Partager

cover art for Eaux souterraines : rendre visible l'invisible

Libres Échanges

Eaux souterraines : rendre visible l'invisible

Ep. 19

Ce n’est plus seulement la pollution et la qualité de l’eau qui posent problèmes, c’est aussi sa quantité.

Dans un communiqué de presse du 21 mars 2023, l’UNESCO dresse un constat alarmant : “Entre deux et trois milliards de personnes dans le monde connaissent des pénuries d’eau. Ces pénuries vont s’aggraver au cours des décennies à venir – en particulier dans les villes – si la coopération internationale dans ce domaine n’est pas renforcée ”.

Au niveau international ou national, le contrôle de l’eau redevient un enjeu majeur. 


Chapitres :


#1 Introduction 00'58


#2 Répartition 03'16


#3 Prélèvement 06:05


#4 Pays et secteurs responsables 08'12


#5 Que faire pour utiliser l'eau souterraine de manière plus responsable ? 14:52

More episodes

View all episodes

  • 25. Combattre les préjugés sur les migrants climatiques

    24:13
    La mobilité humaine désigne un changement de lieu accompli par une ou plusieurs personnes. Elle peut être l’expression d’un besoin ou d’une nécessité, elle peut être choisie ou subie, comme c’est le cas lors des guerres ou des migrations dûes au réchauffement climatique. C’est sur cette dernière forme de mobilité que nous allons aujourd’hui nous arrêter.Avec le changement climatique c’est 22O millions de personnes qui seraient conduites à migrer d’ici 2050, l’ampleur de ce phénomène interpelle, mais fait trop souvent l’objet d’analyse médiatique hâtive et d’instrumentalisation à des fins politiques. C’est dans cette volonté de dépasser les crispations et les idées reçues que nous nous interrogerons sur la migration climatique dans ce nouveau numéro de Libres Echanges. Chapitres :#1 Introduction 01:19#2 Qu’est-ce que la migration climatique. 02:03#3 Où vont les migrants ? 16’54#4 Conclusion 23’45  Extraits sonores :-  Emission de Franceinfo avec François Gemenne Nov 2023 https://www.youtube.com/watch?v=5nnnKRC-CUkDe 1’24 à 1’42 - Brut 143 millions de réfugiés d’ici 2050https://www.youtube.com/watch?v=focPP3q2ls4De 0’51 à 1’12 - AFP les migrants climatiques, nouvelles victimes du changement climatiquehttps://www.youtube.com/watch?v=2mqqqOqiVWgDe 4’31 à 4’57
  • 24. Faim zéro : un objectif inatteignable ?

    32:23
    Selon le rapporteur spécial de l’ONU, le droit à l’alimentation implique « d’avoir un accès régulier, permanent et libre (…) à une nourriture quantitativement et qualitativement adéquate et suffisante ». Il faut donc une nourriture disponible, salubre et accessible de façon stable et régulière.Pour respecter ce droit fondamental, sur les 17 objectifs de développement durable ou ODD, l’objectif n°2 est, d’ici 2030, d’éliminer la faim dans le monde. Comment atteindre cet objectif dans l’ensemble des régions du monde, y compris les plus pauvres ?Et comment réussir après une pandémie mondiale, tandis que des conflits font rage en Ukraine ou dans la bande de Gaza ? L’objectif zéro faim est-il dans ce contexte 100% crédible ? Tout particulièrement sur le continent africain où 23,5% de la population souffrent de sous-alimentation.Chapitres :#1 Introduction 01:19#2 Panorama global 02:05#3 Zoom sur l’Afrique 08:55#4 Conclusion 29:50Extraits sonores :https://www.youtube.com/watch?v=yOrgrf0MTjwJusqu’à 0:22https://www.youtube.com/watch?v=VSpg_dSQboADe 0:24 à 0:42https://www.radiofrance.fr/franceinfo/podcasts/le-monde-est-a-nous/la-faim-dans-le-monde-se-stabilise-mais-a-un-tres-haut-niveau-9253686De 01:09 à 01:26
  • 23. L’agriculture française : un leader européen à l’heure des choix

