Partager

dialogues ALIGRE FM podcast

Poésie et philosophie


Latest episode

  • 21. Dialogues#21: Alina Prokopenko, Pâtisser et embellir la vie.

    58:11
    Emission spéciale Ukraine 24 février 2024 : Alina Prokopenko, Pâtisser et embellir la vieInvitée : Alina Prokopenko, artiste pâtissière. Animatrices: Isabelle Raviolo et Christine BessiPrésentation d’Alina Prokopenko:Pourquoi l’art et la pâtisserie?En quoi vous importe de lier l’art et la vie? Est-ce seulement un concours de circonstances à votre arrivée? Lecture texte de Nietzsche, humain trop humain. 2) L'art et la création contre la destruction   Huître , Francis Ponge - Le parti pris des choses (1942)3) Ecoute de témoignages de vie et d’exil.Témoignage réfugiés: -Sergeï Baglay, 12 ans et sa mère, Olena Tsypko, 47 ans. (traduite du russe par Andreï Kouzmenkov)Témoignage bénévole. -Gilbert Lamote:Les conseils de lecture et d’exposition dialogues A voirA la Gaité lyrique, du 09.02–09.06.24, le collectif MYOP invite les auteurs et autrices de PEN Ukraine à créer un dialogue entre écriture et photographie autour de l’Ukraine contemporaine, lors d'une exposition en accès libre à la Gaîté Lyrique. Au cinéma des écoles, 23 rue des écoles, L’inondation, film de 1994 d’Igor Minaïev. A lireLuba Yakymtchouk, Les abricots du Donbas, Editions des femmes-Antoinette Fouque, 2021Vasyl Stus, Life in Creativity (Ukrainian Voices, 23) Paperback – November 22, by Dmytro Stus (Auteur), Tetiana ShcherbachenkoUkraine, fragments 02-2022/02-2023, Manuella éditions, ABM éditions. Aharon Appelfeld, De longues nuits d’été, traduction Valérie Zenatti, l’école des loisirs, 2017Poésies choisies - Vasyl Stus, préface et traduction Georges Nivat, “si vivant suis, ou vivant ou mort, ou vivant-mort, édition la lettre et l’esprit, sous la direction de Constantin Sigov, les éditeurs réunis.  Revue Polka n°57 : Ukraine, carnet de guerre avec Eric Bouvet - Juin 2022

More episodes

View all episodes

  • 20. Dialogues#20: Sirine Achkar, “au pays de sud”... et si le théâtre en disait plus que les journaux.

    55:43
    Sirine Achkar, “au pays de sud”... et si le théâtre en disait plus que les journaux.Dire la mémoire avec le théâtre contemporain. Invitée: Sirine Achkar, metteuse en scène et dramaturge.  Animateur: Paul RoussyTechnique: Enrico et LucasLectures de l’émission1)Lecture de la chanson de Fairouz tiré du poème de Joseph Harb2) Lecture de pays de sud et seul, tel le vent Sirine Achkar3)Lecture de pièces de guerre , rouge noir et ignorant d'Edward Bond, 1996Musiques:Fairouz, Adesh Kan Finas / فيروز - أديش كان في ناسAretha Franklin, I say a little prayer Conseils de lectures de Dialogues:Sirine AchkarNuits d’automne, édition du PanthéonPays de sud, suivi de Seul tel le vent, Harmattan théâtre
  • 19. Dialogues #19: Dialogues 20 janvier 2024 :Solidarité avec le Népal: l'association humaniterre

    58:54
    Humaniterre, la solidarité avec le Népal et les peuples des montagnes. Thème: philosophie et anthropologie Invités: membres de l’association Humani’terre: Marylou Besse, Clément Hutin, Nathanaëlle Naudin, Audrey Cieutat (représentant les absents : Amalia Muñoz, Elfie Perales , Yoann Ortiz, Justine loustaunau, Isaline Bayé, Carla Poltini, Diego Navarro, Thaïs Rajol)Animatrice: Christine Bessi  1) Le but de l’association humani’terre:historique et moyens économiques et sociaux.  Musique:reli kadaile mal chwassai chanci shree pariyar A)Origine de l’association B) Vos premières impressions et sensationsTransition son de rue enregistré par mme Caillou Baudouin à Thamal: Resham firiri 2 musiciens avec Sarangi ( vièle du Népal) et madal (percussion) b.1.La musique et les sons /b.2: les odeursC) Prendre soin des enfants: Le centre pour enfants2) Le monastère et la vie spirituelle: la découverte de l’animisme3) La solidarité des peuples des montagnes : Apprendre la sobriété auprès des Népalais Les conseils de lecture de dialogues-David Abram , comment la terre s'est tue, 1996 traduit en 2014, edition la découverte -David Abram, becoming an animal, une cosmologie terrestre à paraître au printemps 2024- Revue de l'association “montain wilderness” Dossier thématique #15: toujours plus . Devenir la montagne.  -Nan Shepherd, la montagne vivante , 1940A voirExposition sur la route de l'Orient Marc Riboud et Steve Mac CurryGalerie Polka. 12 rue Saint Gilles 75003 ParisJusqu'au 27.01.2024   
  • 17. Dialogues#18:16 décembre 2023: Chana Orloff, sculpter l'époque, l'exposition du musée Zadkine

