Partager

Belle Trace

Le podcast «Belle Trace» est animé par Flo Masnada, ancienne championne de ski alpin. Choisir, décider, laisser sa trace, c’est ce qui l’a guidée pendant des années. A travers ce podcast, «Flo» donne la parole aux grands champions qu'elle a eu la...

Le podcast «Belle Trace» est animé par Flo Masnada, ancienne championne de ski alpin. Choisir, décider, laisser sa trace, c’est ce qui l’a guidée pendant des années. A travers ce podcast, «Flo» donne la parole aux grands
7/27/2022

[REDIFFUSION] Brahim Asloum : "Être petit, c’est ce qui m’a le plus perturbé dans ma vie. La boxe m’a permis de m’épanouir"

Cet été, nous vous proposons de réécouter les meilleurs épisodes de Belle Trace. Cette semaine, l'ancien boxeur Brahim Asloum, champion olympique de boxe à Sydney en 2000, est l’invité de Flo Masnada.Tout au long de cet échange, il évoque ses débuts à Bourgoin-Jallieu, son titre de champion de France UNSS et son départ pour l’INSEP où il reste quatre ans. (01:33)Dans Belle Trace, Brahim Asloum évoque aussi la recherche du beau geste dans le noble art (05:45): "Mon plaisir, c’est d’attendre la bonne ouverture", jubile-t-il.Il est évidemment question de son titre olympique à Sydney en 2000 (08:54). Il revient sur son périple qui a duré une quinzaine de jours.Issu d’une famille de boucher, il raconte une anecdote sur sa jeunesse et une histoire de petit bout de papier qui a déclenché le respect de sa famille (18:23). Brahim Asloum évoque aussi les rencontres qui ont compté dans sa carrière (21:28). Il détaille enfin en longueur sa carrière chez les professionnels (33:30)C'est tout cela que le boxeur raconte cette semaine dans le podcast "Belle Trace", sur Eurosport.Bonne écouteEcoutez d'autres épisodes de Belle Trace :Abdelatif Benazzi : "Mon premier haka ? J'ai regardé dans mon pantalon pour voir ce qu'il y avait"Samir Aït Saïd : "A Paris, ça va être un happy ending"Yannick Bestaven : "Humidité permanente, chauffage inexistant... Pendant 80 jours, on vit comme des sangliers"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport iciAnimation : Flo MasnadaProduction : Bababam
7/19/2022

[REDIFFUSION] Michaël Jérémiasz : "J'étais entre un Rafael Nadal et un Benoît Paire, j'avais besoin de bosser dur et aussi de brûler la vie"

Cet été, nous vous proposons de réécouter les meilleurs épisodes de Belle Trace. Cette semaine, l'ancien joueur de tennis fauteuil Michaël Jérémiasz est l’invité de Flo Masnada.Il évoque débord son documentaire qu'il est en train de tourner en tant que producteur. L'angle : "Comment le sport a changé la vie des personnes handicapées dans le monde depuis 150 ans". Puis il évoque son podcast (05:00) créé avec So good sur la sexualité des personnes handicapées.Il se penche ensuite sur son association "Comme les Autres" (06:05) qui propose un accompagnement social dynamisé par le sport et les sensations fortes aux personnes devenues handicapées moteur après un accident.Son accident, il en est évidemment question (11:37). Michaël Jérémiasz revient dessus et explique qu'il a mis longtemps avant de revenir sur les lieux de son accident à Avoriaz. Avant de bifurquer sur le tennis fauteuil (14:10), un sport qu'il a pratiqué à très haut niveau. Il raconte son parcours de sportif de haut niveau qui l'a mené aux Jeux Olympiques.Bonne écoute !Ecoutez d'autres épisodes de Belle Trace :Guy Drut : "Grâce aux paroles de Killy, je me suis forgé un mental de vainqueur"Samir Aït Saïd : "A Paris, ça va être un happy ending"Yannick Bestaven : "Humidité permanente, chauffage inexistant... Pendant 80 jours, on vit comme des sangliers"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport iciAnimation : Flo MasnadaProduction : Bababam
7/6/2022

Franck Cammas : Être navigateur, c’est être un mélange entre pilote de F1 et alpiniste"

