Partager

cover art for Delphine Horvilleur : « La place, c’est le chemin »

Les vagues

Delphine Horvilleur : « La place, c’est le chemin »

Dans ce nouvel épisode des Vagues, Marion Ruggieri retrouve Delphine Horvilleur en plein déménagement dans le quartier du Marais, à Paris. Avant de devenir l’une des premières femmes rabbin de France, Delphine a voulu être médecin, puis journaliste. Trois métiers apparemment très éloignés qui ont un fil directeur, dit-elle avec le recul, le désir “d'écouter les autres et d'accueillir leurs récits comme quelque chose de sacré.” Delphine Horvilleur, qui ne sait pas ce que veut dire “être chez soi”, revient sur son enfance en province, ses séjours en Israël et à New-York, des expériences qui l’ont transformée et qui constituent aujourd’hui autant de pièces du puzzle de sa vie. Elle se questionne sur l’impossibilité actuelle de revendiquer des identités complexes, et se livre sur les éléments qui la constituent : le film Yentl de Barbra Streisand, découvert à 9 ans, le yiddish de sa grand-mère qui lui revient comme un écho à la faveur de l’actualité, son tout premier office à Paris alors qu’elle est enceinte de 8 mois... Pour Delphine Horvilleur, il ne s’agit pas de trouver sa place, mais de se savoir en chemin.

 


📅📅 Retrouvez Les Vagues, le podcast qui interroge des personnalités sur le moment où elles se sont senties à leur place pour la première fois, sur toutes les plateformes de podcast.

 

⭐⭐ N’hésitez pas à vous abonner pour ne rater aucun épisode et, si ce podcast vous plaît, parlez-en autour de vous, en partageant le lien de l’épisode.

 

🎤🎤 Crédits : Marion Ruggieri (présentation, interview), Louise Tavera (montage), Ruben Perez (enregistrement), Sam Jamin (réalisation et mix), Michael Liot (musique originale) - Production : Louie Media - Illustration : Emilie Hussenot 

More episodes

View all episodes

  • Camille Étienne : « Je me sens à ma place quand je participe à quelque chose qui me dépasse »

    28:56
    Dans ce nouvel épisode des Vagues, Marion Ruggieri retrouve Camille Étienne à La Gaîté Lyrique, une salle de spectacles au cœur de Paris. Camille, figure militante de la cause environnementale, s’est fait connaître en 2020 avec la vidéo “Réveillons-nous”, où elle proposait déjà de rapprocher écologie et art. Pour elle, les lieux culturels sont des postes de résistance, les artistes des alliés dans la lutte, et les montagnes où elle a grandi une “peinture toujours changeante”... qui menace de “s’enlaidir”. Lutter, pour elle, signifie “faire les choses parce qu’elles sont justes et pas seulement gagnables, exactement comme dans l’art où l’on ne crée pas par utilité, mais parce que c’est vital.” Camille Etienne, qui dit se sentir à sa place quand elle “s’oublie dans les luttes collectives”, revient sur son parcours individuel, son enfance sportive dans les Alpes où elle a cultivé un rapport familier avec la nature, son éducation au sein d’une lignée de femmes qui ne “s'excusent pas d’être là” bien qu’elle-même se soit sentie illégitime en arrivant à Sciences Po. Elle dessine un parcours fait de luttes et de contemplation, où elle a dû redoubler d’efforts pour trouver sa place et toujours renouveler le courage de “ne pas s’y endormir”.📅📅 Retrouvez Les Vagues, le podcast qui interroge des personnalités sur le moment où elles se sont senties à leur place pour la première fois, sur toutes les plateformes de podcast.⭐⭐ N’hésitez pas à vous abonner pour ne rater aucun épisode et, si ce podcast vous plaît, parlez-en autour de vous, en partageant le lien de l’épisode. 🎤🎤 Crédits : Marion Ruggieri (présentation, interview), Myriam Mernissi (montage), Ruben Perez (enregistrement), Sam Jamin (réalisation et mix), Michael Liot (musique originale) - Production : Louie Media - Illustration : Emilie Hussenot 
  • Trouve-t-on jamais sa place ? Les Vagues revient le 28 mai

    01:06
    En famille, en amour, au travail… trouve-t-on jamais tout à fait sa place ? Dans Les Vagues, un podcast de ELLE, la grand reporter Marion Ruggieri interroge des personnalités sur les chemins qu’elles ont empruntés pour trouver leur place. Un sentiment de cohérence qui arrive parfois vite, parfois tard, quelques fois jamais, et qui le plus souvent se déplace, par vagues. Rendez-vous à partir du 28 mai pour un nouvel épisode avec l'écrivaine et rabbin Delphine Horvilleur.
  • Pauline Déroulède : « Je n’avais d'autre choix que de m'en sortir »

