Émotions

Partager

D’où vient le sentiment d’insécurité ?

Saison 4, Ép. 10

Insécurité, délinquance, violence, infraction, crime… Tous ces termes ont envahi le débat  public. Nous nous sommes habitués à vivre dans un monde qui peut s’avérer dangereux, et dans lequel il convient d’être toujours sur nos gardes. En tant que femmes, nous sommes nombreuses à avoir peur, dans l’espace public, la nuit, dans la rue, dans les transports... Ce sentiment de vigilance est parfois instrumentalisé par les politiques et les médias qui font souvent de l’insécurité un enjeu primordial lors des campagnes électorales. 


Alors le sentiment d’insécurité est-il réel ou n’est-il que le résultat de nos projections et de nos fantasmes ? D’où nous vient ce sentiment d'hypervigilance ? Et est-ce réellement dans l’espace public que nous courons les plus grands dangers ? 


Dans cet épisode d'Émotions, la journaliste Estelle Ndjandjo interroge le sentiment d’insécurité, sa réalité et son instrumentalisation politique à travers les témoignages de Sem et de Patrick. Sem, “stéréotype de la femme badass charismatique”, a longtemps eu le sentiment d’être considérée comme une proie par les hommes. Aujourd’hui elle forme des femmes à l’autodéfense au sein de l’ARCAF, l’Association d’Autodéfense et de Ressources pour le Choix et l’Autonomie des femmes, et nous parle de la façon dont elle réussit à dépasser ce sentiment d’insécurité. Patrick, lui, est un “homme noir d’1m86 pour plus de 100kg, ceinture marron de judo”. Il a très souvent l’impression que sa simple présence suscite chez certaines femmes un sentiment d’insécurité. Pourtant, en tant que personne racisée, il se sent parfois lui-même en danger. Pour interroger les raisons qui suscitent en nous l’insécurité, Estelle Ndjandjo a rencontré Nathalie George, directrice de recherche au CNRS et chercheuse à l’Institut du Cerveau, et Renée Zauberman, sociologue et co-autrice Du Sentiment D'insécurité à l'Etat Sécuritaire (2017). La première nous explique ce qui se passe dans notre cerveau lorsque nous nous sentons en danger, la seconde nous éclaire sur l’émergence et l’évolution du thème de l’insécurité dans le débat public et la sphère politico-médiatique


Un épisode que vous pouvez écouter seul·e ou en famille


Quelques références sur le sujet :

L'insécurité en France, Philippe Robert, Repères, 2002

Femmes et villes, Sylvette Denèfle, Presses universitaires François-Rabelais, 2004

Emotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Estelle Ndjandjo a écrit et tourné cet épisode. 

Maud Benakcha est la chargée de production d'Émotions. Camille Bichler était chargée de la supervision éditoriale de cet épisode, accompagnée de Capucine Rouault. Marine Quemere l’a réalisé, et Benoit Daniel s’est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet était au mix et c’est Nicolas de Gélis qui a composé le générique d’Émotions.

Plus d'épisodes

5/15/2022

Comment réussir à être soi-même sur Internet ? (1/2)

