Partager

cover art for [SEMAINE DE VOS đŸ„ș😏😍😹] Le monde n'est-il pas fait pour les introverti·e·s ?

Émotions

[SEMAINE DE VOS đŸ„ș😏😍😹] Le monde n'est-il pas fait pour les introverti·e·s ?

Saison 5, Ep. 38
‱

La semaine de vos Ă©motions, c’est une Ă©motion diffĂ©rente dĂ©cortiquĂ©e tous les jours du 31 juillet au 6 aoĂ»t grĂące Ă  des anciens Ă©pisodes, parmi nos prĂ©fĂ©rĂ©s. L’étĂ©, le temps semble plus lent, parfois mĂȘme il s’arrĂȘte et on se retrouve face Ă  soi mĂȘme. On prend enfin le temps de mettre des mots sur ce que l’on ressent, de faire le point, parfois mĂȘme de prendre des rĂ©solutions pour ĂȘtre une meilleure version de soi Ă  la rentrĂ©e. C'est pourquoi chez Louie, on a dĂ©cidĂ© de vous proposer une semaine pour plonger au cƓur de vous mĂȘme. Cet Ă©pisode a Ă©tĂ© diffusĂ© une premiĂšre fois le 10 mai 2020.

--


Vous est-il dĂ©jĂ  arrivĂ© de refuser une invitation Ă  sortir pour rester tranquillement chez vous, en compagnie d’un bon livre et d’une tasse de thĂ©? Ressentez-vous parfois le besoin de vous isoler? Le confinement a-t-il Ă©tĂ© une expĂ©rience plutĂŽt agrĂ©able pour vous? Si c’est le cas, vous ĂȘtes peut-ĂȘtre introverti·e.


Pour la journaliste et prĂ©sentatrice d'Émotions, Cyrielle Bedu, cette pause imposĂ©e que fut le confinement a Ă©tĂ© plutĂŽt apprĂ©ciable. Mais elle sait aussi que ça n’a pas Ă©tĂ© le cas de tout le monde; nous n’avons pas tous et toutes le mĂȘme rapport Ă  la solitude, selon que l’on soit intro ou extraverti·e. En fait, ce trait de personnalitĂ© conditionne beaucoup de choses et le psychanalyste suisse Carl Gustav Jung l’a appris Ă  ses dĂ©pens. C’est lui qui thĂ©orise en premier les concepts d’introversion et d’extraversion dans un ouvrage publiĂ© en 1921, alors qu’il est en pleine rupture amicale avec Sigmund Freud, le pĂšre de la psychanalyse. Le premier est plus rĂ©servĂ©, tournĂ© vers son monde intĂ©rieur. Le second est plus ouvert, davantage nourri par les interactions avec le monde extĂ©rieur. Et entre les deux, c’est devenu l’incomprĂ©hension totale. 


Pourquoi l’introversion n’est-elle pas aussi valorisĂ©e que l’extraversion aujourd’hui? Est-ce que les introverti·es sont au fond de grand·es timides, mal Ă  l’aise en sociĂ©tĂ©? Ou bien est-ce que c’est la sociĂ©tĂ© qui ne leur laisse pas la place pour s’exprimer?


Cyrielle Bedu a interrogĂ© le psychiatre Patrick Avrane, auteur du livre “Maisons : quand l’inconscient habite les lieux”, qui affirme qu’ĂȘtre introverti·e, ce n’est ni ĂȘtre timide, ni ĂȘtre misanthrope. C’est surtout quelqu’un qui va d’abord passer par soi, avant d'interagir avec les autres, au dĂ©triment parfois de l’image qu’il renvoie au groupe, comme met en garde Pierre Zaoui, philosophe et professeur Ă  l’universitĂ© Paris-Diderot, Ă©galement interviewĂ© dans l’épisode. On entendra aussi le tĂ©moignage de Laura, une jeune femme introvertie qui l’assume aujourd’hui pleinement. Pour elle, accepter son introversion a Ă©tĂ© synonyme de libertĂ©. 


