Le podcast de So Sweet Planet

9/26/2022

Le brésilien Chico Cesar : résistance artistique, musiques, amour, panafricanisme… Sortie de son 10ème album studio !

C’est une personnalité fascinante et attachante, sa voix d’or se glisse comme une onde d’amour dans le chaos du monde… et ça fait du bien !Interview de Chico Cesar pour parler de son parcours, de ses racines, ses engagements, de ses rencontres importantes et bien sûr de Vestido de Amor, son dixième album studio !Présentation de l'album par Zamora Label (producteur)"Originaire du Nordeste brésilien, Chico César, né en 1964, est un musicien multiple, chantre de l’universalité qui fait siens tous les rythmes du monde. Ancien journaliste, auteur de plusieurs recueils de poésie, il cisèle des textes qui mettent son talent au service d’un engagement pour la culture (il en fut le secrétaire de son état natal, la Paraíba pendant plusieurs années), l’environnement, les minorités opprimées, les Indiens et les Noirs, victimes d’un racisme qui a subi lui-même." "Vestido de Amor, le dixième album studio du Bresilien Chico Cesar, creuse le sujet du panafricanisme, cette fois du point de vue de la diaspora. Le chanteur, auteur, compositeur né a Catole do Rocha, dans la zone désertique de l’Etat du Paraiba, a invité deux grandes personnalités de la musique africaine a enrichir Vestido de Amor : Salif Keita et Ray Lema. Bien plus que des featurings, ces collaborations scellent un changement de paradigme.Le peuple noir est large, un et indivisible. Longtemps, l’Amerique tropicale a cherche a renouer avec ses racines africaines, trop souvent diminuées si ce n’est ignorées. En 1978, Gilberto Gil, Nordestin comme Chico Cesar, publiait l’album Refavela, apres avoir assisté au Festival des arts et cultures noires de Lagos (Festac). Chico Cesar livre un album aux couleurs multiples, du forro nordestin au reggae jamaicain, de la rumba zairoise aux langueurs du calypso, du coco des pêcheurs côtiers aux éléctricités du rock urbain. Vestido de amor n’en demeure pas moins totalement brésilien. Pour tracer la philosophie sous-jacente a ces courants transatlantiques, Chico Cesar s’en réfère au grand compositeur brésilien Pixinguinha (1897-1973). En 1922, il y a cent ans donc, le flutiste arrive a Paris, avec son orchestre, Os Oito Batutas. En 1916, ce métis carioca, noir selon les critères brésiliens, a composé l’un des chrorinhos les plus célèbres du pays, Carinhoso. Jusqu’alors la culture brésilienne était incarnée par des Blancs : le poète Mario de Andrade, le compositeur Heitor Villa-Lobos, la peintre Tarsila de Amaral. À Paris, l’afro-bresilien Pixinguinha crée l’évènement, joue six mois durant au Sheherazade, rencontre des artistes du monde entier, des Américains, des Caribéens, des Orientaux, des Africains. Ensemble, ils inventent une musique hybride. En rentrant au Brésil, Pixinguinha rapporte le saxophone et la batterie, fait ainsi évoluer le choro, déja issu d’un mélange de polka européenne et de lundu africain. La diaspora se contamine et ne cesse de muer". Concerts le 13/10 à Marseille, Espace Julien, le 14/10 à Paris au Café de la danse Tous les concertsChico Cesar sur FacebookChico Cesar à Jazz à Vienne Soutenir So Sweet Planet sur Patreon :https://www.patreon.com/sosweetplanet
9/12/2022

Comment reprendre le pouvoir et mettre notre argent au service du climat ? Avec Lucie Pinson de Reclaim Finance

