Partager

cover art for #43 - Florence : "J'ai appris à aimer mon corps comme il est"

En Crise

#43 - Florence : "J'ai appris à aimer mon corps comme il est"

Saison 2, Ep. 43

"La société ne nous encourage pas à reprendre du poids. J’avais été hyper validée quand j’en avais perdu : "wahou, tu es de plus en plus mince". Je cherchais la validation des autres. C’était l’époque Kate Moss et des magazines féminins. J’avais besoin de plaire pour me sentir exister." 


Pour ce nouvel épisode, j'accueille au micro Florence pour parler des injonctions à la beauté et à la minceur, à l'origine de beaucoup de souffrances et de troubles du comportement. Florence faisait beaucoup de sport, comptait chaque calorie et contrôlait tout ce qu'elle mangeait. Et cela fonctionnait.... jusqu'au moment où Florence a voulu devenir maman et en arrêtant la pilule, a découvert qu'elle n'avait plus de règles. 


Son corps, qui recevait si peu d'énergie et en dépensait beaucoup, avait décidé de couper les fonctions qui n'étaient pas vitales à sa survie. Florence nous raconte.


Vous écoutez En Crise, le podcast pour aider à remettre du sens quand il n'y en a plus. 

More episodes

View all episodes

  • 45. #45 - Alicia : "J'ai connu l'emprise et la violence dans le couple"

    47:41
    "Je n'ai pas voulu entendre les alertes de mes amies. En m'installant avec lui, j'ai découvert une toute autre personne. Je découvre quelqu'un de colérique, de violent verbalement, de très possessif."Pour ce nouvel épisode, j'accueille au micro Alicia pour parler d'emprise et de violence conjugale. Quand Alicia se met en couple avec ce copain d'enfance, tout est idyllique au début. C'est l'amour fou, tout va bien dans les premiers mois... puis tout commence à se dégrader. Alicia nous raconte les premiers excès de colère, puis de violence, la jalousie et le mécanisme d'emprise qui se met en place. Alicia souffre mais Alicia l'aime, et n'arrive pas à le quitter, et s'isole progressivement de ses proches. Puis déclic après déclic, crise après crise, Alicia finit par retrouver sa liberté. Elle nous raconte, pour aider les autres femmes. Vous écoutez En Crise, le podcast pour aider à remettre du sens quand il n'y en a plus.
  • 44. #44 - Mathilde : "En élevant seule ma fille, j'ai découvert qui j'étais"

    43:00
    "J'avais coché toutes les cases, mais je n'étais pas heureuse. Je me sentais étouffée dans une cage dorée. J'ai arrêté d'écouter ce que me disaient les autres et j'ai quitté l'homme avec lequel j'étais." Pour ce nouvel épisode, j'accueille au micro Mathilde pour parler d'une crise particulière, qu'on pourrait qualifier de crise identitaire : à la naissance de sa fille, Mathilde a connu une déflagration. Elle ne savait plus qui elle était en tant que femme, qui elle était en tant que mère, qui elle était en tant que conjointe. Mathilde avait suivi le chemin tout tracé : avoir un bon travail, se mettre en couple, acheter, avoir un confort matériel, et maintenant un enfant. Mathilde pensait tout avoir mais à la naissance de sa fille, elle a découvert qu'elle n'avait peut-être rien de ce qu'il lui fallait. Mathilde nous raconte son cheminement et les crises qui l'ont jalonné. Vous écoutez En Crise, le podcast pour aider à remettre du sens quand il n'y en a plus. 
  • 42. #42 - Anna : "J'ai appris à vivre avec une maladie chronique"

    32:18
    "Je faisais semblant d’être en bonne santé, je minimisais ce que j’avais, je ne voulais pas que le regard des autres change, ou inquiéter mes proches. "🎙Dans cet épisode, j'accueille Anna dans le podcast, qui a déposé un message sur le répondeur d'En Crise. Anna nous partage son histoire et son témoignage sur sa maladie chronique. 🌱 Un épisode que je trouve bouleversant de maturité et de sagesse sur l'acceptation de la maladie et comment lui faire une place dans nos vies. Je vous laisse le découvrir.Pour en savoir plus sur le documentaire d’Anna, rdv sur le compte insta @_dansersouslapluie💛 Vous écoutez En Crise, le podcast pour aider à remettre du sens quand il n'y en a plus.
  • 41. #41 - Flo : "J'ai réussi à quitter un homme toxique"

