Partager

cover art for Peut-on être sûr·e d’avoir pris la bonne décision ?

Émotions : le podcast pour mettre des mots sur vos émotions

Peut-on être sûr·e d’avoir pris la bonne décision ?

Saison 5, Ep. 17

Choisir, c’est renoncer. Et notre quotidien est rythmé par les décisions : de notre paire de chaussures le matin (ces nuages là, ça veut dire qu’il va pleuvoir ?) à notre sandwich du midi (sauce blanche ou harissa ?), en passant par l’enfer des étalages de yaourts au supermarché (mais c’est quoi en fait le skyr ?), ou encore la nouvelle série dans laquelle on va se plonger (5 saisons de 20 épisodes, ça a intérêt à être bien)


Dans ces moments de choix, comment savoir si l’on prend la bonne décision ? Et pourquoi on pense davantage à ce que l’on risque de perdre, au lieu de se réjouir de ce que l’on va gagner ? Comment en arrive-t-on à se sentir paralysé.e par le doute ? Et comment réussir à aller de l’avant, même quand on n’est pas sûr ?


Pour répondre à ces questions, la journaliste Héloïse Weisz donne la parole à Adèle qui a du mal à faire des choix concernant ses relations amoureuses, ainsi qu’à Marianne Habib, maîtresse de conférence en psychologie du développement cognitif à l’Université Paris 8, Rémy Oudghiri, sociologue et Stefano Palminteri, chercheur en neurosciences.


Pour aller plus loin : 

  • L’étude de Baptiste Blain sur la manière dont la fatigue influence nos décisions
  • L’article “La prise de décision : une nouvelle répartition des tâches dans notre cortex préfrontal ?” co-dirigée par Mathias Pessiglione (Inserm) à l’ICM
  • Une étude sur les modules du cerveau concernés par la prise de décision
  • Une étude sur la procrastination 
  • Une étude qui explique comment la fatigue influence notre prise de décision 
  • Le livre “L'insoutenable légèreté de l'être” de Milan Kundera, aux éditions Gallimard
  • Le livre “Ces adultes qui ne grandiront jamais” de Rémy Oudghiri, aux éditions Arkhé


Si vous avez aimé cet épisode, n’hésitez pas à écouter “Peut-on vivre heureux dans l’incertitude ?”, un autre épisode d’Émotions pour apprendre à vivre avec nos questions sans réponses !


Héloise Weisz a tourné et écrit cet épisode. Clémence Reliat était à la réalisation sonore. Lena Coutrot est la productrice d’Émotions, accompagnée d’Elsa Berthault. Nicolas de Gélis a composé la musique du générique d’Émotions, et il a été réalisé par Anna Buy. Merci à Gauthier Sénécal, Renata Coccia et Ludovic Billy pour leur participation.

More episodes

View all episodes

  • 43. Loyauté : que doit-on à ses ami.e.s ? [L'adolescence des émotions 2/3]

    30:11
    « Qu’est-ce que tu deviens ? » À l’âge adulte, entre vie professionnelle, vie de couple et parentalité, il arrive qu’on ne voie plus ses ami.e.s pendant des semaines, des mois, voire des années. On a des amis qu’on voit régulièrement, et d’autres une fois par an. Certain.e.s avec lesquel.le.s on va au cinéma, d’autres à qui l’on envoie des mêmes toute la journée. À l’adolescence, l’amitié comporte moins de nuances : c’est un peu “tout” ou “rien”. "Une amie, c’est celle pour qui tu pourrais tout faire" : c'est comme ça qu'Emma voyait les choses à 13 ans.Grégoire Borst est professeur de psychologie et de neurosciences cognitives de l'enfant et de l'adolescent. Il explique qu’à l’adolescence, comme nous ressentons très fort toutes nos émotions, nous vivons aussi très intensément nos amitiés. Mais à un âge où loyauté et amitié se confondent, que doit-on réellement à ses ami.e.s ? Jusqu'où cela peut-il mener d’être loyal.e ? Pour comprendre, Camille a aussi donné la parole à Pierre, Armand, Laeticia, Chloé, Emma et Romane. Iels racontent l’intensité de leurs amitiés de l’époque, leurs joies et leurs déchirements.Camille Maestracci a écrit, tourné et monté cet épisode. La réalisation sonore est signée Arnaud Forest. Le générique est réalisé par Clémence Reliat, à partir d'un extrait d’En Sommeil de Jaune. Lena Coutrot est la productrice d'Émotions.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter. Si vous aussi vous voulez nous raconter votre histoire, écrivez-nous en remplissant ce formulaire. Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club.Pour aller plus loin : L’article “ Les amis, notre nouvelle famille” de l’historienne Anne Vincent-Buffault,   publié par The ConversationLes Mémoires d’une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir
  • 42. Estime de soi : comment la construire (malgré tout) ? [L'adolescence des émotions 1/3]

