Programme B

Partager

La guerre peut-elle être belle ?

Saison 1, Ép. 612

Aussi longtemps qu’ont existé les guerres, elles ont été documentées. Certaines photos sont même devenues emblématiques de ces conflits et de ces horreurs. Avant cantonnées aux unes de journaux, elles sont aujourd’hui partagées et ultra présentes sur les réseaux pour informer, concerner, décrier.


Dans le domaine du photo journalisme, la photo de guerre est un art particulier : comment informer, sans dévier dans le pathos ? Comment éviter d’esthétiser la guerre, ou au contraire, est-ce un mal nécessaire ?


Maële Diallo interroge Gabriel Coutagne, journaliste et photo-journaliste pour le journal Le Monde.


CRÉDITS

Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en juin 2021. Réalisation : Mathieu Thévenon. Production et édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité sonore Binge Audio : Jean-Benoît Dunckel (musique) et Bonnie El Bokeili (voix). Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

Plus d'épisodes

10/20/2021

Ici on noie les Algériens, les archives oubliées du 17 octobre 1961 | Troisième partie

Saison 2, Ép. 23
Le 17 octobre 1961, des milliers d’Algérien·ne·s descendent dans les rues de Paris pour protester contre le couvre-feu qui les vise. Sur fond d’indépendantisme et de présence renforcée de l’OAS, l’organisation de l’armée secrète, cette manifestation fut violemment réprimée par la police. Elle est restée gravée au fer rouge dans l’histoire post-coloniale française.Longtemps nié et caché, le massacre du 17 octobre 1961 a vu la police parisienne réprimer dans le sang une manifestation pacifique en faveur de l’indépendance algérienne. Parmi celles et ceux qui ont œuvré pour faire éclater la vérité, le militant Jean-Luc Einaudi, qui pour étayer ses travaux s’est entretenu avec de nombreuses victimes et survivant·e·s. Pour la première fois, ses archives sonores sont rassemblées dans un documentaire inédit de Tristan Thil, réalisé par Solène Moulin avec l’aide d’Adel Ittel El Madani.CRÉDITSIci on noie les algériens est une série de Tristan Thil, réalisée par Solène Moulin, à partir des archives oubliées du 17 octobre 1961 récoltées par Jean-Luc Einaudi diffusée dans Programme B. Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en septembre 2021. Réalisation : Solène Moulin. Production : Juliette Livartowski. Identité sonore Binge Audio : Jean-Benoît Dunckel (musique) et Bonnie El Bokeili (voix). Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
10/19/2021

Ici on noie les Algériens, les archives oubliées du 17 octobre 1961 | Deuxième partie

Saison 2, Ép. 22
Le 17 octobre 1961, des milliers d’Algérien·ne·s descendent dans les rues de Paris pour protester contre le couvre-feu qui les vise. Sur fond d’indépendantisme et de présence renforcée de l’OAS, l’organisation de l’armée secrète, cette manifestation fut violemment réprimée par la police. Elle est restée gravée au fer rouge dans l’histoire post-coloniale française.Longtemps nié et caché, le massacre du 17 octobre 1961 a vu la police parisienne réprimer dans le sang une manifestation pacifique en faveur de l’indépendance algérienne. Parmi celles et ceux qui ont œuvré pour faire éclater la vérité, le militant Jean-Luc Einaudi, qui pour étayer ses travaux s’est entretenu avec de nombreuses victimes et survivant·e·s. Pour la première fois, ses archives sonores sont rassemblées dans un documentaire inédit de Tristan Thil, réalisé par Solène Moulin avec l’aide d’Adel Ittel El Madani.CRÉDITSIci on noie les algériens est une série de Tristan Thil, réalisée par Solène Moulin, à partir des archives oubliées du 17 octobre 1961 récoltées par Jean-Luc Einaudi diffusée dans Programme B. Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en septembre 2021. Réalisation : Solène Moulin. Production : Juliette Livartowski. Identité sonore Binge Audio : Jean-Benoît Dunckel (musique) et Bonnie El Bokeili (voix). Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
10/18/2021

Ici on noie les Algériens, les archives oubliées du 17 octobre 1961 | Première partie

Saison 2, Ép. 21
Le 17 octobre 1961, des milliers d’Algérien·ne·s descendent dans les rues de Paris pour protester contre le couvre-feu qui les vise. Sur fond d’indépendantisme et de présence renforcée de l’OAS, l’organisation de l’armée secrète, cette manifestation fut violemment réprimée par la police. Elle est restée gravée au fer rouge dans l’histoire post-coloniale française.Longtemps nié et caché, le massacre du 17 octobre 1961 a vu la police parisienne réprimer dans le sang une manifestation pacifique en faveur de l’indépendance algérienne. Parmi celles et ceux qui ont œuvré pour faire éclater la vérité, le militant Jean-Luc Einaudi, qui pour étayer ses travaux s’est entretenu avec de nombreuses victimes et survivant·e·s. Pour la première fois, ses archives sonores sont rassemblées dans un documentaire inédit de Tristan Thil, réalisé par Solène Moulin avec l’aide d’Adel Ittel El Madani.CRÉDITSIci on noie les algériens est une série de Tristan Thil, réalisée par Solène Moulin, à partir des archives oubliées du 17 octobre 1961 récoltées par Jean-Luc Einaudi diffusée dans Programme B. Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en septembre 2021. Réalisation : Solène Moulin. Production : Juliette Livartowski. Identité sonore Binge Audio : Jean-Benoît Dunckel (musique) et Bonnie El Bokeili (voix). Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.