Partager

cover art for Jusqu’où peut-on aller pour répondre aux attentes des autres ?

Émotions : le podcast pour mettre des mots sur vos émotions

Jusqu’où peut-on aller pour répondre aux attentes des autres ?

Saison 5, Ep. 21

Mettre un emoji sourire (ou clin d’oeil), faire un saut à la ligne (ou pas), retirer ce point d’exclamation à la fin d’une phrase (et finalement en ajouter trois)… Est-ce que vous aussi, vous avez déjà cogité pendant des heures avant d’envoyer un mail ou un sms ? On a tous·tes tendance à imaginer les attentes des autres, à vouloir prédire leur réaction, à s’inquiéter des conséquences de nos mots, de nos actions et à se demander ce que nos interlocuteur·ice·s vont penser de nous. Ces pensées parasitantes peuvent devenir paralysantes et défaire ces réflexes peut prendre des années. 


Mais alors, pourquoi essayons-nous de prédire ce que les autres attendent de nous ? Pourquoi c’est si difficile d’exprimer son ressenti ? Comment faire pour assumer ses choix et ses limites ?


Pour répondre à ces questions, la journaliste Lénora Krief rencontre le professeur de psychiatrie Nicolas Georgieff qui a étudié le mécanisme psychique qui consiste à se représenter le désir des autres et à anticiper leur réaction. Elle échange sur la difficulté de dire non et sur les précautions verbales que l’on peut mettre en place pour y pallier, avec la psychologue clinicienne Marie Haddou. Esther lui raconte comment, depuis petite, elle essaie de répondre aux besoins des autres et quel chemin elle a dû faire pour s’en émanciper. 


Pour aller plus loin : 

  • Le livre “Savoir dire non” de Marie Haddou, paru en 2014 aux éditions J’ai Lu. 


Lénora Krief a écrit, tourné et monté cet épisode. La réalisation sonore était de Clémence Reliat. Lena Coutrot est la productrice d'Émotions, accompagnée d’Elsa Berthault.

More episodes

View all episodes

  • 48. Que se passe-t-il lorsqu'on tombe amoureux ?

    31:09
    Jusqu'à l'automne dans Émotions, on vous propose de découvrir La Maladie d'Amour, le podcast co-produit par Louie Media et Jour Premier qui décode vos relations amoureuses. Cet épisode de la Maladie d'Amour a été diffusé pour la première fois le 26 octobre 2023.Ça commence comme un conte de fées moderne, somme toute assez banal : Marine rencontre Romain au travail, il la fait rire, elle le comprend mieux que personne, ils s'embrassent et tombent amoureux. Le problème, c'est qu’il a une femme et des enfants. Marine ne s'est jamais vue comme une briseuse de famille, mais elle n'arrive pas à résister, malgré la souffrance qui l'étreint : elle a compris depuis longtemps qu'il ne quittera jamais sa femme. Deux ans plus tard, l'épouse de Romain découvre la tromperie et contacte Marine, l'amante. Une étrange complicité va naître entre elles...Intervenant : Pour comprendre ce qu'il se passe lorsqu'on tombe amoureux, nous avons interrogé Marcel Hibert, pharmacochimiste, auteur d’Ocytocine, mon amour (éd. Humensciences, 2021), un récit tendre et drôle sur le rôle extraordinaire de cette hormone, capable de moduler nos sentiments. La Maladie d’amour est un podcast inédit d’histoires vraies autour de l’amour, analysées par des scientifiques, pour éclairer nos sentiments. Il est co-produit par Louie Media et Jour Premier et adapté de la série Irrésistible, une comédie romantique en six épisodes disponible sur Disney + et présenté par Camélia Jordana.Cet épisode a été tourné et monté par Hélène Carbonnel. Jérôme Petit a fait la réalisation, Bénédicte Schmitt le mix. Chargée de production : Margaux Opinel, accompagnée d’Elsa Berthault.La Maladie d'amour est un podcast documentaire co-produit par Louie Media et Jour Premier et adapté de la série Irrésistible, une comédie romantique en six épisodes disponible sur Disney +.Voix : Camélia JordanaInterview & montage : Hélène CarbonnelRéalisation et musiques additionnelles : Jérôme Petit Enregistrement et mixage : Bénédicte SchmittStudio Labomatic et La FugitiveChargée de production : Margaux OpinelAttachée de production : Elsa Berthault Musique : Yuksek a arrangé le titre culte de Michel Sardou, La Maladie d’Amour.La Maladie d’Amour, écrit par Michel Sardou et Yves Desca, composé par Jacques Revaux.© UNIVERSAL MUSIC PUBLISHING ON BEHALF OF ART MUSIC FRANCEAvec l’autorisation d’Universal Music Publishing Film & TVIllustration : Léa Taillefert
  • 47. Peut-on s'aimer sans se toucher ?

