Faire les murs

Partager

Episode 1 – Tous habitants, tous promoteurs !

Saison 1, Ép. 1

L’habitat participatif connait un important essor en France. Les premières expérimentations sont derrière nous, les projets ne sont plus uniquement portés par un cercle d’initiés ou de militants. A Espacité, nous pensons que c’est plutôt une bonne chose : ses promoteurs se diversifient, son profil d’habitant s’élargit, son modèle se démocratise.


Dans cet épisode, Anne-Katrin Le Doeuff, directrice générale déléguée, interroge Rabia Enckell, entrepreneure, formatrice et chargée de cours mais également « promotr[ice] de courtoisie urbaine ». Derrière cette formule inattendue, on peut lire l’importance donnée à la compréhension des attentes des habitants ou l’apprentissage du « rôle » de voisin. Elle nous aide à prendre la mesure de cette « troisième voie » d’accès au logement - et nous explique pourquoi tout le monde en sort gagnant. 


Pour aller plus loin :


Plus d'épisodes

1/15/2021

Episode 4 - La fin du logement social « à la française » ?

Saison 1, Ép. 4
avec Jean-Claude Driant, urbaniste, professeur à l’école d’urbanisme de Paris, Le modèle de logement social « à la française », souvent loué ou envié par nos voisins européens, est mis à mal. L’année 2018 a marqué une étape très symbolique dans cette évolution, avec l’obligation faite aux organismes de baisser leurs loyers d’environ un milliard d’euros par an.Cette année, malgré la crise, l’obligation est maintenue et se voit doublée d’une seconde ponction auprès d’Action logement pour alimenter le budget de l’Etat. Ces diminutions dans les sources de financement du logement social pèsent, à terme, dans la capacité d’investissement des acteurs du secteur mais aussi sur leurs stratégies et sur leur positionnement.Jean-Claude Driant, urbaniste, professeur à l’école d’urbanisme de Paris, revient sur cette dynamique et en quoi ce changement de modèle économique a des incidences plus profondes sur les piliers qui ont longtemps fait l’originalité – et la force - de notre modèle.Pour aller plus loin : Revue Grief, 2019, N°6/2 : https://www.lgdj.fr/grief-2019-n-6-2-9782247188666.htmlAnalyse AOC, Menaces sur le logement social - Novembre 2020 : https://aoc.media/analyse/2020/11/26/menaces-sur-le-logement-social/Article : Evolution du tissu des organismes HLM - Quels impacts pour les politiques locales ? - Mai 2018 : https://www.union-habitat.org/actualites/evolution-du-tissu-des-organismes-hlm-quels-impacts-pour-les-politiques-locales
3/19/2021

Episode 5 - Le secteur du logement à l’épreuve d’Airbnb : l’illustration d’un rapport de force inégal

Saison 1, Ép. 5
L’irruption d’Airbnb dans les métropoles touristiques a généré un important débat public - et politique - en France. Ce « syndrome Airbnb », terme utilisé pour qualifier l’impact des nouvelles plateformes numériques sur les villes, ne se limite pas à la transformation de nos pratiques touristiques, mais englobent plusieurs aspects. Ayant profité dans un premier temps d’un relatif vide juridique, ces plateformes bouleversent les quartiers dans lesquelles elles prospèrent. Elles sont accusées à la fois d’une concurrence déloyale envers l’hôtellerie traditionnelle et de concourir à l’envolée des prix du logement, mobilisant les élus locaux contre elles. Acteurs incontournables de la ville, elles se développent pourtant « à l’écart » des politiques publiques qui peinent à en réguler l’activité.Dans ce nouvel épisode de Faire les murs, Anne-Cécile Mermet évoque, à travers les exemples de Paris et Reykjavík, les différentes facettes des plateformes numériques d’intermédiation, et nous montre comment ce type de modèle est bien éloigné de la philosophie positive de la smart city.Anne-Cécile Mermet est géographe, docteure et maîtresse de conférences à Sorbonne Université et fait partie du laboratoire de recherche Médiations. Elle s’intéresse aux différentes formes de la gentrification dans nos villes, à l’urbanisme des plateformes et aux relations entre production urbaine et activités commerciales.Pour aller plus loin : «Airbnb et la gentrification touristique des villes», Urbanités, http://www.revue-urbanites.fr/entendu-entretien-mermet/Pour une synthèse des enjeux autour de l'urbanisme de plateforme, à partir du cas d'Airbnb : Mermet A.-C. et Söderström O. (2020), «Airbnb. Urbanisme de plateforme et reconfigurations urbaines», in Le capital dans la cité, Amsterdam, Paris, pp.53‑64.Sur les enjeux de gouvernance urbaine liés à Airbnb : Artioli F. (2020), La gouvernance urbaine à l’épreuve d’Airbnb, PUCA, Paris (Réflexions en partage), 86p. http://www.urbanisme-puca.gouv.fr/IMG/pdf/la_gouvernance_urbaine_a_lepreuve_dairbnb.pdfSur Airbnb à Reykjavik (en anglais) : Mermet A.-C. (2019), «The “Airbnbfication” of the Icelandic capital. Towards an assessment of the socio-spatial impacts of Airbnb in the Reykjavik Capital Area», Ferðamálarannsóknir (Tourism Research in Iceland), n°FMS 2019-12. https://www.ferdamalastofa.is/static/files/ferdamalastofa/kannanir/skyrslur/airbnb-heild2.pdf