Partager

Thésard-es

Le podcast qui fait parler les doctorants et doctorantes en Sciences humaines et sociales

Thésard-es, le podcast qui fait parler les doctorants et doctorantes en Sciences humaines et sociales. Qu'est-ce qu'on fait, quand on fait une thèse ? C'est quoi, le quotidien d'un-e thésard-e ? Thésard-es donne la parol
Dernier Épisode4/15/2021

13. Javiera - Les récits d'inceste

Saison 1
Dans l’épisode d’aujourd’hui, nous recevons Javiera doctorante en histoire et en première année lorsque nous avons enregistré cet épisode en février 2020. Javiera travaille sur les récits d’inceste publiés en France entre 1986 et 2019. Dans l’épisode, elle rappelle que l’inceste concerne 6% de la population française. Depuis l’entretien, elle nous a informées de nouveaux chiffres parus en 2020: l’inceste concerne désormais 10% de françaises et français. Dans cet épisode, Javiera nous parle des différents supports qu’elle utilise pour sa recherche et explique l’apport de l’histoire pour révéler les permanences de discours et avoir un recul sur l’évolution du droit sur ce sujet. Elle aborde également son rapport avec l'actualité, malheureusement débordante sur son sujet. Enfin, elle nous raconte son arrivée dans la thèse, à 40 ans et ce que ça implique en terme d’intégration et de perspectives de carrière.Les recommandations de Javiera:Nouveau chiffres de l’inceste en 2020: https://facealinceste.fr/blog/actualites/le-nouveau-chiffre-de-l-inceste-en-franceEva Thomas, “Le viol du silence”, 1986; Anne Lorient, “Mes années barbares”, 2016; Léonore Le Caisne, “Un inceste ordinaire: Et pourtant tout le monde savait”, 2014; Isabelle Sézionale, “La poupée d’Archimère”, 2013; Christine Angot, “L’Inceste”, 1999.Générique : Tileef. Contact : Instagram, Twitter @thesard_es / Email : thesard.es@gmail.com / Site internet: https://thesardes.wordpress.com/Pour nous soutenir: https://fr.tipeee.com/thesard-es N'hésitez pas à nous contacter pour toutes vos questions ou remarques sur ce podcast, nous y répondrons avec plaisir ! Un podcast produit et réalisé par Marianne Le Gagneur & Jeanne Perrier.
4/15/2021

13. Javiera - Les récits d'inceste

Saison 1
Dans l’épisode d’aujourd’hui, nous recevons Javiera doctorante en histoire et en première année lorsque nous avons enregistré cet épisode en février 2020. Javiera travaille sur les récits d’inceste publiés en France entre 1986 et 2019. Dans l’épisode, elle rappelle que l’inceste concerne 6% de la population française. Depuis l’entretien, elle nous a informées de nouveaux chiffres parus en 2020: l’inceste concerne désormais 10% de françaises et français. Dans cet épisode, Javiera nous parle des différents supports qu’elle utilise pour sa recherche et explique l’apport de l’histoire pour révéler les permanences de discours et avoir un recul sur l’évolution du droit sur ce sujet. Elle aborde également son rapport avec l'actualité, malheureusement débordante sur son sujet. Enfin, elle nous raconte son arrivée dans la thèse, à 40 ans et ce que ça implique en terme d’intégration et de perspectives de carrière.Les recommandations de Javiera:Nouveau chiffres de l’inceste en 2020: https://facealinceste.fr/blog/actualites/le-nouveau-chiffre-de-l-inceste-en-franceEva Thomas, “Le viol du silence”, 1986; Anne Lorient, “Mes années barbares”, 2016; Léonore Le Caisne, “Un inceste ordinaire: Et pourtant tout le monde savait”, 2014; Isabelle Sézionale, “La poupée d’Archimère”, 2013; Christine Angot, “L’Inceste”, 1999.Générique : Tileef. Contact : Instagram, Twitter @thesard_es / Email : thesard.es@gmail.com / Site internet: https://thesardes.wordpress.com/Pour nous soutenir: https://fr.tipeee.com/thesard-es N'hésitez pas à nous contacter pour toutes vos questions ou remarques sur ce podcast, nous y répondrons avec plaisir ! Un podcast produit et réalisé par Marianne Le Gagneur & Jeanne Perrier.
2/18/2021

