôles. CRÉDITSWe Love MDR est un podcast de We Love Cinema proposé par Goom (Go on media). Directeur des contenus: Omar Erraïs.Cet épisode a été enregistré à distance le 7 décembre 2020.Réalisation: Geoffrey Puig. Chargé d’édition: Dimitri Mayeur. Chargée de production: Albane Fily. Générique: Corentin Kerdraon. Production déléguée: Binge Audio. Direction de production: Joël Ronez.
11/23/2020

Dupontel a dit : "Adieu les cons" !

Ép. 128
Un petit côté Amélie Poulain agaçant. «Adieu les cons», c’est le dernier film du grand Albert Dupontel. Si ce n’est pas le meilleur de sa filmographie malgré une superbe Virginie Efira, c’est surtout l’occasion de revenir sur les grands classiques du réalisateur et acteur phare des comédies françaises.Animé par Daniel Andreyev avec Perrine Quennesson et Hugo Alexandre.LE FILM PRÉFÉRÉ DE DUPONTEL POUR PERRINE : «9 mois ferme» (Albert Dupontel, 2013), le plus abouti, toute la colère naturelle et renfermée à fleur de peau d’Albert Dupontel avec un vrai travail du rythme de la comédie et d’une inventivité folle. Violent et hilarant.LE FILM PRÉFÉRÉ DE DUPONTEL POUR HUGO : «Le Créateur» (Albert Dupontel, 1999), un mec qui veut faire du théâtre et qui écrit une pièce géniale complètement ivre mais il n’y arrive pas. La quintessence de DupontelLE FILM PRÉFÉRÉ DE DUPONTEL POUR DANIEL : «Bernie» (Albert Dupontel, 1996), le plus fou.LA RECO DE HUGO : Voir les sketchs de Dupontel, les one-man show pour la plupart disponibles sur Youtube.LA RECO DE PERRINE : «Dogman» (Matteo Garrone, 2018), on va prendre un personnage qui fait aussi partie des petits et va finir par devenir violent à cause d’une pression terrible.LA RECO DE DANIEL : «Le convoyeur» (Nicolas Boukhrief, 2004), un super film dramatique.L’intégrale complète de «Les idées noires» de Frankin, qui a probablement beaucoup influencé Dupontel.CRÉDITSWe Love MDR est un podcast de We Love Cinema proposé par Goom (Go on media). Directeur des contenus: Omar Erraïs.Cet épisode a été enregistré à distance le 6 novembre 2020.Réalisation: Geoffrey Puig. Chargé d’édition: Dimitri Mayeur. Chargée de production: Albane Fily. Générique: Corentin Kerdraon. Production déléguée: Binge Audio. Direction de production: Joël Ronez.
10/26/2020

Mignons les Parents d'élèves

Ép. 126
Le film le plus inoffensif de Noémie Saglio. Mais dans le bon sens. Parents d’élèves, c’est une comédie romantique, qui met en scène Vincent Dedienne, un baby-sitteur qui se fait passer pour le père de l’enfant qu’il garde auprès de son institutrice jouée par Camélia Jordana. Et tout ça, bien sûr, pour se rapprocher d’elle. Sur le thème classique du mensonge une fois de plus, cette comédie essaye quand même d’aborder beaucoup de sujets de société, voire même peut-être un peu trop. Oui, il faut savoir choisir parfois, à vouloir tout dire, on ne dit plus grand chose.Animé par Daniel Andreyev avec Yérim Sar.LA RECO DE DANIEL : «Le Nouveau» (Rudi Rosenberg, 2015), la période de l’enfance juste avant qu’ils deviennent les personnages des beaux gosses. Plein de justesse dans la période compliquée du collège où les enfants essayent de se situer.LA RECO DE YÉRIM : «Drillbit Taylor, garde du corps» (Steven Brill, 2008), à la base un homme sans domicile fixe repère 3 adolescents victimes dans leur bahut et devient leur garde du corps.et «Fist fight» (Richie Keen, 2017), quand deux professeurs finissent par se détester pAr concours de circonstances et que ça part en vrille.CRÉDITSWe Love MDR est un podcast de We Love Cinema proposé par Goom (Go on media). Directeur des contenus: Omar Erraïs.Cet épisode a été enregistré le 8 octobre 2020.Prise de son et réalisation: Mathieu Thévenon. Chargé d’édition: Dimitri Mayeur. Chargée de production: Albane Fily. Générique: Corentin Kerdraon. Production déléguée: Binge Audio. Direction de production: Joël Ronez.