Bat' karé

Partager

Spécial volontariat #5 - Maurice & Rodrigues : Penser et vivre l’inter-culturalité

S’ouvrir au monde et s’engager en faveur de projets de coopération et de développement économique, environnemental et culturel : c’est ce que permet le volontariat à l’international, un moyen parfois méconnu qui offre à la jeunesse réunionnaise l’opportunité d’acquérir une expérience professionnelle à l’étranger, et de vivre de mémorables expériences humaines et solidaires.

 

Aujourd’hui, Fabienne accueille Camille Pagenaud, actuellement en mission de Volontariat de Solidarité Internationale (VSI) à l’île Rodrigues et deux autres Réunionnais, Mickaël Apaya et Martine Hippolyte, anciens volontaires de solidarité internationale à Maurice, pendant plus de trois ans. Tous trois ont vécu cette expérience grâce à France Volontaires, la plateforme des Volontariats Internationaux d’Echanges et de Solidarité.

 

Nos invités partagent l’expérience de vie hors du commun que ce départ leur a apporté, avec ses opportunités, ses rencontres et ses apprentissages. Passionnés par les îles qui les ont accueillis, ils racontent comment le mélange des cultures et le vivre-ensemble sont venus enrichir leur quotidien.


Nous allons découvrir avec eux que s’engager dans des missions de volontariat de solidarité internationale aboutit non seulement à des parcours professionnalisants mais surtout à des expériences de vie singulières. Ainsi, ils montrent la voie à d’autres jeunes qui aimeraient « sot’ la mer ».


  • Nos invités :


Camille Pagenaud effectue un VSI à l’île Rodrigues en tant que coordinatrice de l’Alliance française de Rodrigues, depuis 2019.


Mickaël Apaya est basé à l’île Maurice depuis 2012, où il s’est installé initialement pour effectuer une mission de VSI en qualité de chargé de mission Efficacité énergétique pour les industries et entreprises mauriciennes au sein de l’Association of Mauritian Manufacturers (AMM).

 

Martine Hippolyte a effectué un VSI de 2016 à 2019, en qualité d’assistante technique en gestion des déchets et économie circulaire, en appui à la Commission de l’Océan Indien. Par la suite, elle a eu l’opportunité de rester à Maurice, à la COI, et travaille toujours sur cette thématique.


  • A propos de France Volontaires : 


Nous avons réalisé cet épisode en partenariat avec l’antenne de France Volontaires à La Réunion. 


Chaque année, près de cinquante jeunes réunionnais bénéficient des dispositifs de volontariat en solidarité internationale avec France Volontaires. 


L’antenne de La Réunion soutient et accompagne la mobilité, le désir d’ouverture et l’engagement solidaire des jeunes réunionnais dans les pays de la région Afrique australe et océan Indien, avec la mise en place de programmes de Volontariat de solidarité internationale (VSI) et de Service Civique à l’international (SCI). 


Les missions de Volontariat de Solidarité Internationale évoquées dans cet épisode sont soutenues par la Région Réunion, le Département de La Réunion et les fonds européens (dont le fonds Interreg V Océan Indien).


  • Plus d’infos :


Pour retrouver France Volontaires :

www.france-volontaires.org/ 

https://www.facebook.com/FranceVolontairesAAOI 

https://www.instagram.com/francevolontairesaaoi/


Pour retrouver Bat’ karé :

https://bat-kare.re/

https://www.instagram.com/bat_kare/ 

Plus d'épisodes

8/30/2022

[REDIFF] Papang Conteur : L’importance du créole

Bonjour zot tout' ! Pendant que nous prenons un peu de soleil et de vacances, nous vous proposons de redécouvrir quelques épisodes de Bat' karé ! Voici le dernier de la liste, un épisode 100% en créole ! (2/4)Aujourd’hui, nous avons le plaisir d’écouter Patrice plus connu sous le nom de Papang racontér zistoir. Papang est un fervent défenseur de la langue créole, alors il n’était pas concevable de faire l’interview dans une autre langue que le créole. Vous pardonnerez donc le créole de Mathieu qui est rouillé après des années sans pratique. Et on espère que vous vous amuserez à découvrir les tournures de phrases en créole que fait Papang pour donner encore plus de sens aux mots.Avec Patrice, nous allons aborder de nombreux sujets sur l’identité créole : pourquoi est-ce qu’on essaie de nous mettre dans des cases, pourquoi est-ce que la langue créole est importante, pourquoi est-ce que certains mots comme “esclave” ou “métropole” sont à utiliser en connaissance de cause. Bref vous verrez que Patrice s’était déjà posé de nombreuses questions avant qu’on ne le rencontre.Lors de cet échange, vous allez découvrir ses deux métiers:Celui de conteur d’histoire, un métier vraiment pas comme les autres.
Et celui de prof de Français qui peut paraître drôle quand on sait à quel point il est attaché au créoleBonne écoute !Retrouvez Papang Conteur ici : https://www.instagram.com/papangconteur/Cet épisode est sponsorisé par La Box Fruitée, un tout nouveau service de livraison de fruits de La Réunion en France métropolitaine >> + d'infos sur www.laboxfruitee.com
8/23/2022

[REDIFF] La Petite Créole : Retrouver son île

Bonjour zot tout' ! Pendant que nous prenons un peu de repos et de soleil, nous vous proposons de redécouvrir quelques épisodes de Bat' karé... (1/4)Dans cet épisode, Fabienne accueille Carole Hoareau, également connue sous le nom de La Petite Créole. A l’âge de 10 ans, Carole est partie de La Réunion avec ses parents en pensant que le séjour en métropole ne serait que temporaire. Mais finalement, les circonstances la font rester en métropole et elle y passe sa scolarité, puis ses études et le début de sa carrière de journaliste. Pourtant, au fond, Carole a toujours su ce qu’elle voulait : rentrer à La Réunion. Carole a fait de nombreux voyages, a vécu en Thaïlande et séjourné plusieurs mois en Inde… elle a même fait un grand voyage autour du monde qu’elle a partagé sur les médias sociaux. Malgré l’attrait de la découverte, elle décide finalement, presque du jour au lendemain de rentrer vivre à La Réunion, où elle vit aujourd’hui.Dans cet épisode, nous allons parler de son parcours et son expérience de petite créole non seulement en métropole en tant qu’enfant, dans la culture métropolitaine. Mais nous allons aussi évoquer l’importance de rentrer puis de développer sa capacité à voyager dans sa propre île pour l’explorer et la redécouvrir en tant que Réunionnais.e… et pas que.Bonne écoute !La Petite créole : https://www.instagram.com/lapetitecreole.re/Suivez-nous sur Instagram : https://www.instagram.com/bat_kare/