Les enfants vont bien: homoparentalité et autres schémas familiaux

Partager

David: Donner son sperme, l'enjeu majeur de la loi bioéthique

Saison 3, Ép. 2

Je n’arrête pas de vous en parler, et je ne suis pas là seule, vous êtes perfusés à la nouvelle loi bioéthique. Nous attendons tous les décrets avec autant de ferveur que le palmarès des Oscars, et je pense que j’en suis loin quand on réfléchit à l’impacte que celle-ci aura dans nos vies, dans celle des futurs parents (dont je ne fais plus partie) surtout. Cette loi, je vous le rappelle pour la forme, ouvre la pma a toutes, mais hélas pas encore à tous.tes. Sous cette forme, et sans campagne de communication autour du don, elle va avoir des conséquences dramatique sur l’accès à la parentalité de l’ensemble des couples passant par les cecos en France et au final, elle ne va faire que renforcer nos déplacements vers les pays sachant encourager le don et accompagner nos parcours. Alors On le sait mais finalement force et de constater en écoutant David, que finalement nous n’avons qu’une vague idee de l’étendu du manque de donneurs en France. Les chiffres sont affligeants et Il y a urgence à mobiliser! Le don de sperme est « simple », il demande de donner un peu de son temps, et beaucoup d’amour à des personnes qui ne peuvent accéder à la parentalité qu’avec une aide médicale. Il nécessite surtout beaucoup de communication pour rassurer et briser les tabous autour de cet acte généreux. Il demande de la conviction et un peu d’audace de la part de nos dirigeants parce que voter une loi sans mettre en face les moyens nécessaires pour pouvoir la mettre en application revient à nier et bafouer une fois de plus nos parentalités. David est donneur de sperme, par pure altruisme, parce qu’il a cette conscience qu’il peut aider et donner facilement de son vivant sans que cela implique un processus compliqué et sans crainte de la douleur. Il a souhaité témoigner parce qu’il a cette conscience de l’urgence de vulgariser ce type de don. Il est informé et souhaite éclairer à son tour. Merci David pour ta générosité et ton humanité


On estimait en 2018 que 3,4% des enfants nés en France étaient issus d’u. Parcours de PMA. 5% de ces enfants ont été conçus grâce au sperme d’un tiers donneur soit environ 1250 enfants. On estime aussi qu’il y a 2 fois plus de donneuses d’ovocytes que de donneur de sperme en France, ce qui est très étonnant au regarde du niveau de contraintes engendré par les 2 types de dons! Environ 3500 nouveaux couples hétérosexuels s’inscrivent chaque année pour bénéficier d’un don. En 2018 il fallait entre 1 et 3 ans pour bénéficier d’un don de gamètes. Cette prise de conscience sur les chiffres de la PMA en France est nécessaire, j’ai confiance dans le fait qu’informer sur les besoins est le 1er levier de reussite d’une campagne de communication! Messieurs, nous avons besoin de vous!


----------------------------------


Musique de cet épisode:

Josh Woodward I'll be right behind you Joséphine

Plus d'épisodes

10/18/2021

Florence et Marion: Mamans sans enfant

Saison 3, Ép. 6
Le 15 octobre est une date à retenir, comme beaucoup me direz-vous! Quelle date n’est pas une journée mondiale de quelque chose maintenant. Chaque cause, des plus dérisoires aux plus sérieuses sont célébrées sur le calendrier. Mais le 15 octobre est la journée mondiale de la sensibilisation au deuil périnatal. Dans un podcast qui parle de parentalité, même si cette parentalité a une composante extra-ordinaire, je ne peux pas ne pas traiter du deuil périnatal car il ne nous épargne pas, hélas, quand bien même nos grossesses sont si précieuses car issues d’une PMA, d’une GPA, ou d’une insémination artisanale, en bref d’un parcours long et tortueux.Cette année encore j’ai souhaité vous faire écouter un témoignage, celui de Florence et Marion, pour affirmer et reconnaître leur parentalité, pour faire exister leur petit Ambroise aux yeux de nous tous, et non pas seulement à ceux de leur cercle proche. Par leur histoire je souhaite véhiculer et faire parler du deuil perinatal, légitimer les familles, leur donner un espace dans lequel elles se reconnaissent et se sentent entourées. Je sais que vous allez me dire, qu’écouter cet épisode et le suivant, vous semble trop difficile, trop engageant émotionnellement, c’est le cas et j’en ai conscience, mais c’est aussi ainsi que vousaffirmerez l’existence d’Ambroise et que vous sensibiliserez à votre tour autour du deuil Périnatal. Florence lève le voile sur les difficultés qu’elles rencontrent, devant l’absence de reconnaissance de leur fils et devant la douleur des autres qui les empêche de parler de leur bébé et sur les maladresses à éviter face à des personnes touchées par ce deuil la. Elle nous fait aussi quelques confidences sur leur chemin de vie et les projets qui les animent pour avancer, sur la solidarité incroyable des réseaux sociaux qui les a tant soutenu ces derniers temps .Cet épisode sera suivi, lundi prochain, du témoignage de Marion sur l’après, sur le comment on surmonte la perte d’un enfant soi même et au sein du couple, un témoignage qui m’a ému et touché en plein cœur.Florence et Marion vous le savez mais je vous le redis, j’ai fait de belles rencontres grâce à Instagram, vous en faites partie et j’ai vraiment hâte de notre rencontre.Encore merci pour votre confiance.Cet épisode a été enregistré il y a un peu plus de 3 semaines, nous y évoquons une cagnotte qui a été complétée très rapidement après. Alors que Léa a demandé le versement de la somme sur le compte de Florence et Marion, Leetchi, le collecteur de la cagnotte, a décidé arbitrairement que le motif de la cagnotte contrevenait aux lois françaises et qu’ils rembourseraient les sommes perçues aux contributeurs. Pour certains c’est à ce moment là que vous avez dû découvrir l’histoire de Florence et Marion. Nous avons fait du bruit, et il en aura fallu pour que Leetchi s’excuse et prenne en charge le montant déjà remboursé de la cagnotte, pour le reverser à Florence et Marion. Bien des péripéties dont elles n’avaient pas besoin! Le motif d’annulation de la cagnotte était l’illégalité des PMA à l’étranger pour les couples de femmes alors même que des cagnottes pour les mêmes motifs étaient versées à des couples hétérosexuels. Je vous laisse juger du niveau d’information de ce site de cagnotte en ligne. La PMA a l’étranger est reconnue et légale depuis 2013 puisqu’elle nous permet l’adoption de nos enfants. Enfin ce n’est pas à vous que je vais apprendre cela.----------------------------------Musique de cet épisode:Josh Woodward I'll be right behind you Joséphine
10/11/2021