Rencontre avec Lucie Pinson de Reclaim Finance pour le lancement du site change-de-banque.org , un nouvel outil de pouvoir citoyen : refusons d’être complices de financements climaticides !"Paris, le 12 septembre 2022 - Après un été caniculaire, qui pousse de nombreuses personnes à s’interroger sur comment elles peuvent agir pour le climat, Reclaim Finance lance le site internet “Change de banque” pour permettre à chacun de mettre son argent au service du climat. En distinguant les banques françaises qui continuent d’aggraver le chaos climatique de celles qui proposent des alternatives responsables, le site invite tant les particuliers, salariés et étudiants, que les collectivités et entreprises à agir !" (extrait du communiqué de presse de Reclaim Finance)Lucie Pinson a créé l’ONG Reclaim Finance en 2020. Depuis, son équipe d’experts se mobilise avec l’objectif de mettre la finance au service du climat et d’obtenir le désinvestissement des énergies fossiles de la part des acteurs financiers. La pertinence de ses analyses, de ses actions et des outils déjà mis en place lui a valu de se voir décerner en 2020 le prix Goldman pour la région Europe (considéré comme un équivalent du Prix Nobel pour l’environnement).Reclaim Finance dresse un constat sans appel : "Les plus grandes banques françaises continuent de financer de nouveaux projets d’énergies fossiles et ont versé plus de 350 milliards de dollars en soutien au charbon, au pétrole et au gaz depuis que l’Accord de Paris sur le climat a été adopté." et propose des pistes pour ne plus subir. "La bonne nouvelle est que vous pouvez agir ! Car derrière ces banques se cachent peut-être la vôtre, celle de votre entreprise, collectivité, université, ou encore le gestionnaire de votre épargne salariale. Vous pouvez faire bouger les choses en refusant d’être complice de leurs financements climaticides et en contribuant au mouvement global visant à convaincre le secteur financier de se mettre enfin au service du climat !" Choisissez le profil qui vous correspondLa finance est partout ! Que vous soyez un particulier, un.e salarié.e, un.e étudiant.e, un.e chef.fe d’entreprise ou un.e représentant.e de collectivité, vous contribuez certainement malgré vous à renforcer le pouvoir des banques climaticides. Cliquez sur votre profil pour découvrir comment passer à l’action ! À voir ici : https://change-de-banque.org/Plus nous serons nombreux à passer à l’action et à partager largement cette initiative, plus le mouvement pourra prendre de l’ampleur et faire bouger les lignes en profondeur ! Partagez ce podcast et les publications de Reclaim Finance sur vos réseaux : Le site de Reclaim Finance : https://reclaimfinance.org/La page Facebook de Reclaim FinanceLe compte Twitter de Reclaim FinanceLe compte Instagram de Reclaim FinanceSoutenir So Sweet Planet - podcast et site indépendants ! - sur Patreon :https://www.patreon.com/sosweetplanet
8/31/2022

Les Dames de la Joliette : hommage en musique à la poésie féminine et engagée ! Cinq artistes marseillaises, héritières de l’esprit de résistance…

Soutenir So Sweet Planet - podcast et site indépendants ! - sur Patreon :https://www.patreon.com/sosweetplanet"À toutes celles qui ont vécu des veillées d’armes, nous voudrions avec nos chants leur rendre hommage".Les Dames de la Joliette se veulent héritières de l’esprit de résistance à l’image de toutes ces femmes du monde qui ont mené des combats contre toute forme de violence ou de discrimination et dont les voix trouvent un écho puissant dans les luttes contemporaines.Elles portent en elles la Sicile, la Provence, la Grèce, la Kabylie, l’Espagne, elles ont évolué dans le bain des musiques traditionnelles et polyphoniques : provençales, grecques, italiennes, hispaniques, berbères mais aussi urbaines. Pour ce podcast, je suis en compagnie de deux des Dames de la Joliette, Sylvie Paz et Annie Maltinti, pour parler des Dames de la Joliette - qui elles étaient et qui elles sont aujourd’hui - de ce qui les anime, de la formidable richesse de leurs univers, de leur parcours, de la multiculturalité et de leur premier album "Fremas de Marsiho".En concert le 15 octobre au Blanc Mesnil dans le cadre du Festival des villes des musiques du mondeLe site des Dames de la JolietteVidéo de présentation Les Dames de la JolietteLa page Facebook des Dames de la JolietteLe site de Les Voies du ChantLa chaîne YouTube de Diwan Concerts© Anne Greffe - So Sweet Planet . Tous droits réservés.
8/10/2022

