Partager

cover art for Qui sont les incesteurs ?

Les Couilles sur la table

Qui sont les incesteurs ?

Saison 4, Ep. 9

En France, 5 à 10% des enfants sont victimes d’inceste. Et dans 96% des cas, les incesteurs sont des hommes. Le véritable interdit de l’inceste, dans notre société, ce n’est pas de le commettre : ça arrive partout, tout le temps, dans tous les milieux. Ce qui est interdit, c’est d’en parler. 


L’inceste est banal et courant. Mais chaque cas d’inceste médiatisé est traité comme s’il s’agissait d’un fait isolé. Or, comme le démontre l’anthropologue Dorothée Dussy, l’inceste est en réalité un structurant de l’ordre social, le premier apprentissage de la domination. 


Directrice de recherche au CNRS, Dorothée Dussy a enquêté durant des années sur le phénomène de l’inceste, comme bénévole dans des associations de victimes, puis en s’entretenant avec des dizaines d’incesteurs condamnés par la justice. Elle en a tiré un livre exceptionnel, dans lequel elle analyse de façon totalement nouvelle l’inceste et ses liens avec le patriarcat : Le berceau des dominations. Introuvable pendant des années, il vient enfin d’être réédité, aux éditions Pocket. 


Au micro de Victoire Tuaillon, Dorothée Dussy raconte comment s’est déroulé son enquête et ce qu’elle y a appris : comment expliquer le fait que l’écrasante majorité des personnes qui commettent un inceste soient des hommes ? L’inceste n’est-il qu’une question de désir sexuel pour les enfants ? Quels sont les mythes que l’on associe couramment à l’inceste ? Pourquoi lorsque les faits sont révélés, les familles préfèrent toujours exclure les incesté·es que les incesteurs ? Comment sortir du système de silence dans lequel tout le monde est empêtré ?


CHIFFRES, ÉTUDES, CITATIONS & RÉFÉRENCES CITÉ·ES DANS L'ÉPISODE

Retrouvez toutes les études et références citées dans l'épisode sur https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/qui-sont-les-incesteurs


CRÉDITS  

Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été enregistré à Marseille. Réalisation et mixage : Julie Tépé. Générique : Théo Boulenger. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Camille Regache. Chargée d’édition : Naomi Titti. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

More episodes

View all episodes

  • 21. Quand les mascus contre-attaquent

    01:08:03
    Mardi 21 mai 2024, un masculiniste de 26 ans a été interpellé : il prévoyait de commettre un attentat en Gironde. Son motif - la haine des femmes - est encore une preuve que l’idéologie masculiniste ne se résume pas à des contenus sexistes et misogynes qu’on ne trouverait que sur les réseaux sociaux. Si les différentes communautés masculinistes agissent d’abord en ligne, ces discours se répandent partout dans l’espace public et ont des répercussions dans nos vies quotidiennes.Qui sont les « incels », les coachs en séduction ou encore les « MGTOW » ? Comment ces masculinistes influenceurs s’emparent-ils de la pop culture pour servir leur discours de haine sexiste ? Quelle vision de la société et de la masculinité défendent-ils ? Pour décrypter les différentes tendances masculinistes, Vincent Edin s’entretient avec la journaliste Pauline Ferrari. Dans son essai Formés à la haine des femmes (JC Lattès, 2023), l’autrice nous donne des clés pour mieux reconnaître le masculinisme partout où il laisse des traces, et s’inquiète de son influence sur des hommes de plus en plus jeunes.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Retrouvez toutes les références citées dans l’épisode à la page https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/quand-les-mascus-contre-attaquentCRÉDITS  Les Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été préparé et mené par Vincent Edin, et enregistré le vendredi 11 mars 2024 au studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Prise de son : Paul Bertiaux. Réalisation et mixage : Quentin Bresson. Production : Naomi Titti. Montage : Vincent Edin et Naomi Titti. Édition : Lucile Leboutet. Marketing et communication : Jeanne Longhini et Lise Niederkorn. Générique : Théo Boulenger. Identité graphique : Pierre Hatier (Upian). Composition identité sonore : Jean-Benoît Dunckel. Voix identité sonore : Bonnie El Bokeili. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
  • 20. Nous faire justice | Réécrire l’Histoire en féministe

