Les enfants vont bien

Partager

Jenny: Coming out - L'entre 2

Saison 3, Ép. 79

Jenny est tombée amoureuse d'une femme alors qu'elle était mariée avec un homme, situation qui est finalement relativement courante dans nos familles. C'est cet homme qui l'a mise au pied du mur pour révéler a sa famille, l'identité de sa nouvelle compagne.


L'acceptation n'a pas été facile, et aujourd'hui encore, malgré le mariage et les enfants, sa maman n'est pas capable de parler de l'homosexualité de sa fille en société, meme si en privé, elle accepte.


Jenny et sa famille fonctionnent sur un entre 2, et ca leur convient ainsi.


Je vous souhaite une bonne écoute.




Plus d'épisodes

9/19/2022

Odile et Françoise: Faire famille dans les années 80'

Saison 4, Ép. 1
J’ai terminé la mini série de l’été avec le témoignage d’Amélie qui vous révélait avoir 2 mamies. Evidement je n’ai pas résisté a la tentation de lui demander si je pouvais interviewer ses mamies. Cela fait un petit moment que l’on peaufine le projet, et j’ai meme eu la chance de les rencontrer. Odile et Françoise ne connaissaient pas le monde du podcast et encore moins le mien, mais elles ressentent de plus en plus le besoin de communiquer sur ce qu’était la vie d’une famille homoparentale dans les années 80. Militantes de la 1ere heure, elles n’en sont pas à leur première action de visibilité. Elles sont descendues dans la rue en 2013, au coté de leurs enfants et petits enfants, lors des manifs du mariage pour tous. Elles ont milité pour les autres, disent-elles, mais finalement, se marier n’était-il pas un acte militant? En tous les cas, ce mariage était attendu, et meme fortement suggéré par leur famille. Alors comment vivait-on au sein d’une famille homoparentale dans les années 80’? Je vous propose aujourd’hui un épisode à 7 voix, pour découvrir l’histoire d’Odile et Francoise, narrée par elles-mêmes, par Jérome, Adrien et Emmanuelle leurs enfants, et Amélie leur petite fille. Les souvenirs ne sont pas toujours les mêmes, mais leur complicité et l’amour partagé est extrêmement touchant. Pas de doute, nous pouvons affirmer que sur 3 générations, les enfants vont bien!