Partager

cover art for Morgane Cadignan : « Je suis en train d’apprendre à m’aimer »

Les Gens Qui Doutent

Morgane Cadignan : « Je suis en train d’apprendre à m’aimer »

Saison 1, Ep. 31

Alerte copinage. Voici un nouveau numéro des Gens Qui Doutent avec Morgane Cadignan - humoriste et chroniqueuse France Inter - que j’avais déjà reçue dans l’épisode 19 (vous pouvez l'écouter ICI). La discussion était très drôle et fort intéressante, donc on a remis ça. On s’est fait une petite soirée tranquille avec de la tisane et deux micros. On a beaucoup rigolé et parlé de choses plus sérieuses :

  • de comment elle s’est retrouvée chez France Inter, où elle fait des chroniques quotidiennes depuis le mois de septembre
  • de ce que ça lui a appris de devoir écrire tous les jours
  • de l’énergie que demande les relations sociales
  • de la tendance qu’on a à créer des problèmes quand on a trop de vide à combler
  • de ce que c’est qu’être une bonne amie
  • des gens qui restent dans nos vies, de ceux qui partent, et de ceux qui y restent à moitié (ceux qu’on croise et à qui on dit « on doit absolument aller prendre un verre » mais on ne le fait jamais parce qu’en vrai on s’en fout)
  • on apprend aussi dans ce podcast comment Morgane va mourir (plot twist : ça implique un phoque) & on fait des blagues sur le fromage

Vous pouvez soutenir Les Gens Qui Doutent via Patreon.

A propos de Morgane Cadignan

Références 

  • Sa première chronique France Inter, face à Blanche Gardin 
  • La pièce Scène de la vie conjugale
  • Le triangle de Karpman (& le livre Victime, bourreau ou sauveur de Christel Petitcollin)
  • La phrase de Tupac : "Just because you lost me as a friend, doesn't mean you gained me as an enemy. I'm bigger than that, I still wanna see you eat, just not at my table."
  • La vidéo de bae Laura Felpin qui nous rappellent notre façon d'écrire pendant le confinement : La Marquise 
  • La série The Office et son personnage principal Michael Scott, qui signe les citations des autres


A propos de ce podcast



Photo : Stephane Kerrad


More episodes

View all episodes

  • 78. Bérengère Krief : « Rien n’est fait pour valoriser le fait de vieillir »

    01:19:10
    Vous avez peut-être découvert Bérengère Krief dans la série Bref (où elle jouait « le plan cul régulier » de Kyan Khojandi), dans LOL qui rit sort (en l’occurence, c'est elle, en premier, deux fois) dans des films ou sur scène, notamment dans son spectacle Amour, nommé aux Molière et disponible sur Prime Video. Elle est actuellement en rodage de son nouveau spectacle Sexe (dont vous pourrez deviner le thème assez facilement), c’était donc le moment idéal pour se poser ensemble et parler de plein de choses : de la difficulté à être une femme qui a du désird’hypersensibilitéde comment écrire de l’humour quand on pense au fond avant de penser à la formede l’image que les gens ont d’elle, qui ne correspond pas toujours vraiment à la réalitéde comment trouver un équilibre entre s’écouter soi et prendre soin des autrespuis elle a inventé plein de métaphores et on a trouvé une super idée de titre pour son prochain spectacleA propos de Bérengère KriefSes dates de spectacleInstagramFacebookA propos de ce podcastMe suivre sur Twitter, Facebook ou InstagramÉcouter / s'abonnerSoutenirCommander mon romanPhoto : Rudy Marmet
  • 77. FloBer : « Ma peur, c’est que ce que je fais n’ait pas d’intérêt »

    01:40:16
    Auteur et réalisateur, Florent Bernard est passé par Golden Moustache, a (notamment) écrit pour les séries Bloqués et La Flamme, a co-scénarisé le film Vermines (de Sébastien Vaniček), a participé à l’écriture du spectacle Voir Les Gens des Baptiste Lecaplain et officie chaque semaine dans le Floodcast avec Adrien Ménielle et travaille sur le prochain Evil Dead,Aujourd’hui, il sort son premier film Nous Les Leroy, un petit bijou de drôlerie et d’émotion, avec Charlotte Gainsbourg, José Garcia et plein de guests merveilleux (Sophie-Marie Larrouy, Adrien Ménielle, Simon Astier, Sébastien Chassagne,…).On s’est posés tous les deux pour parler : de ce que ça fait de sortir son premier film, de ce dont il avait peurde comment il a dirigé les comédiens, d’à quel point le texte a évolué, de comment connecter avec les spectateurset du fait que, quand Jonathan Cohen lui a parlé de La Flamme pour le première fois, il n’y croyait pas du toutA propos de FloBerInstagramSon film Nous Les Leroy Le Floodcast, avec Adrien Ménielle le goatA propos de ce podcastMe suivre sur Twitter, Facebook ou InstagramÉcouter / s'abonnerSoutenirCommander mon roman
  • 76. Jessé : « Le plus dur, c’est pas de créer, c’est de continuer quoi qu’il arrive »

