Les Gens Qui Doutent

Partager

#19 Morgane Cadignan : « Ce n’est pas grave de perdre du temps »

Saison 1, Ép. 19

Morgane Cadignan est très drôle (ça tombe bien puisqu'elle est humoriste), mais elle possède surtout l'un de mes cerveaux préférés du monde (dans sa tête, pas genre dans un bocal). Donc plutôt que de parler de stand up, de ses sketches dans Clique sur Canal+ ou de son premier spectacle (allez le voir hein, les dates sont ici), on a surtout parlé de la vie :

  • de toutes les théories et certitudes qu’on utilise pour planquer les doutes
  • de la période post-rupture
  • d’accepter (ou pas) l’imprévisibilité de la vie
  • de comment aborder des sujets tragiques sur scène
  • d’une teub sur un arbre
  • de l’impression d’être dans la salle d’attente du bonheur

Toutes les références faites dans ce podcast sont listées ICI
Vous pouvez soutenir Les Gens Qui Doutent via Patreon.

 

A propos de Morgane Cadignan

 

A propos de ce podcast

Plus d'épisodes

4/13/2021

#36 Silly Boy Blue : « Mon cerveau est une grande conférence où tout le monde parle et personne ne s’écoute »

Saison 1, Ép. 36
Vous voyez ce moment de Brooklyn 99 où Jeffords parle de Taylor Swift et crie «SHE MAKES ME FEEL THINGS», puis que Peralta répond «SHE MAKES ALL OF US FEEL THINGS» ? Pour moi, on pourrait aussi dire ça deSilly Boy Blue.Sa musique est assez difficile à définir, notamment parce que je n’ai aucun vocabulaire (Les Inrocks appellent ça de la dream pop) mais aussi parce qu’elle pourrait être un mélange un peu improbable entre duElliott Smithet duLady Gaga.Donc à savoir : fabulously sad.Ça faisait fort longtemps que j’avais envie d’inviter Ana (c’est son prénom) dans le podcast (parce qu’elle est vraiment chouette et rigolote) mais j’attendais la presque sortie de son premier album pour le faire. Il est prévu pour le mois de juin et je veux pas vous spoiler mais c’est déjà un de mes disques préférés de l’année.Pendant cette discussion on a beaucoup ri mais sur son disque, il y a beaucoup de chansons de type «oh wow la vie vient de rouler sur mon égomdr » donc au final, c’est surtout de ça dont on a parlé avec Ana. Mais aussi :de l’impact du covid sur noscapacités émotionnellesdu fait qu’elledéteste planifierà l’avancede comment elle s’estconstruite grâce à la musiquede son besoin de toujoursprouver qu’elle est légitimede vivre leshistoires d’amour dans sa têteplutôt qu’en vraidu fait que c’est parfois compliqué de savoir l’image qu’on veut montrer de nous: le côté sensible voire fragile ou l’aspect «fuck off je sais gérer ma barque»du fait qu’elle a décider d’acceptercertaines de sesnévrosesplutôt que d’essayer de travailler dessuset puis évidemment, on a fini par parler deTwilight, deSalinger, d’unFurbyet d’une conférence de 600 personnes qui a lieu en permanence dans son cerveau
3/30/2021

#35 Nora Hamzawi : « J’ai toujours eu le sentiment que si j’arrivais à faire rire, j’étais un peu utile »

Saison 1, Ép. 35
Ces dernières années (en plus d’avoir élevé un chat d’une beauté folle),Nora Hamzawia écrit beaucoup de choses : desspectacles, deschroniquessurFrance Inter, dansQuotidien(TMC) ainsi que dansGraziaet écrit deuxbouquins(le dernier en date s’appelle35 ans dont 15 avant Internet).Il y a quelques années, elle s’est aussi lancée dans lecinéma. Après un premier grand rôle dansDouble Vied’Olivier Assayas, elle a plus récemment joué lepersonnage principal du filmEleonore, écrit et réalisé par son frèreAmro Hamzawi.Entre deux tests PCR, on s’est posées à deux mètres l’une de l’autre pour parler de :sonnouveau spectacle, qu’elle avait commencé à jouer avant la pandémiesa période degalèreen début de carrière, avant qu’elle ne prenne les choses en main en se demandant ce qu’ellevoulait vraimentsonpersonnage sur scène: à quel point lui ressemble-t-il et comment l’a-t-elle construit ?l’écrit, où elle s’autorise davantage lepremier degréet lamélancoliece qu’elle imaginait delavie d’adultequand elle était enfantsa passion pour lesfleursson envie d’être lapatiente préférée de sa psyPublic Imaginaire, un spectacle qu’elle a écrit pendant le premier confinement et joué seule dans une studio en direct sur France Interses débuts dans lecinémaet de sa rencontre avecOlivier Assayasla pubMcDonalddans laquelle elle a joué en l’an jadisVous pouvez soutenir Les Gens Qui Doutent viaPatreon.A propos de Nora HamzawiSon site|Facebook|Instagram|TwitterLesdates de son nouveau spectacleSon premier spectacle,dispo surMyCanalSon premier bouquin30 ans (10 en thérapie)sorti chez MazarineSon second bouquin35 ans (dont 15 avant Internet), sorti aussi chez MazarineSon spectaclePublic Imaginairediffusé sur France InterRéférencesL’émissionOn Ne Demande Qu’à En RireL'humoristeThomas VDBL'humoristeRicky GervaisL'humoristeLouis CKL'humoristeSarah SilvermanL'humoristeAli WongLarry Davidet sa sérieCurb Your EnthusiasmLa sérieSeinfeldLa chaine téléCanal Jimmy(avec la sérieDream On)Sa chroniqueOh Oh Noradans leBefore du Grand JournalLe filmEleonoreécrit par son frèreAmro Hamzawi, dans lequel elle joue le personnage principalLe filmLes Quatre Cents CoupsavecAntoine DoinelLe filmLa BoumL'Antivirus de Benoît Forgeard, le premier court-métrage dans lequel elle jouéDouble Vied’Olivier Assayas, son premier tournage "important"L’acteurVincent Macaigne, avec qui elle joue dansDouble VieLe réalisateurJacques Doillonavec qui elle a tourné il y a quelques moisA propos de ce podcastS'abonner viaiTunes,PocketCasts,Spotify,Youtubeou n'importe quelle application de podcasts (RSS)Soutenir Les Gens Qui Doutent viaPatreonMe suivre surInstagram,Youtube,Twitter,FacebookEt pour venir me voir en spectacle, c'estici
3/17/2021