    27:10
    À l'adolescence, notre estime de soi est mise à rude épreuve. Comment se construit-elle malgré les doutes qui nous submergent ? Dans une période où notre corps change, où nos amitiés se transforment, et où la quête d’identité devient cruciale, comment peut-on se protéger et s’accepter ? Et que se passe-t-il précisément à ce moment-là de notre vie pour que notre sécurité émotionnelle et notre représentation de nous-même vacillent autant ? La journaliste Camille Maestracci a posé la question à Daniel. À 18 ans, il est à peine sorti de l’adolescence et du costume de “Mr. tout le monde” qu’il a porté pour la traverser. Il a vécu les montagnes russes émotionnelles des premières fois, la difficulté de construire son estime de soi quand on ignore encore qui on est, l’angoisse de tout comprendre comme un adulte mais de réagir encore comme un enfant. Bref, d’être ado, selon la définition donnée par Grégoire Borst, professeur de psychologie et de neurosciences cognitives de l'enfant et de l'adolescent. Camille l’a interrogé pour mieux comprendre ce qui se joue dans cette période si riche en émotions. Camille Maestracci écrit, tourné et monté cet épisode. La réalisation sonore est signée Arnaud Forest. Le générique est réalisé par Clémence Reliat, à partir d'un extrait d’En Sommeil de Jaune. Lena Coutrot est la productrice d'Émotions.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.Si vous aussi vous voulez nous raconter votre histoire, écrivez-nous en remplissant ce formulaire. Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club.Pour aller plus loin : Un article de M.-S Guillon, M.-A Crocq, paru en 2004 dans la revue Neuropsychiatrie de l'Enfance et de l'Adolescence portant sur l’Estime de soi à l’adolescenceUn article de Christophe André sur « L'estime de soi » paru dans la revue Recherche en soins infirmiers en 2005Pour les parents, le livre Dans la tête de mon ado, de Agathe Delastic & Soledad Dès 10 ans, le livre C'est (pas) moi, c'est mon cerveau ! de Grégoire Borst et Mathieu Cassotti
  • L'adolescence des émotions, une nouvelle mini-série d'Émotions, à partir du 17 juin

    02:10
    Pourquoi dit-on qu’à l’adolescence, nos émotions sont décuplées, que nous ressentons tout trop fort ? Pourquoi avons-nous en tête que les ados que nous sommes ou que nous avons été sont complètement inconscients ? Est-ce que toutes ces petites phrases sont vraies ? Est-ce qu’elles s’expliquent scientifiquement ? L’intensité émotionnelle qui caractérise cette période de nos vies, et qui peut nous hanter jusqu’à l’âge adulte, je vous propose qu’on la cerne mieux ensemble, dans L’adolescence des émotions, une mini-série originale Émotions, en trois épisodes, à écouter sur toutes les plateformes de podcasts.À très vite !
  • 41. Admiration : comment nos idoles nous aident à nous construire ?

    36:08
    Des Swifties aux supporter.ices du PSG en passant par les inconditionnel.les de Harry Potter, des fans, on en connaît tous·te·s, parfois à commencer par soi-même. Il n’est pas rare qu’à 14 ou 15 ans on ait tapissé les murs de sa chambre, parfois celui de son blog, d’images et d’hommages à son idole. Parfois, cette obsession nous poursuit bien au-delà de l’adolescence et façonne durablement notre identité.Dans cet épisode, la journaliste Antonella Francini nous fait entendre son père qui raconte son obsession de longue date pour Romain Gary. Pour Mélanie Bourdaa, professeure en sciences de l'Information et de la communication être fan est d’abord et avant tout source de joie mais permet aussi la construction d’un safe place dans un monde hostile.Antonella Francini a tourné et écrit cet épisode. La réalisation sonore est signée Renaud Watine. Le générique est réalisé par Clémence Reliat, à partir d'un extrait d’En Sommeil de Jaune. Lena Coutrot est la productrice d'Émotions.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter. Si vous aussi vous voulez nous raconter votre histoire, écrivez-nous en remplissant ce formulaire. Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club.Pour aller plus loin : Les Fans: Publics actifs et engagés de Mélanie Bourdaa aux Éditions C&FL’épisode d'Émotions de Louie Media  “Pourquoi est-il si mal vu d’être fan ?” de la journaliste Cyrielle BeduLa distinction, de Pierre bourdieu aux Éditions de Minuit La saison 8 Queer Eye, une série Netflix originaleLe podcast anglophone de la National Public Radio La última copa/The Last Cup sur ce que signifie être fan en argentine Textual Poachers: Television Fans & Participatory Culture de Henry Jenkins publié chez Routledge
  • 40. Bienveillance au travail : doux équilibre ou béquille encombrante ?