Toutes et tous se rejoignent sur un point: mĂȘme si les introverti·es se font discret·es, ça ne veut pas dire qu'ils ne contribuent pas Ă  la sociĂ©tĂ©. 


Et vous, ĂȘtes-vous introverti·e? Racontez-le nous Ă  hello@louiemedia.com

More episodes

View all episodes

  • 22. Sortir du perfectionnisme et se rĂ©concilier avec l'"assez bien"

    29:49
    Souvent, le perfectionnisme est une affaire de confiance en soi : faute de rĂ©ussir Ă  se satisfaire de son propre travail, on cherche toujours Ă  l’amĂ©liorer. Cet Ă©pisode que vous Ă©coutez, est-il jamais vraiment terminĂ© ? Est-ce qu’il n’y a pas encore moyen de l’amĂ©liorer ? Ce texte que vous lisez, si je repasse dessus 10 fois, 100 fois, est-ce qu’une faute va soudain me sauter aux yeux ? VoilĂ  que le temps passe, que la fatigue s’accumule, et que nos attentes personnelles sont de plus en plus extravagantes et hors de portĂ©e. Et si le perfectionnisme Ă©tait vraiment un dĂ©faut professionnel ? Et dans ce cas, comment s’en dĂ©faire ? Dans cet Ă©pisode, la journaliste Camille Jourdan rencontre Alain, fabricant de globes terrestres, dont la rigueur et le perfectionnisme sont inhĂ©rents Ă  son mĂ©tier d’artisan de luxe. Elle interroge aussi son amie Sophie, consultante, qui tente de faire les choses parfaitement tout le temps, et dont l’expĂ©rience de la maternitĂ© a remis ce fonctionnement en question. Finalement, la philosophe franco-amĂ©ricaine Marina Van Zuylen Ă©voque les bienfaits et les risques liĂ©s au perfectionnisme dans le travail, et fait appel aux enseignements de la philosophie pour revaloriser le “assez bien”. Pour aller plus loin : Le livre “Les vertus minuscules” de la philosophe Marine Van Zuylen aux Ă©ditions FlammarionLe livre “La fille de la supĂ©rette” de Sayaka Murata aux Ă©ditions FolioLe livre “La Chef” de Marie NDiaye aux Ă©ditions GallimardEmotions (au travail) est un podcast produit par Louie Media. Camille Jourdan a Ă©crit et tournĂ© cet Ă©pisode. Le montage et la rĂ©alisation sonore sont de Louis Jaubart. Le mix a Ă©tĂ© fait par le studio La Fugitive. Louise HemmerlĂ© est la chargĂ©e de production d'Emotions (au travail), accompagnĂ©e d’Elsa Berthault.
  • 21. Comment booster sa confiance en soi au travail ?

    23:06
    La confiance en soi, c’est une sorte d’incantation magique, un concept tout aussi nĂ©buleux que gratifiant. Le remĂšde qui nous permettrait de transformer positivement chaque expĂ©rience de notre parcours professionnel. Demander une augmentation, rĂ©ussir un entretien d’embauche, mais aussi imposer ses idĂ©es en rĂ©union ou ne pas se laisser miner par les Ă©changes dĂ©sagrĂ©ables que l’on a eu avec un client ou un supĂ©rieur hiĂ©rarchique. A tout cela, une solution, la confiance en soi.Alors Ă  quoi sert la confiance en soi au travail, et comment endosser cette posture ? Dans cet Ă©pisode, Sara Forever, drag queen, explique comment son corps est devenu un outil pour convaincre, fasciner, et ne jamais manquer de confiance en elle. La chanteuse Yseult, elle, nous explique quelles rĂ©actions elle a pu avoir dans le monde professionnel Ă  cause de sa confiance en elle. Et enfin DaniĂšle Linhart, sociologue, nous explique pourquoi il est de plus en plus compliquĂ© d’avoir confiance en soi au travail. Pour aller plus loin : Le livre “La comĂ©die humaine au travail” de Daniele Linhart aux Ă©ditions ErĂšsL’essai “Confidence Culture” de Shani Orgad et Rosalind Gill aux Ă©ditions Duke University PressLe TedTalk “Your body language may shape who you are” d’Amy CuddyEmotions (au travail) est un podcast produit par Louie Media. RaphaĂ«lle Elkrief a Ă©crit et tournĂ© cet Ă©pisode. Le montage et la rĂ©alisation sonore sont de Louis Jaubart. Le mix a Ă©tĂ© fait par le studio La Fugitive. L’enregistrement a Ă©tĂ© fait Ă  Sodasound. Louise HemmerlĂ© est la chargĂ©e de production d'Emotions (au travail), accompagnĂ©e d’Elsa Berthault.
  • 20. DĂ©couvrez Émotions (au travail)

