Les conversations CTRLZ

Partager

Liberté d’expression en ligne et trollologie

Saison 1, Ép. 3

Alexandre Pierrin est auteur et réalisateur. Il vient de réaliser une série documentaire sur les trolls (disponible en 5 épisodes sur le site de France tv) dans lequel il s’intéresse à l’épineux sujet de la liberté d’expression sur internet à travers les portraits croisés de 5 d’entre eux qui témoignent à visages découverts. 

 

Le troll est une figure emblématique des internets mais il souffre d’une image particulièrement négative dans l’imaginaire collectif. Pourquoi ? N’est-il pas le bouc émissaire un peu facile d’une société (trop) manichéenne ? A l’image du beauf, ne sommes-nous pas tous le troll de quelqu’un ? Au-delà de la caricature du parasite toxique, n’existe-t-il pas une myriades de troll et de trollings ? Le troll n’a-t-il pas un rôle social dans nos communautés en ligne ? Et enfin, ne devrait-on pas réhabiliter ces “robins des bois de l’attention” comme les décrivait Antonio Casilli en 2012 ? 

 

Alors que les comportements en ligne sont au centre de nombreux débats de société dont les protagonistes maîtrisent souvent mal les codes de la culture web, petite séance de trollologie avec Alexandre pour décrypter la figure du troll, son ambivalence, et ce qu’elle dit des enjeux actuels autour de la haine en ligne et la liberté d’expression. 

 

Regarder "Trolls" : https://www.france.tv/documentaires/societe/trolls/


Plus d'épisodes

3/31/2021

Islamo-gauchisme : du pseudo-débat médiatique à la réalité du terrain

Saison 1, Ép. 4
Albin Wagener est enseignant-chercheur en sciences du langage à l’Université Rennes 2 et à INALCO. Il est l’auteur de nombreux travaux sur l’analyse du discours (notamment politique, institutionnel) et sur la communication numérique, les communautés en ligne, ainsi que les problématiques identitaires. L’été dernier il co-dirigeait un ouvrage intitulé “La Valeur du Désaccord” aux Editions de la Sorbonne, et en 2019, “Discours et système: Théorie systémique du discours et Analyse des représentations” chez Peter Lang.Je ne sais pas s’il a gangrené nos universités comme le prétend le ministre de l’éducation mais ce qui est certain c’est que l’islamogauchisme a gangrené certains discours politiques et surtout, nos espaces médiatiques.Au-delà de la polémique, quelle est la réalité du terrain de la recherche ? Pourquoi la décolonnialité et l’intersectionnalité sont des sujets aussi sensibles et considérés par certains comme aussi dangereux ?Pourquoi tout à coup on s’intéresse à ce qu’il se passe dans les facs ?Qu’est-ce que ce débat de société qu’on nous impose, dit du rôle politique de l’université dans nos démocraties et du pouvoir politique de la langue ?Les 2 billets d’Albin Wagener sur l’islamo-gauchisme :Le croissant et la faucille : https://sysdiscours.hypotheses.org/337 La grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf : https://sysdiscours.hypotheses.org/352 Les 2 tweets cités dans la conversation :https://twitter.com/erverrier/status/1363272131635785731 https://twitter.com/PhMarliere/status/1368568291405541380