    28:41
    Aujourd’hui trois fois championne de France de tennis fauteuil, la vie de Pauline Déroulède bascule le 27 octobre 2018, lorsqu’elle est percutée de plein fouet par une voiture. Amputée d’une jambe, cette fan de tennis qui travaille alors dans l’audiovisuel, devient au prix d’un effort surhumain une athlète de haut niveau. Marion Ruggieri, grand reporter à ELLE, rencontre Pauline Déroulède chez elle, à Boulogne-Billancourt en pleine préparation des Jeux paralympiques 2024. La championne se replonge dans ses souvenirs : les fous rires qu’elle a eu quelques heures avant l’accident, ses premiers pas à l’hôpital militaire de Percy, l’amour de sa compagne qui la raccroche à la vie, leur petite fille, et le déclic qu’elle a ressenti en disputant son premier Roland Garros, où elle a, enfin, trouvé sa place.📅📅 Retrouvez Les Vagues, le podcast qui interroge des personnalités sur le moment où elles se sont senties à leur place pour la première fois le mardi sur toutes les plateformes de podcast. ⭐⭐ N’hésitez pas à vous abonner pour ne rater aucun épisode et, si ce podcast vous plaît, parlez-en autour de vous, en partageant le lien de l’épisode. 🎤🎤 Crédits : Marion Ruggieri (présentation, interview), Julia Courtois (montage), Sam Jamin (enregistrement, réalisation et mix), Michael Liot (musique originale) - Production : Louie Media - Illustration : Emilie Hussenot 
  • 9. Yaël Braun-Pivet : «Ce que j’ai fait en politique, c’est assez culotté»

    27:18
    Dans ce nouvel épisode des Vagues, Marion Ruggieri retrouve Yaël Braun-Pivet dans son majestueux bureau de l’Hôtel de Lassay. Première femme présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet nous raconte ce qu’elle a ressenti lorsqu’elle est montée au perchoir pour la première fois – l’aboutissement d’un rêve et d’une ascension sociale. Elle, qui a appris à toujours persévérer, évoque les femmes de sa famille qui l’ont inspirée (une grand-mère qui a fui l’Allemagne nazie, une mère battue et placée à la DASS),la maternité qui l’a « submergée pour son plus grand bonheur », la charge mentale assumée par son mari, l’antisémitisme auquel elle est confrontée depuis son entrée en politique, et le chemin qui reste à parcourir. Car « le pouvoir, en France, reste un monde d’homme ».  📅📅 Retrouvez Les Vagues, le podcast qui interroge des personnalités sur le moment où elles se sont senties à leur place pour la première fois, un mardi sur deux sur toutes les plateformes de podcast. ⭐⭐ N’hésitez pas à vous abonner pour ne rater aucun épisode et, si ce podcast vous plaît, parlez-en autour de vous, en partageant le lien de l’épisode. 🎤🎤 Crédits : Marion Ruggieri (présentation, interview), Julia Courtois (montage), Sam Jamin (enregistrement, réalisation et mix), Michael Liot (musique originale) - Production : Louie Media - Illustration : Emilie Hussenot 
  • 8. Maïwenn : “La première fois que je me suis sentie à ma place, c’est quand j’ai eu mon premier enfant”

    27:24
    C’est dans sa cuisine du 11e arrondissement, à Paris, que Maïwenn reçoit Marion Ruggieri. Actrice dès l’âge de 5 ans, mère à 17 ans, réalisatrice en grandissant, Maïwenn a tout fait à toute allure, brûlant les étapes pour trouver sa place et se détacher d’une famille dysfonctionnelle. Elle évoque ses origines algérienne et vietnamienne, ses premiers pas aux Bains Douches, la boîte de nuit parisienne, alors qu’elle avait 12 ans. Mais aussi son besoin vital de devenir mère, son sentiment d’être une transfuge, et le moment où elle a compris que le cinéma était son endroit.📅📅 Retrouvez Les Vagues, le podcast qui interroge des personnalités sur le moment où elles se sont senties à leur place pour la première fois, un mardi sur deux sur toutes les plateformes de podcast. ⭐⭐ N’hésitez pas à vous abonner pour ne rater aucun épisode et, si ce podcast vous plaît, parlez-en autour de vous, en partageant le lien de l’épisode. 🎤🎤 Crédits : Marion Ruggieri (présentation, interview), Julia Courtois (montage), Sam Jamin (enregistrement, réalisation et mix), Michael Liot (musique originale) - Production : Louie Media - Illustration : Emilie Hussenot 
  • 7. Eye Haïdara : « Je doute pourrait être mon deuxième prénom ! »

