Les enfants vont bien: homoparentalité et autres schémas familiaux

Partager

Marie & Solène: "J'ai rencontré une femme et ça a chamboulé ma vie"

Saison 2, Ép. 24

Vous rêviez de quoi quand vous étiez petit, quand vous pensiez à votre avenir? Vous vous projetiez comment, quand vous jouiez à inventer votre vie future? Qu’est-ce qu’il se passe quand votre vie se déroule telle que vous l’aviez imaginé, ou telle qu’on l’a imaginée pour vous, que vous vous êtes marié avec un homme si vous êtes une femme, avec une femme si vous êtes un homme, que vos enfants sont nés, que vous avez construit votre maison, vos relations sociales, votre famille, votre vie professionnelle autour de ce schéma?


Qu’est-ce qu’il se passe surtout quand la vie décide de vous corser un peu les choses en mettant sur votre chemin votre âme sœur, et que cette âme sœur est du même sexe que vous?

Est-ce que, comme Marie, vous auriez eu la force, le courage, la volonté de tout envoyer balader? Est-ce que comme Marie vous auriez réussi à déconstruire tous ces schémas dans lesquels vous aviez grandi et/où évolué? Est-ce que comme Solene vous auriez eu ce petit grain de folie qui vous fait commencer une relation avec une femme dont la vie était déjà bien engagée?


L’amour est universel, il est indépendant du genre, c’est clair, et ça, Marie l’a appris, l’a acquis et le diffuse maintenant au sein du @collectiffamilles dont elles sont les fondatrices.


Je trouve Marie et Solene admirables par leur force, leur foi en leur couple et en leur famille, leurs convictions malgré les doutes et les difficultés, le cheminement qu’elles ont mené pour elles mais aussi et surtout pour les autres, enfants, amis, ex-conjoint, relations pro. Elles ont dû se réinventer, se reconstruire tout en construisant leur histoire à elles. Je ne souhaite qu’une chose, qu’elles deviennent l’exemple que vous suivrez si vous êtes un jour confronté à cette rencontre qui bouleverse une vie.


Je vous souhaite une bonne écoute


---------------------------------------------------------------------


Livre évoqué par Marie:

Rupture(s) de Claire Marin aux éditions L'observatoire, collection La relève.


---------------------------------------------------------------------


Musique de cet épisode:

Josh Woodward I'll be right behind you Joséphine


Plus d'épisodes

9/10/2021

Virginie: La parole aux femmes porteuses

Saison 3, Ép. 1
Il y a encore tellement de combats à mener, tellement d’égalité à amener dans l’accès à la parentalité, tellement d’injustices à corriger. Vous n’êtes pas sans savoir, et oui ça a fait du bruit, que la nouvelle loi bioéthique a enfin été votée cet été. Nous n’avons pas encore la teneur de tous les décrets et attendons beaucoup de réponses, mais ce que nous savons, en revanche, c’est que la légalisation de la GPA a purement et simplement était évacuée des débats. Pourquoi? Parce que certains y voient le commerce du corps avant même de penser à la possibilité d’un acte purement altruiste! Parce qu’on pense à la place des premières concernées sans les laisser s’exprimer. Alors Oui, oui, c’est possible de vouloir aider en mettant son corps à disposition sans contrepartie autre que de savoir que l’on va faire le bonheur d’une famille.Pour ouvrir cette 3ème saison, j’ai tenu a donné la parole aux femmes porteuses, par la voix de Virginie et je l’espère de tant d’autres à venir, pour nous permettre à tous et je l’espère à nos dirigeants, de faire des choix éclairés, en conscience, après avoir entendu des témoignages pertinents. Il est très clair qu’il faut légiférer, qu’il faut encadrer, qu’il faut arrêter de croire que la GPA sauvage n’existe pas, et qu’il faut protéger et reconnaître ces familles. Je vous propose donc d’écouter le témoignage de Virginie, maman et femme porteuse Belge, qui nous raconte ce choix généreux qu’elle a fait, pour offrir une famille interdite à son frère.