11. Sophie - Arrêter la thèse #4

Saison 1
Pendant la thèse, on travaille sur sa thèse évidemment mais pas que… Qui ne s’est jamais retrouvé débordé par les engagements pris ça et là sur différents projets? Entre communications, articles, cours, mise en place de séminaires, investissement associatif, et parfois travail alimentaire, on peut parfois se perdre et se retrouver complètement surmené !Dans cet épisode, Sophie nous raconte comment et pourquoi elle s’est retrouvée dépassée par toutes ces activités. Mais le surmenage n’est pas la seule raison pour laquelle elle a arrêté sa thèse début 2020. Elle nous parle des réformes de l’université qui ont profondément affecté sa capacité à se projeter, du manque de reconnaissance de certains titulaires, et du paradoxe entre l’arrêt administratif de sa thèse et sa volonté de continuer la recherche autrement. Malgré une expérience difficile, Sophie évoque également les belles rencontres que lui ont permis la thèse, et son intérêt quasi intact pour son sujet de recherche.Si vous vous posez la question d’arrêter ou bien que ça ne va pas très bien avec votre thèse en ce moment, cet épisode peut être difficile à écouter, nous tenions à vous prévenir.Les recommandations de Sophie:Le roman La supplication: Tchernobyl, chronique du monde après l’apocalypse de Zvetlena Alexievitch, publié en 1997, et la série qui s’en inspire “Tchernobyl” produite par HBO.Générique : Tileef. Contact : Instagram, Twitter @thesard_es / Email : thesard.es@gmail.com. N'hésitez pas à nous contacter pour toutes vos questions ou remarques sur ce podcast, nous y répondrons avec plaisir ! Un podcast produit et réalisé par Marianne Le Gagneur & Jeanne Perrier.
2/18/2021

10. Laurence - Arrêter la thèse #3

Saison 1
Nommer le fait de mettre un terme à la thèse nous a posé question, en préparant ces épisodes. Quel est le bon mot ? Le terme d’échec semblait inapproprié, car si ce phénomène peut être vécu comme tel, l’épisode précédent, avec Cécile, montre aussi que l’arrêt peut être une libération. Sandrine Nicourd, elle, parle dans un article publié dans la revue Socio-logos des “Processus de désengagement dans le cadre du travail doctoral” (https://doi.org/10.4000/socio-logos.2996). Pour Laurence Reeb, que vous entendrez dans cet épisode, il faut proscrire l’usage de l’expression “abandon” de thèse, qui fait porter une responsabilité individuelle sur les doctorant·e·s, alors que ce phénomène est pourtant lié à des dysfonctionnements structurels de l’université.Finalement, nous nous sommes fixées sur le très neutre “arrêt” et son verbe “arrêter”, pour enfin laisser la parole à celles et ceux qui arrêtent et nous dire comment ils et elles ont vécu ce moment. Dans notre épisode, Laurence a parlé de sa thèse de psychologie sociale, pour laquelle elle a travaillé sur la question des stéréotypes de genre chez les garçons. Elle raconte son arrivée à la thèse, et le fait d’être payée pour exercer sa passion. Mais elle parle aussi des difficultés de trouver sa place dans un monde exigeant qu’est celui de la recherche, et de se conformer à des normes auxquelles on n’a jamais été confrontée. Finalement, elle aborde les relations difficiles au sein du laboratoire de recherche et avec ses directeur·ices de thèse.Attention, cet épisode parle aussi de burn-out et de dépression, notamment sans sa seconde moitié ; il peut donc être difficile à écouter.Bonne écoute.Générique : Tileef. Contact : Instagram, Twitter @thesard_es / Email : thesard.es@gmail.com. N'hésitez pas à nous contacter pour toutes vos questions ou remarques sur ce podcast, nous y répondrons avec plaisir ! Un podcast produit et réalisé par Marianne Le Gagneur & Jeanne Perrier.
1/28/2021

9. Cécile - Arrêter la thèse #2

Saison 1
On dit parfois qu’une bonne thèse est une thèse écrite. Mais qu’est-ce que ça produit alors, de ne pas écrire sa thèse ? Qu’est-ce qui se passe quand on ne va pas au bout ? Arrêter, comme cette série d’épisodes le montre, n’est pas évident. Certains arrêts semblent plus faciles que d’autres, car la décision s’impose vite. Mais le Manuel d’autodéfense universitaire, publié en janvier par un collectif de personnes passées par la thèse et disponible en ligne pose la question suivante : "Comment je fais pour formuler que ça ne me convient pas, alors que l'abandon est socialement, professionnellement et/ou psychologiquement inacceptable ?"Cet épisode donne la parole à Cécile, ancienne doctorante ayant arrêté en 3ème année.Cécile a expliqué ses années de thèse avec beaucoup de patience et de recul. Pour nous, son récit permet de remettre la thèse à sa place, et aide à l’envisager comme un travail. Si vous vous posez la question d’arrêter ou bien que ça ne va pas très bien avec votre thèse en ce moment, cet épisode peut être difficile à écouter, nous tenions à vous prévenir.Vous l’entendrez parler de son arrivée à la thèse, et de sa recherche sur l’économie des transports. Nous avons aussi parlé de la question du syndrôme de l’imposteur et son impact sur la santé mentale ainsi que de la question du prestige de la recherche qui peut compliquer l’expérience doctorale.Les recommandations de Cécile : Écrire les sciences sociales de Howard Becker. Ig Nobel prize, un prix parodique.Le Manuel d'autodéfense universitaire : https://academia.hypotheses.org/30161 Générique : Tileef. Contact : Instagram, Twitter @thesard_es / Email : thesard.es@gmail.com. N'hésitez pas à nous contacter pour toutes vos questions ou remarques sur ce podcast, nous y répondrons avec plaisir ! Un podcast produit et réalisé par Marianne Le Gagneur & Jeanne Perrier.
1/28/2021