Saison 4, Ép. 22
Toutes ces heures passées à scroller sur Twitter, à argumenter avec des inconnus sur des forums, à se perdre sur YouTube jusqu’à l’aube… Sont-elles vraiment des heures perdues ? Ces discussions, ces contenus ont une influence considérable sur nos vies, jusqu’à les modifier profondément.Pourquoi peut-on avoir besoin, à certains moments de notre vie, de discuter à distance, avec des gens qui ne nous connaissent pas ? Comment la rencontre avec des communautés virtuelles nous aident-elles à nous trouver nous-mêmes ?Dans cet épisode, le journaliste Benjamin Billot tente de répondre à ses questions en interrogeant d’abord Valérie, qui a été comme lui adepte de Lucid State, un ancien forum de botanique, mais pas que… C’est en dialoguant avec des gens très différents qu'elle a commencé à comprendre qui elle était vraiment. Paradoxal ? Pas vraiment. C’est ce qu’explique le psychologue et philosophe Emile Sellier Mesnard, auteur de l’article Devenir soi à travers l’autre. Benjamin Billot donne aussi la parole à Cécilia, qui raconte comment Internet lui a permis de s’éveiller politiquement, d’abord sur le forum Madmoizelle puis sur Twitter. Mais alors, pourquoi avons-nous plus de chance d’apprendre certaines informations cruciales dans nos vies grâce à des inconnus Internet, plutôt qu’en discutant avec nos propres parents ? Pour comprendre ce phénomène, Benjamin Billot fait appel à Pascal Lardellier, professeur d’information et de communication à l'Université de Dijon. Évidemment, l’apprentissage via les réseaux sociaux montre de nombreuses limites, comme en témoignage Sylvain, d’abord adopte des théories du complot qui a maintenant sa propre chaîne YouTube, DeBunKer des Etoiles, où il fait la chasse au fake news.Un épisode que vous pouvez écouter seul·e ou en famille.Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et monté par Benjamin Billot. Marine Quéméré en a fait la réalisation. Benjamin Billot s’est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet a fait le mixage de cet épisode. Le générique a été composé par Nicolas de Gélis.Marie-Lou Arnould était en charge de la production de cet épisode, accompagnée de Marie Koyouo. La supervision éditoriale était assurée par Maureen Wilson.La retranscription de cet épisode est bientôt disponible.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus.
5/1/2022

Peut-on vivre avec la guerre ? (2/2)

Saison 4, Ép. 21
Descendre dans l’abri anti-aérien, quitter sa maison en emportant ce qu’on peut sous le bras, laisser derrière soi une partie de sa famille… En Europe, on pensait ces images réservées aux livres d’histoire. Mais c’est une perspective occidentalo-centrée. Ailleurs, les conflits armés se succèdent. Quel est leur impact émotionnel ? Se transmet-il ? Peut-on apprendre à vivre avec la guerre ? Et après, comment se reconstruire, si c’est possible ?Dans cet épisode, la journaliste et autrice Prune Antoine nous fait entendre 7 témoignages, de personnes dont la vie a été bouleversée par des conflits armés. Celui de Tatiana Kozak à Kiev ; journaliste de guerre, c’est la première fois que le conflit qu’elle couvre la touche directement. Celui de Jacqueline, sa grande-tante ayant vécu l’Occupation de ses 7 à 11 ans. Celui d’Anas Modamani, réfugié syrien suspendu au sort de l’Ukraine, estimant que nous devrions tous nous informer sur toutes les guerres, “même celles dont personne ne s’occupe”. Celui de Yaël Reuveny, une réalisatrice de documentaires qui a grandi à Jérusalem. Lorsqu’un bus explose devant ses yeux à 17 ans, elle réalise que la guerre, même cachée, reste une guerre. Celui d’Anne Thoma, une documentariste allemande qui mentionne l’aspect genré de la guerre et s’intéresse à l’impact actuel de la Seconde Guerre mondiale. Celui de Lassana Diomande, ayant quitté la Côte d’Ivoire en proie à une guerre civile pour Berlin, au prix d’un périple de près de 4 ans. Celui de Jetmir Idrizi, photographe kosovar. Il était adolescent lorsqu’il a été témoin de l'épuration ethnique menée par Slobodan Milosevic au Kosovo en 1999. Il est retourné dans son pays, pour construire l’après.Pour aller plus loin :L’article de William Broyles Jr,Why Men Love War?, Esquire Magazine, 1984Les documentaires de Yaël Reuveny, Farewell Herr Schwarz, 2014 et Promised Land, 2021.Le documentaire d’Anne Thomas, Miles & War, 2013Le site du photographe Jetmir IdriziL’ouvrage de Sabine Bode, Kriegsenkel : Die Erben der vergessenen Generation, 2013L’ouvrage de Prune Antoine, L’heure d’été, 2019Si cet épisode vous a plu et que vous vous intéressez à la transmission générationnelle des traumatismes liés à la guerre, nous vous recommandons l’écoute de “Comment les émotions de nos ancêtres nous construisent-elles ?” un ancien épisode d’Adèle Salmon disponible ici.Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et monté par Prune Antoine. Marine Quéméré en a fait la réalisation. Chris Schmelzer s'est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet a fait le mixage de cet épisode. Le générique a été composé par Nicolas de Gélis.Marie-Lou Arnould étaient en charge de la production de cet épisode, accompagnée de Marie Koyouo. La supervision éditoriale était assurée par Maureen Wilson.La retranscription de cet épisode est bientôt disponible.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus.
5/1/2022

