Partager

cover art for Climat, cultiver les solutions (1/6) - Le sorgho, céréale d’avenir

Nourrir le vivant

Climat, cultiver les solutions (1/6) - Le sorgho, céréale d’avenir

Saison 3, Ep. 1

Face aux épisodes climatiques de plus en plus extrêmes, les céréales, à la base de l’alimentation humaine et animale, sont profondément impactées. Le blé et le maïs, les deux cultures céréalières les plus produites au monde, doivent faire face à des vagues de sécheresse de plus en plus récurrentes. Face à ce constat, une céréale tropicale, le sorgho, présente des atouts indéniables. Originaire d’Afrique, cette plante s’adapte bien aux températures chaudes et résiste au manque d’eau. Que peut-on apprendre des paysans africains qui la cultivent ? Comment améliorer les programmes de sélection variétale dans un contexte de réchauffement climatique ?

 

Intervenant.es :

  • David Pot, généticien des plantes au sein de l’unité de recherche « Amélioration génétique et adaptation des plantes méditerranéennes et tropicales » (AGAP Institut) et correspondant de la filière sorgho au Cirad
  • Clarisse Barro Kondombo, sélectionneuse sorgho au sein du programme « Céréales traditionnelles » de l’INERA au Burkina Faso

Nourrir le vivant est un podcast produit par le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Écriture : Émilie Drugeon. Réalisation et mixage : Solène Moulin. Production déléguée : Binge Audio Creative. Musique originale : Julien Picard. Identité graphique : Patricia Doucet & Delphine Guard-Lavastre.

 

More episodes

View all episodes

  • 6. Climat, cultiver les solutions (6/6) - Aquaculture, halte aux antibiotiques

    14:51
    La moitié des poissons, crevettes et mollusques consommés à travers le monde est issue d’élevages. Ces dernières années, l’intensification de la production aquacole s’est accompagnée d’une utilisation abusive d’antibiotiques. Or, l’utilisation parfois inappropriée de ces médicaments favorise l’émergence et la dissémination des bactéries résistantes. C’est ce qu’on appelle l’antibiorésistance, un véritable défi pour la santé humaine, animale et environnementale à l’échelle globale. L’urgence se dessine : il faut promouvoir un usage prudent des antibiotiques, ainsi que des alternatives non médicamenteuses. C’est d’ailleurs le rôle que peuvent endosser certaines plantes dans les élevages aquacoles. Au Vietnam ou encore à Madagascar, des scientifiques s’intéressent à l’effet d’une alimentation enrichie en plantes pour les poissons. L’alternative semble très prometteuse. Avec :Samira Sarter, microbiologiste et adjointe à la direction du département Performances des systèmes de production et de transformation tropicaux (PERSYST) du CiradSeyha Duk, directeur du laboratoire de microbiologie de l'Université royale d'agriculture (Royal University of Agriculture) du CambodgeNourrir le vivant est un podcast produit par le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Écriture : Émilie Drugeon. Réalisation et mixage : Solène Moulin. Production déléguée : Binge Audio Creative. Musique originale : Julien Picard. Identité graphique : Patricia Doucet & Delphine Guard-Lavastre.
  • 5. Climat, cultiver les solutions (5/6) - L’eau en partage

    15:16
    Le manque d’eau, lié aux épisodes de sécheresse et aux pluies irrégulières, devient de plus en plus pressant pour de nombreux territoires ruraux. En Tunisie, pour éviter des conflits d’usage et améliorer la gestion des ressources, le gouvernement s’est lancé dans un immense programme participatif. En intégrant pleinement les citoyens aux prises de décisions, l’objectif est d’améliorer l’efficacité des politiques publiques et d’encourager une gestion communautaire de l’eau. De quoi inspirer de l’autre côté de la Méditerranée ?Avec :Emeline Hassenforder, chercheuse au CIRAD en ingénierie et évaluation des démarches participatives dans le domaine de la gouvernance de l'eau et des territoiresChamseddine Harrabi, ingénieur en chef en génie rural, eaux et forêts et coordinateur du projet PACTE pour la Direction de l’Aménagement et de la Conservation des terres agricoles au Ministère tunisien de l'agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêcheNourrir le vivant est un podcast produit par le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Écriture : Émilie Drugeon. Réalisation et mixage : Solène Moulin. Production déléguée : Binge Audio Creative. Musique originale : Julien Picard. Identité graphique : Patricia Doucet & Delphine Guard-Lavastre.
  • 4. Climat, cultiver les solutions (4/6) - L'élevage sahélien, source d'inspiration

