Les enfants vont bien: homoparentalité et autres schémas familiaux

Partager

Sarah & Amélie: Trouver sa place après l'arrivée d'un enfant

Saison 2, Ép. 37

Il est indéniable que l’arrivée d’un enfant chamboule une vie. Pour certains c’est le premier qui fait tanguer le couple pour d’autres c’est le deuxieme ou l’un des suivants. Quelque soit notre configuration familiale, il y a un moment où l’on doit retrouver sa place, construire différemment, le duo devient un trio ou un quatuor.


Je crois qu’il faut en parler parce que, particulièrement quand nous passons par un parcours d’accès à la parentalité comme les nôtres, nous nous interdisons bien souvent de réfléchir à l’éventualité de ne pas arriver à faire cette bascule de 2 à 3 ou de 3 à 4, ou à la possibilité que nous puissions rencontrer des difficultés une fois parents.


Quand Amélie et Sarah ont pris la décision de se lancer dans la parentalité, elles on fait le choix d’une insémination artisanale et vous savez maintenant, que Oui, ce n’est pas une légende, bien des enfants voient le jour grâce à cette méthode qui n’est pas toujours un parcours du combattant. Rapidement elles ont vu naître leur petite Rahel tant attendue. Mais son arrivée ne s’est pas déroulée comme prévue, pas comme ce qu’on raconte dans les livres. Entre un accouchement difficile qui a laissé des marques indélébiles à Sarah et cette fusion que l’on rencontre souvent à la naissance entre la maman qui a accouché et son enfant, Sarah a eu du mal à trouvé sa place.


La plus grosse difficulté qu’elle a rencontré réside dans le fait qu’elle n’a jamais pu en parler à un modèle référent. Et pour cause, entourée uniquement de papas, qui avaient donc cette même position qu’elle, celle du parent qui n’a pas porté, elle ne s’est jamais retrouvée dans leurs ressentis. Si pour Sarah, toute cette aventure n’a jamais fait ciller son couple, il est indéniable qu’elles ont du se transformer pour s’adapter à ce nouveau statut de famille de 3.


Aujourd’hui tout est apaisé, pour elles 3, et je sais que cela va rassurer certain.es d’entre vous, car c’est une question qui revient régulièrement dans vos messages: vais-je arriver à trouver ma place une fois parent? Je vous rassure, la question se pose pour tous les couples, quelque soit notre sexualité et il n’y a pas de réponse ni de guide universel. En revanche, le fait d’avoir conscience de cette difficulté nous arme pour réussir.


Je vous souhaite une bonne écoute.


----------------------------------


Musique de cet épisode:

Josh Woodward I'll be right behind you Joséphine

Plus d'épisodes

1/10/2022

Orianne & Coraline: la dépression du post-partum

Saison 3, Ép. 17
Il est indiscutable que la parole se libère autour de la dépression du post partum. De plus en plus d’informations circulent à son sujet et l’information est deja le début du diagnostique. Elle est insidieuse, vicieuse même, elle vous atteint dans un grand moment de vulnérabilité, en pleine parentescence. Ce mot n’existe sûrement pas, mais il traduit la transformation psychique qui accompagne tout parent à la naissance de son enfant. Vous connaissez sûrement en revanche le mot matrescence, vulgarisé par l'excellent podcast de Clémentine Sarlat. La Dpp comme on l’abrége peut toucher tous les parents, mamans, papas, coparents, que vous ayez ou non porté votre enfant. Et pourtant j’ai le sentiment que nous nous sentons protégés de cette pathologie par les parcours que nous menons. Comment accepter que nous soyons en difficulté, alors que nous avons tant désiré nos enfants.Je suis intimement convaincue qu’elle est liée au manque de soutien des nouveaux parents, au manque de transmission des générations précédentes aussi, aux attentes ingérables de la sociétés et à l’image idéale que l’on se fait de la parentalité.Orianne est passée par la, vous l’avez sûrement suivie dans sa plongée, si vous connaissiez son compte @daronnes.en.devenir et @daronnes_en_devenir . Dans cet enregistrement je les ai trouvé si fortes, si unies, elle et Coraline. Elles m’ont impressionné par leur lucidité, leur cohésion et par leur mise en action immédiate des qu’elles ont compris. Je vous laisse découvrir son témoignage et vous donne ici le nom des comptes et asso cités par Orianne: @association.maman.blues et @lepostpartum