Voyage dans une humanité en relation avec tous les vivants. Avec Sabah Rahmani, anthropologue et directrice de la collection "Voix de la Terre" (Actes Sud)

"Dans la faillite généralisée de sens où notre monde se coupe de ses racines vivantes, épuisant les ressources premières, en proie à l’avidité de l’egologie au détriment de l’écologie, pillant la Maison Terre, il est urgent de donner la parole à celles et ceux qui (r)éveillent d’autres voies, des voix qui portent les lueurs d’un chemin où l’humanité se reconnecte à la source de sa nature profonde : terre-ê(s)tre."Dans cet épisode de So Sweet Planet, nous parlons d’une nouvelle collection de livres, "Voix de la Terre", dirigée par la journaliste et écrivaine Sabah Rahmani, diplômée en anthropologie. Sabah Rahmani travaille sur les peuples racines depuis plus de vingt ans et elle a effectué de nombreux reportages auprès de communautés autochtones. Sabah Rahmani est aussi auteure du livre "Paroles des peuples racines" paru chez Actes Sud en 2019.La collection "Voix de la terre" propose un voyage "dans les profondeurs d’une humanité aux mille et un visages, une humanité en relation avec tous les vivants, dans la multitude des mondes, visibles et invisibles, ici au plus près ou là-bas, à l’autre bout du globe. Une Terre où des femmes et des hommes vivent en lien profond avec l’eau, la terre, l’air, le feu, le minéral, le végétal, l’animal, le céleste, les esprits, les ancêtres, en dialogues fertiles avec l’ensemble des vivants, quelle que soit leur essence." Éditions Actes SudAcheter Kogis, le chemin des pierres qui parlent dans une librairie indépendante sur Place des LibrairesAcheter Yanomami, l'esprit de la forêt dans une librairie indépendante sur Place des LibrairesLe site de Survival International (France)Le podcast de So Sweet Planet consacré à Survival InternationalLa revue NativesSoutenir So Sweet Planet - podcast et site indépendants ! - sur Patreon :https://www.patreon.com/sosweetplanet
7/12/2022

(2ème partie) Comment la non-violence peut-elle nous aider à construire un monde juste et soutenable ? Avec Pauline Boyer

2ème épisode - Comment la non-violence peut-elle nous aider à construire un monde juste et soutenable ? Avec Pauline BoyerDans ce podcast en deux épisodes, je reçois Pauline Boyer pour parler de ce formidable "Manifeste pour la non-violence" !(co-écrit par Pauline Boyer et Johann Naessens, éditions Charles Leopold Mayer).La non-violence vous évoque Gandhi et Martin Luther King, vous trouvez que c’est une belle idée mais qu’elle n’est plus adaptée au monde tel qu’il est aujourd’hui ? Vous pensez qu’elle ne fait plus le poids ? Il est grand temps de vous mettre à jour ! Les luttes de stratégies non-violentes n’ont cessé de progresser, de se professionnaliser et de gagner des victoires, elles font aujourd’hui bouger les lignes en profondeur sur toute la planète !Cet essai vous donne toutes les clés pour comprendre pourquoi la non-violence peut tout changer, mais aussi comment elle prépare concrètement, en amont, la nouvelle société qu’elle souhaite voir advenir. C’est passionnant et surtout, très convaincant ! De nombreux exemples de réussites sont d’ailleurs cités, sur toute la planète. Écoutez l’interview !Pauline Boyer est activiste climat, membre de l’équipe d’animation d’Aletrnatiba et d’Action non-violence COP21, mouvements citoyens pour la justice climatique et sociale. Elle est co-fondatrice d’Action Climat Paris et de la Base et elle est aussi maintenant Chargée de campagne Transition Énergétique pour Greenpeace France.Présentation par les éditions Charles Leopold Mayer :MANIFESTE POUR LA NON-VIOLENCE de Pauline Boyer et Johann NaessensFace à la menace climatique, à l’augmentation des inégalités et à l’incapacité des dirigeant·es à changer radicalement de cap, la tentation de la violence est forte, y compris dans les mouvements qui luttent pour un changement de société. Méconnues, les stratégies de luttes non-violentes représentent pourtant un outil puissant pour redonner du pouvoir au plus grand nombre et construire un monde juste et soutenable.Cet ouvrage revient sur les fondements théoriques de la non-violence, philosophie ayant donné naissance à une stratégie de lutte qui constitue une force de transformation radicale et populaire. Il expose les défis de notre époque, infiniment complexes et entremêlés dans des « chaînes de déresponsabilisation » et montre comment l’action non-violente permet de s’ancrer dans une dynamique enthousiasmante et efficiente qui génère de l’espoir et transcende la peur. Les auteur·es ouvrent des pistes d’action et de réflexion pour aboutir à la création de mouvements efficaces, inclusifs et créatifs.Acheter le livre Manifeste pour la non-violence sur le site des Librairies IndépendantesSoutenir So Sweet Planet - podcast et site indépendants - sur Patreon :https://www.patreon.com/sosweetplanet
7/11/2022

