Vlan!

Partager

Vlan #49 Le Slow web: vers une vision plus éthique d’internet avec Tariq Krim

Saison 2, Ép. 49

Tariq Krim est un entrepreneur, fondateur de Netvibes, service au succès mondial, il est désormais engagé dans le slow web avec dissident.ai. Je connais Tariq depuis des années et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a toujours été en avance sur son temps. Avec Tariq, j’essaie de comprendre ce qu’est le slow web ou en tous cas à quoi pourrait ressembler un web plus éthique. J'imagine que c'est une conversation que vous avez régulièrement dans ces diners pendant lesquels on refait le monde. Cet épisode, c'est un peu ma version. Le slow web, en quelques mots Quand vous entendez « Slow web » vous pensez sans doute à « déconnexion » mais ce n’est pas du tout le sujet. Comme le rappelle Tariq, la  tendance « slow food » s’est construite en opposition au fast food mais il n’a jamais été question de manger un mauvais hamburger plus lentement. Cette idée doit même vous faire sourire à l’instant ou vous la lisez. Le slow food, c’est choisir des bons ingrédients bio, c’est prendre le temps de cuisiner, d’inviter des amis etc… De la même manière pour Internet, l’idée n’est pas de ralentir l’usage d’un web « malade » mais d’envisager le web différemment. L’oligarchie numérique des GAFA a imposé un modèle dans lequel le consommateur n’est plus du tout au centre, sinon comme un produit dont les marques consomment les données. Par ailleurs, quelque part les réseaux sociaux ont créé une réalité sociale alternative qui pose un vrai problème de santé publique car dans un monde à la réalité déformée, votre vie à toujours l’air insuffisante. Comme le souligne Tariq, nous sommes pressurisés en permanence car nous avons toujours l’impression de passer à coté de quelque chose. Il ne s’y trompe pas quand il évoque l’augmentation du nombre de suicide chez les plus jeunes. Les taux n’ont jamais été aussi élevés. Pour Tariq, il faut donc se poser la question de la possibilité d’un autre modèle. Autopsie d’un malaise sociétale La question reste de savoir si cela est nécessaire de remettre en cause le modèle…n’est-ce pas jouer le jeu du marketing de la peur que de brandir à tout va l’intelligence artificielle et les algorithmes? Selon Tariq, c’est essentiel car nous avons perdu le contrôle de notre vie numérique.

Plus d'épisodes

6/9/2020

[HORS SERIE] Ecologie et mode de vie: comment réagir sans tout sacrifier?

Saison 3, Ép. 135
Ceci est un épisode un peu (très particulier) car je vous y parle de mon livre: insoutenable Paradis qui sort demain le 10 juin 2020.Pour nombreux et nombreuses d’entres vous, vous me suivez depuis plusieurs mois voire plusieurs année et ce bouquin c’est aussi grâce à vous.Cet épisode n’est pas une interview, je vous y raconte seul mon livre et j’espère que ce format différent vous plaira.Ce n’est pas le livre du podcast comme on pourrait l’imaginer, c’est une structuration de la manière dont je pense le monde et en particulier l’écologie et nos modes de vie moderne.Si sur Vlan, cela peut vous sembler étrange que je passe d’un sujet à l’autre, ici vous allez comprendre comment tout est lié.Ce livre est dédié aux personnes qui ont une conscience écologique mais qui ne sont pas nécessairement militants.C’est un livre positif emprunt de vulnérabilité, qui s’adresse aux personnes avec une conscience écologique mais qui ne sont pas militants et cherchent à savoir où commencer.J’y aborde des réponses apaisées, positives, humanistes pour repenser notre modèle de société.A l’instar du podcast, ce livre est un acte politique, j’essaie à ma petite mesure d’accompagner le mouvement en cours, de l’accélérer et c’est pourquoi ce livre est important pour moi.Je vais vraiment avoir besoin de votre aide pour le promouvoir alors j’espère que vous accepterez de partager autour de vous voire d’acheter le livre si cela vous donne envie. Merci mille fois de votre soutien dans les commentaires sur Apple, sur Facebook, Instagram, Linkedin ou Twitter voire par email parfois.
6/2/2020

Vlan #134 Remettre en question ses croyances sur les psychédéliques avec Stéphanie Chayet

Saison 3, Ép. 134
Stéphanie Chayet est journaliste et vit à NYC, elle s’est intéressée de près aux psychotropes.Le titre de son livre, «Phantastica - ces substances interdisent qui guérissent» donne le ton, on sent bien que Stéphanie va totalement déconstruire toutes les croyances que l’on peut avoir sur les champignons, le LSD et plus généralement les psychédéliques.Sujets facile de moquerie ou de critiques mais quand on s’intéresse très sérieusement au sujet, on réalise que des substances addictives et mortelles sont disponibles au grand public: l’alcool, le sucre, le tabac et d’autres, parfois moins dangereuse car sans dose mortelle sont interdites et qu’il faut différencier la cocaine, l’héroine et les psychotropes.Stéphanie s’est intéressé au sujet pour un long papier qu’elle a produit par le magazine Le Monde il y a 5 ans mais aussi parce qu’elle a malheureusement eu un cancer et s’est posé des questions pour sa propre santé.Stéphanie a particulièrement analysé les 4 principales substances psychédéliques «classiques»: le L.S.D,la Mescaline, la psilocybine et la D.M.T.Elle nous fait état de tout ce qu’il nous est interdit d’entendre en France car il est interdit de parler des vertus de ces substances même si la loi n’est pas appliquée stricto sensu.C’est intéressant que quand il s’agit de climat tout le monde s’accorde à penser que nous devons absolument écouter les scientifiques mais que ce n’est plus le cas quand il s’agit de ces substances.On parle beaucoup avec Stéphanie des vertus thérapeutiques de ces substances en particulier, la dépression, la détresse psychédélique lié à un diagnostique de cancer, la dépendance à l’alcool ou au tabac. D’autres maladies sont à l’étude comme l’anorexie mentale ou Alzheimer.Je pense que cet épisode va remettre en question beaucoup de vos croyances et générer pas mal de conversations chez vous, en tous cas, c’est mon souhait: sortir de son propre cadre de croyances, être ouvert.e et se questionner.