Partager

cover art for (Une) Histoire des masculinités juives (1/2)

Les Couilles sur la table

(Une) Histoire des masculinités juives (1/2)

Saison 6, Ep. 11

Vicieux, efféminés, manipulateurs ou encore avares… Les clichés antisémites sur les hommes juifs ont une longue histoire. Si ces stéréotypes ont pris de multiples formes depuis l’Antiquité, ils ont tous la même fonction : assigner les hommes juifs à une position de paria. Et les désigner comme déviants aux normes dominantes de la masculinité. 


Quel est le rôle des nationalismes ou de la culture populaire dans la construction des masculinités juives ? Comment les stéréotypes antisémites se sont-ils manifestés concrètement dans la vie des juifs en Europe ? Qu’est-ce que les communautés juives proposent comme modèles alternatifs de masculinité pour y répondre ? 


Dans cet entretien en deux parties, Tal Madesta reçoit le professeur et historien Patrick Farges, spécialiste de l’Allemagne, du genre et des migrations, auteur entre autres du livre « Le Muscle et l’esprit. Masculinités germano-juives dans la post-migration : le cas des yekkes en Palestine/Israël après 1933 » (éd. Peter Lang, 2020). À travers ses recherches, il retrace la construction socio-historique des masculinités juives et rend compte de ses différentes représentations, associées à de multiples territoires.


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION ET TRANSCRIPTION

Retrouvez toutes les références citées dans l’épisode et sa transcription écrite à la page https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/(une)-histoire-des-masculinites-juives-(1-2)  


CRÉDITS  

Les Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été préparé et mené par Tal Madesta, et enregistré le jeudi 11 janvier 2024 au studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Prise de son : Sébastien Salis. Réalisation et mixage : Paul Bertiaux. Production : Naomi Titti. Montage : Tal Madesta & Naomi Titti. Édition : Lucile Leboutet. Marketing et communication : Jeanne Longhini et Lise Niederkorn. Générique : Théo Boulenger. Identité graphique : Pierre Hatier (Upian). Composition identité sonore : Jean-Benoît Dunckel. Voix identité sonore : Bonnie El Bokeili. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

More episodes

View all episodes

  • 26. [Extrait] Dans le prochain épisode des Couilles sur la table

    01:33
    Dans le prochain épisode des Couilles sur la table, Tal Madesta recevra Anaïs Bohuon, socio-historienne et autrice de « Catégorie "dames". Le teste de féminité dans les compétitions sportives » (éd. iXe, 2012).Un épisode à retrouver sur toutes les plateformes de podcast et sur le site binge.audio dès le jeudi 25 juillet 2024.
  • 25. Supporters de foot, au stade de la violence

    59:13
    Le football est le sport le plus populaire du monde. Ses fans les plus fervents sont principalement des hommes, de tous âges et origines sociales, et ils soutiennent indéfectiblement le même club depuis l’enfance. Ils regardent tous les matchs de leur équipe, se rendent au stade malgré les prix exorbitants des places et scandent en chœur les chants consacrés. Mais cette culture du supportérisme est aussi associée à des phénomènes de violence : des agressions, verbales ou physiques, sexistes, racistes et homophobes. Comment devient-on supporter et qui sont les « ultras » ? D’où vient la culture violente qui leur est associée ? En quoi les supporters incarnent-ils une masculinité virile ? Dans cet épisode, Vincent Edin questionne Ludovic Lestrelin sur le supportérisme, qu’il étudie depuis des années et analyse dans « Sociologie des supporters » (éd. La Découverte, 2022). Le sociologue montre en quoi cette passion est un terrain d’apprentissage de la masculinité. RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Retrouvez toutes les références citées dans l’épisode à la page https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/supporters-de-foot-au-stade-de-la-violence CRÉDITS  Les Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été préparé, mené et monté par Vincent Edin, enregistré le mardi 18 juin 2024 au studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Prise de son : Paul Bertiaux. Prise de son et réalisation : Clément Morel. Production & montage : Naomi Titti. Édition : Lucile Leboutet. Marketing et communication : Jeanne Longhini et Lise Niederkorn. Générique : Théo Boulenger. Identité graphique : Pierre Hatier (Upian). Composition identité sonore : Jean-Benoît Dunckel. Voix identité sonore : Bonnie El Bokeili. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
  • 24. [Extrait] Dans le prochain épisode des Couilles sur la table

