Les enfants vont bien: homoparentalité et autres schémas familiaux

Partager

Marc & Jérôme: L'adoption pour tous.tes

Saison 2, Ép. 31

L’adoption d’enfants pupilles d’état s’est ouverte à nous, familles homoparentales, avec l’ouverture du mariage à toustes. C’est une option de parcours dans nos accès à la parentalité, option que nous écartons souvent, découragés d’avance par l’immobilisme bureaucratique. Et pourtant, pourtant certaines de nos familles voient leurs efforts et leur patience couronnés de succès.


Marc me la fait remarquer. Il m’a fait remarquer qu’il trouvait dommageable que je n’aborde pas plus souvent cette possibilité et surtout que nous en ayons tous une perception erronée, parce que lui et son mari n’avaient pas eu ce ressenti là durant leur parcours. Marc et Jérôme font partis des tous premiers couples homosexuels à être apparentés à un petit garçon. Ils sont aujourd’hui les heureux parents d' Arthur.


Alors Marc a voulu faire passer un message d’espoir, un message positif. Oui c’est un parcours long qui demande de la patience et de la pugnacité, mais il n’y a pas de distinction entre les couples, leur sexualité n’est pas une condition à l’apparentement d’un enfant. Et surtout, à la clé, il y a l’accès à la parentalité, sous une autre forme que la GPA ou la coparentalité, qui sont les seules autres options « ouvertes » aux couples d’hommes. Oui j’ai mis ouvertes entre guillemet, parce que si on y réfléchit, la GPA n’est pas ouverte, elle est tolérée et maintenant relativement sécurisée et la coparentalité n’est toujours pas sécurisée pour les 2 papas de la famille. Même nous qui nous battons pour l’accès à la PMA devont nous rappeler de la difficulté, tout autre, que rencontre les familles de papas.


Marc m’a livré un témoignage émouvant et porteur d’espoir, il m’a partagé, sans tabou, les émotions qu’ils ont traversé, les doutes et le cheminement qu’ils ont fait faire à leur entourage. Ils ont fait tomber des idées reçues et ont surtout toujours gardé espoir, même dans les périodes d’attente qui sont si difficiles.


Je vous laisse découvrir l’histoire de Marc et Jérôme

Plus d'épisodes

4/23/2021

23 Avril 2013: Vote du mariage pour tous

Saison 2, Ép. 29
Pour cet épisode célébrant le vote de la loi du mariage pour tous qui est intervenu le 23 Avril 2013, j’avais à cœur de vous faire un état des lieux des dates clés qui ont mené à l’avancée de nos droits et surtout des droits de nos familles. Dès 1791, les révolutionnaires ont aboli le crime de sodomie qui envoyait inconditionnellement les homosexuels au buchet. Le 6 juillet 1750 marque la dernière exécution pour homosexualité en France, exécution de Bruno Lenoir et Jean Diot, arrétés et condamnés à mort le 4 Janvier 1750 rue Montorgueuil à Paris. Vous y trouverez d’ailleurs une plaque d’hommage. Le régime de Vichy a «repénalisé» les relations homosexuelles dans le cas de relation avec ou entre mineurs (majorité 21 ans)Nous avons tous en tete la date de 1982, année que nous associons à la dépénalisation de l’homosexualité en France. En réalité, il s’agit de la fin d’une discrimination dans l’age de la majorité sexuelle qui a été ramenée à 15 ans pour tous contre 21 ans initialement. Le 17 Mai 1990, l’OMS désinscrit l’homosexualité de la liste des maladies mentales. Il faudra attendre 2018 pour qu’elle désinscrive la transidentité de cette liste.Le 15 Septembre 1999, pour répondre à la demande de protection des personnes vivants en couple homosexuel, le pacte civil (pacs) de solidarité est voté. Le pacs donne des droits fiscaux et de successions aux personnes homosexuelles. La légalisation du mariage homosexuel fait partie des promesses de campagne de Ségolène royal en 2007. Cette promesse sera l’engagement 31 de François Hollande durant sa campagne de 2012 qui le verra élu. Dans la foulée de cette élection, il lance les débats, débats dont nous nous souvenons tous.Je vous laisse découvrir la suite pour vous remémorer ces années clés dans l'avancée de nos droits. Vous découvrirez des extraits des débats et commissions qui ont aboutis à l'ouverture du mariage à tous. Je vous souhaite une bonne écoute.
4/16/2021