#34 Dan Gagnon : « Avoir de la vision, c’est accepter ce qui semble encore bizarre »

Saison 1, Ép. 34
Retour deDan Gagnondans le podcast !Dana fait tout un tas de choses dans sa vie : il a vécu sur plusieurs continents (il a passé un quinzaine d’années en Belgique avant de retourner au Québec), en six ans il a tourné avecquatre spectaclesdifférents (avec dedans, tant desblaguessur la neige que sur la dépression), il a étéchroniqueurdans pas mal d’émissionsradio & télé, il a eu son proprelate show(RTBF), il a co-écrit et réalisé unewebsérie, il a fait plein depodcasts(Comedy News Weekly, Making a 2ème spectacle, Podcast Tout Seul,…).On avait déjà enregistré un épisode des Gens Qui Doutent ensemble (le 15ème) et je l’ai invité à nouveau parce que dernièrement,il a ressorti un vieux texte qu’il avait écrit en 2013 sur ce qu'il pensait être lefutur de la comédieet l’a analysé pour voir ce qui était vrai et ce qui ne l'était pas.Puis il a réécrit une seconde note au mois de décembre pour faire de nouvelles prévisions sur le stand up.Sa note surl'humour en 2013(version audio ici)Sa note surl'humour en 2021(version audio ici)Cet épisode est donc plutôt destiné aux geeks de comédie, puisqu'après 20 minutes de digressions, on parle vraiment de stand up, de théorie, d’écriture, mais aussi :del’importance des anglesplutôt que des blaguesde comment ilécrit pour d’autrespersonnes, notamment des gens qui ont un profil très différent du siende ce que (selon nous) les humoristes auraient du faire ou non pour continuer àjouer pendantle confinementde la façon dont lacomédie a évolué ces dernières annéesen francophoniede l’importance de l’affectdans les métiers créatifsde plein de façons d’écrire des farces, des questions à se poseron imagine aussi un concept deblagues où tout le monde serait gentilet bienveillantet on se pose des questions de fond comme par exemple : quand on a besoin de faire pipi la nuit, faut-ily aller ou attendreque le réveil sonne ?A propos de Dan GagnonFacebook|Twitter|Instagram|YoutubeSondernier spectacleRose,disponible sur VimeoSon podcastPodcast tout seulSon podcast sporadiqueComedy News Weekly(avecAnthony Mirelli)RéférencesLepremier épisodedes Gens Qui Doutent qu’on avait enregistré avec Dan GagnonL’humoristeAlex Vizorek, qui est un des premiers en Belgique / France à parler si ouvertement de ses auteurs (et avec qui on a enregistré unépisode des Gens Qui Doutent)Scott Dikkers, le créateur du siteThe Onionet auteur des livresHow to Write Funny, How to Write FunnieretHow to Write FunniestSteve Martinet son sketchDo you mind if I fart?Lesketch sans publicde l’humoriste québécoisPierre-Yves Roy-Desmarais(avec qui on a enregistré unépisode des Gens Qui Doutent)L’humoristeDave ChapelleLe comédienJonathan CohenL’humoristeBlanche GardinL’humoriste canadienAdib Alkhalidey, qui a aussi sorti un album de musique (et avec qui on a enregistré unépisode des Gens Qui Doutent)L’humoriste belgeInno JPRap Contenders&WojtekAndy Samberg(Brooklyn 99, The Lonely Island)qui roasteJames FrancoLe musicien françaisJacquesLe liveLose WelldeChris GethardA propos de ce podcastS'abonner viaiTunes,PocketCasts,Spotify,Youtubeou n'importe quelle application de podcasts (RSS)Soutenir Les Gens Qui Doutent viaPatreonMe suivre surInstagram,Youtube,Twitter,FacebookEt pour venir me voir en spectacle, c'esticiPhoto : Arnaud Laurent