    01:21
    Dans le prochain épisode des Couilles sur la table, Vincent Edin recevra Ludovic Lestrelin, sociologue et auteur de Sociologie des supporters (éd. La Découverte, 2022).Un épisode à retrouver sur toutes les plateformes de podcast et sur le site binge.audio dès le jeudi 11 juillet 2024.
  • 23. Les imposteurs de l’amour

    59:14
    L’histoire de « l’homme aux mille visages » est le récit extraordinaire d’une déconvenue banale : l’infidélité masculine. Ricardo est un arnacœur de compétition : il multiplie les identités pour entretenir simultanément plusieurs relations amoureuses, à l’insu de toutes ses partenaires. Dernièrement, ce genre d’histoires d’escroqueries romantiques se multiplient. Si les affaires de tromperies amoureuses sont courantes, les manipulateurs comme Ricardo fascinent et questionnent notre rapport aux autres, à l’amour et à la vérité. Qui sont les arnacœurs, et quel est leur mode opératoire ? Pourquoi les escrocs de l’amour sont-ils principalement des hommes ? Et surtout, qu’est-ce qui motive tous ces mensonges ? Pour mieux comprendre le phénomène des arnaques sentimentales, Victoire Tuaillon reçoit la journaliste Sonia Kronlund, autrice de « L’homme aux mille visages » (éd. Grasset, 2024), récit d’une enquête également adaptée en film documentaire et racontée dans un épisode pour Les Pieds sur terre (France Culture). À partir du cas fascinant de Ricardo, elle dévoile les mécanismes d’emprise derrière l’imposture amoureuse et interroge le rapport à la masculinité des baratineurs. RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Retrouvez toutes les références citées dans l’épisode à la page https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/les-imposteurs-de-lamourCRÉDITS  Les Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été préparé et mené par Victoire Tuaillon, et enregistré le vendredi 31 mai 2024 au studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Prise de son : Paul Bertiaux. Réalisation et mixage : Clément Morel. Production : Naomi Titti. Montage : Lucile Leboutet et Naomi Titti. Édition : Lucile Leboutet et Naomi Titti. Marketing et communication : Jeanne Longhini et Lise Niederkorn. Générique : Théo Boulenger. Identité graphique : Pierre Hatier (Upian). Composition identité sonore : Jean-Benoît Dunckel. Voix identité sonore : Bonnie El Bokeili. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
  • 22. Que faire face à la menace RN ?

    27:38
    Après la victoire de l’extrême droite le dimanche 9 juin, Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée nationale. L’élection de nouveaux et nouvelles député·es aura donc lieu les 30 juin et 7 juillet 2024. Cette nouvelle échéance électorale inquiète car elle pourrait signifier la nomination d’un gouvernement d’extrême droite.Face à l’actualité politique, nous sommes nombreux·ses à nous sentir démuni·es ou angoissé·es. Si vous écoutez Les Couilles sur la table, c’est probablement que vous aussi, vous rêvez d’un monde sans exploitation, sans domination, sans haine. Un monde plus juste, où les femmes et les minorités ne seraient plus opprimées. Alors pour cet épisode spécial, les journalistes Victoire Tuaillon, Vincent Edin et Naomi Titti discutent de ce qu’on peut mettre en place individuellement et collectivement durant cette période (et même après). Il et elles partagent leurs conseils pour mobiliser nos proches qui ne votent pas habituellement, des arguments pour s’opposer à l’extrême-droite, mais aussi quelques exemples de luttes qui donnent de l’espoir. RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION ET RESSOURCESRetrouvez toutes les références citées dans l’épisode à la page https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/que-faire-face-a-la-menace-rnCRÉDITS  Les Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet épisode bonus a été enregistré le mercredi 12 juin 2024 au studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Paul Bertiaux. Production et montage : Naomi Titti. Édition : Lucile Leboutet. Marketing et communication : Jeanne Longhini et Lise Niederkorn. Générique : Théo Boulenger. Identité graphique : Lise Niederkorn. Composition identité sonore : Jean-Benoît Dunckel. Voix identité sonore : Bonnie El Bokeili. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
  • 21. Quand les mascus contre-attaquent