Peut-on vivre avec la guerre ? (1/2)

Saison 4, Ép. 21
Descendre dans l’abri anti-aérien, quitter sa maison en emportant ce qu’on peut sous le bras, laisser derrière soi une partie de sa famille… En Europe, on pensait ces images réservées aux livres d’histoire. Mais c’est une perspective occidentalo-centrée. Ailleurs, les conflits armés se succèdent. Quel est leur impact émotionnel ? Se transmet-il ? Peut-on apprendre à vivre avec la guerre ? Et après, comment se reconstruire, si c’est possible ?Dans cet épisode, la journaliste et autrice Prune Antoine nous fait entendre 7 témoignages, de personnes dont la vie a été bouleversée par des conflits armés. Celui de Tatiana Kozak à Kiev ; journaliste de guerre, c’est la première fois que le conflit qu’elle couvre la touche directement. Celui de Jacqueline, sa grande-tante ayant vécu l’Occupation de ses 7 à 11 ans. Celui d’Anas Modamani, réfugié syrien suspendu au sort de l’Ukraine, estimant que nous devrions tous nous informer sur toutes les guerres, “même celles dont personne ne s’occupe”. Celui de Yaël Reuveny, une réalisatrice de documentaires qui a grandi à Jérusalem. Lorsqu’un bus explose devant ses yeux à 17 ans, elle réalise que la guerre, même cachée, reste une guerre. Celui d’Anne Thoma, une documentariste allemande qui mentionne l’aspect genré de la guerre et s’intéresse à l’impact actuel de la Seconde Guerre mondiale. Celui de Lassana Diomande, ayant quitté la Côte d’Ivoire en proie à une guerre civile pour Berlin, au prix d’un périple de près de 4 ans. Celui de Jetmir Idrizi, photographe kosovar. Il était adolescent lorsqu’il a été témoin de l'épuration ethnique menée par Slobodan Milosevic au Kosovo en 1999. Il est retourné dans son pays, pour construire l’après.Pour aller plus loin :L’article de William Broyles Jr,Why Men Love War?, Esquire Magazine, 1984Les documentaires de Yaël Reuveny, Farewell Herr Schwarz, 2014 et Promised Land, 2021.Le documentaire d’Anne Thomas, Miles & War, 2013Le site du photographe Jetmir IdriziL’ouvrage de Sabine Bode, Kriegsenkel : Die Erben der vergessenen Generation, 2013L’ouvrage de Prune Antoine, L’heure d’été, 2019Si cet épisode vous a plu et que vous vous intéressez à la transmission générationnelle des traumatismes liés à la guerre, nous vous recommandons l’écoute de “Comment les émotions de nos ancêtres nous construisent-elles ?” un ancien épisode d’Adèle Salmon disponible ici.Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et monté par Prune Antoine. Marine Quéméré en a fait la réalisation. Chris Schmelzer s'est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet a fait le mixage de cet épisode. Le générique a été composé par Nicolas de Gélis.Marie-Lou Arnould étaient en charge de la production de cet épisode, accompagnée de Marie Koyouo. La supervision éditoriale était assurée par Maureen Wilson.La retranscription de cet épisode est bientôt disponible.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus.