Partager

cover art for Assa Traoré, maman militante

Hello Mammas (ex Le Tourbillon)

Assa Traoré, maman militante

Assa avait un plan assez défini de sa future maternité : avoir trois enfants avant ses trente ans. Mission accomplie puisqu’elle est la maman d’une fille et de deux garçons. Elle adore être enceinte malgré qu’elle soit très malade pendant chacune de ses grossesses. Elle perd des kilos, doit être alitée et on lui prédit la prématurité mais Assa est plutôt du genre à aller jusqu’au bout des choses. Elle accouche en un éclair et s’épanouie dans sa vie de maman.


Ce qu’Assa n’avait pas prévu, c’est qu’elle deviendrait une mère militante quelques années plus tard. Ses enfants sont encore petits lorsqu’elle apprend le décès de son frère Adama, victime de violences policières. Immédiatement elle décide de porter ce combat et va de façon assez naturelle organiser sa lutte et sa vie de famille. 


Vous avez sûrement déjà vu ou entendu parler d’Assa Traoré dans les médias, aujourd’hui dans Le Tourbillon elle nous raconte son histoire de mère, de militante, de femme qui ira jusqu’au bout pour rendre justice à son petit frère.


Bonne écoute !


----------------------------------------------


Pour soutenir Hello Mammas, il vous suffit de mettre cinq étoiles et un avis sur votre application podcast. Parlez-en aussi autour de vous !


Sur Instagram : @hello.mammas

Site : hellomammas.com

More episodes

View all episodes

  • Maude, j'ai refusé l'IMG

    01:17:35
    Pendant des années, Maude et son mari sont expatriés aux quatre coins du monde et c’est à Hong Kong que Maude va démarrer sa maternité. Deux enfants, une carrière très intense , elle réalise que ce rythme ne lui convient plus vraiment et commence à envisager une suite plus douce pour être plus présente pour ses enfants.C’est sa troisième grossesse qui va imposer un changement de vie radical. Alors que tout se passe bien, Maude apprend qu’elle n’a plus de liquide amniotique et que son bébé pourrait avoir de graves complications à la naissance, voire ne pas survivre à l’accouchement.Le couple doit alors prendre une décision : soit ils poursuivent cette grossesse soit ils peuvent avoir recours à une interruption médicale de grossesse (IMG). Et bien que leur entourage et les médecins leur recommandent de tout stopper, ils décident d’avoir cet enfant, peu importe l’issue finale.Dans cet épisode Maude nous raconte ses années de jeune maman à Hong Kong, elle explique pourquoi elle a décidé de garder son bébé malgré les risques et la rencontre avec son petit garçon.Bonne écoute !----------------------------------------------Pour soutenir Hello Mammas, il vous suffit de mettre cinq étoiles et un avis sur votre application podcast. Parlez-en aussi autour de vous !Sur Instagram : @hello.mammasSite : hellomammas.com
  • Astrid, perdre son enfant dans un incendie

    49:35
    S’il y a bien un point commun entre toutes les mères, c’est la peur qu’il arrive quelque chose à leur enfant. Malheureusement chaque année de nombreux enfants sont victimes d’accidents domestiques et de nombreuses familles doivent parfois faire face au deuil.Parmi ces accidents, il y a les incendies et parmi les familles touchées par ce drame, il y a la famille d’Astrid. Astrid devient la maman de trois petits garçons d’âges rapprochés, et malgré le rythme intense elle est heureuse de voir cette petite fratrie bien grandir. Les deux ainés de cinq et trois ans vont passer un week-end chez leurs grands-parents en Normandie mais ce week-end tourne au cauchemar. Les gendarmes débarquent en pleine nuit chez Astrid et son mari pour leur annoncer une terrible nouvelle : un incendie s’est déclaré dans la maison, leur fils Henri est hospitalisé et leur petit Louis n’a pas survécu.De Lille aux urgences de Normandie, il va falloir prendre la route sans plus de nouvelles. Un trajet qui va sembler une éternité.Alors comment en tant que maman on se relève d’une telle épreuve ?Dans cet épisode Astrid nous raconte comment elle s’est mise en mode robot, elle nous parle de sa tentative de suicide et comment la maternité l’a aidée à se reconstruire.Bonne écoute !
  • Audrey, mon tour du monde enceinte