    15:41
    L’élevage est accusé de participer au réchauffement climatique via les émissions de méthane issu de la digestion des ruminants. Cependant, les chiffres exprimés proviennent de mesures effectuées sur les élevages intensifs de pays du Nord. Au Sahel, l’élevage est dominé par les systèmes pastoraux, où les animaux sont mobiles. Ces derniers permettent la production de viande et de lait, mais servent aussi d’épargne, de moyens de transport de biens et produits, ou encore de moyen d’amélioration de la fertilité des sols. Une multifonctionnalité qui s’inscrit dans un territoire donné, et qui pourrait changer nos façons de percevoir l'élevage voire être une source d’inspiration. De nouveaux résultats de recherche indiquent même que les bilans carbone de ces systèmes pastoraux seraient neutres, voire négatifs.Avec :Paulo Salgado, agronome et zootechnicien au Cirad, spécialisé en nutrition animaleTamsir Mbaye, géographe-forestier et directeur du Centre National de Recherches Forestières de l’Institut sénégalais des recherches agricolesNourrir le vivant est un podcast produit par le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Écriture : Émilie Drugeon. Réalisation et mixage : Solène Moulin. Production déléguée : Binge Audio Creative. Musique originale : Julien Picard. Identité graphique : Patricia Doucet & Delphine Guard-Lavastre.
  • 3. Climat, cultiver les solutions (3/6) - Sous les arbres, le café

    18:05
    Le café est aujourd’hui principalement cultivé en monoculture et en plein soleil. Problème : ces modes de culture sont particulièrement sensibles à l’augmentation des températures ou aux excès de pluie qui se multiplient. En Amérique centrale, région très touchée par les changements climatiques, les planteurs de caféiers s’adaptent grâce à l’agroforesterie. La présence des arbres entraîne une baisse de la température au champ, protège les sols, empêche l’excès d’eau et entretient la biodiversité. Intervenants : Benoît Bertrand, sélectionneur et correspondant de la filière café au CiradEdgargo Alpizar, directeur du programme « développement durable » des activités d’ECOM, une entreprise internationale de négoce de café, au NicaraguaNourrir le vivant est un podcast produit par le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Écriture : Émilie Drugeon. Réalisation et mixage : Solène Moulin. Production déléguée : Binge Audio Creative. Musique originale : Julien Picard. Identité graphique : Patricia Doucet & Delphine Guard-Lavastre.
  • 2. Climat, cultiver les solutions (2/6) - La serre des plantes de demain

    15:55
    Comment anticiper les réactions des plantes face aux changements rapides du climat ? Les cultures d'aujourd'hui vont devoir être réinventées. Des enjeux importants se concentrent notamment autour du riz, première plante pour la consommation humaine au monde et troisième céréale la plus cultivée. Alors, pour assurer la résilience de nos systèmes agricoles, les recherches s'intensifient. Notamment dans de serres à la pointe de la technologie, qui permettent de mieux connaître les plantes et de proposer aux producteur·ices des variétés adaptées aux différents climats. Intervenant·es :- Denis Fabre, chercheur au Cirad en écophysiologie des plantes- Camila Rebolledo, éco-physiologiste, affiliée à la fois au Cirad et au Centre international d'agriculture tropicale de ColombieNourrir le vivant est un podcast produit par le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Écriture : Émilie Drugeon. Réalisation et mixage : Solène Moulin. Production déléguée : Binge Audio Creative. Musique originale : Julien Picard. Identité graphique : Patricia Doucet & Delphine Guard-Lavastre.
  • [SAISON 3] Climat, cultiver les solutions - Bande annonce