    29:42
    Jusqu'à l'automne dans Émotions, on vous propose de découvrir La Maladie d'Amour, le podcast co-produit par Louie Media et Jour Premier qui décode vos relations amoureuses. Cet épisode de la Maladie d'Amour a été diffusé pour la première fois le 19 octobre 2023.Danièle a 75 ans et mène à Colmar une vie tranquille de retraitée célibataire, après deux mariages et deux divorces. L’ancienne professeure de piano cherche quelqu'un avec qui jouer en duo et combler un peu de sa solitude. Elle rencontre Hildebrand, 71 ans, un violoniste amateur allemand. Ils sont tous deux timides, polis, réservés, mais partagent la passion de la musique, et peut-être un peu plus…Intervenante : Pour analyser l’histoire de Danièle, nous interrogeons la psychanalyste et sexologue Catherine Blanc. Autrice de plusieurs ouvrages sur la sexualité masculine et féminine, elle a notamment écrit La sexualité des femmes n’est pas celle des magazines (éd. La Martinière, 2004) ou encore La Sexualité décomplexée : 50 idées reçues... revues et corrigées (éd. Flammarion, 2015).La Maladie d’amour est un podcast inédit d’histoires vraies autour de l’amour, analysées par des scientifiques, pour éclairer nos sentiments. Il est co-produit par Louie Media et Jour Premier et adapté de la série Irrésistible, une comédie romantique en six épisodes disponible sur Disney + et présenté par Camélia Jordana.Cet épisode de La Maladie d’amour a été tourné et monté par Maud de Carpentier. Jérôme Petit a fait la réalisation sonore, Bénédicte Schmitt le mix. Chargée de production : Margaux Opinel, accompagnée d’Elsa Berthault.Voix : Camélia JordanaInterview & montage : Maud de Carpentier Réalisation et musiques additionnelles : Jérôme Petit Enregistrement et mixage : Bénédicte SchmittStudio Labomatic et La FugitiveChargée de production : Margaux OpinelAttachée de production : Elsa Berthault Musique : Yuksek a arrangé le titre culte de Michel Sardou, La Maladie d’Amour.La Maladie d’Amour, écrit par Michel Sardou et Yves Desca, composé par Jacques Revaux.© UNIVERSAL MUSIC PUBLISHING ON BEHALF OF ART MUSIC FRANCEAvec l’autorisation d’Universal Music Publishing Film & TVIllustration : Léa Taillefert
  • 46. Est-on infidèle par nature ?

    36:59
    Jusqu'à l'automne dans Émotions, on vous propose de découvrir La Maladie d'Amour, le podcast qui décode vos relations amoureuses. À 28 ans, Noémie se marie avec son premier amour Gabriel en grande pompe et en blanc, les paroles d’une chanson d’Aznavour brodées sur sa robe. Elle débute alors une carrière d’avocate dans un cabinet où elle rencontre Marc, son collègue. Tout les oppose, mais de textos en restaus, ils deviennent de plus en plus complices, jusqu'au baiser. Le courage, c’est de quitter sa famille ou de rester ?Intervenante : Pour analyser cette histoire et décrypter notre rapport à l'extraconjugalité, nous avons interrogé la sociologue Marie-Carmen Garcia, autrice de deux livres sur le sujet : "Amours clandestines. Sociologie de l’extraconjugalité durable " (éd. Presses universitaires de Lyon, 2016) et “Amours clandestines : nouvelle enquête. L'extraconjugalité durable à l'épreuve du genre” (éd. Presses universitaires de Lyon, 2021)Noémie Sylberg a écrit le livre Vivre après Marc, Éditions Hermann, 2023.La Maladie d'amour est un podcast documentaire co-produit par Louie Media et Jour Premier et adapté de la série Irrésistible, une comédie romantique en six épisodes disponible sur Disney +.Cet épisode de la Maladie d'Amour a été diffusé pour la première fois le 18 octobre 2023.
  • 45. Culpabilité au lit : comment s'en libérer et retrouver son désir ?

