Rap Explorerz

Partager

Le rap britannique a-t-il opéré un contre-Brexit ?

Saison 1, Ép. 5

Le rap britannique n’a jamais été aussi présent sur la scène mondiale. Autrefois cantonné aux frontières de son île, le genre s’exporte, s’ouvre à des influences nouvelles et inspire les plus grands. De Giggs, Skepta et Wiley à Jorja Smith, Octavian et Loyle Carner, comment le rap britannique a-t-il opéré un anti-Brexit ?


Animé par Florian Perraudin-Houssard

Invités : Elodie Sophie, Théo Hauquin et Hugo Ferrandis

Prise de son, mix et montage : Antonin Lacoste

Concept et ligné édito : Florian Perraudin-Houssard, Antoine Bosque, Hugo Ferrandis et Clément Nadjo

Générique : Sixième Son

Enregistré à l'auditorium de Sixième Son, 4 rue Scipion, Paris


Artistes et projets cités : Todd Edwards, Stevie Hyper D, Ms. Dynamite, Roots Manuva, Wiley, Lethal Bizzle, Burna Boy, J Hus, Maleek Berry, Kojo Funds, Konnichiwa et Ignorance Is Bliss de Skepta, The Fifth de Dizzee Rascal, "All Day" de Kanye West, Gang Signs & Prayer de Stormzy, More Life de Drake, Jorja Smith, Giggs, Sampha, Octavian, AJ Tracey, Mahalia, Ama Lou, Jammer, Mura Masa, Kekra, Not Waving, But Drowning de Loyle Carner, Nothing Great About Britain de Slowthai, Masego, Tom Misch, Lady Leshurr, Psychodrama de Dave, Sfera Ebbasta, Izi, Original Pirate Material de The Streets


Sur le site BACKPACKERZ : Playlist From The UK, Dave au Trabendo le 24 octobre, Loyle Carner à l'Elysée Montmartre le 15 décembre

Plus d'épisodes