    21:08
    Eye Haïdara, actrice remarquée dans Le Sens de la fête et la série En Thérapie, se souvient très bien de ce jour, en CP, où elle goûte pour la première fois au théâtre. C’est une révélation. Depuis, elle n’a plus quitté la scène, cet espace où elle se sent chez elle. Dans ce nouvel épisode des Vagues, Marion Ruggieri rencontre Eye Haïdara dans un hôtel du 17e arrondissement où elle a ses habitudes. Bien enrhumée, la comédienne parle de ses souvenirs de cour de récréation, de la passion de son père pour les western, de ses racines maliennes qui l’obligent, des doutes qui l’habitent et qui l’animent, elle que rien n’arrête et qui ne veut rien s’interdire, jamais.📅📅 Retrouvez Les Vagues, le podcast qui interroge des personnalités sur le moment où elles se sont senties à leur place pour la première fois, le mardi sur toutes les plateformes de podcast. ⭐⭐ N’hésitez pas à vous abonner pour ne rater aucun épisode et, si ce podcast vous plaît, parlez-en autour de vous, en partageant le lien de l’épisode. 🎤🎤 Crédits : Marion Ruggieri (présentation, interview), Julia Courtois (montage), Sam Jamin (enregistrement, réalisation et mix), Michael Liot (musique originale) - Production : Louie Media - Illustration : Emilie Hussenot 
  • 6. Alessandra Sublet : « Retrouver ma juste place, ça a été retrouver mon identité, ma liberté »

    28:19
    Marion Ruggieri rencontre Alessandra Sublet chez son ex-mari, avec lequel elle s’entend à merveille, rive gauche à Paris. Elle revient tout juste d’un cours de claquette. A 47 ans, l’animatrice star a tout plaqué, la capitale et la télévision, pour monter sur les planches dans un seule en scène. Aujourd’hui installée dans le Sud de la France, elle raconte, sans filtre, comment son divorce, et la quête de sens qui a suivi, lui ont permis de s’affranchir du regard des autres, et de redéfinir son identité. 📅📅 Retrouvez Les Vagues, le podcast qui interroge des personnalités sur le moment où elles se sont senties à leur place pour la première fois, un mardi sur deux sur toutes les plateformes de podcast.⭐⭐ N’hésitez pas à vous abonner pour ne rater aucun épisode et, si ce podcast vous plaît, parlez-en autour de vous, en partageant le lien de l’épisode. 🎤🎤 Crédits : Marion Ruggieri (présentation, interview), Julia Courtois (montage), Sam Jamin (enregistrement, réalisation et mix), Michael Liot (musique originale) - Production : Louie Media - Illustration : Emilie Hussenot 
  • Virginie Efira : « La notoriété n’est pas un amour qui vient combler toutes vos failles »

    30:27
    Cette semaine dans Les Vagues, Marion Ruggieri retrouve Virginie Efira sur son palier, juste en face de chez elle, où elle dispose d’une pièce, « une chambre à soi ». La comédienne y revient sur son parcours : son adolescence « voyante », en jupe courte et talons compensés, ses fantasmes de gloire, les cours de théâtre, les petits jobs de serveuse en discothèque... une succession de hasards qui la mènent jusqu’aux plateaux télé, et à « La Nouvelle star ». Actrice désormais incontournable du cinéma français, Virginie Efira a longtemps refusé d’y croire. Et puis, un jour, à la faveur d’une improvisation, elle s’est lancée... 📅📅 Retrouvez Les Vagues, le podcast qui interroge des personnalités sur le moment où elles se sont senties à leur place pour la première fois, un mardi sur deux sur toutes les plateformes de podcast. ⭐⭐ N’hésitez pas à vous abonner pour ne rater aucun épisode et, si ce podcast vous plaît, parlez-en autour de vous, en partageant le lien de l’épisode. 🎤🎤 Crédits : Marion Ruggieri (présentation, interview), Julia Courtois (montage), Sam Jamin (enregistrement, réalisation et mix), Michael Liot (musique originale) - Production : Louie Media - Illustration : Emilie Hussenot