    31:36
    "Ravivez la flamme!", "Éveillez le désir!" ou "Osez le gingembre" : pour les magazines féminins, une libido en berne est un problème à régler d'urgence dans un couple. Pourtant, une enquête IFOP de février 2024 révèle que les Françaises et Français n’ont jamais fait aussi peu l’amour depuis quinze ans. En cause, l’étude cite notamment la normalisation de l'asexualité et la "révolution du consentement". Mais au lit avec son ou sa partenaire, pas toujours facile de différencier “Je n’ai pas envie de faire l’amour” et “Je n’ai pas envie de toi”. La journaliste Barbara Pucheu confie qu’elle en vient parfois à culpabiliser de dire "non" à son amoureux et à s'inquiéter quand c’est lui qui refuse un rapport.Laurie, en couple depuis 14 ans avec "Flo’", raconte au micro de Barbara qu’elle observe depuis le tout début de sa relation avec Florent un décalage au niveau de leurs libidos respectives. Elle a toujours eu "plus envie" que lui et s’est longtemps demandé si elle était bien “normale”. Pour mieux comprendre les mécanismes de la culpabilité au lit, Barbara interroge Margaux Terrou, sexologue clinicienne, qui critique la vision comptable de la sexualité. Le désir pourrait bien être une affaire de genre. C'est du moins ce que défend la sociologue Rébecca Lévy-Guillain. Elle explique à Barbara en quoi l’expérience du désir est un privilège masculin, et comment se réapproprier son corps et son plaisir.Barbara Pucheu a tourné et écrit cet épisode. La réalisation sonore est signée Clémence Reliat. Le générique est réalisé par Clémence Reliat, à partir d'un extrait d’En Sommeil de Jaune. Lena Coutrot est la productrice d'Émotions.Suivez Louie Media sur Instagram !Si vous aussi vous voulez nous raconter votre histoire, écrivez-nous en remplissant ce formulaire. Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club.Pour découvrir l’épisode immanquable du moment ou encore des recommandations culturelles de l’équipe et de célébrités comme Lison Daniel, Felix Moati ou encore Nadia Daam, abonnez-vous à la newsletter de Louie ici : https://louiemedia.us17.list-manage.com/subscribe?u=efa41921f6d3722d5b564e57f&id=de7faf2ec6Pour aller plus loin Publications :-Sex Recession : les Français font-ils moins l’amour ?, étude Ifop pour LELO réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 29 décembre 2023 au 2 janvier 2024 auprès d’un échantillon de 1 911 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.-La fabrique du privilège du désir, Rébecca Lévy-Guillain, Revue française de Sociologie, 2022.-Le désir est un sport de combat, Rébecca Lévy-Guillain, Editions Archê, 2024-Le regard féminin : Une révolution à l’écran, Iris Brey, Editions Points, 2021Films :-Titanic, James Cameron, 1997-Sex and the City, Michael Patrick King, 2008-Le Journal de Bridget Jones, Sharon Maguire, 2001Instagram : -Orgasme et Moi, compte de Charline Vermont, éducation à la sexualité et au consentement
  • 44. Comment tester ses limites sans commettre l'irréparable ?

    25:46
    [L'adolescence des émotions 3/3]Première boom, première clope, première cuite, première expérience sexuelle : l’adolescence est l’âge des premières fois. On joue avec les interdits, quitte à se mettre en danger. Mais la journaliste Camille Maestracci se souvient que plus jeune, lorsqu’elle devait rentrer de soirée en voiture, elle entendait toujours la voix de sa mère dans un coin de sa tête : “Surtout n’entre jamais dans la voiture de quelqu’un qui a bu, appelle-moi. Je ne te gronderai jamais pour avoir pris la bonne décision.”Cette petite voix, ça peut être celle de votre père, votre pote, votre partenaire ou même celle de spots de préventions : “Boire ou conduire, il faut choisir”, “sortez couvert” ou “fumer tue”...! Dans cet épisode, Camille s’interroge sur nos limites : ce qu’elles signifient précisément à l’adolescence, et surtout : comment les tester sans commettre l’irréparable ? Dans cet épisode, Christophe, Hannah et Juliette détaillent ces moments de leur vie où ils ont senti qu’ils dépassaient les bornes, et comment ils s’en sont sortis.On y entend également Marianne Habib, maîtresse de conférence en psychologie du développement cognitif et Grégoire Borst, professeur de psychologie et de neurosciences cognitives de l'enfant et de l'adolescent. Iels nous expliquent pourquoi, contrairement aux idées reçues qui font des ados de jeunes rebelles insouciants, on dépasse rarement les limites que l’on se fixe à soi-même à cet âge-là. Camille Maestracci a écrit, tourné et monté cet épisode. La réalisation sonore est signée Arnaud Forest. Le générique est réalisé par Clémence Reliat, à partir d'un extrait d’En Sommeil de Jaune. Lena Coutrot est la productrice d'Émotions.Pour aller plus loin : L’article de Marianne Habib « Émotions et prise de décision à l’adolescence » publié dans Les Cahiers DynamiquesPour découvrir l’épisode immanquable du moment ou encore des recommandations culturelles de l’équipe et de célébrités comme Lison Daniel, Felix Moati ou encore Nadia Daam, abonnez-vous à la newsletter de Louie ici : https://louiemedia.us17.list-manage.com/subscribe?u=efa41921f6d3722d5b564e57f&id=de7faf2ec6
  • 43. Loyauté : que doit-on à ses ami.e.s ?