    01:13:11
    Après avoir fait du mannequinat et du cinéma (Les Infidèles, Yves Saint-Laurent, Versailles,..), Jessé s’est lancé dans l’écriture de son premier spectacle Message Personnel. Il y parle notamment d’amour, de filiation (et de son schéma familial un peu particulier, puisqu’il a un père, une mère et un géniteur) et aborde le harcèlement scolaire dont il a été victime parce qu’il était considéré comme « trop maniéré ».On a profité de son passage à Bruxelles pour se poser dans mon canapé, rire beaucoup et parler de plein de choses : Du fait de fantasmer très fort la vie en ville quand on vient de la campagne De tout ce que lui a apporté le stand upDes dates de spectacle qui se passent mal et du fait que le plus dur dans ce métier, c’est de continuer, quoi qu’il arriveDe la peur de s’enfermer dans certaines thématiquesDu fait qu’on a du accepter que, ni lui ni moi, on ne serait jamais les personnes les plus drôles dans une soirée stand upEt il m’a raconté la fois où il s’est empêtré dans un immense mensonge qui est allé tellement loin qu’il a du changer de villeA PROPOS DE JESSÉSes dates de spectacleInstagram | FacebookSon passage à MontreuxA propos de ce podcastMe suivre sur Twitter, Facebook ou InstagramÉcouter / s'abonnerSoutenirCommander mon romanPhoto : Clément Dezelus
  • 75. Charlotte Cardin : « J’apprends à suivre mes instincts avant tout »

    46:56
    Charlotte Cardin est une chanteuse canadienne. Elle a commencé dans le mannequinat, avant de se diriger vers la musique, en participant à La Voix (l’équivalent de The Voice, auront deviné les plus vifs). Elle vient de publier une version deluxe de son second - et merveilleux - album 99 Nights.On s’est posé ensemble dans les bureaux de Warner Music pour parler de plein de choses : de rêver d’une carrière artistique sans savoir si c’est possibledu moment où elle a réalisé que sa musique pouvait toucher d’autres gens que son entourage ?de sa participation à La Voix - qui n’était pas du tout représentative de la vraie vie d’un artistedes différences entre le processus d’écriture de son premier album et celui du deuxièmeA propos de Charlotte CardinSes dates de tournéeInstagram | Facebook | Twitter | YouTube Spotify A propos de ce podcastMe suivre sur Twitter, Facebook ou InstagramÉcouter / s'abonnerSoutenirCommander mon romanPhoto : Aliocha
  • 74. Paul Taylor : « J’avais peur de ne pas avoir essayé »

    01:08:23
    Paul Taylor est un humoriste britanico-irlandais que vous avez peut-être découvert dans What The Fuck France, What’s Up France (Canal+) ou dans des vidéos Montreux. Ces dernières années, il a tourné dans plus de 20 pays avec ses 3 spectacles bilingues (français-anglais). Il est d’ailleurs passé par Bruxelles il y a quelques jours pour présenter son spectacle BisouBye x, dont il terminera la tournée au Zenith de Paris le 6 janvier. Le lendemain de son show bruxellois, on s’est posés chez moi pour parler de plein de choses :du fait qu’après BisouBye x, il ne fera plus de spectacle bilingues : il compte se lancer en anglais, parce que le niveau du stand up anglophone est plus élevé et que Paul veut progresserd’alcool - qu’il ne boit plus - parce que ça posait trop de problèmes dans sa viede comment il a été impacté par les décès de Steve Jobs et de la Reine d’Angleterreet du fait que quand il était petit, il voulait devenir catcheurA propos de Paul TaylorFacebook | Instagram | Twitter | YouTube.Sa dernière date au Zenith de Paris (6 janvier)Son siteA propos de ce podcastMe suivre sur Twitter, Facebook ou InstagramÉcouter / s'abonnerSoutenirCommander mon roman
  • 73. Dena : « Pour moi, le stand up ça n’a jamais été juste des blagues »

