Partager

cover art for Le rugbyman Rémi Lamerat raconte sa nouvelle vie de vigneron

Les quatre saisons du vin

Le rugbyman Rémi Lamerat raconte sa nouvelle vie de vigneron

Saison 5, Ep. 7

Dans ce nouvel épisode des Quatre saison du vin, le rugbyman international Rémi Lamerat de l'Union Bordeaux Bègles (TOP 14) partage sa passion pour le vin. Il est aujourd’hui à la tête du domaine du Grand-Jour en Gironde et raconte comment il parvient à concilier deux activités très prenantes.


More episodes

View all episodes

  • 24. Catherine Leparmentier. Oenotourisme : "Aujourd’hui les touristes et visiteurs sont à la recherche d’expériences"

    31:15
    “Ouvrir ses portes pour simplement faire de la visite de chais et de la dégustation, ça ne marche plus”. Bordelaise et experte de l'oenotourisme, Catherine Leparmentier est la directrice et coordinatrice du réseau des Great Wine Capitals qui réunit des régions viticoles remarquables du monde. Great Wine Capitals qui organise le concours Best Of Wine Tourism.
  • 23. Pierre-Henri Cosyns : “La question est : Comment va-t-on valoriser nos vins ?”

    37:25
    “Il y a la crise du vin, une crise du vin bio et une crise de l’inflation.” Pierre-Henri Cosyns, figure du vin bio en Aquitaine, livre son diagnostic et ses solutions. Pas seulement pour les bios. Pour toute la filière
  • 23. Nathalie Ollat. “Ce qui est le plus en danger dans le futur, c’est l'aromatique des vins”

    01:02:30
    Changement climatiques, stress hydriques, nouveaux cépages, amélioration de la gestion du sol, nouveaux territoires et évolution des terroirs, risque de lassitude des consommateurs confrontés à de nouveaux goûts des vins... La France viticole est en pleine mutation. En plein bouleversement. En pleine révolution. Dans ce nouvel épisode des "Quatre Saisons du vin", des journalistes Mathieu Hervé et César Compadre, entretien avec la chercheuse Nathalie Ollat, une des meilleures spécialistes françaises sur ces questions. Elle signe, avec Jean-Marc Touzard et toute une équipe de chercheurs un ouvrage qui fait déjà référence : “Vigne, vin et changement climatique” aux Editions Quae. 
  • 22. Jean-Francois Galhaud. "Pourquoi pas de merveilleux vins blancs en appellation Saint-Emilion ?"

    33:28
    “On doit être dans l’anticipation des demandes sociétales”. Jean-Francois Galhaud, président du Conseil des Vins de Saint-émilion est l’invité des Quatre saisons du vin. “S'appeler Saint-Emilion, cela oblige” (...) “Ce nom met des étoiles dans les yeux des gens”. Radiographie d’une appellation.  Ou plutôt de quatre appellations. Le Conseil des Vins de Saint-Emilion regroupe près de 900 viticulteurs pour les quatre appellations : Puisseguin Saint-Emilion, Lussac Saint-Emilion, Saint-Emilion et Saint-Emilion Grand Cru.
  • 21. Guillaume Pouthier. “Pour les grands vins, ce n'est pas la propriété qui décide du prix, c'est le marché"

    40:28
    Guillaume Pouthier est le directeur général du Château Les Carmes Haut-Brion. Ce cru de Pessac-Léognan qui est sans doute le vin qui s’écoule le plus rapidement en primeurs ces dernières années. Quelle est la tendance des prix des grands vins pour cette campagne 2024 des primeurs (il y sera question du millésime 2023) à Bordeaux ?
  • 20. Thomas Hébrard : “Il faut que les châteaux protègent la marge de leurs distributeurs”

    36:54
    Depuis plusieurs millésimes, les grands vins partent trop chers des châteaux durant la semaine des primeurs… “Il y a un problème de client de bout de chaîne. Les cavistes ont cessé de vendre des vins de Bordeaux car ils ne margent pas.”, estime Thomas Hébrard fondateur de U’Wine, une société d'investissement et de négoce de grands crus. 
  • 19. Stéphanie Piot : “Comment la filière du vin va repartir à la conquête des consommateurs”

    28:28
    “La filière du vin est un paquebot mais nous ne sommes pas le Titanic”. Stéphanie Piot, déléguée générale adjointe de Vins & Société est aujourd’hui l’invité des Quatre Saisons du vin. Elle est l’une des meilleures spécialistes de la consommation de vin en France
  • 18. Ronan Raffray. “Dans le vin, les AOC sont contestées car elles sont des institutions”

    26:40
    363 appellations d'origine contrôlée en France, est-ce trop pour les vignobles de France ? On a posé la question - parmi beaucoup de questions juridiques - à Ronan Raffray, professeur de droit privé à l’université de Bordeaux et directeur du master droit de la vigne et du vin.
  • 17. Jean-Marie Cardebat. “Il y a des clients pour des vins de qualité ou pas, ça dépendra aussi de la façon dont vous les vendez”

    32:53
    “En disant, on va arracher une partie du vignoble, on ne répond qu’à un quart de la crise”... Analyse d’une crise à la fois “conjoncturelle et structurelle” par l’économiste bordelais Jean-Marie Cardebat : “On ne surproduit pas à Bordeaux, on sous-vend”. Choc inflationniste, prix du vin en vrac, prix planchers, indicateurs des coûts de production... L’économiste relève au micro des journalistes Mathieu Hervé et César Compadre : “La notion de prix plancher pour le vin a été maniée avec beaucoup de légèreté récemment dans le débat public”.