    30:11
    [L'adolescence des émotions 2/3]« Qu’est-ce que tu deviens ? » À l’âge adulte, entre vie professionnelle, vie de couple et parentalité, il arrive qu’on ne voie plus ses ami.e.s pendant des semaines, des mois, voire des années. On a des amis qu’on voit régulièrement, et d’autres une fois par an. Certain.e.s avec lesquel.le.s on va au cinéma, d’autres à qui l’on envoie des mêmes toute la journée. À l’adolescence, l’amitié comporte moins de nuances : c’est un peu “tout” ou “rien”. "Une amie, c’est celle pour qui tu pourrais tout faire" : c'est comme ça qu'Emma voyait les choses à 13 ans.Grégoire Borst est professeur de psychologie et de neurosciences cognitives de l'enfant et de l'adolescent. Il explique qu’à l’adolescence, comme nous ressentons très fort toutes nos émotions, nous vivons aussi très intensément nos amitiés. Mais à un âge où loyauté et amitié se confondent, que doit-on réellement à ses ami.e.s ? Jusqu'où cela peut-il mener d’être loyal.e ? Pour comprendre, Camille a aussi donné la parole à Pierre, Armand, Laeticia, Chloé, Emma et Romane. Iels racontent l’intensité de leurs amitiés de l’époque, leurs joies et leurs déchirements.Camille Maestracci a écrit, tourné et monté cet épisode. La réalisation sonore est signée Arnaud Forest. Le générique est réalisé par Clémence Reliat, à partir d'un extrait d’En Sommeil de Jaune. Lena Coutrot est la productrice d'Émotions.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.Si vous aussi vous voulez nous raconter votre histoire, écrivez-nous en remplissant ce formulaire. Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club.Pour aller plus loin : L’article “ Les amis, notre nouvelle famille” de l’historienne Anne Vincent-Buffault, publié par The ConversationLes Mémoires d’une jeune fille rangée de Simone de BeauvoirPour découvrir l’épisode immanquable du moment ou encore des recommandations culturelles de l’équipe et de célébrités comme Lison Daniel, Felix Moati ou encore Nadia Daam, abonnez-vous à la newsletter de Louie ici : https://louiemedia.us17.list-manage.com/subscribe?u=efa41921f6d3722d5b564e57f&id=de7faf2ec6
  • 42. Estime de soi : comment la construire (malgré tout) ?