(1/2) Comment la non-violence peut-elle nous aider à construire un monde juste et soutenable ? Avec Pauline Boyer. 1er épisode

1er épisode - Dans ce podcast en deux épisodes, je reçois Pauline Boyer pour parler de ce formidable "Manifeste pour la non-violence" !(co-écrit par Pauline Boyer et Johann Naessens, éditions Charles Leopold Mayer).La non-violence vous évoque Gandhi et Martin Luther King, vous trouvez que c’est une belle idée mais qu’elle n’est plus adaptée au monde tel qu’il est aujourd’hui ? Vous pensez qu’elle ne fait plus le poids ? Il est grand temps de vous mettre à jour ! Les luttes de stratégies non-violentes n’ont cessé de progresser, de se professionnaliser et de gagner des victoires, elles font aujourd’hui bouger les lignes en profondeur sur toute la planète !Cet essai vous donne toutes les clés pour comprendre pourquoi la non-violence peut tout changer, mais aussi comment elle prépare concrètement, en amont, la nouvelle société qu’elle souhaite voir advenir. C’est passionnant et surtout, très convaincant ! De nombreux exemples de réussites sont d’ailleurs cités, sur toute la planète. Écoutez l’interview !Pauline Boyer est activiste climat, membre de l’équipe d’animation d’Aletrnatiba et d’Action non-violence COP21, mouvements citoyens pour la justice climatique et sociale. Elle est co-fondatrice d’Action Climat Paris et de la Base et elle est aussi maintenant Chargée de campagne Transition Énergétique pour Greenpeace France.Présentation par les éditions Charles Leopold Mayer :MANIFESTE POUR LA NON-VIOLENCE de Pauline Boyer et Johann NaessensFace à la menace climatique, à l’augmentation des inégalités et à l’incapacité des dirigeant·es à changer radicalement de cap, la tentation de la violence est forte, y compris dans les mouvements qui luttent pour un changement de société. Méconnues, les stratégies de luttes non-violentes représentent pourtant un outil puissant pour redonner du pouvoir au plus grand nombre et construire un monde juste et soutenable.Cet ouvrage revient sur les fondements théoriques de la non-violence, philosophie ayant donné naissance à une stratégie de lutte qui constitue une force de transformation radicale et populaire. Il expose les défis de notre époque, infiniment complexes et entremêlés dans des « chaînes de déresponsabilisation » et montre comment l’action non-violente permet de s’ancrer dans une dynamique enthousiasmante et efficiente qui génère de l’espoir et transcende la peur. Les auteur·es ouvrent des pistes d’action et de réflexion pour aboutir à la création de mouvements efficaces, inclusifs et créatifs.Acheter le livre Manifeste pour la non-violence sur le site des Librairies IndépendantesSoutenir So Sweet Planet - podcast et site indépendants - sur Patreon :https://www.patreon.com/sosweetplanet
6/30/2022

Marion Rampal chante la "langue des coeurs coulés" sur un magnifique album avec Archie Shepp, Piers Faccini et Anne Paceo

