Les Gens Qui Doutent

Partager

2m17 d'Eleonore Costes qui rigole

Saison 1

J'ai une passion non dissimulée pour son rire, donc voilà.

Mais évidemment, n'oubliez pas d'écouter le vrai épisode qu'on a enregistré ensemble hein.

Plus d'épisodes

9/23/2021

Rebecca Amsellem : « Quand il y a une résistance, c’est qu’il y a une action qui fonctionne »

Saison 1, Ép. 43
Rebecca Amsellem est docteure en économie et la créatrice de la newsletter féministe Les Glorieuses. Elle est à l’origine des mouvements #4Novembre16h16 (2020), #5Novembre16h47 (2019),... : dates symboliques qui désignent le jour à partir duquel les femmes ne sont plus payées à cause des inégalités salariales.On s’est rencontrées un peu avant l’été et notre discussion m’a tellement fascinée que j’ai passé le mois de juillet à lire ses newsletters précédentes, son livreLes Glorieuses : chroniques d’une féministe et à découvrir tout ce qu’elle m’avait conseillé (Nora Ephron, Bored To Death, Anaïs Nin, Quand Harry rencontre Sally…).Dans la foulée, je l’ai donc évidemment invitée dans Les Gens Qui Doutent pour qu’on puisse aborder de nouvelles choses :comment ne pas sombrer dans la colère et/ou la folie quand on prend conscience de toutes les inégalités autour de nousson utopie féministe (et l’évolution du féminisme)être obligé(e) d’avoir un avis sur tout ou justement de pouvoir dire «je ne sais pas»sa newsletter Les Glorieusesles doutes : ce qu’ils nous apportent et ce qu’ils nous gâchentla légitimitéle syndrome de la première de classela difficulté à écrire de la fictionplein de femmes qu’elle admire : Hannah Arendt, Nora Ephron, Monica Lewinsky,…A propos de Rebecca AmsellemTwitter | InstagramSa newsletter Les Glorieuses : https://lesglorieuses.frLes Glorieuses sur Facebook, Twitter, InstagramSon livre Les Glorieuses : chroniques d'une féministeLe numéro des Glorieuses où notre discussion est retranscriteA propos de ce podcastS'abonner viaiTunes,PocketCasts,Spotify,Youtubeou n'importe quelle application de podcasts (RSS)Soutenir Les Gens Qui Doutent viaPatreon ou sur AcastMe suivre surInstagram,Youtube,Twitter,FacebookMon nouveau podcastImagine Ça Parle De Ça, où j'invente ce dont parlent des livres, juste sur base de leur titreEt pour venir me voir en spectacle, c'esticiPhoto : Francesca Mantovani
9/9/2021

Guillermo Guiz : « Je me force à avancer, c’est ça qui fait passer les doutes »

Saison 1, Ép. 42
Guillermo Guiz est humoriste (son premier spectacle Guillermo Guiz a un bon fond est dispo sur MyCanal & son nouveau, Au Suivant, est en tournée un peu partout). Il est chaque semaine dans La Bande Originale sur France Inter, a écrit la série Roi De La Vanne et surtout, c'est une des personnes les plus drôles de la francophonie. J'avais donc déjà plein de questions à lui poser sur sa carrière & sa façon de travail, mais pas que, puisqu’avant d’être humoriste, Guy a fait plein d’autres trucs : il été footballeur presque professionnel, journaliste et manager de boite de nuits (certains de ses souvenirs impliquent Paris Hilton). Ça fait donc beaucoup de vies différentes et beaucoup de choses dont parler, dont :L'angoisse qu’a été le confinement et le blocage créatif que ça a créé chez luiLa peur de ne plus rien avoir à raconterL’impression d’être de plus en plus conComment il travaille et construit ses spectaclesComment avancer quand on est sûrs de rienLa fois où il a failli mourir et de ce que ça a provoqué chez luiSon début de carrière dans le cinéma et du court-métrage éclaté qu’il a réaliséSon envie, dès l’enfance d’avoir une vie différente, de sortir de la normeL’évolution des humoristes en France VS aux Etats-UnisA propos de Guillermo GuizSes dates de spectacleFacebook |InstagramSes chroniques France InterSon premier spectacle Guillermo Guiz a un bon fondSa série Roi de la vanneLe film «Fragile» dans lequel il joueA propos de ce podcastS'abonner viaiTunes,PocketCasts,Spotify,Youtubeou n'importe quelle application de podcasts (RSS)Soutenir Les Gens Qui Doutent viaPatreon ou sur AcastMe suivre surInstagram,Youtube,Twitter,FacebookMon nouveau podcastImagine Ça Parle De Ça, où j'invente ce dont parlent des livres, juste sur base de leur titreEt pour venir me voir en spectacle, c'esticiPhoto : Hélène-Marie Pambrun.