    28:16
    La bienveillance est aujourd’hui LA nouvelle méthode managériale considérée comme essentielle à un environnement de travail sain. Mieux, elle contribuerait même à améliorer la productivité des travailleurs. On a tous·te·s envie de travailler dans un cadre de travail qui est le moins violent possible. Mais est-ce que la bienveillance, et toutes les formes qu’on met dans notre communication, ne nuiraient pas à l’efficacité de nos échanges au travail ? Est-ce qu’on n’aurait pas plus de mal à se dire les choses, parfois désagréables mais aussi nécessaires ?Dans cet épisode, on s’interroge sur la bienveillance au travail et comment elle impacte la qualité de nos productions. Jusqu’à quel point la bienveillance a-t-elle sa place dans un cadre professionnel ? Quel est le bon niveau de bienveillance pour favoriser un environnement de travail sain sans nuire à son efficacité ? Emotions (au travail) est un podcast produit par Louie Media.  Raphaëlle Elkrief a écrit et tourné cet épisode. Le montage, la réalisation sonore et le mix sont de Louis Jaubart, l’enregistrement est du studio La Fugitive. Louise Hemmerlé est la chargée de production d’Emotions (au travail).
  • 39. Honte au travail : comment avouer ses erreurs ?

    29:12
    Au travail, nos erreurs ont une importance décuplée parce qu’on se sent regardé·e·s, jugé·e·s. On est payé·e·s pour produire un résultat et l’erreur c’est l’anomalie, ce qui ne devrait jamais arriver. Quand ça arrive, c’est très tentant de ne rien dire, en espérant que ça passe. Au risque de rester seul·e face au problème, que la situation empire et finisse par vous échapper. Alors comment avouer ses erreurs au travail et de pas se laisser submergé par la panique ?Emotions (au travail) est un podcast produit par Louie Media. Clara Baillot a écrit et tourné cet épisode. Le montage, la réalisation sonore et le mix sont du studio La Fugitive. Louise Hemmerlé est la chargée de production d’Emotions (au travail).
  • 38. Susceptibilité : que répondre aux gens qui vous collent cette étiquette ?

    26:22
    Dans la vie, on passe notre temps à coller des étiquettes sur les gens comme lorsqu’on aimait coller des gommettes à la maternelle quand on était petit·e. Untel est timide, untel est bordélique, untel est rigolo, etc. Mais l’étiquette la plus répandue et sans doute la plus difficile à porter, c’est celle de la susceptibilité. Elle donne l’impression qu’on ne peut jamais rien nous dire, et en retour, on n’ose plus élever la voix pour s’exprimer contre les choses qui nous dérangent. Mais, c’est quoi, en fait, une personne susceptible ? Dans cet épisode, la journaliste Eloïse Renou s’attaque à l’épineuse question de sa propre susceptibilité, et s’appuie sur le témoignage d’Hélina, qui part en vrille à la moindre remarque. La neuropsychologue Harmony Duclos définit la susceptibilité comme une “émotion sociale" plutôt que comme un trait de caractère. Ensemble, elles discutent de confiance en soi, d’égo surdimensionné, des six émotions de base, et du fait de rejeter la faute sur les autres. Elles se demandent comment arrêter de souffrir de cette étiquette et pourquoi on a soi-même si facilement tendance à la poser sur nos proches.Pour aller plus loin : Le mémoire “La démarche scientifique pour restaurer l’estime de soi : une expérimentation adaptée en CLIS” de Viviane François, sur le portail DUMAS du CNRSL’article “Whatever people say I am, that's what I am: Social labeling as a social marketing tool” de Gert Cornelissen, paru en 2007 dans le International Journal of Research in Marketing.L’article “La théorie de l'étiquetage modifiée, ou l'« analyse stigmatique » revisitée” de Lionel Lacaze, paru en 2008 dans la Nouvelle revue de psychosociologieL’article “Quelques disqualifications. Le sentiment ou ressenti d'incompétence” d’Héloïse de Visscher, paru en 2013 dans les cahiers internationaux de psychologie socialeEloïse Renou a tourné et écrit cet épisode. La réalisation sonore est signée Renaud Wattine. Le générique est réalisé par Clémence Reliat, à partir d'un extrait d’En Sommeil de Jaune. Lena Coutrot est la productrice d'Émotions.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter. Si vous aussi vous voulez nous raconter votre histoire, écrivez-nous en remplissant ce formulaire. Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club.
  • 37. 💬 Émoi|Comment mieux accueillir ma frustration quand on me dit non ? La question de Marion