Soutenir So Sweet Planet - podcast et site indépendants - sur Patreon :https://www.patreon.com/sosweetplanetRencontre avec Marion Rampal, chanteuse, auteure, compositrice et musicienne dont le dernier album m’a complètement enthousiasmée !Ce magnifique album c’est "Tissé", dont les 11 titres ont été écrits et co-composés par Marion Rampal. Ici on se promène sur "L’île des chant mêlés" et on parle la "langue des coeurs coulés", le tout dans un savant mélange de traditions vivantes d’outre-Atlantique, de blues, soul, folk, jazz, musique cajun… Un univers poétique, grave parfois, subtil et lumineux toujours. Un parfait équilibre ! Avec les participations de Archie Shepp, Piers Faccini & Anne Paceo et les musiciens Matthis Pascaud, Pierre-François Blanchard, Sébastien Llado et Raphaël Chassin.Je ne vous en dit pas plus, écoutez l’interview de Marion Rampal ! On y parle de son parcours, des rencontres importantes, de ses intentions pour cet album, de ce qui l'a inspirée, de celles et ceux qui l'entourent, de poésie, de migrants, de deuils, de vie, d'espoir, de Marseille, de création, des Rivières Souterraines, de ses invité.e.s, de ce qui la nourrit en-dehors de la musique, de la musicalité de ses mots, des titres en lien avec la nature, de ce qui l'anime... entre autres !PARC FLORAL : 2 concerts et 1 spectacle cet été13/07 L’ÎLE AUX CHANTS MÊLÉS - Spectacle en famille ! 21/07 TISSÉ - avant Cécile McLorin Salvant 24/07 LE SECRET avec Pierre-François Blanchard - Feat Patrick MessinaBilletterie pour les concerts du Parc FloralJAZZ IN MARCIAC - TISSÉPlus d'infos et billetterieÉcouter / acheter l’album Tissé de Marion Rampal en ligne sur BandcampÉcouter / acheter l’album Tissé de Marion Rampal sur la plate-forme de votre choixLa chaîne YouTube de Marion RampalLa page Facebook de Marion RampalSoutenir So Sweet Planet - podcast et site indépendants - sur Patreon :https://www.patreon.com/sosweetplanet
6/18/2022

Marie-Monique Robin : "Protéger la biodiversité : une question de survie pour l’humanité !" Rencontre pour son nouveau documentaire "La fabrique des pandémies" avec Juliette Binoche

Après une première rencontre exceptionnelle - un podcast de deux heures - en mars 2021 pour le livre La fabrique des pandémies, voici une nouvelle interview à l’occasion de la sortie du film !"Si nous continuons de détruire les écosystèmes, nous connaîtrons "une ère d’épidémie de pandémies", nous avertit le parasitologue Serge Morand (CNRS), l’un des pionniers français de l’écologie de la santé.Après avoir interviewé à distance, pendant le confinement, plus de soixante chercheurs du monde entier - interviews à retrouver dans son livre La fabrique des pandémies - Marie-Monique Robin est allée rencontrer et filmer certains d’entre eux sur le terrain : huit pays, quatre continents visités.En croisant habilement leur paroles et leurs recherches, le film témoigne du fait que leurs mises en garde se recoupent, quel que soit le milieu dans lequel ils travaillent et l’endroit où ils se trouvent sur la planète. Que ce soit aux États-Unis et en Géorgie, au Mexique, au Gabon, en Thaïlande, en Guyane, à Madagascar, en France ou au Kénya, tou.te.s lancent l’alerte (et depuis longtemps !) : il faut d’urgence protéger la biodiversité, c’est une question de survie pour l’humanité ! Mais quel rapport entre la biodiversité et la survie de l’humanité ? En quoi la chute de la biodiversité permet-elle l'apparition de nouvelles maladies infectieuses ?Quels sont les liens d’interdépendance qui nous relient, nous les humains, aux autres vivants ? En quoi la disparition des lémuriens de Madagascar est-elle inquiétante pour nous ? Quel rapport entre le virus Ebola, la maladie de Lyme et la pandémie de Covid 19 ? Y-a-t’il des causes communes à la chute de la biodiversité et au réchauffement climatique ?Les réponses et les explications des scientifiques nous sont rendues formidablement accessibles dans ce film. Juliette Binoche, dans le rôle de "passeuse" entre les chercheurs et le public, nous permet de créer un lien sensible avec le sujet. Sa spontanéité et son humour sont réjouissants !Pour en savoir plus, écoutez l'interview...Marie-Monique Robin est journaliste d’investigation, auteure, lauréate d’une trentaine de prix dont le prix Albert-Londres en 1995 et le prix norvégien Rachel Carson en 2009 et réalisatrice d’une quarantaine de documentaires très engagés qui ont bousculé la / les société(s) : Le monde selon Monsanto, Escadrons de la mort, l’école française, Sacrée croissance, Torture mais in USA, Voleurs d’organes, Argentine, le soja de la faim…La liste de toutes les projections-débats du film La fabrique des pandémiesComment organiser une projection-débat près de chez vous ?La bande-annonce du film avec Juliette BinocheSoutenir So Sweet Planet sur Patreon
6/9/2022

