Partager

cover art for Pourquoi les bullshit jobs existent ?

Émotions (au travail)

Pourquoi les bullshit jobs existent ?

Saison 1, Ep. 84

A quoi sert votre travail ? En période de crise, comme lorsqu’une pandémie immobilise soudainement le pays ou que la guerre fait son retour en Europe, cette question du sens de notre travail se fait particulièrement pressante. Nicolas Kayser-Bril, lui, faisait un travail où sa feuille de mission indiquait qu’il devait former des journalistes qui devaient être des multiplicateurs de journalisme de données en utilisant la méthode du blended learning.


“Pour moi, un bullshit job, c'est une tâche qui est opaque et inclarifiable, c'est à dire c'est une tâche où quand on lit ce que c'est, on ne comprend pas. Et quand on essaie de creuser, de comprendre à quoi ça sert, on ne comprend toujours pas”, explique-t-il. Cette expérience l’a poussé à écrire un livre, Imposture à temps complet. Pourquoi les bullshit jobs envahissent le monde, publié aux éditions du Faubourg.


Dans ce nouvel épisode de Travail (en cours), Camille Maestracci a interrogé Nicolas Kayser-Bril, et se demande comment il est possible que des jobs inutiles existent, et pourquoi ils semblent proliférer. 


Travail (en cours) est un podcast de Louie Media. Présentatrice et journaliste : Camille Maestracci. Louise Hemmerlé est en charge de la production. La musique est de Jean Thévenin, et le montage et la réalisation ont été faits par Cyril Marchan. Le mix a été fait par le studio la Fugitive. 


Si vous souhaitez nous partager une histoire par rapport au travail, vous pouvez nous écrire sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.com.

Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com

More episodes

View all episodes

  • 21. Peut-on être sûr·e d’avoir pris la bonne décision ?

    36:55
    Cet été, on vous propose de re-découvrir cet épisode qui aborde la difficulté de faire des choix, une émotion qu'on rencontre quotidiennement au travail.Bonne émission et bon été !Choisir, c’est renoncer. Et notre quotidien est rythmé par les décisions : de notre paire de chaussures le matin (ces nuages là, ça veut dire qu’il va pleuvoir ?) à notre sandwich du midi (sauce blanche ou harissa ?), en passant par l’enfer des étalages de yaourts au supermarché (mais c’est quoi en fait le skyr ?), ou encore la nouvelle série dans laquelle on va se plonger (5 saisons de 20 épisodes, ça a intérêt à être bien).Dans ces moments de choix, comment savoir si l’on prend la bonne décision ? Et pourquoi on pense davantage à ce que l’on risque de perdre, au lieu de se réjouir de ce que l’on va gagner ? Comment en arrive-t-on à se sentir paralysé.e par le doute ? Et comment réussir à aller de l’avant, même quand on n’est pas sûr ?Pour répondre à ces questions, la journaliste Héloïse Weisz donne la parole à Adèle qui a du mal à faire des choix concernant ses relations amoureuses, ainsi qu’à Marianne Habib, maîtresse de conférence en psychologie du développement cognitif à l’Université Paris 8, Rémy Oudghiri, sociologue et Stefano Palminteri, chercheur en neurosciences.Pour aller plus loin : L’étude de Baptiste Blain sur la manière dont la fatigue influence nos décisionsL’article “La prise de décision : une nouvelle répartition des tâches dans notre cortex préfrontal ?” de l’équipe “Motivation, Cerveau et Comportement”, co-dirigée par Mathias Pessiglione (Inserm) à l’ICMUne étude sur les modules du cerveau concernés par la prise de décisionUne étude sur la procrastination Une étude qui explique comment la fatigue influence notre prise de décision Le livre “L'insoutenable légèreté de l'être” de Milan Kundera, aux éditions GallimardLe livre “Alice au pays des merveilles” de Lewis Carroll, aux éditions Le livre de pocheSi vous avez aimé cet épisode, n’hésitez pas à écouter “Peut-on vivre heureux dans l’incertitude ?”, un autre épisode d’Émotions pour apprendre à vivre avec nos questions sans réponses !Héloise Weisz a tourné et écrit cet épisode. Clémence Reliat était à la réalisation sonore. Lena Coutrot est la productrice d’Émotions, accompagnée d’Elsa Berthault. Nicolas de Gélis a composé la musique du générique d’Émotions, et il a été réalisé par Anna Buy. Merci à Gauthier Sénécal, Renata Coccia et Ludovic Billy pour leur participation.
  • 20. Courage : comment le trouver pour dire les choses ?