    30:31
    La France est toujours, en 2023, leader européen dans le domaine de l’agriculture devant l’Allemagne et l’Italie. Mais pour combien de temps encore ? Au sein même de l’Europe, de nombreux pays continuent à se spécialiser et viennent peu à peu nous concurrencer, y compris sur des produits qui font notre fierté et prestige à l’international.Notre modèle agricole français est-il en danger, à bout de souffle ? Est-il possible d’évoluer vers un modèle moins spécialisé, plus local et plus responsable ? Et quel est le prix à payer pour nos agriculteurs comme pour les consommateurs ?Chapitres :#1 Introduction 01:14#2 Le modèle productiviste français face à la concurrence 01:54#3 Une agriculture sans agriculteur ? 10:38#4 La qualité pour sauver notre agriculture ? 17:08#5 Conclusion : L’importance des institutions et des consommateurs, pas seulement des producteurs 26:56Extraits sonores :https://www.reussir.fr/video-valery-giscard-destaing-et-lagriculture-en-4-citations  de 00'25 à 00'38https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/crise-des-eleveurs/agriculture-la-souverainete-alimentaire-de-la-france-est-elle-menacee_5395048.htmljusqu'à 00'17 et de 01'30 à 01'36https://www.youtube.com/watch?v=_yk2ykCVUmIde 36'10 à 36'38
  • 22. Douanier : un protecteur sous-estimé de l'environnement

    32:43
    En 2022, l’OMC plaçait pour la première fois la protection de l’environnement au cœur de son rapport annuel sur le commerce mondial. Lentement mais sûrement, l’enjeu environnemental s’inscrivait comme prioritaire à toutes les échelles institutionnelles et politiques.Encore faut-il appliquer sur le terrain les objectifs fixés par les institutions politiques.Il existe un acteur, encore trop souvent caricaturé, qui œuvre pour une régulation du commerce mondial et la protection de l’environnement. Cet acteur mystère n’est autre que le douanier.Chapitres :#1 Introduction 01'01#2 Douanier : contrôleur ou protecteur ? 02'00#3 Évolution du droit de l’environnement 08'10#4 Droit de la responsabilité pour l’environnement 19'22#5 Conclusion 29'18Extraits sonores :https://www.youtube.com/watch?v=1hLIpJ53y70jusqu'à 00'18https://information.tv5monde.com/international/france-trafic-danimaux-la-douane-de-laeroport-de-paris-1876451jusqu'à 00'21
  • 21. Être ou ne pas être productif au travail

    29:12
    Quel employeur n’a jamais rêvé de voir ses salariés abattre le travail plus vite, obtenir des résultats plus précis et boucler l’ensemble de leurs dossiers avant les dead lines ? De son côté, quel salarié n’a pas rêvé de terminer plus tôt sa journée, pour retrouver sa famille, ses amis, pour s’adonner à ses passions ou simplement pour rêvasser.Ce rapport entre temps passé au travail et tâche réalisée porte un nom bien connu : la productivité.Mais, à qui profite-t-elle ?Chapitres :#1 Introduction 00'57#2 Description des mécanismes 01'30#3 Impact de la productivité 10'25#4 Effets négatifs de la baisse de productivité 17'42#5 Conclusion 26'20Extraits sonores :https://www.radiofrance.fr/franceinfo/podcasts/le-vrai-du-faux/la-productivite-francaise-est-elle-en-train-de-s-effondrer-comme-l-affirme-valerie-rabault-9956900de 00'16 à 00'23https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/histoires-economiques/histoires-economiques-du-jeudi-11-mai-2023-8512250de 00'11 à 00'27https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/le-billet-economique/faut-il-vraiment-s-inquieter-d-une-baisse-de-la-productivite-dans-le-monde-1332901de 00'24 à 00'38
  • 20. Gagner la guerre, perdre l'environnement ?

