Partager

cover art for Voile, la vague verte ? - épisode 3

Des histoires dans la poche

Voile, la vague verte ? - épisode 3

Saison 3, Ep. 141

Pour tenter de trouver des alternatives à leurs bateaux, encore très polluants, des navigateurs expérimentant d’autres matériaux, d’autres énergies. En espérant, à terme, que leur exemple inspirera le secteur du nautisme. Podcastine vous emmène à leur rencontre dans une série de trois épisodes.


Une série réalisée par Marie Lonni.

More episodes

View all episodes

  • 22. Retour en terre des Justes – Épisode 6 : Thérèse

    15:53
    1943-2018. Deux époques, deux destins, deux familles en exil liées par le même drame, celui de la perte d’un enfant. L’une juive, cachée en 1943 pour échapper aux rafles, l’autre réfugiée kosovare en 2018. Toutes les deux soutenues par les habitants d’un même territoire. Loin d’être une simple coïncidence, cette solidarité est le fruit d’un héritage, celui des Justes. Dans ce dernier épisode, nous rencontrons Thérèse, la présidente de l'association Plateau Asile Solidarité. Avec elle, nous revenons sur les actions des associations dans la région, tout en faisant un état des lieux de la tradition d'accueil du Plateau.
  • 21. Retour en terre des Justes – Épisode 5 : Évelyne et Bernard

    12:35
    1943-2018. Deux époques, deux destins, deux familles en exil liées par le même drame, celui de la perte d’un enfant. L’une juive, cachée en 1943 pour échapper aux rafles, l’autre réfugiée kosovare en 2018. Toutes les deux soutenues par les habitants d’un même territoire. Loin d’être une simple coïncidence, cette solidarité est le fruit d’un héritage, celui des Justes.Dans ce cinquième épisode, nous rencontrons Évelyne et Bernard. En 2018, ce sont eux qui témoignaient sur Europe 1, pour raconter, en toute humilité, la manière dont ils ont proposé une place dans leur caveau familial à l’enfant de Bléranda et Dardan.
  • 20. Retour en terre des Justes - Épisode 4 : Jeanne

    17:12
    1943-2018. Deux époques, deux destins, deux familles en exil liées par le même drame, celui de la perte d’un enfant. L'une juive, cachée en 1943 pour échapper aux rafles, l'autre réfugiée kosovare en 2018. Toutes les deux soutenues par les habitants d’un même territoire. Loin d’être une simple coïncidence, cette solidarité est le fruit d’un héritage, celui des Justes.Dans ce quatrième épisode nous rencontrons Jeanne. Elle a accueilli Bléranda, Dardan et leur fille chez elle, durant 4 ans. Elle revient sur sa rencontre avec la famille kosovare et explique la manière dont Saint-Agrève se mobilise pour aider ceux qui en ont besoin.
  • 19. Retour en terre des Justes – Épisode 3 : Bléranda et Dardan

    12:55
    1943-2018. Deux époques, deux destins, deux familles en exil liées par le même drame, celui de la perte d’un enfant. L’une juive, cachée en 1943 pour échapper aux rafles, l’autre réfugiée kosovare en 2018. Toutes les deux soutenues par les habitants d’un même territoire. Loin d’être une simple coïncidence, cette solidarité est le fruit d’un héritage, celui des Justes.Pour ce troisième épisode, nous partons à la rencontre de Bléranda et Dardan. Plusieurs années après son arrivée en France, la famille originaire du Kosovo revient sur son parcours et son intégration traversée par les épreuves et les moments de solidarité.
  • 18. Retour en terre des Justes - Épisode 2 : Muriel

    08:28
    1943-2018. Deux époques, deux destins, deux familles en exil liées par le même drame, celui de la perte d’un enfant. L'une juive, cachée en 1943 pour échapper aux rafles, l'autre réfugiée kosovare en 2018. Toutes les deux soutenues par les habitants d’un même territoire. Loin d’être une simple coïncidence, cette solidarité est le fruit d’un héritage, celui des Justes.Retour en terre des Justes, une série en 6 épisodes signée Julia Urbajtel pour Podcastine.Dans ce deuxième épisode, nous interrogeons Muriel Rosenberg autrice du livre "Mais combien étaient-ils ?" qui nous apporte une vision globale de la façon dont l'accueil et la solidarité s'est mise en place sur ce territoire durant la Seconde Guerre.
  • 17. Retour en terre des Justes - Épisode 1 : Michel, Sarah et Jacqueline

    21:22
    1943-2018. Deux époques, deux destins, deux familles en exil liées par le même drame, celui de la perte d’un enfant. L'une juive, cachée en 1943 pour échapper aux rafles, l'autre réfugiée kosovare en 2018. Toutes les deux soutenues par les habitants d’un même territoire. Loin d’être une simple coïncidence, cette solidarité est le fruit d’un héritage, celui des Justes.Retour en terre des Justes, une série en 6 épisodes signée Julia Urbajtel pour Podcastine.Dans ce premier épisode, nous partons sur les traces de la mémoire familiale. Au travers du témoignage de Jacqueline et Patricia, découvrez comment les habitants d'un petit village Ardéchois, ont uni leurs forces pour aider une famille juive cachée pour échapper aux rafles entre 1939 et 1945.
  • 16. Grimzi, un billet sans retour – [BONUS]

    19:22
    Le 14 novembre 1983, un jeune Algérien du nom d’Habib Grimzi est jeté d’un train en marche, sur la ligne Bordeaux-Vintimille. Plus qu’un simple fait-divers, ce meurtre a joué un rôle capital dans l’histoire des luttes antiracistes en France, en pleine Marche pour l’égalité et contre le racisme. 40 ans après, Podcastine revient sur cette histoire souvent oubliée.Pour conclure notre série, nous vous proposons un entretien avec son auteur, Gabriel Taïeb.
  • 15. Grimzi, un billet sans retour – Épisode 4 : Mémoires de luttes

    21:49
    Le 14 novembre 1983, un jeune Algérien du nom d’Habib Grimzi est jeté d’un train en marche, sur la ligne Bordeaux-Vintimille. Plus qu’un simple fait-divers, ce meurtre a joué un rôle capital dans l’histoire des luttes antiracistes en France, en pleine Marche pour l’égalité et contre le racisme. 40 ans après, Podcastine revient sur cette histoire souvent oubliée.Dans ce quatrième et dernier épisode, nous revenons sur la transmission mémorielle du meurtre de Habib Grimzi et des mouvements sociaux initiés à cette période.
  • 14. Grimzi, un billet sans retour – Épisode 3 : Un procès du racisme

    13:52
    Le 14 novembre 1983, un jeune Algérien du nom d’Habib Grimzi est jeté d’un train en marche, sur la ligne Bordeaux-Vintimille. Plus qu’un simple fait-divers, ce meurtre a joué un rôle capital dans l’histoire des luttes antiracistes en France, en pleine Marche pour l’égalité et contre le racisme. 40 ans après, Podcastine revient sur cette histoire souvent oubliée.De la Marche jusqu’au procès, Podcastine revient dans cet épisode sur les retombées de l’affaire Habib Grimzi dans les sphères médiatiques, politiques et sociales.