    01:08:03
    Mardi 21 mai 2024, un masculiniste de 26 ans a été interpellé : il prévoyait de commettre un attentat en Gironde. Son motif - la haine des femmes - est encore une preuve que l’idéologie masculiniste ne se résume pas à des contenus sexistes et misogynes qu’on ne trouverait que sur les réseaux sociaux. Si les différentes communautés masculinistes agissent d’abord en ligne, ces discours se répandent partout dans l’espace public et ont des répercussions dans nos vies quotidiennes.Qui sont les « incels », les coachs en séduction ou encore les « MGTOW » ? Comment ces masculinistes influenceurs s’emparent-ils de la pop culture pour servir leur discours de haine sexiste ? Quelle vision de la société et de la masculinité défendent-ils ? Pour décrypter les différentes tendances masculinistes, Vincent Edin s’entretient avec la journaliste Pauline Ferrari. Dans son essai Formés à la haine des femmes (JC Lattès, 2023), l’autrice nous donne des clés pour mieux reconnaître le masculinisme partout où il laisse des traces, et s’inquiète de son influence sur des hommes de plus en plus jeunes.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Retrouvez toutes les références citées dans l’épisode et sa transcription à la page https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/quand-les-mascus-contre-attaquentCRÉDITS  Les Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été préparé et mené par Vincent Edin, et enregistré le vendredi 11 mars 2024 au studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Prise de son : Paul Bertiaux. Réalisation et mixage : Quentin Bresson. Production : Naomi Titti. Montage : Vincent Edin et Naomi Titti. Édition : Lucile Leboutet. Marketing et communication : Jeanne Longhini et Lise Niederkorn. Générique : Théo Boulenger. Identité graphique : Pierre Hatier (Upian). Composition identité sonore : Jean-Benoît Dunckel. Voix identité sonore : Bonnie El Bokeili. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
  • 20. Nous faire justice | Réécrire l’Histoire en féministe

    50:36
    L’Histoire qu’on nous enseigne est bien souvent celle des « grands hommes ». Comme si les femmes et les féministes n’avaient pas participé aux évolutions de notre monde, comme si elles n’avaient pas d’histoire. Si leurs actions politiques et leurs résistances sont peu racontées, ce n’est pas un simple oubli. Les femmes ont été invisibilisées dans l’Histoire, et cette silenciation contribue à maintenir un système de domination.Comment faire de l’Histoire d’un point de vue féministe ? Sur quelles sources peut-on s’appuyer pour (re)faire l’histoire des femmes ? En quoi les résistances passées peuvent-elles nous inspirer dans nos luttes actuelles et futures ?Dans ce neuvième épisode du cycle « Nous faire justice », Victoire Tuaillon échange avec 4 historiennes sur leur façon de faire de l’Histoire : Christelle Taraud, autrice de « Féminicides. Une histoire mondiale » (La Découverte, 2022), Éliane Viennot, professeuse de littérature et autrice de « La France, les femmes et le pouvoir » publié en 5 volumes (Perrin, 2008), Fanny Gallot, autrice de « Mobilisées ! Une histoire féministe des contestations populaires » (Seuil, 2024) et Aïcha Limbada, autrice de « La nuit de noces. Une histoire de l’intimité conjugale » (La Découverte, 2023).RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONRetrouvez toutes les références de l’épisode et sa transcription à l’adresse https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/nous-faire-justice-reecrire-lhistoire-en-feministeCRÉDITS« Nous faire justice » est un cycle de discussions du podcast Les Couilles sur la table, par Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 26 mars 2024 à l’Université Columbia (Reid Hall, 75006), grâce au soutien d’Andrew Wells, Charlotte Force et Séverine Martin. Prise de son : Paul Bertiaux. Réalisation et mixage : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Identité graphique : Lise Niederkorn. Production et montage : Naomi Titti. Edition : Lucile Leboutet. Communication : Lise Niederkorn et Jeanne Longhini. Composition identité sonore : Jean-Benoît Dunckel. Voix identité sonore : Bonnie El Bokeili. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
  • 19. Au procès du « violeur de Tinder »

