Alors ils l'ont fait !

Partager

#11 - Marjolaine - La tech au secours des réfugiés

Saison 3, Ép. 1

Enfant, on rêve souvent d’être pompier, vétérinaire, médecin, professeur… Des métiers tournés vers les autres, qui portent en eux un idéal de société. 

Mais en grandissant, on évolue et nos perspectives changent ; on pense alors à gagner sa vie, parfois à créer de la valeur pour soi-même avant les autres. 

Pourtant, conjuguer ses rêves d’enfants à sa vie professionnelle est bien possible : c’est ce que prouve le parcours de Marjolaine Bert, 32 ans, directrice de l’association “Low tech et réfugiés”. 


Créée en 2018 sur l’île de Lesbos en Grèce, cette structure permet aux migrants de se réinsérer par le travail et de répondre aux besoins du quotidien grâce aux Low Tech.

Alors les low tech, qu’est-ce que c’est ? À l’opposé des high-tech, ce sont des techniques simples, utiles et durables, comme la récup’, qui répondent à des besoins de base. 

Dans la jungle des camps de réfugiés, l’association de Marjolaine offre du secours matériel, mais également une ressource qui n’a pas de prix : l’autonomie. Grâce aux savoirs faire low tech, c’est l’espoir de la réinsertion qui se dessine pour les réfugiés, comme la promesse d’une dignité retrouvée. 


Aider pour mieux intégrer : une conviction que Marjolaine cultive depuis toujours.

Mais cette philosophie de vie ne va pas sans sacrifices ; car consacrer sa vie aux autres, cela nécessite beaucoup de courage, de résilience, et parfois même de s’oublier un peu.


Alors ils l'ont fait ! est un podcast de l'Agence française de développement qui explore le parcours d'engagement de jeunes qui changent le monde à leur échelle.

Production: Louie Creative

Présentation: Marie Salah

Si toi aussi tu veux t’engager tu peux aussi lire, t’informer, discuter, débattre sur Tilt.fr et ses réseaux sociaux Facebook et Instagram pour mieux comprendre le monde et agir à ton échelle. 



Plus d'épisodes

7/9/2021

#14- Dieuveil - Le style au service de la nature

Saison 3, Ép. 4
Savez-vous de quoi sont faites vos chaussures ? Avec quelles matières ? Et comment elles ont été assemblées ? Pour répondre à ces questions, Dieuveil Ngoubou a choisi de désosser sa paire de baskets : pour mieux comprendre comment elle était faite, et, surtout, pour trouver ce qu’il y avait à améliorer.Et voilà ce qu’il a découvert : une paire de chaussures, c’est en moyenne 40 matériaux différents. En creusant encore, il s'est aperçu que les marques qui fabriquent ces chaussures ne connaissent pas certains de ces matériaux, ce qui engendre un énorme problème quant au recyclage : si on ne sait pas de quoi notre produit est fait, on ne sait pas comment le recycler. Or, ce sont 300 millions de paires de chaussures qui sont jetées chaque année en France.C’est pour cela que Dieuveil et son associé Lancine Koulibaly ont décidé de créer Umoja, la première basket éco-responsable faite entièrement à partir de matières végétales.Et ce n’était pas une mince affaire ! Mais à force de persévérance, ces deux amis visionnaires ont réussi à révolutionner tout un cycle de fabrication industriel.D’ailleurs, Umoja, en swahili, ça veut dire: “unité”. Et du Burkina Faso au Portugal en passant par la France, petits artisans et grands de l’industrie se sont unis autour de Lancine et Dieuveil pour créer Umoja.Alors ils l'ont fait ! est un podcast de l'Agence française de développement qui explore le parcours d'engagement de jeunes qui changent le monde à leur échelle.Production: Louie CreativePrésentation: Marie SalahSi toi aussi tu veux t’engager tu peux aussi lire, t’informer, discuter, débattre surTilt.fret ses réseaux sociaux Facebook et Instagram pour mieux comprendre le monde et agir à ton échelle.
6/25/2021

#12 - Enki - L'innovation est dans le sac

Saison 3, Ép. 2
Tigoun, en malgache, ça veut dire j’aime mon sac. Et Tigoun, c’est aussi l’invention simplement géniale d’Enki Barache. En 2018, à seulement 21 ans, il crée avec son co-équipier Gauthier le premier sac de conservation écologique qui optimise le stockage des denrées agricoles.Dans ce sac biodégradable, fait à partir de matières premières renouvelables, on peut stocker n’importe quel type de graines ou céréales.Avec son sac révolutionnaire, Enki s’attaque au problème de la faim dans le monde. Mais avec une nouvelle approche : et si le problème c’’était pas la quantité de nourriture produite, mais son stockage ?C’est le cas à Madagascar, le pays d’origine d’Enki, mais aussi dans toute l’Afrique sub-saharienne.Là-bas, faute de moyens de stockages bon marché et efficaces, la perte des denrées touche de nombreux paysans.Certains perdent même la totalité de leur récolte, tout ça à cause des parasites, des animaux ou de l'insalubrité. Un drame pour ces familles qui trouvent dans l'agriculture leur seul moyen de subsistance.Avec cette invention technique simple accessible et écologique, Enki souhaite améliorer les conditions de vie de millions de personnes. Une volonté prenant racine tant dans son histoire personnelle que dans une recherche poussée, construite et engagée.Alors ils l'ont fait ! est un podcast de l'Agence française de développement qui explore le parcours d'engagement de jeunes qui changent le monde à leur échelle.Production: Louie CreativePrésentation: Marie SalahSi toi aussi tu veux t’engager tu peux aussi lire, t’informer, discuter, débattre surTilt.fret ses réseaux sociaux Facebook et Instagram pour mieux comprendre le monde et agir à ton échelle.