    01:00:27
    Dena (que vous avez peut-être découverte via sa vidéo Montreux « Lesbienne iranienne », que je vous conseille de regarder avant d’écouter l’épisode) est une des personnes qui me fait le plus rire et dont j’admire la fougue, l’énergie folle & le processus d’écriture (qui consiste à ne rien écrire, ça me fascine et ça m’angoisse terriblement).Elle vient de terminer une résidence de plusieurs semaines au Théâtre de la Toison d’Or avec son spectacle Dena Princesse Guerrière, donc c’était le moment idéal pour revenir sur plein de choses : comment elle a été refusée à l’école de théâtre parce qu’elle était « trop drôle »l’importance que ça a pour elle de dire sur scène qu’elle est lesbienne et iranienne. Et du fait que depuis qu’elle a sorti la vidéo Montreux où elle en parle, elle ne peut plus retourner en Irancomment faire rire quand on se sent très tristele fait qu’elle tienne à ce que les choses évoluent lentementpuis elle a fait des métaphores bizarres à base de tartines et de Kid Paddle, on a beaucoup riA propos de DenaInstagram | FacebookSa vidéo Montreux : Lesbienne iranienneSon rodage au Petit Kings (Bruxelles)A propos de ce podcastMe suivre sur Twitter, Facebook ou InstagramÉcouter / s'abonnerSoutenirCommander mon roman
  • 72. Liza Del Sierra : « Un bon film x, ça doit représenter la vraie vie »

    58:15
    Liza Del Sierra a été l'une des actrices phares du porno français. Elle a été nommée aux Hot d’Or, était demandée à l’international et a joué dans des centaines de films X. Aujourd’hui, elle ne performe plus, mais elle produit et réalise. Elle est également coordinatrice d’intimité chez Dorcel et infirmière. Mais surtout, elle est très chouette.On s’est rencontrées il y a quelques mois lors d’une interview Divan 52 pour Proximus Pickx et c’était tellement drôle et intéressant, que j’avais très envie de la recevoir dans Les Gens Qui Doutent, pour parler de plein de choses : de ce que c’est, dans le fond, un bon film porno du fait que sa carrière dans le X a parfois compliqué sa vie personnelle de comédie pornode ce que ça fait d’avoir moins de libido quand on travaille dans le xde ce qui l’anime dans son métier d’infirmièreet attention, ce épisode contient le terme gaucho de la branletteA propos de Liza Del SierraInstagram | Twitter | Tik TokSa boite de prod : 33 Films A propos de ce podcastMe suivre sur Twitter, Facebook ou InstagramÉcouter / s'abonnerSoutenirCommander mon romanPhoto : Guillaume Pellion
  • 71. Blandine Rinkel :  « C’est le trouble qui m’intéresse »

    01:22:41
    Blandine Rinkel est autrice, danseuse et chanteuse dans le groupe Catastrophe. Je l’ai découverte via son troisième roman Vers La Violence (récompensé de partout), avant de passer trois semaines à lire, écouter, regarder tout ce que je pouvais trouver d’elle. Et à chaque fois, la même fascination pour sa capacité à allier la noirceur et la beauté, la nuance et l’intensité. Je suis donc très heureuse d’avoir pu échanger avec elle sur plein de sujets :le temps long et comment elle écritson intérêt pour la figure du coupableles métamorphoses concrètes qu’elle a connues depuis qu’elle a écrit Vers La Violencele fait qu’en 2023, elle vienne d’acheter Harry Potter 1A propos de Blandine RinkelInstagramSes romansSes lettres sur La Première (RTBF)Son groupe CatastropheA propos de ce podcastMe suivre sur Twitter, Facebook ou InstagramÉcouter / s'abonnerSoutenirCommander mon romanPhoto : Capucine de Chocqueuse
  • 70. Camélia Jordana : « Ça ne marche pas d’oublier les choses, il faut les regarder en face »

    39:00
    Camélia Jordana s’est fait connaître il y a mille vies dans La Nouvelle Star et a, depuis, enchainé les disques, les films et les prix - dont une Victoire de la Musique et un César (rien que ça yolo). Elle vient tout juste de sortir une réédition de son sublime album Facile x Fragile, subtile mélange de tout ce qui fait la force de sa musique : la puissance mélodique (tant dans les morceaux pop que dans les ballades intimistes) et les textes, qui, même sur les thèmes les plus sombres, parviennent à laisser passer un peu de lumière.Ensemble, on a parlé de plusieurs choses : de sa vie assez follede ses nouvelles envies musicales et du tournant artistique où elle se trouvede changement de classe sociale du fait qu’un jour elle fera un album d’électro acide bien vénèreA propos de Camélia JordanaSon site Instagram | FacebookSpotifyA propos de ce podcastMe suivre sur Twitter, Facebook ou InstagramÉcouter / s'abonnerSoutenirCommander mon roman