Christophe et Ghislain: Valentin, Fils à Papa(s)

Saison 3, Ép. 5
Nous œuvrons chaque jour à notre niveau pour visibiliser nos familles car c’est ainsi, en partageant notre bonheur et notre amour que nous contribuons à éveiller les consciences et à faire changer les opinions.Certains d’entre nous, ont une visibilité plus importante, ils sont des personnages publics et voient leur vie privée être la source de grandes discussions, et de jugements à l’emporte pièce, aussi bien sûr une serviette de plage qu’a la machine à café. Et plutôt que de se préserver par crainte des trolls et autres esprits critiques, comme nous, ils vivent au grand jour leur rêve de famille et « normalisent » nos quotidiens.Christophe et Ghislain ont fait ce choix là, celui de raconter leur parcours de GPA, de montrer leur vie en partageant chaque jour les petits événements et les grandes découvertes autour de leur fils Valentin. Ils militent ainsi à leur façon en faisant de la pédagogie ordinaire au travers de leurs comptes sur les réseaux sociaux: @tof_beaugrand et @ghislainbeaugrandgerin. Evidement ils se heurtent autant que nous; si ce n’est plus, à des réflexions douloureuses et dégradantes. Et pourtant, il leur a semblé évident de se livrer par écrit, pour véhiculer un message d’espoir, celui de dire aux plus jeunes que l’homosexualité n’est pas antinomique avec la parentalité, celui de raconter aux futurs parents le rythme et la faisabilité d’un parcours de GPA, celui de partager avec les parents un quotidien ordinaire.Leur livre Fils à Papa(s) aux éditions Plon est sorti le 7 octobre, tout en confidences et en émotions.Je vous remercie encore Christophe et Ghislain pour votre confiance.Je vous souhaite une bonne écoute.----------------------------------Musique de cet épisode:Josh Woodward I'll be right behind you Joséphine
10/4/2021

Cindy: Affronter la parentalité en solo

Saison 3, Ép. 4
Dans ma bande annonce, je vous parle de parentalité solo, par choix ou de fait, parce que c’est une des composantes de nos parentalités alternatives. Si j’ai déjà abordé le côté choisi, je n’avais jamais encore enregistré de témoignages racontant le désinvestissement d’un des 2 conjoints. Cindy est venue vers moi pour me raconter comment. Comment c’est arrivé pour elle, comment cette rupture s’est produite et surtout comment on se reconstruit après un événement aussi imprévisible et si impactant. On a coutume de dire quand on parle de séparation: "heureusement il n’y avait pas d’enfants dans la famille", tant on s’inquiète du traumatisme pour eux, avant celui des protagonistes. Cindy s’est séparée pendant sa grossesse, après tout le parcours qu’elles ont mener à 2 pour concevoir cet enfant, après les échecs et le fameux test positif. C’est à ce moment là, quand l’arrivée du bébé devient concrète que sa conjointe n’a pas réussi à s’investir dans le rôle qui lui était dévolu. Alors Cindy a assumé cette grossesse, son accouchement et le quotidien avec Lou. Si elle y est arrivée c’est parce qu’elle avait un pilier qui l’a soutenu, et qui aujourd’hui encore est très présent. J’aime vous parler de village, vous connaissez cette formule, il faut tout un village pour élever un enfant. Dans un village, il y a des personnes de tous horizons qui apportent leurs valeurs, leur amour et leurs histoires, qu’il y ait un lien de sang ou non avec l’enfant. Celui-ci va alors s’enrichir de toutes ces personnalités pour se construire la sienne. C’est exactement ce que Cindy évoque lorsqu’elle parle d’Anaïs, qui les accompagne au quotidien.Je vous laisse découvrir son histoire et la partager parce que je sais qu’elle n’est pas la seule à qui c’est arrivé, et que peut être que certain.e.s d’entres-vous y sont confrontés actuellement. Gardez-en tête que l’on s’en relève et que de biens belles choses sont encore à vivre.Je vous souhaite une bonne écoute----------------------------------Musique de cet épisode:Josh Woodward I'll be right behind you Joséphine