Séries Noires à la Une

Partager

Au temps de la Bête du Gévaudan

Saison 1, Ép. 4

De 1764 à 1767, une mystérieuse « bête » commet des attaques mortelles dans le Gévaudan. En France et en Europe, les campagnes de presse feuilletonnent les récits de la Bête du Gévaudan, entre mythe et réalités. La Bête fait vendre des journaux, et introduit le quotidien méconnu de la campagne dans la presse citadine. 


Intervenants 

  • Suzanne Dumouchel, spécialiste de la presse littéraire au XVIIIe siècle et autrice d'une thèse sur le sujet en 2012, responsable de la coopération internationale et coordinatrice du projet TRIPLE au CNRS.
  • Jean-Marc Moriceau, professeur à l'université de Caen et membre de l'Institut universitaire de France, spécialiste de l'histoire des sociétés rurales, du rapport des hommes avec le loup et de la Bête du Gévaudan. Il est notamment l'auteur de La Bête du Gévaudan, 1764-1767, mythe et réalités, à paraître le 5 juin 2021 aux éditions Tallandier.


Sommaire 

4’47 - Quelle est la réalité de la bête ? Comment la décrit-on ?

7’20 - Pourquoi dit-on que l’affaire arrive à un « bon moment » de l’histoire de la presse ?

9’50 - Journalisme : comment se construit l'information au XVIIIe siècle ?

14’15 - Parler de la ruralité aux lecteurs des villes. Quel imaginaire ? Quels fantasmes ?

19’00 - Quel est l’impact médiatique de la Bête du Gévaudan ?

22’00 : Échos du récit dans l’espace et dans le temps. Quels bruits à l’international et quel mythe en héritage ?

 

Archives citées, consultables sur retronews.fr :

La Gazette, 23 novembre 1764

La Gazette, 15 mars 1765


Un podcast produit en partenariat avec Wave audio.

Présentation : Thomas Baumgartner

Réalisation : Guillaume Girault

Lectures : Guillaume GIrault et Astrid Duruflé

RetroNews : Étienne Manchette, Julie Duruflé, Julien Morel

Plus d'épisodes

3/17/2021

La Commune et les Communards

Saison 1, Ép. 3
150 ans de la Commune : alors que Paris bascule, le nombre de nouveaux titres de presse explose. Dans le même temps, la presse «versaillaise» propage avec virulence sa haine de la Commune. Comment une définition des «crimes de la Commune» émerge-t-elle dans un moment politique, et quelles traces demeurent après l’expérience communarde ?IntervenantsSarah Al-Matary, maîtresse de conférences en littérature des XIXème et XXème siècle à l’Université Lyon 2, spécialisée dans les écrits anti-intellectualistes, de la presse aux œuvres de femmes et d’ouvriers, elle est co-rédactrice en chef de la Vie des idéesQuentin Deluermoz, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Paris, spécialisé en histoire sociale et culturelle du XIXème siècle, éditeur scientifique des Chroniques du Paris apache parues en 2008 au Mercure de FranceUn podcast produit en partenariat avec Wave audio.Présentation : Thomas BaumgartnerRéalisation : Guillaume GiraultLectures : Guillaume Girault et Astrid DurufléRetroNews : Étienne Manchette, Julie Duruflé, Julien MorelArchives citées, consultables sur retronews.fr :Le Monde illustré, 3 juin 1871Le Cri du peuple, 26 mars 1871Le Figaro, 13 mai 1872La République française, 17 décembre 1871Sommaire4’43 - Quel lien entre Commune et récit?8’07 - Histoire de la presse : explosion des titres et restructuration9’46 - Le journal, expression de la démocratie directe?12’44 - Rapport au réel et intertextualité16’27 - Comment deux presses rivales définissent-elles le crime?18’15 - Les femmes de la Commune21’55 - La figure de Louise Michel26’05 - Un imaginaire en héritage
5/19/2021

Avortements criminels : les « faiseuses d’anges »

Saison 1, Ép. 5
Séries Noires à la Une : la presse et le crime, un podcast de RetroNews, le site de presse de la BnFAvant la légalisation de l’avortement, elles étaient celles vers qui se tourner pour remédier à l’irréparable mais provoquaient aussi la mort sordide de centaines de jeunes femmes. La presse en dresse des portraits atroces, infernaux. Libératrices ou assassines, que penser des faiseuses d’anges, qui se sont retrouvées plus d’une fois au cœur du scandale médiatique?Construite notamment par la presse, les faits-divers et les procès qui y sont rapportés, la figure des « faiseuses d’ange » permet d’appréhender l’avortement comme un phénomène à la fois omniprésent et souterrain de la fin du XIXe siècle, au milieu du XXe siècle. C’est également parler d’un propos médiatique et moral sur le corps des femmes, entre lutte contre l'avortement et sa répression.IntervenantsClaire Blandin est historienne des médias et professeur en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Sorbonne Paris Nord. Elle a codirigé en 2018 le Manuel d’analyse de la presse magazine.Fabrice Cahen est chercheur à l’Institut National d’Études Démographiques. Historien des naissances et des politiques de population, il a signé Gouverner les moeurs: la lutte contre l'avortement en France, 1890-1950 en 2016.Archives citées, consultables sur retronews.fr :Le Droit, 9 avril 1877Gil Blas, 18 novembre 1891La Lanterne, 16 novembre 1891Gil Blas, 4 novembre 1890Sommaire5'09 - Exclusion de l'avortement et du contrôle des naissances de l'espace public7'39 - Comment la presse se positionne-t-elle vis à vis de l'avortement ?16'00 - Qui a recours à l'avortement clandestin?20'18 - La prise de parole de Séverine22'20 - La question de la dépopulation26'15 - Comment trouve-t-on une avorteuse ?27'37 - Que se passe-t-il après la grande répression de Vichy ?Un podcast produit en partenariat avec Wave audio.Présentation : Thomas BaumgartnerRéalisation : Guillaume GiraultLectures : Guillaume GIrault et Astrid DurufléRetroNews : Étienne Manchette, Julie Duruflé, Julien Morel