Nourrir le vivant

4/1/2022

L'alimentation change le monde (6/6) - Les lois de la transition

Saison 1, Ép. 6
Pourquoi le Brésil ne parvient-il pas à modifier son système alimentaire ? Dans ce pays grand comme vingt fois la France, l’agrobusiness - c’est à dire la production agro-industrielle conventionnelle de masse – prédomine, avec un cout élevé en intrants chimiques, du fret longue distance et du gaspillage. Par ailleurs, l’agriculture entrepreneuriale monopolise plus de 75% des terres exploitables, n’en laissant qu’une infime partie pour les exploitations familiales, paysannes et autochtones. Alors, comment faire évoluer le système vers des processus et une organisation plus durables ? Eric Sabourin et Camila Lago Braga tentent d’éclaircir le rôle joué par les politiques publiques brésiliennes alimentaires et d'agroécologie dans ce phénomène.Intervenant·e·s :Eric Sabourin : chercheur au Cirad au sein de l’unité de recherche ART-DEV (Acteurs, Territoires, Ressources pour le Développement), spécialiste des politiques publiques brésiliennes relatives à l’agroécologie et l’agriculture familiale.Camila Lago Braga : agronome et sociologue, doctorante à l’université fédérale du Rio Grande do Sul à Porto Alegre, en accueil au Cirad dans l'unité ART-Dev.Nourrir le vivant est un podcast produit par le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Écriture : Émilie Drugeon. Réalisation et mixage : Benoit Laur. Production déléguée : Binge Audio Creative. Musique originale : Julien Picard. Identité graphique : Patricia Doucet & Delphine Guard-Lavastre.
3/25/2022

L'alimentation change le monde (5/6) - Les déchets agroalimentaires, sources d’énergie

Saison 1, Ép. 5
En Afrique de l’Ouest, les difficultés d’accès à l’énergie sont telles que les entreprises agroalimentaires préfèrent s’installer en ville ou dans leurs périphéries, loin des zones où sont récoltées leurs matières premières. Mais accéder à ces zones urbaines nécessite l’usage de camions polluants, l’acheminement et le stockage altèrent une partie des produits et les emplois restent concentrés en ville. Résultat : un impact environnemental négatif, beaucoup de gaspillage et du travail en moins en zone rurale. Partant de ce constat, les équipes du projet Biostar ont fait le double pari de rendre ces PME autonomes énergétiquement afin qu’elles puissent s’implanter en campagne et de limiter leurs dépendances aux énergies fossiles en valorisant leurs résidus jusqu’à présent considérés comme des déchets. Comment ? En transformant les résidus alimentaires tels que les coques, les noyaux ou encore les boues de barattage ou de pressage en énergie ! En adoptant cette solution, les entreprises pourraient voir leurs coûts de production baisser et leurs offres d’emploi augmenter.Intervenant·e·s :Joël Blin, chercheur au Cirad au sein de l’Unité BioWooEB (bio-énergie), coordinateur du projet BioStarSarata Bostal, présidente de l'Association Paoline, une PME burkinabè de transformation de la manguePlus d'informations sur le projet Biostar : https://www.cirad.fr/dans-le-monde/cirad-dans-le-monde/projets/projet-biostarNourrir le vivant est un podcast produit par le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Écriture : Émilie Drugeon. Réalisation et mixage : Benoit Laur. Production déléguée : Binge Audio Creative. Musique originale : Julien Picard. Identité graphique : Patricia Doucet & Delphine Guard-Lavastre.
3/11/2022

L'alimentation change le monde (3/6) – Qui nourrit les villes ?