8. Rapport "La face cachée du doctorat" - Arrêter la thèse #1

Saison 1
Aujourd’hui, nous vous proposons de nous intéresser à l’arrêt de thèse, sujet encore trop tabou, à travers une série de quatre épisodes, dont 3 témoignages de personnes ayant pris cette décision. Les statistiques restent vagues, et pour cause, les institutions ne s’y intéressent que trop peu. Celles et ceux qui décident de mettre un terme au processus doctorat disparaissent. Pourtant prêter attention à leurs expériences permettraient sans doute d’améliorer l’expérience doctorale pour toutes et tous.Dans la première partie de cette série, nous vous proposons d’écouter Baptiste Dethier, chercheur à l’Observatoire de la recherche et des carrières scientifiques en Belgique, et auteur d’un rapport publié en septembre 2020 consacré à l’interruption du processus doctoral en Fédération Wallonie-Bruxelles. Il explique l’importance de considérer ces interruptions comme le résultat d’un processus, faits de déséquilibres et dont l’issue est bien trop souvent très lourde psychologiquement. Il analyse le binôme encadrant/encadré, les facteurs à risque, ainsi que les dysfonctionnements institutionnels et les conséquences sur la santé mentale des concerné.es. Bien que cette étude qualitative ait été réalisée en Belgique, Baptiste insiste sur les problèmes structurels du processus doctoral qui dépassent malheureusement très largement les frontières belges. 

Le site de l'observatoire : http://www.observatoire.frs-fnrs.be/ Le rapport "La face cachée du doctorat" : http://www.observatoire.frs-fnrs.be/_media/interruptiondoctoratfullfr.pdf 3:38 : Créer un observatoire analysant la recherche et les carrières scientifiques pour penser à long terme ; 5:00: Mener une étude qualitative sur l’arrêt du doctorat pour mieux comprendre ce processus et les mécanismes derrière ; 8:00: Analyser le processus de l’arrêt du doctorat selon trois temps: conditions et motivations initiales du doctorat, son déroulé, et la prise de décision de l’interrompre ;15:02 : la mise en pratique du doctorat: l'équilibre complexe entre autonomie et besoin d’aide ; 17:08 : L’analyse du binôme encadrant.e/encadré.e ; 21:20 : Maltraitance psychologique, harcèlement et discrimination ; 22:53 : les facteurs à risque et le manque de données statistiques sur l’arrêt du doctorat ; 27:47 : Dispositifs et ressources pour les doctorant.es pour faire baisser la pression sur le binôme encadrant.e/encadré.e ; 33:00 : le point de rupture et la prise de décision d’arrêter la thèse ; 38:55 : la transition professionnelle après l’arrêt d’une thèse ; 43:10 : pistes de réflexion pour améliorer la santé mentale des doctorant.es ; 45:46 : discriminations directes et indirectes liées à la maternité ; 55:22 : points communs entre France et Belgique et recommandations sur la thèse, podcast PapaPhD, podcast Bien dans ma thèse, Whastup http://what-sup.net/ Générique : Tileef. Contact : Instagram, Twitter @thesard_es / Email : thesard.es@gmail.com. N'hésitez pas à nous contacter pour toutes vos questions ou remarques sur ce podcast, nous y répondrons avec plaisir ! Un podcast produit et réalisé par Marianne Le Gagneur & Jeanne Perrier.
1/7/2021

7. Céline - Stéréotypes de genre et permis de conduire

Saison 1
Dans l'épisode d'aujourd'hui nous recevons Céline Dentella, doctorante en psychologie sociale, qui travaille sur l’enjeu du stéréotype de genre face à l’épreuve du permis de conduire. Céline est en première année et a débuté sa thèse depuis seulement quelques mois quand nous enregistrons cet épisode : preuve en est que l’on peut parler de sa thèse a tout moment, avec toujours des choses passionnantes à dire dessus.Nous avons parlé ensemble des stéréotypes sur lesquels travaille Céline, et des méthodologies pratiquées dans sa discipline. Et nous avons aussi discuté de la sensation d’être utile ou non, en thèse, et enfin du plaisir que ressent Céline à mettre en mots ce qu’elle comprend, depuis toujours.1:30 : Découvrir la psychologie sociale et la recherche ; 5:50 : La réalité de la recherche, des transcriptions au travail sur les hypothèses ; 9:20 : La menace du stéréotype dans le permis de conduire ; 16:50 : Quelles méthodologies ? Activer le stéréotype et conditions ; 22:10 : Un bon début de thèse ; 25:20 : Le sentiment d’impuissance ; 28:00 : Lire, explorer et entrer dans son sujet ; 30:00 : Les recommandations de Céline : Mona Chollet, Sorcières ; https://www.stereotypestereomeuf.fr/Générique : Tileef. Contact : Instagram, Twitter @thesard_es / Email : thesard.es@gmail.com. N'hésitez pas à nous contacter pour toutes vos questions ou remarques sur ce podcast, nous y répondrons avec plaisir ! Un podcast produit et réalisé par Marianne Le Gagneur & Jeanne Perrier.