Partager

Réparer les violences

En immersion à La Maison des femmes de Saint-Denis

En immersion à La Maison des femmes de Saint-DenisC’est l’histoire d’une gynécologue-obstétricienne qui ne se résout pas face aux violences faites aux femmes et aux dégâts qu’elles occasionnent sur la santé et la société
10/25/2021

Bienvenue à La Maison des femmes

Saison 1, Ép. 1
«C’est une grande maison colorée adossée à l’hôpital Delafontaine, le docteur Hatem va vous recevoir».Le premier contact avec La Maison des femmes passe le plus souvent par le secrétariat: Sophie et Yolaine répondent, orientent et surtout écoutent. C’est le premier pas d’un parcours de soins personnalisé pour accompagner les femmes victimes de violences dans leur chemin de reconstruction. Rattachée au Centre hospitalier de Saint-Denis, La Maison des femmes est une unité de soins unique en son genre, à Saint-Denis, qui prend en charge les femmes en difficulté ou victimes de violences.Dans ce premier épisode de "Réparer les violences", nous poussons les portes de La Maison des femmes pour la première fois pour y rencontrer les soignants, thérapeutes, policiers, juristes, mais aussi les artistes ou sportifs, qui coopèrent pour accompagner les patientes vers la guérison et l’autonomie. Nous revenons sur la genèse de La Maison des femmes avec Ghada Hatem, sa fondatrice. Elle raconte comment elle a imaginé un parcours de prise en charge pluridisciplinaire, centré sur la santé mais complété par un accompagnement social et juridique. Un lieu de soins qui ne ressemble pas à un hôpital, qui soit chaleureux, accueillant et rassurant.Nous écoutons enfin D. une patiente de La Maison des femmes nous raconter son histoire.--"Réparer les violences, en immersion à La Maison des femmes de Saint-Denis" est un podcast écrit par Jennifer Padjemi, réalisé et mis en musique par Théo Boulenger et produit par HRCLS.Il a été réalisé grâce au soutien de la Fondation Kering, partenaire historique de La Maison des femmes, qui lutte contre les violences faites aux femmes depuis 2008. Convaincue par l’impact de ce modèle, la Fondation s’est engagée en juin dernier à financer, aux côtés de l’État, le déploiement de 15 nouvelles «Maisonsdes femmes » en France.
10/25/2021

La Médecine de la violence

Saison 1, Ép. 2
« Nous avons réussi à faire un très joli clitoris, je pense que la patiente sera satisfaite »Nous sommes à l’hôpital Delafontaine à Saint-Denis, il est 8h du matin, Ghada Hatem accompagne sa patiente au bloc pour une chirurgie reconstructrice du clitoris. Dans ce 2ème épisode de "Réparer les violences", Arnaud Sévène, sexologue nous explique son rôle au sein de La Maison des femmes et revient sur les dégâts physiques et psychiques que provoquent les mutilations sexuelles chez les femmes.Nous comprenons que, physique ou morale, la violence est toujours affaire de domination. Et qu’elle détruit à petit feu celles qui la subissent.Nous entrons de plein pied dans le sujet de la «médecine de la violence» avec Ghada Hatem qui nous explique les conséquences de la violence sur la santé humaine, la santé des femmes et celle des enfants. On comprend pourquoi les violences faites aux femmes sont un problème majeur de santé publique et pourquoi la médecine de la violence doit être prise en considération au même titre que la recherche contre le cancer par exemple.Mathilde Delespine, sage-femme, responsable de l’unité Violences, nous raconte comment se met en place un parcours de soins holistique pour les femmes accompagnées qui sont «expertes de leurs vies» et comment La Maison des femmes leur donne les clés pour retrouver santé et estime de soi.--"Réparer les violences, en immersion à La Maison des femmes de Saint-Denis" est un podcast écrit par Jennifer Padjemi, réalisé et mis en musique par Théo Boulenger et produit par HRCLS.Il a été réalisé grâce au soutien de la Fondation Kering, partenaire historique de La Maison des femmes, qui lutte contre les violences faites aux femmes depuis 2008. Convaincue par l’impact de ce modèle, la Fondation s’est engagée en juin dernier à financer, aux côtés de l’État, le déploiement de 15 nouvelles «Maisonsdes femmes » en France.
10/25/2021