Cette semaine, Flo Masnada prend le large. Pourquoi ? Elle est persuadée que, chez les sportifs, il y a un lien étroit entre les skieurs et les skippers. Sans doute parce que la montagne et la mer, parfois, aiment se côtoyer. Derrière ce podcast, une immense admiration pour les marins se cache à peine et c'est avec un plaisir infini que Flo reçoit ainsi Franck Cammas dans son podcast Belle Trace.Ce navigateur français n'est pas d'origine bretonne, mais il n'en est pas moins l'un des meilleurs skippers que la France compte parmi son équipage. Ce n'est pas pour rien qu'il a été surnommé le "Petit Mozart de la Voile".Transat Jacques-Vabre, Route du Rhum, Volvo Ocean Race, Solitaire du Figaro, Cammas a quasiment remporté toutes les courses les plus prestigieuses... à quelques exceptions près, qu'il vous explique à travers ce podcast-fleuve, où vous adorerez laisser couler les minutes...Bonne écoute !Ecoutez d'autres épisodes de Belle Trace :Raphaël Poirée : "Si nous trustons les podiums, il y a une raison, nous sommes différents"Carole Montillet : "Pour être championne olympique, j’ai pris une paire de skis que je ne connaissais pas"Antoine Kombouaré : "C'est un énorme privilège d'être l'entraîneur du club dans lequel j'ai débuté"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notrepage Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'EurosporticiAnimation : Flo MasnadaProduction : Eurosport
6/21/2022

Pelous : "Et le lundi, je voyais des gens mourir devant moi"

C'est un monument du rugby. Fabien Pelous, 118 sélections avec le XV de France, est l'invité de Florence Masnada cette semaine dans le podcast Belle Trace. L'ancien deuxième-ligne y raconte notamment comment, dans sa jeunesse, son quotidien d'étudiant dans le domaine médical a contribué à ce qu'il garde les pieds sur terre (18:17).Pelous était titulaire lors du fameux France - Nouvelle-Zélande de 1999, remporté par les Bleus en demi-finale de la Coupe du monde. Il détaille en quoi ce match est mémorable, emblématique. (2:35)Ce jour-là, Fabien Pelous n'était pas capitaine, mais il a souvent porté le brassard. "Je n'ai jamais voulu être capitaine et pourtant j'ai été capitaine de toutes les équipes dans lesquelles j'ai joué", note-t-il. (9:32)Pelous (48 ans) évoque également l'équipe de France actuelle et la façon dont il a assisté/participé à l'éclosion d'une génération qui replace le XV du Coq sur le devant de la scène (35:53). L'ex-avant de Toulouse met deux joueurs en exergue, lorsqu'on lui demande qui l'a marqué durant sa carrière (45:05) : Philippe Carbonneau - "le plus doué de sa génération" - et YannickJauzion - "qui était aussi technique que physique" - méritent plus de considération selon lui.Ecoutez d'autres épisodes de Belle Trace :Raphaël Poirée : "Si nous trustons les podiums, il y a une raison, nous sommes différents"Carole Montillet : "Pour être championne olympique, j’ai pris une paire de skis que je ne connaissais pas"Antoine Kombouaré : "C'est un énorme privilège d'être l'entraîneur du club dans lequel j'ai débuté"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notrepage Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'EurosporticiAnimation : Flo MasnadaProduction : Eurosport
6/14/2022

Karim Laghouag : "Je suis parti de l'espace et je suis revenu médaillé, incroyable"

Karim Laghouag, champion olympique de concours complet à Rio en 2016 et en bronze à Tokyo, est l'invité de Flo Masnada cette semaine dans Belle Trace.Il est bien sûr question de souvenirs olympiques pour débuter avec l'or obtenu au Brésil en 2016 qui a permis à la France de débloquer son compteur médaille. (1:30)Puis les deux évoquent Pékin 2021. D'abord remplaçant, Karim a finalement terminé capitaine d'équipe. Un parcours fantastique qu'il nous raconte en détail (05:00).Il explique les approches qui existent entre les différentes disciplines de l'équitation (08:24).Quel lien entretient-il avec ses chevaux ? Il explique le cheminement depuis les premiers entraînements jusqu'à l'obtention de la médaille olympique (13:40).En plus de l'entraînement, Karim fait appel à un préparateur mental (22:45), un moyen de se mettre dans les meilleures dispositions avant un concours.Il explique aussi que son cheval est très sensible et tactile (27:00) et comment il communique avec lui. Comment parvient-il à se préparer lui-même entre son métier d'instructeur et de cavalier professionnel (29:00) ? Il explique avoir modifié son approche pour être plus en rapport avec les efforts demandés en compétition. Par ailleurs, Karim Laghouag s'inspire d'autres sports et sportifs pour s'accomplir. (33:30)(43:30) Enfin, quel est son futur ? Actuellement, il prépare les Championnats du Monde à Rome en septembre prochain puis les Championnats d'Europe au Haras du Pin en 2023 et les Jeux Olympiques à Paris en 2024. Les JO qui seront à suivre en direct et en intégralité sur Eurosport.Ecoutez d'autres épisodes de Belle Trace :Raphaël Poirée : "Si nous trustons les podiums, il y a une raison, nous sommes différents"Carole Montillet : "Pour être championne olympique, j’ai pris une paire de skis que je ne connaissais pas"Antoine Kombouaré : "C'est un énorme privilège d'être l'entraîneur du club dans lequel j'ai débuté"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notrepage Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'EurosporticiAnimation : Flo MasnadaProduction : Eurosport