    01:29
    Le dérèglement climatique peut sembler encore abstrait. Pourtant, en France, 2022 fut l’année la plus chaude jamais enregistrée et les effets de ces températures record changent considérablement la donne. Les pratiques agricoles en particulier, doivent s’adapter à des épisodes de sécheresse ou d’intempéries de plus en plus extrêmes. Les pays du Sud sont les premiers touchés par les changements climatiques, et sont aussi les premiers à expérimenter des solutions concrètes pour l’agriculture de demain. Dans « Climat, cultiver les solutions », la troisième saison de « Nourrir le vivant » - le podcast du Cirad, vous découvrirez de nombreuses pratiques ingénieuses qui semblent relever du bon sens, mais ne sont pas suffisamment déployées aujourd’hui. De quoi inspirer une agriculture plus résiliente partout dans le monde.
  • 6. Faire vivre la biodiversité (6/6) - La vanille fait de la résistance 

    15:56
    Au niveau mondial, moins de 200 espèces de plantes cultivées participent de manière substantielle à l’alimentation humaine. Cette dépendance à une faible diversité d’espèces rend nos systèmes agricoles particulièrement fragiles face aux aléas climatiques ou aux maladies. La culture du vanillier en est un triste exemple : sur 200 espèces connues, seules 3 sont cultivées à travers le monde, et 95 % de la production mondiale de vanille repose sur une seule variété. Cette faible diversité génétique rend les cultures très sensibles aux maladies. On trouve à La Réunion une collection de vanilliers unique au monde, gérée par le Cirad, et qui a permis de mettre à jour une nouvelle variété présentant une résistance à un champignon dévastateur : la fusariose. De nombreuses variétés et espèces sont l’objet d’échanges avec les producteurs de l’île, qui les testent en conditions réelles.Avec :Carine Charron, généticienne au Cirad et responsable de la collection de vanilliers du Centre de Ressources Biologiques (CRB) Vatel à La RéunionMaryse Mounier, productrice de vanille à La RéunionNourrir le vivant est un podcast produit par le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Écriture : Émilie Drugeon. Réalisation et mixage : Benoit Laur. Production déléguée : Binge Audio Creative. Musique originale : Julien Picard. Identité graphique : Patricia Doucet & Delphine Guard-Lavastre.
  • 5. Faire vivre la biodiversité (5/6) - Des insectes protecteurs

    09:34
    Les insectes sont indispensables au maintien de nos activités agricoles : pollinisation, décomposition de la matière organique, régulation des ravageurs… Pourtant la biodiversité des insectes est en chute libre, et le recours abusif aux pesticides en est l’une des premières causes. Pour promouvoir la lutte biologique, il existe une pratique agroécologique qui a recours à des insectes « amis » des cultures, que l'on nomme les « auxiliaires ». Au Vietnam, les scientifiques participent à la diffusion de la plus ancienne forme de lutte biologique connue : l’utilisation des fourmis tisserandes pour réguler la population d’insectes ravageurs dans les vergers. Avec :Jean-Philippe Deguine, agroécologue et entomologiste au Cirad au sein de l’unité de recherche “Peuplements végétaux et bio-agresseurs en milieu tropical”, basé à Can Tho au VietnamNguyen Thi Ngoc Truc, chercheuse du SOFRI (Southern Horticultural Research Institute), basée à My Tho au VietnamNourrir le vivant est un podcast produit par le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Écriture : Émilie Drugeon. Réalisation et mixage : Benoit Laur. Production déléguée : Binge Audio Creative. Musique originale : Julien Picard. Identité graphique : Patricia Doucet & Delphine Guard-Lavastre.