Partager

cover art for Qui a eu l'idée saugrenue d'inventer la pizza hawaïenne ?

Choses à Savoir

Qui a eu l'idée saugrenue d'inventer la pizza hawaïenne ?

Si l'on veut suivre la recette traditionnelle de la pizza, on utilisera notamment, en plus de la farine et de la levure, des tomates, de la mozzarella et du basilic. Mais aujourd'hui, on met un peu ce qu'on veut dans ce célèbre mets italien.


En effet, les restaurateurs rivalisent d'imagination. Cependant, certaines recettes surprennent plus que d'autres. C'est notamment le cas de la pizza hawaïenne.


Ajouter un fruit exotique comme l'ananas à ce plat typique de la cuisine méditerranéenne peut en effet sembler incongru à certains amateurs de pizzas. D'autres, en revanche, trouveront ce mélange sucré-salé à la fois original et savoureux.


Mais sait-on qui a eu l'idée de cette pizza hawaïenne ? Il s'agirait d'un certain Sotirios Panopoulos. Comme son nom le laisse supposer, il s'agit d'un Grec, né en 1934.


En 1954, il décide de s'installer au Canada, où il se fait appeler Sam, un prénom plus facile à utiliser dans sa nouvelle patrie. Il ouvre alors un restaurant avec ses frères.


Ils y servent notamment des burgers et des pizzas. Et un jour figure, sur le menu, la nouvelle pizza à laquelle sa composition vaudra le nom d'"hawaïenne". Nous sommes dans les années 1960. Mais comment Panopoulos en a-t-il eu l'idée ?


Interrogé à ce sujet, le cuisinier grec rappelle d'abord qu'à cette époque, au Canada, la pizza n'était pas encore un plat habituel. Les consommateurs n'étaient donc pas vraiment familiarisés avec les recettes traditionnelles.


Il était donc plus facile d'innover et d'essayer des recettes nouvelles. C'est ce que fait Sam Panopoulos. Un jour, il rentre chez lui avec une boîte d'ananas en conserve dans son sac à provisions.


Il décide d'en mettre un peu sur sa pâte à pizza. Il y ajoute du jambon et du fromage. Puis il goûte sa création et trouve le résultat succulent. Invités à la goûter, les clients plébiscitent la nouvelle pizza.


Puis il la baptise "hawaïenne" en référence à la marque de la boîte d'ananas. Depuis, son succès ne s'est pas démenti, même si, pour certains, une pizza à l'ananas n'est pas vraiment une pizza.


More episodes

View all episodes

  • Pourquoi le samouraï Yasuke est-il unique ?

    01:55
    Les samouraïs sont des figures emblématiques de l'histoire et de la culture japonaises. À partir du XVIIe siècle, le rôle de ces farouches guerriers se précise. Ils se mettent, pour la plupart, au service d'un puissant seigneur, le "daimyo".Mais certains samouraïs sont plus célèbres que d'autres. C'est le cas de Yasuke Kurosan. S'il est passé à la postérité, c'est surtout en raison de sa couleur de peau. En effet, Yasuke fut le premier samouraï noir de l'histoire du Japon. Et même le premier à venir de l'étranger, ce qui, dans ce pays longtemps replié sur lui-même, ne pouvait que marquer les esprits.On sait que Yasuke, dont on ignore le véritable nom, vient du continent africain. Mais on ne connaît pas avec certitude le pays dont il est originaire. Certains parlent du Mozambique, d'autres de l'actuel Nigéria ou encore de l'Éthiopie.Ce qui semble sûr, en revanche, c'est qu'il est pris par un marchand d'esclaves, qui l'emmène à Goa, un comptoir portugais. Il se retrouve alors au service d'un père jésuite, chargé de développer cet ordre religieux au Japon.Yasuke y arrive avec son maître en 1579. La peau d'ébène de l'esclave impressionne les Japonais, qui n'ont sans doute jamais vu d'hommes noirs.Mais la force et la haute stature du jeune homme sont également remarquées par un seigneur de guerre, Oda Nobutada. Après avoir cru que la couleur de peau de cet esclave peu ordinaire était due à la saleté, il décide de lui apprendre le "bushido", le code de conduite des samouraïs.Mais il ne peut devenir l'un de ces guerriers sans être affranchi. Oda Nobutada le libère donc de son esclavage et lui donne un nom, Yakuse. Il a aussi droit à un surnom, "Kuro san", qui veut tout simplement dire "Monsieur noir".Il reçoit aussi un sabre et une maison et devient proche de son chef, dont il porte la lance. Même s'il est protégé par le daimyo, il est méprisé par la plupart des Japonais. Finalement laissé dans une mission jésuite, on ne sait pas ce qu'il est devenu.
  • Y a-t-il des grottes sur la Lune ?