    01:23:51
    Audrey a toujours eu la passion du voyage et la passion de la maternité alors c’est encore étudiante à la fac qu’elle démarre sa grande aventure de maman. Un bébé, puis deux, puis trois en seulement trois ans, elle vadrouille régulièrement avec sa tribu dans des contrées plus ou moins lointaines.Six ans plus tard, c’est le grand départ pour un tour du monde en famille et c’est à Bali que naît l’idée d’avoir un quatrième enfant. Pensant avoir le temps de finir son périple, Audrey ne se doutait pas que quelques jours après elle serait déjà enceinte.Alors elle nous raconte la traversée des continents avec son ventre qui s’arrondit, ce secret gardé en famille et les belles rencontres de sages-femmes, gynécos mais aussi les décisions à prendre en cas de pépin.Et puis viendra le jour où il faudra repartir pour un tour du monde avec ce bébé globe trotteur qui découvrir alors la beauté du monde de l’extérieur.Bonne écoute !
  • Raphaëlle (@charlie.ma.vie), ma vie de maman

    44:40
    Raphaëlle a grandi dans une famille nombreuse, au sein d’une grande fratrie atypique, composée d’une soeur biologique et de trois frère et soeurs adoptés à l’étranger. Elle vivra l’arrivée de sa dernière petite soeur en temps réel car c’est en famille qu’ils vont tous la chercher au Vietnam. Raphaëlle pouponne très jeune et il est clair pour elle qu’elle deviendra mère à son tour plus tard.Lorsqu’elle rencontre son conjoint, il est déjà papa, alors Raphaëlle va devoir d’abord passer par la case belle-mère avant de donner naissance à son tour à sa fille Charlie puis à son fils Milo.  Pendant ses deux grossesses, elle déclenche une cholestase gravidique, ce qui lui permet d’éviter l’accouchement par voie basse dont elle a si peur.Avec Raphaëlle, on parle de vivre sa grossesse en même temps que sa soeur, de faire manger des légumes à ses enfants (ou pas), de la vie de couple qui vacille à l’arrivée du deuxième et d’exposer ses enfants sur les réseaux sociaux.Bonne écoute !----------------------------------------------Pour soutenir Hello Mammas, il vous suffit de mettre cinq étoiles et un avis sur votre application podcast. Parlez-en aussi autour de vous !Sur Instagram : @hello.mammasSite : hellomammas.com
  • Marion, cet espace dont j'ai manqué

    01:11:34
    Les premières brèches de Marion sont apparues dès l’enfance, alors que ses parents ne se sentaient pas connectés à elle. Elle était le vilain petit canard de la famille, et quand son frère réussissait tout, Marion elle, n’arrivait à rien.Puis elle grandit, loin de l’affection parentale, jusqu’à ce qu’elle se mette en couple, avec le bon, celui que sa maman validera en bon gendre idéal et qui resserra comme par magie les liens. Marion profite comme elle peut de cette nouvelle relation avec sa mère mais ce sera de courte durée car elle décède brutalement dans un accident.Quelques mois plus tard Marion est enceinte, avec ses failles toujours bien présentes et un immense deuil à traverser. Mais tout cela elle va le vivre bien seule, en plein post-partum, avec une belle-famille bien trop envahissante qui ne la laisse pas respirer, pire qui ne la comprend pas.Bonne écoute !----------------------------------------------Pour soutenir Hello Mammas, il vous suffit de mettre cinq étoiles et un avis sur votre application podcast. Parlez-en aussi autour de vous !Sur Instagram : @hello.mammas
  • Clarisse, happy périnée

    48:50
    Clarisse a toujours été obsédée par la grossesse, les femmes enceintes, une véritable fascination qui la suit encore aujourd’hui. Alors quand elle rencontre son copain, c’est une évidence pour elle de devenir mère. Elle sait aussi très tôt que sa passion pour le yoga va prendre une grande place dans sa vie. Ce qu’elle ne savait pas c’est que sa maternité allait renforcer son envie de rassembler les femmes autour de cette discipline. Clarisse prend conscience que le corps est transformé après avoir donné la vie et qu’il faut l’apprivoiser Les études le montrent, le yoga est vraiment bénéfique que ce soit pendant la grossesse, pendant l’accouchement ou après. Physiquement il n’y a que des bénéfices et mentalement aussi.Dans cet épisode, Clarisse raconte son accouchement adoré, elle explique pourquoi elle a trouvé le postpartum plus facile que la grossesse et nous parle de la reconnexion au corps en douceur après l’accouchement.Bonne écoute !----------------------------------------------Pour soutenir Hello Mammas, il vous suffit de mettre cinq étoiles et un avis sur votre application podcast. Parlez-en aussi autour de vous !Sur Instagram : @hello.mammasSite : hellomammas.com
  • Priscille, maman dépassée mais heureuse

