LES GENS QUI LISENT SONT PLUS HEUREUX

Partager

#16 - Bernard Minier : sa mise en garde glaçante contre les nouvelles technologies

Ép. 16

Dans cet épisode, je pars à la rencontre de l’écrivain Bernard Minier. Originaire d’un petit village au pied des Pyrénées, ce romancier a longtemps écrit pour des histoires qui sont restées dans ses tiroirs. Il est contrôleur des douanes, en banlieue parisienne, lorsqu’il se décide enfin à envoyer son premier roman aux éditeurs.

 

Nous sommes en 2010, et Bernard Minier a 50 ans lorsque "Glacé" devient la nouvelle sensation du thriller. Grâce aux aventures de l’inspecteur Martin Servaz, son auteur change de vie et devient l’une des pointures du genre en France.

 

Aujourd’hui il publie son 7e roman, "M, le bord de l’abîme" (X0 Editions), l’histoire d’une jeune française engagée par un géant des nouvelles technologies dont le siège est basé à Hong Kong. Un thriller noir, intense, futuriste, mais tant que ça, dont je suis allé m’entretenir avec Bernard au sommet d’une célèbre tour parisienne.

Plus d'épisodes

5/28/2020

#43 - Guillaume Musso : "Écrire un nouveau roman, c’est 50% d’excitation et 50% de terreur !"

Ép. 43
GuillaumeMusso: "Écrire un nouveau roman, c’est 50% d’excitation et 50% de terreur!"Dans cet épisode, mon invité est le romancier français GuillaumeMusso.Fidèle à son rythme d’un livre par an, GuillaumeMussoaccompagne la réouverture des librairies avec "La vie est un roman" (Calmann-Lévy), un thriller à tiroirs qui ravira ses fans de la première heure comme les nouveaux. Et ils sont toujours plus nombreux puisque depuis 9 ans, cet ancien prof d’éco est l’écrivain qui vend le plus en France, avec encore 1,4 millions d'exemplaires en 2019.C’est dans son ancien appartement parisien, reconverti en atelier d'écriture, que Guillaume m’a reçu pour parler de ce nouveau roman nourri par son amour de la lecture et des écrivains.Tout commence à New York, dans une immense tour de verre où la romancière Flora Conway vit avec sa fille Carrie en prenant soin de se tenir à l’écart du cirque médiatique et de l’adulation de son public.Lors d’une partie de cache-cache, l’enfant disparaît. Portes et fenêtres sont fermées, les caméras de surveillance ne témoignent d’aucune intrusion dans l’appartement…Le mystère est total et il serait cruel d’en dire plus, sinon que "La vie est un roman" est unMussoencore plus addictif que les précédents grâce à sa construction imprévisible et à l’intensité de héros qui luttent contre leurs démons.