    33:27
    Cet été, on vous propose de re-découvrir cet épisode qui aborde le courage de dire les choses, une émotion qu'on rencontre quotidiennement au travail. Bonne émission et bon été ! Nous sommes tous.tes confrontées à des situations, insignifiantes ou dramatiques, où on a les mots au bord des lèvres et on n’arrive pas à les sortir. Dire à un·e ami·e que sa manie d’arriver en retard nous embête, dire à un·e partenaire sexuel·le ce qui nous plaît au lit, se déclarer à un·e crush ou parler à sa famille d’un secret qui nous pèse terriblement… C’est terrifiant. Il faut un courage incroyable pour sortir de cette paralysie et ouvrir la boîte de Pandore. On ne connaît pas les conséquences que ça aura. C’est un saut dans le vide, et on est souvent prêt à tout pour éviter LA discussion difficile. Pourquoi est-ce si difficile de dire les choses ? Et comment trouver le courage ?Dans cet épisode, Antonella Francini discute avec son ami Colin qui a préféré déménager, payer deux loyers, et se faire souffrir pendant des semaines plutôt que d’oser avouer à sa coloc qu’il voulait passer plus de temps avec elle. Elle s’entretient également avec Nathalie Achard, spécialiste de la communication non violente, pour savoir quand et comment prendre le taureau par les cornes, face à une situation qui nous dérange. Comment répondre à nos besoins tout en considérant ceux de notre interlocuteur·rice ?Pour aller plus loin :- Le livre “Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs)” de Marshall B. Rosenberg aux Éditions La Découverte- Le livre “ La Communication NonViolente au quotidien” de Marshall B. Rosenberg aux Editions Jouvence- Le livre “La communication non violente: à l'usage de ceux qui veulent changer le monde”, Nathalie Achard- Le film “Juste la fin du monde” de Xavier Dolan- Le film “Speak” de Jessica SharzerAntonella Francini a tourné, écrit et monté cet épisode. La réalisation sonore est signée Thomas Rozès. Le générique est réalisé par Clémence Reliat, à partir d'un extrait d’En Sommeil de Jaune. Lena Coutrot est la productrice d'Émotions.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter. Si vous aussi vous voulez nous raconter votre histoire, écrivez-nous en remplissant ce formulaire. Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club.
  • 19. Jusqu'où le travail façonne qui on est ?

    27:53
    Comment le travail affecte notre identité ? Qui on est, quand on travaille ? Et qui devient-on, quand on arrête de travailler ? Dans cet épisode, deux femmes de la famille de Nyima Cartier vivent au même moment des chamboulements dans leurs vies professionnelles et intimes : l’une arrive sur le marché du travail, l’autre part à la retraite après une longue et intense carrière. Dans cet épisode, on plonge dans leurs questionnements intimes qui se font échos, sur la manière dont le travail façonne qui on est. Nyima Cartier a scénarisé, tourné et monté cet épisode. La réalisation et le mix sont de Louis Jaubart. Louise Hemmerlé est à la production. 
  • 18. Bienveillance au travail : le conseil d'Anne

    06:27
    Si jamais vous n'avez pas eu le temps d'écouter en intégralité l'épisode "Bienveillance au travail : doux équilibre ou béquille encombrante ?", Anne, manageuse bienveillante, propose dans cet extrait ses conseils pour maintenir un environnement de travail sain et coopératif tout en restant efficace.À très vite !
  • 17. Bienveillance au travail : doux équilibre ou béquille encombrante ?