    50:36
    L’Histoire qu’on nous enseigne est bien souvent celle des « grands hommes ». Comme si les femmes et les féministes n’avaient pas participé aux évolutions de notre monde, comme si elles n’avaient pas d’histoire. Si leurs actions politiques et leurs résistances sont peu racontées, ce n’est pas un simple oubli. Les femmes ont été invisibilisées dans l’Histoire, et cette silenciation contribue à maintenir un système de domination.Comment faire de l’Histoire d’un point de vue féministe ? Sur quelles sources peut-on s’appuyer pour (re)faire l’histoire des femmes ? En quoi les résistances passées peuvent-elles nous inspirer dans nos luttes actuelles et futures ?Dans ce neuvième épisode du cycle « Nous faire justice », Victoire Tuaillon échange avec 4 historiennes sur leur façon de faire de l’Histoire : Christelle Taraud, autrice de « Féminicides. Une histoire mondiale » (La Découverte, 2022), Éliane Viennot, professeuse de littérature et autrice de « La France, les femmes et le pouvoir » publié en 5 volumes (Perrin, 2008), Fanny Gallot, autrice de « Mobilisées ! Une histoire féministe des contestations populaires » (Seuil, 2024) et Aïcha Limbada, autrice de « La nuit de noces. Une histoire de l’intimité conjugale » (La Découverte, 2023).RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONRetrouvez toutes les références de l’épisode et sa transcription à l’adresse https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/nous-faire-justice-reecrire-lhistoire-en-feministeCRÉDITS« Nous faire justice » est un cycle de discussions du podcast Les Couilles sur la table, par Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 26 mars 2024 à l’Université Columbia (Reid Hall, 75006), grâce au soutien d’Andrew Wells, Charlotte Force et Séverine Martin. Prise de son : Paul Bertiaux. Réalisation et mixage : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Identité graphique : Lise Niederkorn. Production et montage : Naomi Titti. Edition : Lucile Leboutet. Communication : Lise Niederkorn et Jeanne Longhini. Composition identité sonore : Jean-Benoît Dunckel. Voix identité sonore : Bonnie El Bokeili. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
  • 19. Au procès du « violeur de Tinder »

    38:53
    Le 29 mars 2024, Salim Berrada a été condamné à 18 ans de réclusion criminelle. Dans ce procès très médiatisé, celui qu’on surnomme « le violeur de Tinder » était accusé par 17 plaignantes et a été reconnu coupable de 12 viols et 3 agressions sexuelles. Cette affaire d’apparence extraordinaire, du fait du nombre de victimes, nous en apprend beaucoup sur un crime très ordinaire : le viol.Quels étaient le mode opératoire et la défense du « violeur de Tinder » ? En quoi ces procédés relèvent de la masculinité dominante la plus banale ? Comment s’est déroulée l’enquête judiciaire, et qu’est-ce que cela raconte de la manière dont la police et la justice traitent les cas de violences sexuelles ?Pour décortiquer le procès de Salim Berrada, Victoire Tuaillon s’entretient avec deux journalistes qui ont couvert cette affaire pour le journal Le Monde : Lorraine de Foucher et Henri Seckel. Ensemble, il et elles réfléchissent à ce que l’affaire du « violeur de Tinder » révèle de notre société.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Retrouvez toutes les références citées dans l’épisode à la page https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/au-proces-du-violeur-de-tinderCRÉDITS  Les Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été préparé et mené par Victoire Tuaillon, et enregistré le vendredi 5 avril 2024 au studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Prise de son : Paul Bertiaux. Réalisation et mixage : Quentin Bresson. Production : Naomi Titti. Montage : Lucile Leboutet. Édition : Lucile Leboutet & Naomi Titti. Marketing et communication : Jeanne Longhini et Lise Niederkorn. Générique : Théo Boulenger. Identité graphique : Pierre Hatier (Upian). Composition identité sonore : Jean-Benoît Dunckel. Voix identité sonore : Bonnie El Bokeili. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
  • 18. Nous faire justice | Changer la loi sur le viol