    27:10
    [L'adolescence des émotions 1/3]À l'adolescence, notre estime de soi est mise à rude épreuve. Comment se construit-elle malgré les doutes qui nous submergent ? Dans une période où notre corps change, où nos amitiés se transforment, et où la quête d’identité devient cruciale, comment peut-on se protéger et s’accepter ? Et que se passe-t-il précisément à ce moment-là de notre vie pour que notre sécurité émotionnelle et notre représentation de nous-même vacillent autant ? La journaliste Camille Maestracci a posé la question à Daniel. À 18 ans, il est à peine sorti de l’adolescence et du costume de “Mr. tout le monde” qu’il a porté pour la traverser. Il a vécu les montagnes russes émotionnelles des premières fois, la difficulté de construire son estime de soi quand on ignore encore qui on est, l’angoisse de tout comprendre comme un adulte mais de réagir encore comme un enfant. Bref, d’être ado, selon la définition donnée par Grégoire Borst, professeur de psychologie et de neurosciences cognitives de l'enfant et de l'adolescent. Camille l’a interrogé pour mieux comprendre ce qui se joue dans cette période si riche en émotions. Camille Maestracci écrit, tourné et monté cet épisode. La réalisation sonore est signée Arnaud Forest. Le générique est réalisé par Clémence Reliat, à partir d'un extrait d’En Sommeil de Jaune. Lena Coutrot est la productrice d'Émotions.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.Si vous aussi vous voulez nous raconter votre histoire, écrivez-nous en remplissant ce formulaire. Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club.Pour aller plus loin : Un article de M.-S Guillon, M.-A Crocq, paru en 2004 dans la revue Neuropsychiatrie de l'Enfance et de l'Adolescence portant sur l’Estime de soi à l’adolescenceUn article de Christophe André sur « L'estime de soi » paru dans la revue Recherche en soins infirmiers en 2005Pour les parents, le livre Dans la tête de mon ado, de Agathe Delastic & Soledad Dès 10 ans, le livre C'est (pas) moi, c'est mon cerveau ! de Grégoire Borst et Mathieu CassottiPour découvrir l’épisode immanquable du moment ou encore des recommandations culturelles de l’équipe et de célébrités comme Lison Daniel, Felix Moati ou encore Nadia Daam, abonnez-vous à la newsletter de Louie ici : https://louiemedia.us17.list-manage.com/subscribe?u=efa41921f6d3722d5b564e57f&id=de7faf2ec6
  • L'adolescence des émotions, une nouvelle mini-série d'Émotions, à partir du 17 juin

    02:10
    Pourquoi dit-on qu’à l’adolescence, nos émotions sont décuplées, que nous ressentons tout trop fort ? Pourquoi avons-nous en tête que les ados que nous sommes ou que nous avons été sont complètement inconscients ? Est-ce que toutes ces petites phrases sont vraies ? Est-ce qu’elles s’expliquent scientifiquement ? L’intensité émotionnelle qui caractérise cette période de nos vies, et qui peut nous hanter jusqu’à l’âge adulte, je vous propose qu’on la cerne mieux ensemble, dans L’adolescence des émotions, une mini-série originale Émotions, en trois épisodes, à écouter sur toutes les plateformes de podcasts.À très vite !
  • 41. Admiration : comment nos idoles nous aident à nous construire ?

    36:08
    Des Swifties aux supporter.ices du PSG en passant par les inconditionnel.les de Harry Potter, des fans, on en connaît tous·te·s, parfois à commencer par soi-même. Il n’est pas rare qu’à 14 ou 15 ans on ait tapissé les murs de sa chambre, parfois celui de son blog, d’images et d’hommages à son idole. Parfois, cette obsession nous poursuit bien au-delà de l’adolescence et façonne durablement notre identité.Dans cet épisode, la journaliste Antonella Francini nous fait entendre son père qui raconte son obsession de longue date pour Romain Gary. Pour Mélanie Bourdaa, professeure en sciences de l'Information et de la communication être fan est d’abord et avant tout source de joie mais permet aussi la construction d’un safe place dans un monde hostile.Antonella Francini a tourné et écrit cet épisode. La réalisation sonore est signée Renaud Watine. Le générique est réalisé par Clémence Reliat, à partir d'un extrait d’En Sommeil de Jaune. Lena Coutrot est la productrice d'Émotions.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.Si vous aussi vous voulez nous raconter votre histoire, écrivez-nous en remplissant ce formulaire. Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club.Pour aller plus loin : Les Fans: Publics actifs et engagés de Mélanie Bourdaa aux Éditions C&FL’épisode d'Émotions de Louie Media  “Pourquoi est-il si mal vu d’être fan ?” de la journaliste Cyrielle BeduLa distinction, de Pierre bourdieu aux Éditions de Minuit La saison 8 Queer Eye, une série Netflix originaleLe podcast anglophone de la National Public Radio La última copa/The Last Cup sur ce que signifie être fan en argentine Textual Poachers: Television Fans & Participatory Culture de Henry Jenkins publié chez RoutledgePour découvrir l’épisode immanquable du moment ou encore des recommandations culturelles de l’équipe et de célébrités comme Lison Daniel, Felix Moati ou encore Nadia Daam, abonnez-vous à la newsletter de Louie ici : https://louiemedia.us17.list-manage.com/subscribe?u=efa41921f6d3722d5b564e57f&id=de7faf2ec6