    01:03
    Quand on tape « émotions au travail » dans la barre de recherche de n’importe quel navigateur, la quasi totalitĂ© des rĂ©sultats qui sortent sont titrĂ©s : « Comment gĂ©rer ses Ă©motions au travail ?». Comme si les Ă©motions Ă©taient quelque chose, qu’il fallait contrĂŽler et contenir un maximum, qu'il fallait travailler.. sur soi. Comme si le travail, ce n’était pas fait de la joie de rire avec ses collĂšgues, de la satisfaction quand on arrive Ă  ĂȘtre efficace, de la fiertĂ© quand on accomplit un projet, d’empathie, de dĂ©sir, mais aussi, parfois, de lassitude, de colĂšre, de conflits, qui gĂ©nĂ©ralement font quand mĂȘme drĂŽlement avancer les choses. A partir du 12 fĂ©vrier dans Emotions, dĂ©couvrez Emotions (au travail), des Ă©pisodes pour faire la part belle aux Ă©motions dans notre vie professionnelle. Que nous apprennent-elles, quelle place leur donner et comment les exprimer dans nos vies de bureau ? A trĂšs vite !
  • 19. (Bonjour) Tristesse : comment l’accueillir pour aller mieux ?

    28:48
    Refouler sa tristesse est plus dangereux qu’on ne le pense. A force de trop garder les choses pour soi, on finit parfois par ne plus pouvoir, vouloir ou savoir comment les exprimer. La tristesse prend alors de plus en plus de place, de temps, d’énergie
 Pourtant, exprimer ses sentiments douloureux est bon pour la santĂ©, et c’est prouvĂ© scientifiquement. Est-ce que vous avez dĂ©jĂ  pleurĂ© dans un bus, la tĂȘte appuyĂ©e contre la vitre, une musique mĂ©lancolique dans les oreilles ? Et est-ce que vous vous souvenez Ă  quel point ça fait du bien de se reconnecter Ă  ses Ă©motions ? On se sent presque libĂ©ré·es, quand on arrive enfin Ă  les exprimer.Mais alors, pourquoi peut-on avoir honte de laisser couler ses larmes, mĂȘme devant ses proches ? Pourquoi a-t-on a parfois tant de mal Ă  exprimer sa tristesse ? Et comment faire pour qu’elle soit une force plutĂŽt qu’une faiblesse ?Dans cet Ă©pisode, la journaliste LĂ©na Couffin interroge son ami Roberto sur le blocage Ă©motionnel qui l’empĂȘche de pleurer, quand bien mĂȘme il en meurt d’envie. Elle revient aussi avec la journaliste Helen Russell sur le tabou qui entoure la tristesse, et dĂ©taille ses bienfaits avec la neuropsychologue et psychologue clinicienne Ginevra Uguccioni. Finalement, l’autrice Morgane Ortin se livre sur sa propre relation Ă  la tristesse, et raconte la soirĂ©e organisĂ©e Ă  l’occasion du lancement de son livre “Le Club des larmes” lors de laquelle elle a rendu toute sa beautĂ© au fait de pleurer Ă  plusieurs.Pour aller plus loin : Le livre “How to be sad” de la journaliste Helen Russell aux Ă©ditions 4th EstateLe livre “Le Club des larmes” de Morgane Ortin aux Ă©ditions LeducL’étude “The Paradox of Music-Evoked Sadness: An Online Survey", publiĂ©e dans le journal PLOS ONEL’étude “The Psychological Health Benefits of Accepting Negative Emotions and Thoughts: Laboratory, Diary, and Longitudinal Evidence” de l’UniversitĂ© de Berkeley, publiĂ©e dans le Journal of Personality and Social Psychology en 2018LĂ©na Couffin a tournĂ©, Ă©crit et montĂ© cet Ă©pisode. La rĂ©alisation sonore est signĂ©e Thomas RozĂšs. Le gĂ©nĂ©rique est rĂ©alisĂ© par ClĂ©mence Reliat, Ă  partir d'un extrait d’En Sommeil de Jaune. Lena Coutrot est la productrice d'Émotions, accompagnĂ©e d’Elsa Berthault. Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter. Si vous aussi vous voulez nous raconter votre histoire, Ă©crivez-nous en remplissant ce formulaire. Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hĂ©sitez pas Ă  vous abonner au Club.
  • 18. IdĂ©alisation : comment faire descendre nos parents de leur piĂ©destal ?