    10:16
    Marion supporte difficilement le “non”. Que ce soit au travail, dans sa famille, au quotidien… Quand on lui refuse quelque chose, la frustration monte et prend toute la place. Rien de plus naturel selon le psychothérapeute Saverio Tomasella. Selon lui, la mode actuelle de la "pensée positive" nous empêche d’accueillir pleinement nos émotions. Lui conseille plutôt la méthode TiPi, dans laquelle on suit le cheminement de nos émotions dans son corps, afin de mieux les accepter.Emoi, un nouvel espace dans ÉmotionsVous avez parfois besoin de conseils pour traverser sereinement vos émotions, pour garder de bonnes relations avec vos proches ou au travail… Émoi est l’espace dans lequel vous nous dites vos émotions et trouvez des pistes pour mieux vivre avec.Dans Émoi, un nouveau format du podcast Émotions, on vous apporte des conseils personnalisés pour essayer de trouver un équilibre émotionnel au quotidien. Et « on », ce sont de passionnants experts en psychologie, sociologie, philosophie, anthropologie… que l’équipe de Louie sollicite pour vous répondre précisément. À l’heure où une publication de Santé publique France montre que la santé mentale des Français se dégrade, en particulier chez les jeunes de 18-24 ans – ils étaient 20,8% à être concernés par la dépression en 2021, contre 11,7% en 2017 – nous espérons que vous trouverez des réponses à vos questions.Comment envoyer une question pour Émoi :Vous pouvez nous envoyer votre note vocale à tout moment, pour poser la question ou demander le conseil dont vous avez besoin. En donnant votre prénom, votre âge et un exemple de situation type qui illustre votre problème : au 06 95 77 27 18 ou par mail à hello@louiemedia.com.
  • 36. 💬 Émoi|Comment avancer si je n'ai pas envie de pardonner ? La question de Vaniala

    07:11
    Vaniala en a assez d’être infantilisée et blessée par une personne de sa famille qu’elle aime mais qui lui manque souvent de respect. Le psychothérapeute Saverio Tomasella explique que rien ne nous oblige jamais à pardonner et propose un exercice pour mettre à distance les paroles douloureuses des personnes qui nous blessent.Emoi, un nouvel espace dans ÉmotionsVous avez parfois besoin de conseils pour traverser sereinement vos émotions, pour garder de bonnes relations avec vos proches ou au travail… Émoi est l’espace dans lequel vous nous dites vos émotions et trouvez des pistes pour mieux vivre avec.Dans Émoi, un nouveau format du podcast Émotions, on vous apporte des conseils personnalisés pour essayer de trouver un équilibre émotionnel au quotidien. Et « on », ce sont de passionnants experts en psychologie, sociologie, philosophie, anthropologie… que l’équipe de Louie sollicite pour vous répondre précisément. À l’heure où une publication de Santé publique France montre que la santé mentale des Français se dégrade, en particulier chez les jeunes de 18-24 ans – ils étaient 20,8% à être concernés par la dépression en 2021, contre 11,7% en 2017 – nous espérons que vous trouverez des réponses à vos questions.Comment envoyer une question pour Émoi :Vous pouvez nous envoyer votre note vocale à tout moment, pour poser la question ou demander le conseil dont vous avez besoin. En donnant votre prénom, votre âge et un exemple de situation type qui illustre votre problème : au 06 95 77 27 18 ou par mail à hello@louiemedia.com.