LES GENS QUI LISENT SONT PLUS HEUREUX

Partager

#18 - Yasmina Khadra : "La fiction me venge de l'affliction du réel"

Ép. 18

Dans cet épisode, je suis allé à la rencontre de l’immense écrivain algérien Mohammed Moulessheoul, plus connu du grand public sous le pseudonyme féminin de Yasmina Khadra. Un personnage au destin hors norme qui m’a donné rendez-vous dans un café de la Porte Maillot, son quartier général à Paris, par une après-midi pluvieuse du mois de juin.


"Morituri", "Les Hirondelles de Kaboul", "L’Attentat", "Ce que le jour doit la nuit"… Ces romans qui ont fait le tour du monde sont l’œuvre d’un homme qui a dû se battre pour assouvir sa passion de la littérature. Contre le destin quand son père décida de l’envoyer à l’école militaire, à l’âge de 9 ans. Contre sa hiérarchie qui voyait d’un mauvais œil sa passion pour les mots. Contre les préjugés lorsqu’il révéla en 2001 qui est l’homme qui se cache derrière ce pseudonyme composé des deux prénoms de son épouse.


Quelques mois après avec "Khalil", dans lequel il se mettait dans la peau de l’un des terroristes du 13 novembre 2015, Yasmina Khadra embarque le lecteur au Maroc, à Tanger, avec son dernier roman, "L’outrage fait à Sarah Ikker" (Editions Julliard). Cette ode à une cité qui fascine depuis des millénaires prend la forme d’un polar urbain, nerveux, et profondément humain. On y suit l’enquête menée par le lieutenant de police Driss Ikker, sous le choc après l’agression sexuelle dont a été victime sa compagne…

Plus d'épisodes

5/28/2020

#43 - Guillaume Musso : "Écrire un nouveau roman, c’est 50% d’excitation et 50% de terreur !"

Ép. 43
GuillaumeMusso: "Écrire un nouveau roman, c’est 50% d’excitation et 50% de terreur!"Dans cet épisode, mon invité est le romancier français GuillaumeMusso.Fidèle à son rythme d’un livre par an, GuillaumeMussoaccompagne la réouverture des librairies avec "La vie est un roman" (Calmann-Lévy), un thriller à tiroirs qui ravira ses fans de la première heure comme les nouveaux. Et ils sont toujours plus nombreux puisque depuis 9 ans, cet ancien prof d’éco est l’écrivain qui vend le plus en France, avec encore 1,4 millions d'exemplaires en 2019.C’est dans son ancien appartement parisien, reconverti en atelier d'écriture, que Guillaume m’a reçu pour parler de ce nouveau roman nourri par son amour de la lecture et des écrivains.Tout commence à New York, dans une immense tour de verre où la romancière Flora Conway vit avec sa fille Carrie en prenant soin de se tenir à l’écart du cirque médiatique et de l’adulation de son public.Lors d’une partie de cache-cache, l’enfant disparaît. Portes et fenêtres sont fermées, les caméras de surveillance ne témoignent d’aucune intrusion dans l’appartement…Le mystère est total et il serait cruel d’en dire plus, sinon que "La vie est un roman" est unMussoencore plus addictif que les précédents grâce à sa construction imprévisible et à l’intensité de héros qui luttent contre leurs démons.