Émotions

Partager

D’où vient le sentiment d’insécurité ?

Saison 4, Ép. 10

Insécurité, délinquance, violence, infraction, crime… Tous ces termes ont envahi le débat  public. Nous nous sommes habitués à vivre dans un monde qui peut s’avérer dangereux, et dans lequel il convient d’être toujours sur nos gardes. En tant que femmes, nous sommes nombreuses à avoir peur, dans l’espace public, la nuit, dans la rue, dans les transports... Ce sentiment de vigilance est parfois instrumentalisé par les politiques et les médias qui font souvent de l’insécurité un enjeu primordial lors des campagnes électorales. 


Alors le sentiment d’insécurité est-il réel ou n’est-il que le résultat de nos projections et de nos fantasmes ? D’où nous vient ce sentiment d'hypervigilance ? Et est-ce réellement dans l’espace public que nous courons les plus grands dangers ? 


Dans cet épisode d'Émotions, la journaliste Estelle Ndjandjo interroge le sentiment d’insécurité, sa réalité et son instrumentalisation politique à travers les témoignages de Sem et de Patrick. Sem, “stéréotype de la femme badass charismatique”, a longtemps eu le sentiment d’être considérée comme une proie par les hommes. Aujourd’hui elle forme des femmes à l’autodéfense au sein de l’ARCAF, l’Association d’Autodéfense et de Ressources pour le Choix et l’Autonomie des femmes, et nous parle de la façon dont elle réussit à dépasser ce sentiment d’insécurité. Patrick, lui, est un “homme noir d’1m86 pour plus de 100kg, ceinture marron de judo”. Il a très souvent l’impression que sa simple présence suscite chez certaines femmes un sentiment d’insécurité. Pourtant, en tant que personne racisée, il se sent parfois lui-même en danger. Pour interroger les raisons qui suscitent en nous l’insécurité, Estelle Ndjandjo a rencontré Nathalie George, directrice de recherche au CNRS et chercheuse à l’Institut du Cerveau, et Renée Zauberman, sociologue et co-autrice Du Sentiment D'insécurité à l'Etat Sécuritaire (2017). La première nous explique ce qui se passe dans notre cerveau lorsque nous nous sentons en danger, la seconde nous éclaire sur l’émergence et l’évolution du thème de l’insécurité dans le débat public et la sphère politico-médiatique


Un épisode que vous pouvez écouter seul·e ou en famille


Quelques références sur le sujet :

L'insécurité en France, Philippe Robert, Repères, 2002

Femmes et villes, Sylvette Denèfle, Presses universitaires François-Rabelais, 2004

Emotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Estelle Ndjandjo a écrit et tourné cet épisode. 

Maud Benakcha est la chargée de production d'Émotions. Camille Bichler était chargée de la supervision éditoriale de cet épisode, accompagnée de Capucine Rouault. Marine Quemere l’a réalisé, et Benoit Daniel s’est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet était au mix et c’est Nicolas de Gélis qui a composé le générique d’Émotions.

Plus d'épisodes

9/4/2022

Pourquoi reproduisons-nous toujours les mêmes erreurs ?

Saison 5, Ép. 1
Être attirée par les bad boys, tout en sachant que ça ne mène nulle part. Retourner quatre, cinq, six fois avec son ex parce qu’on ne veut pas être seul·e. Se mettre en situation d’échec dans tous ses projets de travail. Dans cet épisode, Jeanne-Marie Desnos se demande pourquoi nous reproduisons toujours les mêmes erreurs. Elle donne la parole à Cory, une jeune femme qui n’a longtemps pas pu s’empêcher de mentir à ses ami.es; au psychiatre Jean Cottraux et à la docteure et professeure en neurosciences Samah Karaki, pour répondre à cette question : peut-on réussir à se libérer de nos comportements répétitifs ?Pour en savoir plus : Le livre de Jean Cottraux sur la répétition des scénarios de vieLe livre de Jean Cottraux sur la sortie des émotions négativesLe sketch de Fanny Ruwet Le film Un jour sans finLa thérapie des schémas, approche cognitive des troubles de la personnalité Le cerveau et la pensée : un livre pour en savoir plus sur les sciences cognitives.Système 2 - Comment développer notre esprit critique ? : un podcast où intervient aussi Samah Karaki. Lena Coutrot est la nouvelle productrice d'Émotions, accompagnée d’Elsa Berthault. Louise Hemmerlé a assuré le suivi éditorial de cet épisode et la supervision éditoriale et de production était assurée par Maureen Wilson. Marine Quéméré a réalisé cet épisode, Ruben Perez s’est occupé de la prise de son, Jean-Baptiste Aubonnet était au mix et c’est Nicolas de Gélis qui a composé le générique d’Émotions.La retranscription de cet épisode est disponible ici.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter. Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus.
7/31/2022

Désirer : y arriver

Saison 4, Ép. 29
Cet été dans Émotions, nous souhaitons vous proposer une mini-série autour du désir, en vous faisant (re)découvrir des épisodes liés à cette thématique. Parce qu’il est complexe, multiple et passionnant, parce qu’il est collectif et individuel, politique et puissant, le désir mérite qu’on l’examine sous toutes ses facettes.Est-ce qu'il vous arrive de toujours vouloir avoir raison dans des discussions, au point de vous être déjà brouillé.e avec des proches à ce sujet ? Avez-vous déjà mené un projet à bien coûte que coûte, malgré les difficultés, alors que tout le monde vous disait pourtant de laisser tomber ? Vous a-t-on déjà dit que vous étiez têtu.e comme un.e âne.sse ? Si c'est le cas, est-ce que vous étiez obstiné.e à ces moments-là ? Est-ce une bonne chose d'être obstiné.e ou est-ce un défaut qui nous isole ? Et enfin, l'obstination, en quoi est-ce différent de la persévérance et de l’acharnement ?Cet épisode est tiré d'un épisode plus long, diffusé le 14 décembre 2020, intitulé "L'obstination a-t-elle du bon ?"Il a été écrit et tourné par la journaliste Maude Petel-Légaré. Cyrielle Bedu était présentatrice et chargée de production. Bastien Lamour du studio Syllabes à Montréal s’est occupé de l’enregistrement, Charles de Cilla a fait la réalisation et la musique, Jean-Baptiste Aubonnet était en charge du mixage et Nicolas de Gélis a composé le générique d’Émotions. Le montage de la version courte que vous venez d'entendre a été fait par Rosalia Mac-Arthur et réalisé par Jean-Baptiste Aubonnet. Camille Bichler était en charge de la production de cet épisode, accompagnée d'Elsa Berthault. La supervision éditoriale et de production était assurée par Maureen Wilson.