    01:22:00
    Aujourd’hui en France, le viol est un crime quasiment impuni : seulement 1% des affaires de viol aboutissent à une condamnation des agresseurs. Ce chiffre s’explique en partie par la façon dont notre loi est écrite. Car pour condamner un viol, il ne suffit pas de prouver qu’on n’était pas d’accord pour avoir un rapport sexuel : il faut prouver qu’il y a eu « violence, contrainte, menace ou surprise ». Or, la majorité des violences sexuelles ne correspondent pas à cette vision stéréotypée du viol.D’où viennent les racines patriarcales de notre droit ? Faut-il inscrire la notion de consentement dans la loi sur le viol ? Est-ce que changer notre Code Pénal permettrait d’éradiquer les violences sexuelles ? Dans ce huitième épisode du cycle « Nous faire justice », Victoire Tuaillon reçoit Catherine Le Magueresse, docteure en droit et autrice des « Pièges du consentement » (éd. iXe, 2021), l’avocate pénaliste et porte-parole de la Fondation des femmes Zoë Royaux, et Marie-Charlotte Garin, députée de Lyon pour le parti Europe Écologie Les Verts, à l’initiative d’une mission d’information parlementaire sur la définition pénale du viol. Ensemble, elles montrent comment la loi, par sa fonction pédagogique, peut contribuer à lutter contre les violences sexistes et sexuelles.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONRetrouvez toutes les références de l’épisode et sa transcription écrite à l’adresse https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/nous-faire-justice-changer-la-loi-sur-le-violCRÉDITS« Nous faire justice » est un cycle de discussions du podcast Les Couilles sur la table, par Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 25 mars 2024 à l’Université Sorbonne Paris Nord (Villetaneuse), grâce au soutien de l'UFR des Sciences de l’Information et de la Communication via la Contribution de vie étudiante et de campus. Prise de son, réalisation et mixage : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Identité graphique : Lise Niederkorn. Production et montage : Naomi Titti. Edition : Lucile Leboutet. Communication : Lise Niederkorn et Jeanne Longhini. Composition identité sonore : Jean-Benoît Dunckel. Voix identité sonore : Bonnie El Bokeili. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
  • 17. Hommes trans : devenir des hommes comme les autres ?

    50:21
    Alors qu’ils représentent une part minime de la population, les hommes transgenres ont une connaissance unique de ce que ça implique, devenir un homme. Après avoir été désignés comme des filles à la naissance et traités comme telles, ils cultivent un rapport ambigu avec les codes de la masculinité lorsqu’ils entament un parcours de transition, oscillent entre adhésion et remise en question de ces codes. Les hommes trans sont-ils des hommes différents des autres ? Comment l’appartenance raciale ou l’orientation sexuelle impactent les parcours des hommes trans ? Quelle place pour les hommes trans dans les communautés queer et féministes ? Dans un monde patriarcal, pourquoi vouloir devenir un homme ? Pour répondre à ces questions, Tal Madesta reçoit le sociologue Emmanuel Beaubatie, chercheur au CNRS et docteur de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. Dans son ouvrage « Transfuges de sexe. Passer les frontières du genre » (éd. La Découverte, 2021), l’invité retrace les trajectoires sociales plurielles des personnes trans pour mieux mettre en lumière la fabrique du genre, et donc celle de la masculinité. Car que l’on soit un homme cis ou trans, on ne naît pas homme : on le devient.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Retrouvez toutes les références citées dans l’épisode et sa transcription à la page https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/hommes-trans-devenir-des-hommes-comme-les-autres CRÉDITS  Les Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été préparé et mené par Tal Madesta, et enregistré le jeudi 29 février 2024 au studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Prise de son : Paul Bertiaux. Réalisation : Quentin Bresson. Production : Naomi Titti. Montage : Tal Madesta. Édition : Lucile Leboutet & Naomi Titti. Marketing et communication : Jeanne Longhini et Lise Niederkorn. Générique : Théo Boulenger. Identité graphique : Pierre Hatier (Upian). Composition identité sonore : Jean-Benoît Dunckel. Voix identité sonore : Bonnie El Bokeili. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
  • 16. Nous faire justice | Genre et climat, même combat

    01:10:11
    Quels sont les rapports entre inégalités de genre et catastrophes climatiques ? À première vue, on pourrait croire que ces deux sujets n’ont rien à voir. Mais en réalité, ces injustices reposent sur un même système d’exploitation : un système capitaliste, extractiviste et patriarcal, qui exploite les femmes et la nature dans un même élan. Comment le droit peut-il servir d’arme face à l’inaction climatique des États ? Est-ce que la désobéissance civile contribue à améliorer les lois sur le climat ? Quelles sont les actions individuelles et collectives les plus efficaces pour obtenir justice ? Dans ce septième épisode du cycle « Nous faire justice », Victoire Tuaillon reçoit Julia Steinberger, chercheuse en économie écologique et co-autrice principale du sixième rapport d'évaluation du GIEC, Franziska Meinherz, militante écoféministe et chercheuse en mobilité et urbanisme, et Brice Laniyan, juriste pour l'association Notre Affaire à Tous. Au cours de cette discussion, il et elles explorent ensemble les différents moyens à mettre en œuvre pour faire advenir une justice climatique, féministe et décoloniale.  RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONRetrouvez toutes les références de l’épisode et sa transcription écrite à l’adresse https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/genre-et-climat-meme-combatCRÉDITS« Nous faire justice » est un cycle de discussions du podcast Les Couilles sur la table, par Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 1 mars 2023 à la Haute École d’Art et de Design (Genève), à l’occasion de la Semaine de l’Égalité 2024. Prise de son : Paul Bertiaux. Réalisation et mixage : Mathieu Thévenon. Générique : Théo Boulenger. Identité graphique : Lise Niederkorn. Production et montage : Naomi Titti. Edition : Lucile Leboutet. Communication : Lise Niederkorn et Jeanne Longhini. Composition identité sonore : Jean-Benoît Dunckel. Voix identité sonore : Bonnie El Bokeili. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
  • 15. En bande désorganisée