    38:47
    On peut avoir franchi le cap de la majoritĂ© il y a des annĂ©es mais toujours trouver difficile de faire ses propres choix de vie, d’assumer ses convictions politiques ou d’ignorer complĂštement l’avis de ses parents. Pendant l’enfance, on veut les rendre fiers et en retour, ils nous semblent (presque) parfaits
 Jusqu’au jour oĂč on se rend compte qu’en fait, c’est loin d’ĂȘtre le cas. Soudain, leurs gestes d’affections nous semblent Ă©touffants et leurs opinions complĂštement dĂ©passĂ©es. Mais le temps continue de passer, et on peut rester imprĂ©gné·e de l’envie de bien faire et de la peur de les dĂ©cevoir. Alors pourquoi idĂ©alise-t-on ses parents ? Et comment faire pour s’émanciper de ce regard surplombant et enfin construire une relation d'Ă©gal Ă  Ă©gal avec eux ?Dans cet Ă©pisode, la journaliste Manon de la Selle rencontre l’autrice Emma Becker, qui, pour y parvenir, a quittĂ© la France, commencĂ© un projet d'Ă©criture et travaillĂ© dans une maison close. Elle interroge Ă©galement Claire et Axel sur l’impact de ces blocages dans leur vie de jeunes adultes, et s’entretient avec le psychiatre et psychanalyste Alain Vanier ainsi que la philosophe Susan Neiman pour explorer les chemins qui devraient nous mener Ă  nous-mĂȘmes.Pour aller plus loin : Les livres “Alice” (Ă©ditions DenoĂ«l) et “La Maison” (Ă©ditions Flammarion) de Emma BeckerLe livre “La Gloire de mon pĂšre” de Marcel Pagnol (Ă©ditions Grasset)L’essai “Grandir, Ă©loge de l’ñge adulte Ă  une Ă©poque qui nous infantilise” de Susan Neiman (Ă©ditions Premier ParallĂšle)Le livre “Etat des Lieux” de DĂ©borah Levy (Ă©ditions du sous-sol)Et si les questions liĂ©es Ă  la parentalitĂ© vous intĂ©ressent, que vous soyez des enfants ou des parents, on vous conseille d’écouter Faites des gosses, un podcast de Louie Media prĂ©sentĂ© par Marine Revol.Manon de la Selle a tournĂ© et Ă©crit cet Ă©pisode. HervĂ© Triquet Ă©tait au montage, Ă  la rĂ©alisation sonore et au mix. Nicolas Berger et AnaĂŻs Ysebaert ont lu les extraits de La Gloire de mon PĂšre et d’État des lieux. Laurence Malonda a fait le doublage de Susan Neiman. Le gĂ©nĂ©rique est un extrait d’En Sommeil de Jaune. Lena Coutrot est la productrice d'Émotions, accompagnĂ©e d’Elsa Berthault. Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter. Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hĂ©sitez pas Ă  vous abonner au Club.Extraits : Requiem, Axel Chevalier, 2022Le Petit dinosaure et la vallĂ©e des Merveilles, Don Bluth, 1989
  • 17. Pourquoi reproduisons-nous toujours les mĂȘmes erreurs ? [COUP DE ♄]