    01:00:37
    Priscille est maman de cinq enfants et a ajusté sa maternité et ses accouchements au fil de ses grossesses. D’abord totalement novice comme toute nouvelle maman, elle découvre que mettre un bébé au monde ça peut être très douloureux, chose que ses copines ont oublié de lui préciser quand elles sont devenues mères. Malgré un premier accouchement avec périnée complet, Priscille retombe enceinte trois mois après, et va travailler sur ses peurs. Au fil de ses différentes grossesses elle se connecte de plus en plus à son corps, elle se prépare et ça change tout. Puis elle navigue sur les flots de la maternité avec sa famille nombreuse, entre les vagues merveilleuses et les passages plus difficiles. Tout cela bien entourée de ses amies et de sa famille. Alors Priscille comprend l’importance de parler de la maternité, la vraie, pour encourager les mamans qui comme elle sont dépassées mais heureuses. Bonne écoute !----------------------------------------------Pour soutenir Hello Mammas, il vous suffit de mettre cinq étoiles et un avis sur votre application podcast. Parlez-en aussi autour de vous !Sur Instagram : @hello.mammasSite : hellomammas.com
  • Candice, la fête du sleep

    50:24
    Candice se voyait maman mais sans que cela impacte sa carrière, pensant que son travail passerait toujours en premier. Et puis elle est tombée enceinte et a revu ses priorités, a tel point qu’elle a complètement changé de carrière.Tout s’est fait à Barcelone où elle vit, au fil de la grossesse, sa découverte de l’accouchement qui lui non plus ne s’est pas passé comme prévu et pendant le post-partum. Pas de vague d’amour, un allaitement difficile à mettre en place, puis les nuits courtes qui se sont enchaînées.Alors Candice se forme pour comprendre les nuits des bébés et savoir comment apaiser le sommeil de sa fille et le sien au passage. Puis elle retourne au travail, celui qu’elle aimait tant et qui a perdu tout son sens désormais. Devenir mère lui a fait prendre conscience qu’elle voulait se reconnecter à l’humain. À force de partages sur ses connaissances, Candice se reconvertie pour que le sommeil ne soit plus un sujet de mal-être mais que cela devienne la fête du sleep pour les bébés et les parents !Bonne écoute !----------------------------------------------Pour soutenir Hello Mammas, il vous suffit de mettre cinq étoiles et un avis sur votre application podcast. Parlez-en aussi autour de vous !Sur Instagram : @hello.mammasSite : hellomammas.com
  • Isaure, ma maternité sous antidépresseurs

    01:22:19
    Isaure avait une idée bien précise de ce que devait être la maternité parfaite : un nuage d’amour à la naissance, un allaitement réussi et une maman qui assure. Alors quand elle est devenue mère et que rien ne s’est passé comme prévu, ça a été la descente aux enfers.C’est à l’arrivée de sa première fille qu’Isaure remet en question ses capacités à être une bonne mère. D’abord parce-qu’elle ne ressent pas la vague d’amour après l’accouchement, ensuite parce-qu’elle n’arrive pas à allaiter, et globalement parce-qu’elle se sent nulle, vraiment nulle. Les insomnies s’enchaînent, la peur d’être seule s’intensifie puis c’est l’arrivée des phobies d’impulsion qui va la mener à l’hospitalisation. Après deux mois, Isaure reprend pied, entourée de professionnelles à son écoute et à l’aide d’antidépresseurs, elle peut rentrer chez elle. Puis elle devient mère une deuxième fois, et rebelote, la dépression postpartum fait son grand retour avec en plus des envies suicidaires. Alors pour son troisième bébé, Isaure décide de faire les choses différemment, bien encadrées dès la grossesse, avec un mari militaire plus présent et quelques gélules pour garder le cap… Bonne écoute !----------------------------------------------Pour soutenir Hello Mammas, il vous suffit de mettre cinq étoiles et un avis sur votre application podcast. Parlez-en aussi autour de vous !Sur Instagram : @hello.mammasSite : hellomammas.com