Une Question de survie

Saison 1, Ép. 3
«Fuis, sauve ta peau»Ce 3ème épisode de «Réparer les violences» donne la parole aux femmes accompagnées à La Maison des femmes. À travers le témoignage de Sophie, ancienne victime de violences conjugales, nous comprenons les mécanismes de la violence: la manipulation, la silenciation des victimes, l'isolement, la destruction de l’estime de soi, la détresse psychologique. Elle revient sur son histoire et son cheminement de reconstruction. L’importance aussi d’être accompagnée par des professionnels – des professionnels de santé mais aussi des professionnels du droit et de la police.Nous assistons à l’atelier «Réparer l’intime» animé tous les lundis matins par Clémentine du Pontavice et Louise Oligny. À travers la création de bijoux, la photo et le dessin, les participantes nous expliquent comment ce moment passé avec elles-mêmes leur permet de se réinventer, retrouver leur estime de soi, et reprendre le contrôle de leur vie.Merci à Sophie, Angélique et les toutes les femmes d’avoir partagé leur histoire.--"Réparer les violences, en immersion à La Maison des femmes de Saint-Denis" est un podcast écrit par Jennifer Padjemi, réalisé et mis en musique par Théo Boulenger et produit par HRCLS.Il a été réalisé grâce au soutien de la Fondation Kering, partenaire historique de La Maison des femmes, qui lutte contre les violences faites aux femmes depuis 2008. Convaincue par l’impact de ce modèle, la Fondation s’est engagée en juin dernier à financer, aux côtés de l’État, le déploiement de 15 nouvelles «Maisonsdes femmes » en France.
10/25/2021

Faire valoir ses droits

Saison 1, Ép. 4
«La victime elle sait qu’elle est victime et il n’est pas question trois secondes qu’on laisse planer le doute»Les femmes victimes de violences qui consultent à La Maison des femmes viennent chercher de l’aide pour se reconstruire. Bien souvent, être reconnues en tant que victimes fait également partie du processus de guérison. Mais les femmes n’ont pas toujours connaissance de la loi et de leurs droits, ou ne possèdent pas les moyens nécessaires pour engager des démarches.Le 4ème épisode de «Réparer les violences» part à la rencontre des bénévoles, acteurs du droit et de la justice qui animent chaque semaine les permanences policière et juridique à La Maison des femmes. Elles sont policières, juristes ou avocates spécialisées dans les droits des femmes, et accompagnent bénévolement les victimes dans leurs démarches.Dans cet épisode vous entendrez Coralie Chivert, fonctionnaire de police bénévole à La Maison des femmes qui accompagne les femmes dans leur démarche de dépôt de plainte pour que ce moment si difficile soit vécu le moins mal possible.Puis Emmanuelle Bomba, juriste spécialisée en droit social et coordinatrice au sein de la permanence juridique nous explique le rôle des 25 juristes et avocats tous bénévoles à La Maison des femmes.Nous écoutons enfin la bouleversante histoire de Béatrice.--"Réparer les violences, en immersion à La Maison des femmes de Saint-Denis" est un podcast écrit par Jennifer Padjemi, réalisé et mis en musique par Théo Boulenger et produit par HRCLS.Il a été réalisé grâce au soutien de la Fondation Kering, partenaire historique de La Maison des femmes, qui lutte contre les violences faites aux femmes depuis 2008. Convaincue par l’impact de ce modèle, la Fondation s’est engagée en juin dernier à financer, aux côtés de l’État, le déploiement de 15 nouvelles «Maisonsdes femmes » en France.
10/25/2021

Prévenir pour guérir

Saison 1, Ép. 5
«Il faut que les choses changent, ça ne peut pas rester comme ça»Pour ce 5ème et dernier épisode de «Réparer les violences», nous sortons de la Maison des femmes pour suivre Ghada Hatem à Niort, au festival Impulsons femmes dont elle est cette année la marraine. Elle y intervient auprès de collégiennes et collégiens de la région.La prévention fait partie intégrante des missions de La Maison des femmes. À travers l’accueil des jeunes adultes dans les consultations de planning familial, des interventions auprès de publics scolaires ou encore des ouvrages comme «Le sexe et l’amour dans la vraie vie», un guide à destination des adolescents co-écrit par Clémentine du Pontavice et Ghada Hatem.À Niort, Ghada Hatem est accompagnée de Cédric Doumbé champion du monde de kickboxing et à l'initiative de la campagne de sensibilisation «Be A man» qui questionne le modèle traditionnel de la virilité au travers de l'éducation. Avec Sikou Niakate, réalisateur du documentaire «Dans le noir les hommes pleurent», ils rencontrent les élèves qui ont travaillé sur des projets de sensibilisation autour de l’égalité femme-homme.Harcèlement de rue, consentement, égalité salariale, … la discussion s’engage. La jeune génération est prête à prendre le relais.Merci à Bénédicte Brandet, directrice du festival pour son accueil, aux élèves des collèges Jean Zay de Niort et René Caillié de Mauzé et à leurs professeurs.Ne partez pas ! Un épisode bonus sur les soutiens et les développements de La Maison des femmes arrive très prochainement.--"Réparer les violences, en immersion à La Maison des femmes de Saint-Denis" est un podcast écrit par Jennifer Padjemi, réalisé et mis en musique par Théo Boulenger et produit par HRCLS.Il a été réalisé grâce au soutien de la Fondation Kering, partenaire historique de La Maison des femmes, qui lutte contre les violences faites aux femmes depuis 2008. Convaincue par l’impact de ce modèle, la Fondation s’est engagée en juin dernier à financer, aux côtés de l’État, le déploiement de 15 nouvelles «Maisonsdes femmes » en France.