    53:58
    REDIFFUSION. En ce dĂ©but d'annĂ©e, on vous propose de (re)dĂ©couvrir des Ă©pisodes pour faire le plein d'Ă©nergie ! Cet Ă©pisode a Ă©tĂ© diffusĂ© pour la premiĂšre fois le 5 septembre 2022.Être attirĂ©e par les bad boys, tout en sachant que ça ne mĂšne nulle part. Retourner quatre, cinq, six fois avec son ex parce qu’on ne veut pas ĂȘtre seul·e. Se mettre en situation d’échec dans tous ses projets de travail. Dans cet Ă©pisode, Jeanne-Marie Desnos se demande pourquoi nous reproduisons toujours les mĂȘmes erreurs. Elle donne la parole Ă  Cory, une jeune femme qui n’a longtemps pas pu s’empĂȘcher de mentir Ă  ses ami.es; au psychiatre Jean Cottraux et Ă  la docteure et professeure en neurosciences Samah Karaki, pour rĂ©pondre Ă  cette question : peut-on rĂ©ussir Ă  se libĂ©rer de nos comportements rĂ©pĂ©titifs ?Pour en savoir plus : Le livre de Jean Cottraux sur la rĂ©pĂ©tition des scĂ©narios de vieLe livre de Jean Cottraux sur la sortie des Ă©motions nĂ©gativesLe sketch de Fanny Ruwet Le film Un jour sans finLa thĂ©rapie des schĂ©mas, approche cognitive des troubles de la personnalité Le cerveau et la pensĂ©e : un livre pour en savoir plus sur les sciences cognitives.SystĂšme 2 - Comment dĂ©velopper notre esprit critique ? : un podcast oĂč intervient aussi Samah Karaki. Lena Coutrot est la productrice d'Émotions, accompagnĂ©e d’Elsa Berthault. Louise HemmerlĂ© a assurĂ© le suivi Ă©ditorial de cet Ă©pisode et la supervision Ă©ditoriale et de production Ă©tait assurĂ©e par Maureen Wilson. Marine QuĂ©mĂ©rĂ© a rĂ©alisĂ© cet Ă©pisode, Ruben Perez s’est occupĂ© de la prise de son, Jean-Baptiste Aubonnet Ă©tait au mix et c’est Nicolas de GĂ©lis qui a composĂ© le gĂ©nĂ©rique d’Émotions.La retranscription de cet Ă©pisode est disponible ici.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter. Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hĂ©sitez pas Ă  vous abonner au Club.
  • 16. Faut-il repousser ses limites ? [COUP DE ♄]

    41:11
    REDIFFUSION. En ce dĂ©but d'annĂ©e, on vous propose de (re)dĂ©couvrir des Ă©pisodes pour faire le plein d'Ă©nergie ! Cet Ă©pisode a Ă©tĂ© diffusĂ© pour la premiĂšre fois le 15 mars 2023. Vous avez prĂ©vu de courir trente minutes avec un·e ami·e ce matin. Vous courez trente minutes et vous vous arrĂȘtez, tandis que votre partenaire de course dĂ©cide de repartir pour une heure supplĂ©mentaire. Il pleut, c’est le week-end et en rentrant chez vous pour faire la sieste, vous vous demandez : de quoi est faite cette personne qui semble ne jamais avoir la flemme ? Qui sont celles et ceux qui se fixent constamment des objectifs ? Comment ces personnes alimentent-elles leur moteur intĂ©rieur ? Et est-il toujours souhaitable de repousser ses limites ? Pour rĂ©pondre Ă  ces questions, la journaliste Marion Bothorel rencontre Johan, un triathlĂšte de 27 ans qui s’est relevĂ© d’une blessure de maniĂšre spectaculaire et Dorith, que la spirale de la compĂ©tition au travail a menĂ© Ă  devenir meilleure vendeuse de France. Elle Ă©change avec JĂ©rĂŽme Laurin, enseignant-chercheur en physiologie de l’exercice et neurosciences Ă  la facultĂ© des sciences du sport, Ă  l’UniversitĂ© d’Aix-Marseille. Elle discute aussi avec Marie-Claire Villeval, chercheuse et spĂ©cialiste du travail. Pour aller plus loin : Le documentaire “Meru”, rĂ©alisĂ© par Jimmy Chin et sorti en 2018L’ouvrage “Haro sur la compĂ©tition” d’Hugues Bersini, paru en 2010 aux Ă©ditions PufMarion Bothorel a Ă©crit, tournĂ© et montĂ© cet Ă©pisode. ClĂ©mence Reliat Ă©tait Ă  la rĂ©alisation sonore. Lena Coutrot est en charge de la production d’Émotions, accompagnĂ©e d’Elsa Berthault. Nicolas de GĂ©lis a composĂ© la musique du gĂ©nĂ©rique d’Émotions, et il a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© par Anna Buy.
  • 15. Pourquoi faire rire les autres nous rĂ©chauffe-t-il le coeur ? [COUP DE ♄]