Aya Cissoko : "Devenir quelqu’un, c’est avoir une véritable conscience de l’autre." Triple championne du monde de boxe, passée par Sciences Po, conférencière, autrice et comédienne.

Aya Cissoko : "Devenir quelqu’un, c’est avoir une véritable conscience de l’autre."Dans cet épisode de So Sweet Planet, je vous propose une rencontre avec Aya Cissoko, triple championne du monde de boxe, passée par Sciences Po et conférencière, autrice et comédienne.Aya Cissoko a publié en 2011 un premier livre sur son parcours, "Danbé", écrit avec Marie Desplechin et adapté en téléfilm pour Arte en 2014, suivi en 2016 par N’ba et le 6 mai 2022 est sorti ce nouveau livre, "Au nom de tous les tiens", publié au Seuil. Une parole puissante, claire, juste et nécessaire, parce qu'il est urgent d'écouter.Dans cette interview, nous revenons sur le parcours d'Aya Cissoko, sur le contenu de son nouveau livre et sur ce qui l'anime aujourd'hui, parce qu' "Il faut continuer à se battre et à interroger les hiérarchies sociales, montrer comment racisme et mépris de classe se mêlent dans une logique perverse." et parce que "Devenir quelqu’un, c’est avoir une véritable conscience de l’autre." Des réflexions sous-tendues par une colère légitime mais aussi par un profond désir de mettre à plat ensemble ce sur quoi nous avons collectivement à réfléchir, dans une approche constructive qui appelle à un véritable universalisme qui inclurait enfin tout le monde.Présentation du livre "Au nom de tous les tiens" par l’éditeur"Quand Aya Cissoko était jeune, sa mère, Massiré Dansira, ne cessait de lui répéter : "Tu n’es pas l’enfant de rien ni de personne !". Devenue mère à son tour, l’autrice entend ici rappeler à sa propre fille ses origines ; son enfant est en effet issue d’une double lignée à l’histoire violente et douloureuse, celle de guerriers bambaras du Mali qui ont affronté la colonisation, et de juifs ashkénazes déportés à Auschwitz. Comment calmer les brûlures de ces destins mêlés ? Il faut continuer à parler, dénoncer, lutter, ne pas cacher les difficultés de la condition noire, regarder en face les vexations subies par une mère vaillante dans un pays hostile. Il faut continuer à se battre et à interroger les hiérarchies sociales, montrer comment racisme et mépris de classe se mêlent dans une logique perverse. Parce qu’elle a compris que l’ascension sociale, si elle éloigne de la pauvreté, ne protège pas des préjugés, Aya Cissoko ne veut oublier ni les siens, ni d’où elle vient. Elle sait maintenant transformer en mots puissants et éruptifs, dans une ultime tentative de conciliation, une colère qui jaillit des tréfonds de son enfance. Aya Cissoko est une ancienne championne de boxe passée par Sciences Po. Elle est aujourd’hui conférencière, autrice et comédienne."Acheter le livre "Au nom de tous les tiens" sur le site Librairies IndépendantesAcheter le livre "Danbé" de Aya Cissoko avec Marie Desplechin sur le site Librairies IndépendantesSo Sweet Planet, un site et un podcast indépendants !Soutenez mon travail sur Patreon, accédez à vos contenus exclusifs et vos épisodes sans publicité :https://www.patreon.com/sosweetplanet