    23:24
    Outre le coût humain, une guerre a un coût économique : 411 milliards de dollars, c’est le budget estimé pour la reconstruction de l’Ukraine, selon la Banque Mondiale.Mais la guerre a aussi un coût écologique. On pense en premier lieu aux dégâts et dommages directs provoqués par les opérations militaires, et leurs conséquences, à parfois très long terme, comme à Nagasaki et Hiroshima.Ou, plus récemment, en Ukraine, avec l’explosion du barrage de Kakhovka, qualifiée de « plus grand écocide en Ukraine depuis le début de l'invasion à grande échelle » par le ministre ukrainien de l'environnement Oleksandr Krasnolutskyi.Selon les autorités, cet effondrement risque d’entraîner la contamination des réserves d’eau, mais aussi la destruction de centaines d’espèces animales et végétales rares.Mais ici, c’est moins sur l’après que sur l’avant que nous allons nous concentrer en nous interrogeant sur la dimension environnementale de la guerre.Chapitres :#1 Introduction 00'49#2 Historique du lien guerre et environnement 01'24#3 L'environnement pour faire la guerre 06'26#4 L'environnement comme source de guerre 14'04#5 Conclusion et ouverture 17'00Extraits sonores : Guillaume Erner, « Guerre en Ukraine : la Russie peut-elle être poursuivie pour écocide ? », podcast La Question du jour, France Culture, lundi 24 avril 2023, de 0’04 à 0’18. URL : https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/la-question-du-jour/guerre-en-ukraine-la-russie-peut-elle-etre-poursuivie-pour-ecocide-2711936Syeda Rizwana Hasan, « Comment la guerre intoxique-t-elle le monde ? », documentaire Les idées larges, ARTE France & upian, 14 décembre 2022, de 1'02 à 1'16URL : https://youtu.be/iUY7fAwqIyg 
  • 18. Mobilité : et si nous ralentissions ?

    31:57
    Nous déclarons que la splendeur du monde s’est enrichie d’une beauté nouvelle : la beauté de la vitesse. Certains auront peut-être reconnus ces mots, ils sont extraits du Manifeste du Futurisme, publié en … 1909. Du futurisme à l’accélérationnisme, la modernité aurait-elle lié un pacte faustien avec la vitesse ? Avons-nous vendu notre âme contre la garantie d’une vie intense ? Sommes-nous prêts à augmenter la rapidité de nos transports et à polluer toujours plus pour gagner du temps ?   Doit-on vivre vite pour vivre heureux ? Ou au contraire, faut-il décélérer, ralentir le rythme, pour établir un nouveau mode de relation plus apaisé au monde, aux autres, à soi ? N’y aurait-il pas urgence à ralentir ? Chapitres #1 Introduction 01'01#2 Augmentation et accélération des déplacements... 01'38#3 Mobilité et inégalités sociales 13'15#4 Les impacts sur l'environnement 19'47#5 Covoiturage, rationnement, infrastructures... que faire ? 25'00
  • 17. Les riches, la planète leur dit merci ?

    27:55
    Dans le chapitre 5 de son rapport de 2022, le GIEC nous rappelle que « les changements socioculturels et de mode de vie peuvent accélérer l'atténuation du changement climatique ».Modifier sa consommation est donc une des clés pour espérer atteindre les objectifs fixés par les accords de Paris.Parmi les 60 actions identifiées pour diminuer nos impacts environnementaux, la mobilité est celle qui a le plus d’effet sur l’environnement, suivi de nos modes alimentaires. Encore faut-il pouvoir en changer pour les plus pauvres… et le vouloir pour les plus riches. Chapitres#1 Introduction 1'31#2 Le portrait-robot des riches et des super-riches 2'16#3 Les riches et l'environnement 12'17 #4 Sensibilisation, taxes, normes... que faire ? 17'10#5 Conclusion 25'58