    49:53
    REDIFFUSION. En ce dĂ©but d'annĂ©e, on vous propose de (re)dĂ©couvrir des Ă©pisodes pour faire le plein d'Ă©nergie ! Cet Ă©pisode a Ă©tĂ© diffusĂ© pour la premiĂšre fois le 4 avril 2022.Comme pour les grands singes, le rire a un intĂ©rĂȘt tout particulier dans l’évolution de notre espĂšce. Par exemple, vous saviez que l’humour, c’était une tactique super rentable en termes de temps et d’efforts, pour crĂ©er du lien dans un groupe ? En moyenne, nous rions quinze Ă  vingt fois par jour, et une conversation typique de dix minutes comprendrait environ cinq Ă©pisodes de rire ou de sourire. C’est ce qu’avance la neuropsychologue Sylvie Chokron. Et ça nous fait du bien : rire libĂšre des endorphines, ça nous aide Ă  dĂ©compenser lors de moments difficiles
 Mais pourquoi aimons-nous faire rire les autres ? Et pourquoi est-ce si valorisant, alors que l’humour, c’est censĂ© ĂȘtre lĂ©ger, anodin ? Qu’est-ce que l’on cherche vraiment dans le regard de l’autre, quand on fait une blague ?Dans cet Ă©pisode, la journaliste Lena Coutrot nous fait entendre les tĂ©moignages de non pas un, mais deux Fabien. Le premier, Fabien Strobel, est comĂ©dien de thĂ©Ăątre d’improvisation, et le second, Fabien Limousin, rĂ©alisateur et scĂ©nariste en cinĂ©ma d’animation. Faire rire, c’est leur mĂ©tier. Mais si leurs moyens d’expression diffĂšrent, sont-ils animĂ©s par des mĂ©canismes bien diffĂ©rents ? Afin de comprendre la fonction de l’humour dans nos interactions, Lena Coutrot fait appel Ă  l’expertise de Romain Di Stasi, doctorant en psychologie du dĂ©veloppement et en neurosciences Ă  l’UniversitĂ© Paris Nanterre, qui analyse son rĂŽle dans l’apprentissage social des bĂ©bĂ©s. Elle interroge aussi le chercheur Guillaume Dezecache, maĂźtre de confĂ©rences en psychologie Ă  l’universitĂ© Clermont-Auvergne, qui s’est intĂ©ressĂ© Ă  la communication chez les primates
 car le rire n’est pas le propre de l’homme ! Le chercheur nous explique l’intĂ©rĂȘt tout particulier du rire dans l’évolution de notre espĂšce.Pour en savoir plus :- Projet EmoLearn (thĂšse de Romain di Stasi) : Projet portĂ© par des chercheurs de l'UniversitĂ© Paris Nanterre Ă©valuant l'effet de l'humour sur l'apprentissage des bĂ©bĂ©s. Si vous avez un bĂ©bĂ© entre 14 et 22 mois, n'hĂ©sitez pas Ă  les contacter pour participer Ă  l'Ă©tude !- Sur les rĂ©seaux sociaux, difficile d'avoir plus de 200 amis, Damien Leloup, Le Monde, 2011- Les vertus du rire, Janet M. Gibson, The Conversation, 2021Émotions est un podcast de Louie Media. Cet Ă©pisode a Ă©tĂ© tournĂ© et montĂ© par Lena Coutrot. Marine QuĂ©mĂ©rĂ© en a fait la rĂ©alisation. BenoĂźt Daniel s’est occupĂ© de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet a fait le mixage de cet Ă©pisode. Le gĂ©nĂ©rique a Ă©tĂ© composĂ© par Nicolas de GĂ©lis. Camille Bichler Ă©tait en charge de la production de cet Ă©pisode, accompagnĂ©e de Marie Koyouo. La supervision Ă©ditoriale Ă©tait assurĂ©e par Maureen Wilson.Si cet Ă©pisode vous a plu et que vous vous intĂ©ressez au rire et Ă  sa complexitĂ©, nous vous recommandons l’écoute de “Qu’est ce qui fait que parfois on est le seul Ă  ne pas rire ?”, un ancien Ă©pisode disponible ici.
  • 14. La tendresse : pourquoi faut-il lui faire une place ? [COUP DE ♄]