Saison 1, Ép. 3
On pense souvent, à tort, que les systèmes traditionnels de distribution urbains, comme les marchés par exemple, vont disparaître au profit de systèmes plus modernes, comme les supermarchés. Pourtant, dans les villes du Sud, différentes formes d’approvisionnement coexistent et se combinent. À Hanoi, au Vietnam, pour pouvoir répondre aux besoins des foyers les plus modestes et les plus pauvres, la vente de rue côtoie les petits marchés, les boutiques - souvent tenues par des femmes -, les supermarchés et les commerces en ligne. Tout l’enjeu de cette cohabitation repose donc sur une meilleure organisation de la production par la coopération entre les différents acteurs pour garantir les bonnes pratiques en termes de qualité, d’hygiène et d’éthique. Car au-delà d’un antagonisme PME versus grande distribution, à Hanoi, les systèmes alimentaires se réinventent.Intervenant·e·s : - Paule Moustier, spécialiste de l’agriculture urbaine et directrice de l’unité de recherche MOISA au Cirad- Dao The Anh, agroéconomiste, partenaire de recherche du Cirad et vice-président de l’Académie des Sciences Agricoles au VietnamNourrir le vivant est un podcast produit par le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Écriture : Émilie Drugeon. Réalisation et mixage : Benoit Laur. Production déléguée : Binge Audio Creative. Musique originale : Julien Picard. Identité graphique : Patricia Doucet & Delphine Guard-Lavastre.
3/4/2022

L'alimentation change le monde (2/6) – Produire plus...sans pesticides

Saison 1, Ép. 2
Comment éviter qu’un plat quotidien ne devienne un produit de luxe ? La sécurité alimentaire est essentielle et, en Afrique de l’Ouest où la banane plantain est une des tubercules les plus consommées, la demande s’intensifie. Alors, pour faire face aux besoins, deux choix s’offrent aux planteuses et planteurs : augmenter les surfaces cultivées - plutôt rares - ou intensifier. Alors comment mettre à disposition les compétences techniques et les innovations scientifiques pour intensifier la culture sans pesticide et sans abîmer les ressources ? Retour sur les enjeux du maintien d’une agriculture familiale, responsable et rentable à travers l’exemple de la banane plantain. Intervenants : Sylvain Depigny, agronome au Cirad, spécialiste de la banane plantain, coordinateur du projet FABA (Formation Agricole pour la Banane plantain en Afrique)Pierre-Blaise Ango, ingénieur agronome et président du Réseau-FAR (Réseau international de Formation Agricole et Rurale)Nourrir le vivant est un podcast produit par le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Écriture : Émilie Drugeon. Réalisation et mixage : Benoit Laur. Production déléguée : Binge Audio Creative. Musique originale : Julien Picard. Identité graphique : Upian, Macha Savykine. Identité graphique saison 1 : Delphine Guard-Lavastre.
2/25/2022

L'alimentation change le monde (1/6) - La cantine autrement

Saison 1, Ép. 1
Et si on apprenait à écouter les enfants, à leur donner la parole, pour transformer nos systèmes alimentaires ? La restauration scolaire est un moment clé dans l’éducation à l’alimentation et à la santé. Et pour mettre en place des dispositifs raisonnés, la ville de Montpellier a décidé de travailler avec les enfants, les parents et les producteurs locaux pour développer le projet “Ma cantine autrement” : 25 mesures liées à la lutte contre le gaspillage, à la reconnexion avec l’agriculture, ou encore à l’éducation au bien manger. Une démarche qui inspire d’autres collectivités, comme celle de Rufisque au Sénégal, car à l’international, pour changer les façons de consommer, le plus efficace et parfois de compter sur la coordination des acteurs locaux et… sur les plus jeunes !Intervenant·es : Nicolas Bricas, socio-économiste au Cirad et président de la chaire Unesco Alimentation du monde.Luc Lignon, directeur de la politique alimentaire à la ville de Montpellier et à la métropole.Marie Massart, adjointe au Maire de Montpellier, déléguée à la politique alimentaire et l’agriculture urbaine.Nourrir le vivant est un podcast produit par le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Écriture : Émilie Drugeon. Réalisation et mixage : Benoit Laur. Production déléguée : Binge Audio Creative. Musique originale : Julien Picard. Identité graphique : Patricia Doucet & Delphine Guard-Lavastre.