    58:22
    Chana Orloff, Sculpter l’époque Invitée: Cécilie Champy-Vinas, conservatrice et directrice du musée Zadkine.Animateurs: Isabelle Raviolo et Paul RoussyMusique: La canción del Jinete, poème de F. G Lorca, Dudaïm et Paco Ibanez1)Présentation de la biographie de Chana Orloff : de l’Ukraine à la Palestine puis à Paris capitale de la Mode et des arts.2)De la matière à la forme:la taille directe: La tête du prophète et Ruth et Noémie: 3)Le soutien de la communauté des femmes dans les drames d’une vie: la mort de son mari A. Justman et la maladie de son fils Elie4)Le titre de l’exposition: résistance de l’artiste: dire son tempsDompter le matériau pour dire la fugacité, le mouvement , la courbe: dire l’éternité dans l’instant , ce qui L’irréversible et la nostalgie, V. Jankelevitch.”Celui qui a été ne peut plus ne pas avoir été”5):L’art du portrait: Garder le témoignage de ceux qu’elle a rencontrés Faire l’époque: marquer son temps et garder la mémoire des personnalités , 6) Une artiste dépouillée et spoliée Transition: la cancion del Jinete, poème de F.G. Lorca , Dudaïm, et Paco Ibañez7) L’atelier de la Villa Seurat: un chez soi8) Des sculptures graves ou sereines?La sculpture “le retour” 1945-3 dessins préparatoiresAutoportrait en veuve en 1919, orbites vides la sculpture des années 60  9) Bestiaire décoratif et symbolique Oiseau d’or et inséparables les Sauterelles, 1939: corps de l’insecte: char d’assaut et canonLutte contre la propagande antisémite/ Allégorie de la guerre et  de l’horreur de la guerre la chèvre , Umberto Saba (1883-1957) – Maison et campagne (Casa e campagna, 1909-1910)J’ai parlé a une chèvreElle était seule dans le pré, elle était attachée.Repue d’herbe. Mouilléepar la pluie, elle bêlait.Ce bêlement égal fraternisaitavec ma douleur. Et je répondis, d’abordpour plaisanter, ensuite parce que la douleur est éternelle,qu’elle n’a qu’une voix et ne change jamais.Cette voix je l’entendaisgémir en une chèvre solitaire.En une chèvre au visage sémitese plaignait tout autre mal,toute autre vie.Conclusion: une oeuvre humaniste : la maternité comme le cœur de la création.Dire le corps sacré de la maternité contre le corps sacrifié, violenté et souillé des femmes.Femme: Pilier de la société, rempart social et spirituel/ Vénus préhistorique
  • 16. Dialogues #17: 11 Novembre 2023: Thomas Chisholm, restaurant chocho: manger est-il un acte naturel?

    57:43
    Thomas Chisholm, restaurant chocho: manger est-il un acte naturel? 18 novembre 2023Dialogues ALIGRE FM-” Paris local, les mains ont la parole”- Cuisine et philosophie1)cuisiner : retrouver le goût de la nourriture maternelle-nourrir /être nourri-La cuisine: un don reçu , talent de votre grand-mère catalane ou  un travail acharné? - Le chocho: plus qu’un lieu, un milieu-Le nom: ça cuit, ça chauffe, ça bout, ca mijote, ça crépite, ça palpite-Les couverts et la vaisselle des hôtes2) la cuisine, comme voyage et goût de l’insolite, du  nouveau-Le plat à saucer, plat signature- Cuisine nouvelle ou traditionnelle?“Aucune recette en poésie, rien que de l'expérience et du faire” Antoine Emaz, cuisine.3) La cuisine lieu de la  convivialité-acte sosial-acte politique“En tant que fait culturel, la nourriture signifie au moins trois choses pour moi. D'abord le prestige ou le goût du modèle maternel, la nourriture de la mère telle que celle-ci la fait et la conçoit : ça, c'est la nourriture que j'aime. Deuxièmement, à partir de là, j'apprécie les excursions, les digressions vers le nouveau, l'insolite: je ne résiste jamais à l'attrait d'un plat qu'on me présente comme nouveau. Et puis enfin, troisièmement, il y a un aspect auquel je suis particulièrement sensible, c'est la convivialité, liée à l'acte de se nourrir ensemble, mais à condition que cette convivialité soit très réduite, dès qu elle s’élargit à l'excès, le repas m'ennuie et je n'aime plus manger ou au contraire, je mange beaucoup pour me distraire.” Le grain de la voix Roland Barthes 
  • 15. Dialogues# 16: 4 novembre 2023:Olivier Remaud, dialogues avec le vivant: Quand les montages dansent, récits de la Terre intime.