Stéphanie et MC: demande à tes mères! //Rediff//

Saison 2, Ép. 29
Aujourd’hui, j’ai l’honneur de recevoir Stéphanie du blog http://www.demandesatesmeres.com à mon micro. Stéphanie est de ces personnes inspirantes et militantes qui font bouger les lignes. Nous nous sommes rencontrées par le biais d’Instagram et j’ai ensuite découvert son blog. Alors certes le cheminement est sensé être l’inverse, mais j’aime à croire que maintenant il peut se faire ainsi pour bien des futurs parents en recherche d’informations.C’est son engagement pour nous garantir l’égalité, sa pertinence et la justesse de son discours qui m’ont guidé pour en faire une des premières invitées du podcast.Son blog http://www.demandeatesmeres.com dont le nom est plus qu’évocateur, nous invite d’office à ne pas hésiter à lui demander ses tips et ses « bonnes adresses» . Il est une mine d’information mais aussi un témoignage écrit d’un parcours de PMAà l’étranger. Il est touchant, sensible et précis. J’avoue que J’aurais aimé bénéficier de son répertoire et de son histoire quand nous avons commencé nos recherches.Grâce à son compte Twitter @_Tes_ Meres, elle se confronte à nos politiques, toujours respectueusement, en les mettant face à leurs contradictions.Mais derrière la militante, il y a la femme de MC et il y a la mère, cette Maman qui a elle aussi dû avoir recours à un parcours à l’étranger, en Espagne plus précisément, pour avoir la chance de voir naître leur petite Alix. C’était il y a tout juste 2 ans, et le souvenir des émotions le jalonnant est encore bien présent. Nous avons évoqué ensemble, les convictions qui leur ont fait choisir Eugin à Barcelone, mais aussi la gestion de l’échec de plusieurs inséminations ratées, la naissance du blog et évidement leur mariage, la naissance et l’adoption d’Alix.Vous pourrez aussi retrouver sous un éclairage différent, son témoignage dans l'épisode 47 du Podcast le tourbillon.Je vous souhaite une bonne écoute----------------------------------Compte instagram de Stéphanie: @demandeatesmeresCompte Twitter de Stéphanie: @TesmeresBlog: http://www.demandeatesmeres.com----------------------------------Musique de cet épisode:Josh Woodward I'll be right behind you Joséphine
4/9/2021

Larissa: J'ai auto-conservé mes ovocytes

Saison 2, Ép. 28
Nous faisons partie de générations qui ont retardé leur entrée dans la maternité, un peu comme si le recul de l’espérance de vie nous donnait ce droit la. Pourtant, notre fertilité ne s’est pas adaptée à notre nouveau mode de vie. Les statistiques sont édifiantes. L’âge de l’arrivée du 1er enfant est de presque 31 ans contre 24 ans en 1974. On estime qu’une femme a 75% de chance de concevoir après un an d’essai avant 30 ans, 66% à 35 ans et seulement 44% après 40 ans. Une chose est sure, nous sommes mal informées sur la fertilité en générale et plus particulièrement sur les solutions qui s’offrent à nous par anticipation. Larissa, elle, l’est, informée! Elle est même hyper-informée. Consciente de ces lacunes, elle a monté une association pour défendre nos droits à nous les femmes, à préserver notre fertilité. Elle défend becs et ongles l’ouverture de l’accès à l’auto-conservation des ovocytes pour nous offrir une assurance fertilité. Alors c’est clair, rien n’est acquis mais découvrir l’impossibilité de transmettre son patrimoine génétique et devoir recourir à un don de gamètes est une pilule parfois bien difficile à avaler. Evidement, je ne vous l’ai pas précisé, mais Larissa a eu recours à l’auto-conservation, dans un pays étranger. A mon micro, elle nous raconte son cheminement, son parcours, et ses combats. Je vous laisse découvrir l’envergure de ses connaissances, son histoire est passionnante!Je vous souhaite une bonne écoute.----------------------------------Musique de cet épisode:Josh Woodward I'll be right behind you Joséphine