IMPRÉVISIBLE

  • 6. [Rediffusion] Émilie : La résilience par le pouvoir des mots

    21:23
    "J'ai commencé à écrire un petit peu tout mon cheminement, toutes mes questions, mes difficultés face à la maladie. Donc là, je commence vraiment à me libérer l'esprit. Je pose clairement ma douleur, c'est une façon pour moi d'exorciser tout ça." Émilie a contracté une #méningite à méningocoques lorsqu’elleavait 18 ans. Après 1 semaine de coma, elle se réveille avec des douleurs danstout le corps, sans pouvoir marcher. À force de courage et de volonté, elle apris le dessus sur la maladie, a réussi à remarcher et a écrit « Comme unpapillon », un livre qui lui a permis de mettre des mots sur son histoire.Découvrez son témoignage dans le dernier épisode de notre podcast#IMPRÉVISIBLE, accompagné de l'intervention du Dr Picherot, pédiatre,ancien chef du service pédiatrie au CHU de Nantes aujourd’hui retraité, quireviendra sur l'importance du suivi des séquelles sur le long terme. FRAN000003891 - MAT-FR-2105250 – DEC 2021
  • 5. [Rediffusion] Sandrine : se réapproprier son autonomie

    19:40
    "Ce ne sont pas les jambes qui ne tenaient pas, mais c'est que je n'avais plus d'équilibre. En fait, c'est là que j'ai commencé de me rendre compte que j'aurais quand même des séquelles pour la vie courante. J'avais perdu mon autonomie." Sandrine a 53 ans lorsqu’elle contracte une méningite. Prise devertige à chaque pas, elle ne peut plus se déplacer. Deux ans et demi plustard, grâce à sa persévérance, elle a commencé à récupérer ses capacités.Aujourd’hui, elle parvient à remarcher et conduire normalement. Elle espèrereprendre une activité professionnelle et renouer avec la danse, sa grandepassion.  FRAN000003890 - MAT-FR-2104978 - DEC 2021
  • 4. [Rediffusion] Mélanie : continuer à avancer malgré la perte de son enfant

    19:53
    "On dit la méningite c'est la raideur de nuque, la fièvre et l'apparition de petites taches, mais il n'y a pas que ça. Maël n’a développé aucun signe de la méningite apparent. C'est le ressenti d’une maman de se dire que son enfant n’est pas comme d'habitude. Et c'est à ce moment-là qu'il faut vraiment faire attention". Pour ce 4e épisode, nous avons rencontré Mélanie qui a perdu sonfils Maël d’une méningite à méningocoque à l’âge de 2 ans etdemi. Son témoignage est accompagné des mots du Dr Sylvie Rapp,la médecin généraliste de famille qui a suivi Maël durant les premières annéesde sa vie et a fait tout son possible pour apporter son aide à la famille danscette épreuve. FRAN000003889 MAT-FR-2104550 – Novembre 2021
  • 3. [Rediffusion] Valérie : le pari de la vie

    21:16
    “À ce moment-là, je prends conscience que ma vie ne sera peut être plus tout à fait comme avant. Je commence à prendre conscience que le chemin va être peut-être plus long et plus douloureux…” Pour le troisième épisode d’Imprévisible, Valérie s’est livréepour la première fois sur la méningite à méningocoque avec un purpura fulminansdont elle a été victime à 13 ans. Avec beaucoup de courage, elle nous partageson histoire, du jour où tout a basculé jusqu’à aujourd’hui, où son combat pourse reconstruire reste quotidien. FRAN000003888 MAT-FR-2104549- Novembre 2021
  • 2. [Rediffusion] Flavio : une passion plus forte que la maladie

    20:10
    “Tous mes rêves depuis tout petit, depuis que j'ai 5-6 ans, de devenir footballeur professionnel. Tous les efforts que j'ai fait : quitter la Guadeloupe, venir vivre à Clermont, etc. À ce moment-là, il y a tout qui défile et je me dis que là, c'est foutu.” - FlavioPour le second épisode d’Imprévisible, nous avons rencontréFlavio, qui a contracté une infection à méningocoques à 17 ans : il raconte unlong parcours de soin, de doutes mais surtout de lutte pour ne pas perdre sajoie de vivre et renouer autrement avec cette passion qui l’a toujours guidée.Le professeur Gaudelus, professeur de pédiatrie, complète letémoignage de Flavio en sensibilisant aux symptômes de la maladie, carfaire connaître les symptômes des méningites à méningocoques peut faire gagnerdu temps contre cette infection que contractent près de 500 personnes par an enFrance.FRAN000003887 - MAT-FR-2104378 - Octobre 2021
  • 1. [Rediffusion] Annie et Patricia : deux mamans en lutte contre la méningite 

    22:43
    "Et c'est arrivé comme ça, 8 jours après le jour de l'an... Votre vie bascule, comme ça, du jour au lendemain." - Annie Pour le premier épisode d’Imprévisible, nous avons rencontréAnnie et Patricia. Toutes deux ont perdu un enfant de laméningite à méningocoque et mènent un combat sans limites, pourinformer, aider les familles et prévenir la méningite. MAT-FR-2304305 - FRAN000005275 – Octobre 2023
  • Émilie : La résilience par le pouvoir des mots

    21:23
    "J'ai commencé à écrire un petit peu tout mon cheminement, toutes mes questions, mes difficultés face à la maladie. Donc là, je commence vraiment à me libérer l'esprit. Je pose clairement ma douleur, c'est une façon pour moi d'exorciser tout ça." Émilie a contracté une #méningite à méningocoques lorsqu’elle avait 18 ans. Après 1 semaine de coma, elle se réveille avec des douleurs dans tout le corps, sans pouvoir marcher. À force de courage et de volonté, elle a pris le dessus sur la maladie, a réussi à remarcher et a écrit « Comme un papillon », un livre qui lui a permis de mettre des mots sur son histoire. Découvrez son témoignage dans le dernier épisode de notre podcast #IMPRÉVISIBLE, accompagné de l'intervention du Dr Picherot, pédiatre, ancien chef du service pédiatrie au CHU de Nantes aujourd’hui retraité, qui reviendra sur l'importance du suivi des séquelles sur le long terme.FRAN000003891 - MAT-FR-2105250 – DEC 2021
  • Sandrine : se réapproprier son autonomie

    19:40
    "Ce ne sont pas les jambes qui ne tenaient pas, mais c'est que je n'avais plus d'équilibre. En fait, c'est là que j'ai commencé de me rendre compte que j'aurais quand même des séquelles pour la vie courante. J'avais perdu mon autonomie." Sandrine a 53 ans lorsqu’elle contracte une méningite. Prise de vertige à chaque pas, elle ne peut plus se déplacer. Deux ans et demi plus tard, grâce à sa persévérance, elle a commencé à récupérer ses capacités. Aujourd’hui, elle parvient à remarcher et conduire normalement. Elle espère reprendre une activité professionnelle et renouer avec la danse, sa grande passion. FRAN000003890 - MAT-FR-2104978 - DEC 2021
loading...