Partager

cover art for Épisode 14 - Robert Badinter, les combats d'une vie

Quid Juris ?

Épisode 14 - Robert Badinter, les combats d'une vie

Saison 1, Ep. 14

Cette semaine, « Quid Juris », le podcast du Club des Juristes, rend hommage à Robert Badinter, décédé le 9 février 2024 à l’âge de 95 ans. Laurent Neumann reçoit, en effet, le Président honoraire de la chambre criminelle de la Cour de Cassation, Bruno Cotte, qui fut notamment le directeur des affaires criminelles et des grâces de Robert Badinter à la Chancellerie. Co-auteur avec Robert Badinter du livre « Vladimir Poutine : l’accusation » (Fayard, 2023), Bruno Cotte revisite la carrière de l’ancien Garde des Sceaux, ses combats, leurs souvenirs communs et l’héritage qu’il laisse au droit français. Un document pour l’histoire.


Bonne écoute !

More episodes

View all episodes

  • 21. Épisode 21 - CEDH : Les avancées de la justice climatique

    32:21
    Cette semaine dans Quid Juris, Laurent Neumann reçoit Judith Rochfeld pour évoquer la justice climatique.Le 9 avril, la Cour européenne des droits de l’homme a condamné la Suisse pour inaction climatique.En quoi ce jugement est-il historique ? Quelle est sa portée ? Peut-on s’attendre à un accroissement des contentieux liés au climat ? Judith Rochfeld, Professeure de droit privé à l’Université Panthéon-Sorbonne et autrice du livre « Justice pour le climat » décrypte pour Quid Juris les avancées en matière de justice climatique. Bonne écoute !
  • 20. Épisode 20 - Le CETA est-il vraiment menacé ?

    28:44
    Cette semaine dans Quid Juris, le rejet du CETA par le Sénat menace-t-il l’accord ? Malgré son application provisoire depuis plus de sept ans, cet accord économique et commercial entre le Canada et l’Union européenne continue de diviser.En rejetant l'accord le 21 mars, les sénateurs ont une fois de plus repoussé sa ratification définitive. La France reste avec 9 autres Etats membres de l’Union européenne opposée à son entrée en vigueur. Alors, le CETA est-il en sursis ? Comment l’accord peut-il s’appliquer provisoirement ? Quelles sont les conséquences d’une telle application ? Le professeur Régis Bismuth nous éclaire sur ces questions complexes. Bonne écoute !
  • 19. Épisode 19 - Le cri d'alarme de la Défenseure des droits

    36:08
    Cette semaine à l’occasion de la publication de son rapport annuel d’activité 2023, Laurent Neumann reçoit Mme Claire Hédon, Défenseure des Droits. Celle-ci alerte sur «une banalisation des atteintes aux droits», mais aussi sur «une fragilisation éminemment préoccupante de l’autorité du juge et, au-delà, de l’Etat de droit». Saisie de près de 100.00 » réclamations en 2023, dont la plupart concerne les relations des citoyens avec les services publics, la Défenseure des droit dénonce également un « fossé » qui se creuse entre les usagers et les services publics.Quels en sont les principaux symptômes ? Quels droits fondamentaux sont en danger ? Comment renverser cette tendance ? Claire Hédon présente ici un état des lieux complet de l’année écoulée. Bonne écoute ! 
  • 18. Épisode 18 - La guerre en Ukraine

    32:26
    Cette semaine, dans un épisode spécialement consacré à l’Ukraine, Laurent Neumann reçoit le Professeur émérite de Paris Panthéon-Assas Serge Sur, expert à l’ONU, juge ad hoc à la Cour Internationale de Justice et membre de l’Académie des Sciences morales et politiques. Deux ans après le début de l’invasion russe en Ukraine, de nombreux questions juridiques restent en suspens : quel cadre juridique s’applique au conflit armé ? Le droit international est-il réellement efficient ? Qui veille à ce qu’il soit respecté ? Quelles institutions ? L’Ukraine pourrait-elle intégrer l’Otan ? Autant de questions complexe auquel Serge Sur répond avec clarté. À retrouver sur notre site et sur toutes les plateformes de podcast. Bonne écoute !
  • 17. Épisode 17 - Pôle cold case : 2 ans déjà !

    31:42
    Cette semaine, dans « Quid Juris ? », à l’occasion du deuxième anniversaire de l’unité spécialisée dans les crimes sériels et non-élucidés, Laurent Neumann reçoit Pascal Prache, le procureur du Tribunal judicaire de Nanterre. Il revient sur la création, le rôle et la particularité de ce pôle permettant aux victimes et à leurs familles, en quête de vérité et de réparation, de retrouver espoir dans la justice. Quelles affaires sont susceptibles de relever de la compétence du pôle ? Comment le pôle apporte son concours dans l’élucidation d’affaires (parfois anciennes)? Quelles sont les techniques d’investigation de cette unité unique en son genre ?  Bonne écoute !
  • 16. Épisode 16 - Le viol et la question du non-consentement

    43:01
    Cette semaine, « Quid Juris ? » débat de l’introduction de la notion de consentement dans la définition pénale du viol. Laurent Neumann reçoit pour en discuter Julia Courvoisier, avocate au barreau de Paris, pour qui le viol ne saurait se définir par l’absence de consentement et Audrey Darsonville, Professeur de droit privé et sciences criminelles à l’Université Paris-Nanterre, favorable à la thèse inverse.La controverse trouve son origine dans un projet de directive européenne qui entend procéder à l’introduction du critère du non consentement dans la définition du viol. La France, mais aussi l’Allemagne ou la Hongrie, s’y opposent pour l’heure.Quels sont les enjeux de cette éventuelle redéfinition du viol ? Pourquoi le droit pénal français est-il jusqu’alorsréfractaire à faire du non-consentement un élément de la définition du viol ?Bonne écoute ! 
  • 15. Épisode 15 - Vers la création d’un délit d’homicide routier !

    28:03
    Cette semaine Quid Juris de loi ouvre le débat sur la récente proposition de loi visant à créer un homicide routier. Laurent Neumann reçoit le député Les Républicains Éric Pauget, co-rapporteur du texte à l’Assemblée nationale, et Didier Rebut, Professeur à l’Université Paris Panthéon-Assas et directeur de l’Institut de criminologie de Paris. Tous deux s’accordent sur la nécessité de réprimer plus sévèrement que ne le permet le droit positif, des infractions qui chaque année causent des milliers de morts et plongent leurs familles comme leurs proches dans le malheur et le désarroi. Cette proposition de loi vise ainsi à conférer à certains homicides routiers une qualification propre, distincte de celle d’homicide involontaire, particulièrement inadaptée lorsqu’il est question de conducteurs sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants. Pourquoi créer une infraction spécifique et quel type de comportements devrait-elle recouvrir ? Avec quelles conséquences sur la peine encourue ? Bonne écoute !
  • 13. Épisode 13 - Le Conseil Constitutionnel fait polémique !

    33:24
    Cette semaine, Denys de Béchillon, Professeur de droit à l’Université de Pau et constitutionnaliste reconnu réagit dans Quid Juris aux attaques de certains responsables politiques à l’encontre du Conseil constitutionnel et plus généralement de l’état de droit.Le Conseil constitutionnel fait-il obstacle à l’expression de la volonté générale ? La Constitution doit-elle céder désormais face au vote du Parlement ? Bonne écoute !