    01:01:34
    Alors que les embrouilles de quartier ont une place centrale en banlieue populaire, elles sont très mal comprises en dehors, souvent réduites à des “rixes” ou à des “violences urbaines”. Or ces conflits sont loin d’être de simples bagarres de garçons : ils construisent des codes et des valeurs propres aux quartiers pauvres non-blancs, et façonnent le rapport aux forces de l’ordre.Comment fonctionnent les embrouilles de quartiers ? Qui sont ceux qui y participent, et pourquoi est-ce qu’ils le font ? Qu’est-ce que ces conflits nous apprennent des normes de masculinité dans les banlieues populaires ? Pour en parler, Naomi Titti reçoit le sociologue et chercheur au CNRS Marwan Mohammed. Dans son essai « “Y a embrouille”. Sociologie des rivalités de quartier » (éd. Stock, 2023), l’invité se place “à hauteur de rue” pour analyser ce que l’écosystème des embrouilles révèle de la socialisation masculine dans les quartiers populaires.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Retrouvez toutes les références citées dans l’épisode et sa transcription écrite à la page https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/en-bande-desorganiseeCRÉDITS  Les Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été préparé et mené par Naomi Titti, et enregistré le mercredi 14 février 2024 au studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Prise de son : Quentin Bresson. Réalisation : Paul Bertiaux. Production : Naomi Titti. Montage : Naomi Titti. Édition : Lucile Leboutet. Marketing et communication : Jeanne Longhini et Lise Niederkorn. Générique : Théo Boulenger. Identité graphique : Pierre Hatier (Upian). Composition identité sonore : Jean-Benoît Dunckel. Voix identité sonore : Bonnie El Bokeili. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
  • 14. Contraception masculine : au tour des hommes

    37:40
    Éviter une grossesse non souhaitée devrait à priori concerner tout autant les hommes que les femmes engagés dans un rapport hétérosexuel… Pourtant, la responsabilité contraceptive est aujourd’hui principalement prise en charge par des femmes. Où en est l’offre de contraception masculine ? La pilule pour homme, c’est pour bientôt ? Pourquoi la vasectomie (stérilisation masculine) est-elle cinquante fois plus utilisée au Royaume-Uni qu’en France ? Quels tabous culturels pèsent sur les liens faits entre fertilité et virilité ?Réponses avec Cécile Ventola, autrice d’une thèse qui compare la contraception masculine dans les systèmes de santé en France et en Angleterre.Épisode initialement diffusé en juin 2018.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONRetrouves toutes les références et recommandations citées sur https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/contraception-masculine-au-tour-des-hommesCRÉDITS 2018Les Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargées d’édition : Camille Regache et Albane Fily. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.
  • 13. Les bourses ou la vie

    44:25
    Les difficultés à la procréation sont souvent imputées aux femmes. Pourtant, il y a autant d’hommes que de femmes infertiles. Et ces chiffres sont en hausse : en 2022, 1 couple sur 4 en âge de procréer a recours à l’aide médicale à la procréation.À quoi sert un spermogramme ? Qu’est-ce qui affecte la fertilité des hommes ? En quoi l’infertilité impacte-t-elle leur sentiment de virilité ou leurs relations de couple ? Pour répondre à ces questions, Vincent Edin reçoit le médecin Michaël Grynberg. Chef de service de la médecine de la reproduction et de la préservation de la fertilité à l’hôpital de Clamart, il est également l’auteur de « Dix histoires extraordinaires de naissance » (éd. Flammarion, 2023). Il nous livre son diagnostic sur les causes d’infertilité masculine et des pistes de réflexion autour de la justice reproductive.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION ET SA TRANSCRIPTION ÉCRITERetrouvez toutes les références citées dans l’épisode à la page https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/les-bourses-ou-la-vieCRÉDITS  Les Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été préparé et mené par Vincent Edin, et enregistré le lundi 22 janvier 2024 au studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Prise de son : Paul Bertiaux et Mari Jaworski. Réalisation et mixage : Paul Bertiaux. Production : Naomi Titti. Montage : Vincent Edin et Victoire Tuaillon. Édition : Lucile Leboutet. Marketing et communication : Jeanne Longhini et Lise Niederkorn. Générique : Théo Boulenger. Identité graphique : Pierre Hatier (Upian). Composition identité sonore : Jean-Benoît Dunckel. Voix identité sonore : Bonnie El Bokeili. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.