    48:00
    Vivre au plateauBachelard disait dans l’air et les songes, que “Nietzsche n’est pas un alpiniste et qu’il a davantage hanté les hauts plateaux que les pics”. C’est aussi votre cas car le plateau est aussi le lieu où vous aimez séjourner. Vous considérez que “le plateau nous maintient ensemble, il augmente notre sensation d’être vivant parmi les vivants”. Quel concept de la montagne  le plateau nous fait-il entendre ? 2) “Je m’en souviens comme on se souvient de l’eau claire.”3) Trouver des intercesseurs4)  Trouver des ressources dans l’imagination pour retrouver L’intuition spontanée du vivant5) Les récits anthropologiques mythologiques et animistes des peuples des montagnes. Les conseils de lecture de dialoguesO. Remaud, Penser comme un iceberg, acte sud, 2021Quand les montagnes récits de la terre intime , acte sud, 2023Nan Shepherd, la montagne vivante, Bourgois, 2019Val Plumwood, Dans l’œil du crocodile. L’humanité comme proie, Traduit de l’anglais par Pierre Madelin, «Domaine sauvage », Wildproject, 2021.
  • 15. Dialogues# 15: 21 OCTOBRE 2023- A L'ÉCOUTE DE ROTHKO ET MAÎTRE ECKHART, REMONTER VERS L'EMPREINTE INCRÉÉE

    56:46
    Grégoire Aslanoff, nous vous accueillons avec beaucoup de plaisir aujourd’hui, Vous êtes historien de l’art au CNRS chargé de la bibliothèque et de la communication et enseignant en art chrétien à l’institut orthodoxe saint Serge. Vous partagez avec Isabelle Raviolo, notre animatrice -devenue exceptionnellement ce jour notre invitée- une même passion pour la beauté incréée, en particulier celle qui se manifeste dans la peinture d’icône. Peintres et artistes tous les 2 avec Isabelle Raviolo, vous acceptez de faire parler aujourd'hui le geste de l'artiste: l'acte créateur qui engage ensemble: celui qui peint, le sujet peint et celui qui les regarde. Isabelle Raviolo, vous êtes poète et peintre mais aussi enseignante de philosophie au lycée et à l’université. Il serait difficile de classer et hiérarchiser vos différentes pratiques, engagements et champs de curiosité tant ils se répondent et se nourrissent les uns les autres. Vous avez créé et animé une revue consacrée au dialogue de la poésie et de la philosophie, la revue thauma et vous êtes ici aujourd’hui pour nous parler de votre dernier livre, vers l’empreinte incréée: une étude d’une cinquantaine de pages sur la peinture de Rothko à l'aune de la mystique de maître Eckhart.Votre étude prend place dans la collection ouverture philosophique série bibliothèque à l’Harmattan  dirigée par Jean-Parler de peinture est non seulement une expérience difficile et risquée mais surtout une expérience insuffisante. En mise en garde contre les bavardages, et pour mieux rappeler le silence de l'âme , ce "quelque chose d'incréée" qu'implique la contemplation de l'œuvre, I, vous citez Rothko dans votre premier chapitre:  “Si je devais placer ma confiance dans quelque chose, ce serait dans la psyché du spectateur sensible, libre de tout modèle de pensée conventionnel." On sait en effet que Rothko n’aimait pas les bavardages autour de la peinture et encore moins les conventions et discours savants qui nous la font entendre, lire, percevoir, classer, ordonner de telle ou telle manière (selon ses moyens propres, ses techniques et sa fin) en empêchant précisément de goûter ce que la peinture devrait rester au fond: -une expérience radicalement sensible, qui veut se hisser à la hauteur de la poésie et de la musique, mais sans son ni mot-une peinture qui soit -comme le dit Rothko- “Une poche de silence et de contemplation pour régénérer l’action, s’enraciner et grandir”. Regarder la peinture de Rothko: une expérience risquée: l’intervalle asymétriqueSaisir la tragédie et le drame de l’existence humaine - de la fureur de l’histoire à la déhiscence de la beauté“Le petit château fort de l’âme”: du chant de la lumière au creux de la nuit : cheminer vers la chapelle de Houston.Les conseils de lecture de dialoguesI.Raviolo, Vers l’empreinte incréée, Harmattan, ouverture philosophiqueJ.L Marion, de surcroît, étude sur les phénomènes saturés, le visible et le révélé, PUF A. Cohen-Solal, Marc Rothko, acte sudM.Rothko, la réalité de l’artiste, champs art, FlammarionCatalogue de l’exposition Marc Rothko, citadelle et Mazenod, 2023A Iglesias,Diaz Canales  BD- Judee Sill, Dupuis