    38:53
    Le 29 mars 2024, Salim Berrada a été condamné à 18 ans de réclusion criminelle. Dans ce procès très médiatisé, celui qu’on surnomme « le violeur de Tinder » était accusé par 17 plaignantes et a été reconnu coupable de 12 viols et 3 agressions sexuelles. Cette affaire d’apparence extraordinaire, du fait du nombre de victimes, nous en apprend beaucoup sur un crime très ordinaire : le viol.Quels étaient le mode opératoire et la défense du « violeur de Tinder » ? En quoi ces procédés relèvent de la masculinité dominante la plus banale ? Comment s’est déroulée l’enquête judiciaire, et qu’est-ce que cela raconte de la manière dont la police et la justice traitent les cas de violences sexuelles ?Pour décortiquer le procès de Salim Berrada, Victoire Tuaillon s’entretient avec deux journalistes qui ont couvert cette affaire pour le journal Le Monde : Lorraine de Foucher et Henri Seckel. Ensemble, il et elles réfléchissent à ce que l’affaire du « violeur de Tinder » révèle de notre société.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Retrouvez toutes les références citées dans l’épisode à la page https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/au-proces-du-violeur-de-tinderCRÉDITS  Les Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été préparé et mené par Victoire Tuaillon, et enregistré le vendredi 5 avril 2024 au studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Prise de son : Paul Bertiaux. Réalisation et mixage : Quentin Bresson. Production : Naomi Titti. Montage : Lucile Leboutet. Édition : Lucile Leboutet & Naomi Titti. Marketing et communication : Jeanne Longhini et Lise Niederkorn. Générique : Théo Boulenger. Identité graphique : Pierre Hatier (Upian). Composition identité sonore : Jean-Benoît Dunckel. Voix identité sonore : Bonnie El Bokeili. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
  • 18. Nous faire justice | Changer la loi sur le viol

    01:22:00
    Aujourd’hui en France, le viol est un crime quasiment impuni : seulement 1% des affaires de viol aboutissent à une condamnation des agresseurs. Ce chiffre s’explique en partie par la façon dont notre loi est écrite. Car pour condamner un viol, il ne suffit pas de prouver qu’on n’était pas d’accord pour avoir un rapport sexuel : il faut prouver qu’il y a eu « violence, contrainte, menace ou surprise ». Or, la majorité des violences sexuelles ne correspondent pas à cette vision stéréotypée du viol.D’où viennent les racines patriarcales de notre droit ? Faut-il inscrire la notion de consentement dans la loi sur le viol ? Est-ce que changer notre Code Pénal permettrait d’éradiquer les violences sexuelles ? Dans ce huitième épisode du cycle « Nous faire justice », Victoire Tuaillon reçoit Catherine Le Magueresse, docteure en droit et autrice des « Pièges du consentement » (éd. iXe, 2021), l’avocate pénaliste et porte-parole de la Fondation des femmes Zoë Royaux, et Marie-Charlotte Garin, députée de Lyon pour le parti Europe Écologie Les Verts, à l’initiative d’une mission d’information parlementaire sur la définition pénale du viol. Ensemble, elles montrent comment la loi, par sa fonction pédagogique, peut contribuer à lutter contre les violences sexistes et sexuelles.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONRetrouvez toutes les références de l’épisode et sa transcription écrite à l’adresse https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/nous-faire-justice-changer-la-loi-sur-le-violCRÉDITS« Nous faire justice » est un cycle de discussions du podcast Les Couilles sur la table, par Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 25 mars 2024 à l’Université Sorbonne Paris Nord (Villetaneuse), grâce au soutien de l'UFR des Sciences de l’Information et de la Communication via la Contribution de vie étudiante et de campus. Prise de son, réalisation et mixage : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Identité graphique : Lise Niederkorn. Production et montage : Naomi Titti. Edition : Lucile Leboutet. Communication : Lise Niederkorn et Jeanne Longhini. Composition identité sonore : Jean-Benoît Dunckel. Voix identité sonore : Bonnie El Bokeili. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.