    28:16
    La bienveillance est aujourd’hui LA nouvelle méthode managériale considérée comme essentielle à un environnement de travail sain. Mieux, elle contribuerait même à améliorer la productivité des travailleurs. On a tous envie de travailler dans un cadre de travail qui est le moins violent possible. Mais est-ce que la bienveillance, et toutes les formes qu’on met dans notre communication, ne nuiraient pas à l’efficacité de nos échanges au travail ? Est-ce qu’on n’aurait pas plus de mal à se dire les choses, parfois désagréables mais aussi nécessaires ?Dans cet épisode, on s’interroge sur la bienveillance au travail et comment elle impacte la qualité de nos productions. Jusqu’à quel point la bienveillance a-t-elle sa place dans un cadre professionnel ? Quel est le bon niveau de bienveillance pour favoriser un environnement de travail sain sans nuire à son efficacité ? Emotions (au travail) est un podcast produit par Louie Media.  Raphaëlle Elkrief a écrit et tourné cet épisode. Le montage, la réalisation sonore et le mix sont de Louis Jaubart, l’enregistrement est du studio La Fugitive. Louise Hemmerlé est la chargée de production d’Emotions (au travail).
  • 16. Transparence, comment savoir si on en dit trop ? Le conseil de la professeure en science de gestion Isabelle Barth

    06:06
    Si jamais vous n'avez pas eu le temps d'écouter en intégralité l'épisode "Pour créer de la confiance, à quel point faut-il être transparent·e au travail ?", la professeure agrégée en science de gestion Isabelle Barth explique dans cet extrait que tout est une question de dosage, avec une limite à ne pas dépasser. A très vite !
  • 15. Pour créer de la confiance, à quel point faut-il être transparent·e au travail ?

    25:14
    Dans le monde du travail, on ne dit pas absolument tout ce qui nous traverse l’esprit. Il faut souvent être tactique, stratégique, sur ce qu’on partage ou pas, que ce soit à ses collègues, à sa hiérarchie, ou au contraire, si on est en position de management, à ses salariés. Dans cet épisode, on s’interroge sur la transparence des managers, et comment cela joue dans la confiance que les managers vont réussir à établir avec leurs équipes.  Jusqu’à quel point faut-il tout dire ? Et quel est le bon niveau de transparence pour donner confiance, sans se nuire à soi-même ?Emotions (au travail) est un podcast produit par Louie Media. Clara Baillot a écrit et tourné cet épisode. Le montage, la réalisation sonore et le mix sont du studio La Fugitive. Louise Hemmerlé est la chargée de production d’Emotions (au travail).
  • 14. Accepter ses erreurs sans paniquer : le conseil de la psychologue Noémie Le Menn

    06:14
    Si jamais vous n'avez pas eu le temps d'écouter en intégralité l'épisode "Honte au travail : comment avouer ses erreurs ? ", la psychologue Noémie Le Menn explique dans cet extrait comment ne pas céder à la panique et à la honte, et imaginer au contraire d’autres scénarios pour apprendre de nos erreurs. A très vite !
  • 13. Honte au travail : comment avouer ses erreurs ?

    29:11
    Au travail, nos erreurs ont une importance décuplée parce qu’on se sent regardé·e·s, jugé·e·s. On est payé·e·s pour produire un résultat et l’erreur c’est l’anomalie, ce qui ne devrait jamais arriver. Quand ça arrive, c’est très tentant de ne rien dire, en espérant que ça passe. Au risque de rester seul·e face au problème, que la situation empire et finisse par vous échapper. Alors comment avouer ses erreurs au travail et de pas se laisser submergé par la panique ?Emotions (au travail) est un podcast produit par Louie Media. Clara Baillot a écrit et tourné cet épisode. Le montage, la réalisation sonore et le mix sont du studio La Fugitive. Louise Hemmerlé est la chargée de production d’Emotions (au travail).