    39:00
    REDIFFUSION. En ce dĂ©but d'annĂ©e, on vous propose de (re)dĂ©couvrir des Ă©pisodes pour faire le plein d'Ă©nergie ! Cet Ă©pisode a Ă©tĂ© diffusĂ© pour la premiĂšre fois le 17 fĂ©vrier 2020.Vous souvenez-vous de la derniĂšre fois que vous avez fait preuve de tendresse envers quelqu’un.e ? Du dernier geste doux et affectueux que vous avez donnĂ© Ă  une personne Ă  laquelle vous tenez ? Des mots attentionnĂ©s que quelqu’un.e vous a rĂ©cemment adressĂ© ? Dans cet Ă©pisode d'Émotions, nous avons voulu nous intĂ©resser Ă  ces moments de tendresse, qui mĂȘlent amour et douceur. C’est quoi exactement la tendresse ? Pourquoi est-elle importante dans notre enfance, puis plus tard, quand on devient adultes ? Pour le savoir, Paloma Soria Brown a rencontrĂ© la psychologue clinicienne Laurence Kouznetsov, qui a menĂ© une Ă©tude sur la tendresse auprĂšs des nouveaux nĂ©s dans le milieu hospitalier. Elle a aussi discutĂ© avec la psychanalyste Marie-Dominique Amy, qui est spĂ©cialiste des relations parents-enfants et qui a Ă©crit de nombreux livres sur le sujet. Vous entendrez Ă©galement les rĂ©cits touchants de Rachel, qui fait du don d’actes de tendresse un vĂ©ritable acte politique, et de GaĂ«l, un pĂšre de 37 ans, qui a pris conscience que les moments au cours desquels il coiffait sa fille Ă©taient des rituels de tendresse, qui ont soudĂ© leur relation.Pour en savoir plus : La dermatologue et psychanalyste Sylvie Consoli, autrice de La tendresse, publiĂ© chez Odile Jacobï»żLe psychanalyste Sandor Ferenczi, auteur de Confusion de langue entre les adultes et l’enfant. Le langage de la tendresse et de la passion, publiĂ© chez Payot.La psychologue Marie de Hennezel et le psychiatre Philippe Gutton, auteurs de Et si vieillir libĂ©rait la tendresse
, publiĂ© chez InPress.La psychanalyste Marie-Dominique Amy, autrice de La SĂ©curitĂ© Affective De L'enfant publiĂ© aux Ă©ditions Jouvence.Le psychothĂ©rapeute GĂ©rald PagĂšs, auteur de Le grand livre de la tendresse, publiĂ© chez Albin Michel.Le court-mĂ©trage Hair Love, rĂ©alisĂ© et Ă©crit par Matthew A. Cherry Et vous, quelle place accordez-vous Ă  la tendresse dans vos vies ? Racontez-le nous Ă  hello@louiemedia.com