    01:56
    Je réponds de façon claire et directe à cette question en deux minutes !
  • Pourquoi Paris s'appelle Paris ?

    01:43
    Le nom de la capitale française est connu du monde entier. Et elle continue d'attirer, chaque année, des millions de touristes. Mais, au fait, pourquoi s'appelle-t-elle "Paris" ?On le sait, elle n'a pas toujours porté ce nom. Les Romains l'avaient baptisée "Lutetia", qui a donné "Lutèce" en français. Le nom faisait référence à la terre marécageuse sur laquelle s'était édifiée la cité.le changement de nom de la future capitale française coïncide avec la fin de l'Empire romain d'Occident, en 476, et l'avènement des Mérovingiens, quelques années plus tard. Quand Clovis, le premier Roi de cette dynastie, s'installe à Lutèce, au début du VIe siècle, il baptise la ville "apud Parisios". Un nom abrégé en "Paris" au IXe siècle.Ce nom ne vient pas, comme on l'a cru jusqu'au XVIIIe siècle, du prince troyen Pâris ou de la déesse égyptienne Isis, dont on aurait retrouvé une statue dans une des églises de la ville.Ce vocable est plutôt emprunté à un peuple vivant dans la région, les "Parisii". En effet, "apud Parisios" signifie "chez les Parisii". Il s'agit d'un peuple celte, dont le nom pourrait vouloir dire "ceux du chaudron". Un ustensile qui jouait un rôle notable dans certains rituels magiques des peuples celtiques.Les Parisii occupaient la région depuis au moins le IIIe siècle avant J.-C. Ils contrôlaient le trafic marchand sur la Seine, ce qui leur donnait un certain poids. Pour autant, ce n'était pas le peuple le plus puissant, puisque les Parisii étaient peut-être subordonnés aux Sénons, qui s'étaient installés dans le centre-est de la Gaule.Il se peut aussi que le suffixe celte "peri", qu'on retrouve dans le mot "Parisii", soit à l'origine du nom de la Ville Lumière. Ce suffixe veut dire "diriger" ou "ordonner".Il n'en fallait pas plus aux tenants de cette thèse pour prétendre que les Parisiens devaient leur nom à leur aptitude au commandement. C'étaient donc des chefs nés. Rappelons pour terminer que Paris n'est pas la seule ville française à devoir son nom à un peuple gaulois.
  • Quelle est la « zone de combustion des graisses » ?

    01:34
    Je réponds de façon claire et directe à cette question en deux minutes !
  • Pourquoi certaines adresses contiennent-elles « cedex » ?

    01:57
    Vous vous êtes peut-être déjà demandé à quoi pouvait correspondre le mot "CEDEX", que vous avez déjà dû écrire sur certaines enveloppes. En effet, il fait partie du libellé de certaines adresses.Mais quel sens peut bien avoir ce curieux terme ? En fait, il s'agit d'un acronyme, qui signifie "courrier d'entreprise à distribution exceptionnelle". La mention "CEDEX" est donc réservée au courrier reçu par les entreprises. Elle ne figurera jamais sur le courrier d'un particulier.Ce code se compose en principe de 5 chiffres. Les deux premiers indiquent le département dans lequel se trouve le siège social de l'entreprise. Les trois numéros suivants représentent l'identifiant attribué à chaque société.Ces 5 chiffres sont à écrire avant la mention "CEDEX", qui peut être suivie du numéro du bureau distributeur ou du numéro d'arrondissement si le courrier est adressé à Paris ou à Lyon par exemple. Enfin, il est préférable d'écrire ce code en lettres capitales.Ainsi, une adresse se terminant par "69225 Lyon CEDEX O3" signifie que le siège social de l'entreprise se trouve dans le département du Rhône, que son identifiant (fictif) est "225" et que l'adresse de la société se trouve dans le 3e arrondissement de Lyon.Cet acronyme correspond à un service spécifique, mis en place par la poste en 1972. Sa présence, sur l'enveloppe, garantit que les plis seront traités de manière prioritaire, par des bureaux de poste spécifiques.Les lettres comportant ce code seront donc envoyées à leurs destinataires dans des délais plus courts. Pour avoir le droit de faire inscrire l'acronyme "CEDEX" sur leur courrier, les entreprises doivent souscrire un abonnement payant auprès de la poste. Une fois l'abonnement validé, elles reçoivent, comme on l'a vu, un identifiant.Si un courrier adressé à un particulier ne peut pas comprendre la mention "CEDEX", un autre acronyme, "CIDEX", peut s'y voir inscrit. Signifiant "courrier individuel à distribution exceptionnelle", il repose sur le même principe que le "CEDEX", mais ne concerne que les particuliers.
  • Quelle a été la première couleur ?

