NEOQUÉBEC

Partager

CHRISTIAN AGBOBLI... au micro de Cyrille EKWALLA

Saison 2020, Ép. 6

Le 13 juillet 2020, Christian Agbobli occupera le fauteuil de vice-recteur à la Recherche, à la création et à la diffusion de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Une nomination survenue le 30 avril dernier à la suite du CA de ladite université.


Premier neoquébécois d'origine africaine à occuper un tel poste au sein d'une université francophone québécoise, détenteur d’un doctorat en communication du programme conjoint de l’UQAM, de l’Université Concordia et de l’Université de Montréal, Christian Edem Kokou Agbobli est professeur au Département de communication sociale et publique depuis 2006 et assume depuis 2017 la direction de ce département à l'UQAM. De 2013 à 2014, il a exercé les fonctions de vice-doyen à la recherche et à la création à la Faculté de communication; dirigé par intérim le programme de doctorat en communication en 2013; et assumé de 2010 à 2013 les responsabilités de directeur de l’unité de programmes de 2e cycle en communication.


Professeur titulaire, spécialiste de la communication internationale et interculturelle, titulaire depuis 2018 de la Chaire UNESCO en communication et technologies pour le développement et membre honoraire de l’Association internationale des Études et Recherches sur l’information et la communication, Christian Agbobli parle de son parcours, de sa nouvelle mission et plus... Au micro de Cyrille Ekwalla.

Plus d'épisodes

6/30/2020

NATASHA KANAPÉ FONTAINE... au micro de Cyrille EKWALLA

Saison 2020, Ép. 2
Nathasha Kanapé Fontaineest Innu, originaire de Pessamit sur la Côte-Nord. Poète-interprète, comédienne, artiste en arts visuels et militante pour les droits autochtones et environnementaux, elle vit à Montréal et est considérée comme l’une des voix les plus importantes du Québec.Natasha Kanapé Fontaine s’inscrit dans la résurgence de la jeunesse autochtone actuelle. Porte-parole de la branche québécoise du mouvement pancanadien Idle No More (Fini l’inertie), elle travaille à développer la «Poétique de la Relation au Territoire» en philosophie. Sa démarche artistique et littéraire tend à rassembler les peuples divergents par le dialogue, l’échange, le partage des valeurs, en passant par le «tannage des peaux», manière métaphorique de gratter les imperfections des pensées et des consciences. Avec la poésie, elle berce l’Environnement et entame un processus de guérison avec lui.Natasha Kanapé Fontaine lutte contre le racisme, la discrimination ainsi que les mentalités coloniales par la prise de parole et la poésie. Et elle ne pouvait rester indifférente à la crise qui sévit en Colombie-britannique avec la communauté Wet’suwet’en et qui a entraîné le blocage du trafic ferroviaire. Au coeur de cette crise qui secoue le pays se trouve une ferme opposition des chefs héréditaires Wet’suwet’en quant au projet de gazoduc Coastal GasLink.Pour venir en soutien à la communauté Wet’sutwet’en, Natasha Kanapé Fontaine s’est associée à l’artiste Elisapie pour un concert-bénéfice le 11 mars 2020 au Cabaret La Tulipe. Cyrille Ekwalla, en a discuté avec Natasha Kanapé Fontaine Autour d’un café !