    34:44
    "Il était très jaloux. Je devais lui faire une photo avec mes amies quand je sortais pour lui prouver que j'étais bien avec mes copines."Dans ce nouvel épisode, j'accueille au micro Flo pour parler de relation amoureuse toxique et abusive. Flo nous raconte cette histoire d'amour, des débuts fous et romantiques, en passant par les premiers doutes qu'on perçoit mais qu'on préfère laisser de côté, jusqu'à ce que les crises, les ascenseurs émotionnels et les tentatives d'emprise deviennent le quotidien. Vous écoutez En Crise, le podcast pour aider à remettre du sens quand il n'y en a plus. 
  • #40 - Anne : « Dire aurevoir à un parent » 

    22:38
    "J'ai passé les 5 derniers jours de la vie de ma mère à ses côtés. Ce fut un moment douloureux, mais aussi très fort, et réparateur." Dans ce nouvel épisode, j'accueille au micro Anne pour parler du rôle d'aidant, et d'une épreuve que nous serons toutes et tous amené·es à traverser : celle de dire aurevoir à un parent. Anne nous raconte les derniers mois passés aux côtés de sa mère, et tout particulièrement les 5 derniers jours où elle est restée à ses côtés, dans la chambre d'hôpital, pour être auprès d'elle jusqu'au bout. Comment dire aurevoir à un parent et comment se passe l'après ? Anne nous raconte. Vous écoutez En Crise, le podcast pour aider à remettre du sens quand il n'y en a plus. 
  • 39. #39 - Audrey : "Se libérer de l’emprise et des violences conjugales"

    50:04
    "J'étais obligée de faire l'amour à chaque fois qu'il en avait envie. Pour lui, mon rôle de femme était de faire l'amour sur demande. Si je refusais, c’était les excès de colère."Dans ce nouvel épisode, j'accueille au micro Audrey, pour parler d'emprise et de violences conjugales. Audrey a subi pendant plusieurs années la maltraitance psychologique et sexuelle de son mari : Audrey devait lui consacrer l'intégralité de son temps et répondre à toutes ses envies sexuelles.Je précise que cet épisode a été enregistré il y a plus d'un an. Nous avons attendu avec Audrey qu'elle puisse être séparée de cet homme, dans son nouveau logement avec ses enfants, pour le publier. Un immense merci à Audrey pour son témoignage qui, nous l'espérons, pourra être le déclic pour les nombreuses femmes victimes de violences conjugales. Vous écoutez En Crise, le podcast pour aider à remettre du sens quand il n'y en a plus. 
  • 38. #38 - Milo : "Je suis une personne non-binaire"

    42:45
    "La vie est trop courte pour ne pas être soi. C’est pas simple mais je ne me suis jamais senti aussi bien depuis que je peux dire : je suis une personne non binaire. La fierté, ça compte beaucoup dans notre communauté, pour contrer la honte qu’on nous a renvoyée. On a besoin d’être fier. Arriver au moment où je peux dire : "je suis fière d’avoir choisi mon prénom", ça veut dire que j’ai réussi à traverser la honte."Dans ce nouvel épisode, j'accueille au micro Milo pour parler d'identité de genre et de non-binarité. Car être soi et réussir à savoir qui l'on est vraiment, ce n'est pas toujours simple, et c'est même parfois douloureux.Milo nous raconte son enfance au sein d'une famille aristo et catholique, ses premiers questionnements quand sont arrivées les premières attirances pour des personnes du même sexe, puis comment son orientation sexuelle l'a amené à questionner son identité de genre, jusqu'à son changement de prénom. Vous écoutez En Crise, le podcast pour aider à remettre du sens quand il n'y en a plus. 
  • 37. #37 - Nicolas : "J'ai brisé le silence de l'inceste pour la 1ère fois à 43 ans"

    39:40
    Dans ce nouvel épisode, j'accueille au micro Nicolas pour parler de ce fléau de nos sociétés qu'est l'inceste. Et c'est en parlant, encore et encore, que nous arriverons à briser le silence et l'impunité. Car l'inceste n'est pas "chez les autres", comme on aimerait le penser, il est partout : un Français sur 10 en a été victime, soit presque 7 millions de personnes. Cela représente 3 élèves dans une classe de 30 enfants. Comment l'impensable peut se produire dans la famille ? Pourquoi parle-t-on de fabrique du silence ? Comment oser en parler ? Pourquoi bien souvent, on ne le fait pas, ou longtemps après ? Nicolas nous partage son histoire pour nous aider à comprendre et nous donne les clefs pour qu'ensemble, nous puissions empêcher que cela continue. Vous écoutez En Crise, le podcast pour aider à remettre du sens quand il n'y en a plus.