    01:54
    Je réponds de façon claire et directe à cette question en deux minutes !
  • Pourquoi la prosopométamorphopsie est-elle fascinante ?

    01:52
    Certains troubles compliquent singulièrement la vie des personnes qui en souffrent. C'est le cas des patients atteints de prosopométamorphopsie. En effet, ils ne voient pas le monde, et notamment les gens qui les entourent, de la même façon que tout un chacun.Ils ne perçoivent pas les visages des autres tels qu'ils sont. Ils les voient de manière déformée. La bouche est étirée, comme un long trait qui barre le bas du visage. Les yeux aussi sont allongés en amande et les oreilles sont pointues. Enfin, des rides profondes strient le front et les joues.Bref, les personnes atteintes de ce trouble visuel rare ont l'impression que leurs amis ou leurs voisins viennent tout droit d'un film d'horreur.Mais les personnes concernées éprouvent encore d'autres sensations bizarres. Parfois, les visages se colorent de teintes vives. En face d'eux, des faces grimaçantes deviennent rouges ou vertes.Dans d'autres cas, les traits du visage semblent animés d'un perpétuel mouvement. Les déformations perçues concernent souvent tout le visage, mais il arrive qu'elles se concentrent sur certaines de ses parties, comme le nez ou la bouche. Par ailleurs, ces distorsions ne concernent pas que les personnes, mais aussi de nombreux objets.Il est à remarquer que, chez la plupart des patients, ce trouble ne se manifeste pas seulement dans la vie. S'ils regardent un visage sur une photographie, par exemple, ils remarqueront les mêmes distorsions.Le cas récent d'un homme atteint de prosopométamorphopsie a cependant attiré l'attention des scientifiques. En effet, il ne percevait rien d'anormal en regardant une photographie.Les examens pratiqués sur ce patient ont permis de mieux comprendre le mécanisme de cette curieuse maladie. Elle se produirait surtout à la suite d'un problème cérébral. Il peut notamment s'agir d'un accident vasculaire cérébral ou d'une perturbation de la circulation sanguine dans le cerveau.Dans certains cas minoritaires, cependant, ce trouble semble associé à une maladie, comme l'épilepsie ou la schizophrénie. La majeure partie des patients parvient cependant à se débarrasser de ce trouble, avec ou sans traitements.
  • Pourquoi certaines femmes furent des “cocottes” ?

    01:47
    Je réponds de façon claire et directe à cette question en deux minutes !
  • Quelle est la différence entre le goudron, le bitume et l'asphalte ?

    01:44
    Les routes sont recouvertes de goudron, de bitume et d'asphalte. On confond souvent ces revêtements routiers. Et pourtant, il existe des différences entre eux.Le goudron est fabriqué à partir du charbon. Il s'agit en fait d'un sous-produit du coke, qui s'obtient lui-même en chauffant le charbon dans des fours à très haute température et en l'absence d'air.On s'en est d'abord servi pour calfater les bateaux, puis pour revêtir les routes. Mais le goudron a tendance à se détériorer avec le temps. Il n'est donc pas adapté à des axes à fort trafic routier. Par ailleurs, ses exhalaisons ne sont pas sans risques pour la santé.C'est pourquoi le goudron est souvent remplacé par le bitume. Il s'agit d'un mélange d'hydrocarbures, qui existent à l'état naturel, sous forme de gisements souterrains ou même à l'air libre.Mais ces gisements sont assez rares. Aussi le bitume est-il le plus souvent issu de la distillation du pétrole. S'il est laissé à température ambiante, le bitume reste à l'état solide. Mais il peut se liquéfier s'il est chauffé à des températures assez élevées.Malléable et imperméable, le bitume est un matériau étanche. Il sert surtout à lier les différentes couches de la chaussée. On l'utilise pour le revêtement des routes, mais aussi des parkings ou des trottoirs.L'asphalte est également utilisé pour le revêtement des routes, mais aussi des trottoirs ou des parkings. En fait, ce terme désigne deux produits différents.Le premier est ce que l'on appelle l'asphalte naturel, une roche calcaire qui contient du bitume. Mais il existe également de l'asphalte artificiel, composé de bitume, de fins granulats et de poudres minérales.Quand il est assez épais, l'asphalte peut supporter une charge importante. Ce revêtement résistant est donc tout désigné pour revêtir les autoroutes, d'autant plus qu'il tend à étouffer les bruits.Par ailleurs, les chaussées asphaltées, qui ne demandent qu'un entretien limité, ont un aspect lisse et durent assez longtemps.