Le Tourbillon

Partager

Laura, mon bébé secoué par son papa

Laura a dix-neuf ans et est en couple depuis quelques mois lorsqu’elle découvre sa grossesse. Et c’est le choc quand son ventre apparaît car en réalité elle est déjà enceinte de quatre mois. Mais son copain la rassure et les voilà embarqués dans l’aventure de la parentalité. 


Lui, est sportif de haut niveau, elle, a mis sa carrière entre parenthèses le temps du congé maternité. Très proche de son bébé, Laura s’en sépare très rarement, mais l’heure de la reprise du travail a sonné. Elle s’absente une journée et le soir le papa la contacte très inquiet de l’état de leur fille qui pleure et ne mange plus. Ils se retjoignent au CHU et la descente aux enfers va commencer pour Laura. L’état de sa fille est critique, les médecins ne s’expriment pas beaucoup et semblent suspicieux, puis la brigade des mineurs embarquent les parents pour un interrogatoire. Le diagnostique tombe : leur bébé a été victime du syndrome du bébé secoué.


Le papa est jugé coupable, Laura perd pied et se raccroche à une vision idéalisée de son couple pour ne pas sombrer. Elle le défendra jusqu’au bout, prendra soin de sa fille lourdement handicapée et occultera complètement la responsabilité du père. Jusqu’au jour où elle ouvre les yeux.


Dans cet épisode Laura nous raconte son entrée inattendue dans la maternité, le jour où tout a basculé, elle nous parle des séquelles du syndrome du bébé secoué, et nous explique avec du recul son regard sur cette histoire, sur la justice et sur l’amour aveugle qu’elle avait besoin de porter au papa pour tenir bon.


Bonne écoute ! 


Pour soutenir Le Tourbillon, il vous suffit de mettre cinq étoiles et un avis sur votre application podcast. Parlez-en aussi autour de vous !


----------------------------------------------

Suivre le Tourbillon sur Instagram : @letourbillonpodcast

Site : le-tourbillon.com

Plus d'épisodes

12/14/2021

Anne-Charlotte, l'impact de la fausse couche

Anne-Charlotte a toujours eu un fort désir de devenir maman et logiquement pour elle après son mariage, elle allait enchaîner avec une grossesse. Pourtant elle avait aussi le sentiment que ce serait compliqué pour elle d’avoir un enfant, et elle n’avait pas tord. Les premiers mois la magie n’opère pas et Anne-Charlotte le vit déjà très mal. Elle ne parle pas de son désir d’enfant à son entourage et ne partage pas sa déception lorsque le bâtonnet continue d’afficher négatif. Et pendant ce temps-là, ses amies annoncent tour à tour leurs grossesses. Au bout de huit mois, son rêve devient réalité, elle est enfin enceinte. Malheureusement quelques semaines plus tard, c’est la fausse couche et l’arrivée de la dépression pour Anne-Charlotte. Elle vit très mal cette épreuve et les naissances des bébés de ses proches en parallèle. Alors elle s’isole de plus en plus sans raconter ce qu’elle traverse et se sentant incomprise.Car comment réussir à garder la face quand toutes ses amies proches annoncent leur grossesse, qu’il faut aller rencontrer leur bébé, les féliciter alors que l’on vient de faire une fausse couche ? Comment passer à autre chose quand on n’arrive plus à se lever pour aller travailler, qu’on n’a plus le goût à rien, ni l’envie de voir personne.Pendant des mois Anne-Charlotte reste sous sa couette attendant que sa peine passe. Puis c’est le moment d’aller voir une psy, de se relever, de reprendre confiance en la vie et de découvrir enfin les fameuses deux barres roses qu’elle attendait tant. Une merveilleuse rencontre avec son fils chéri, un changement de vie, et elle retombe enceinte dix mois plus tard. Mais la fausse couche n’a pas dit son dernier mot et Anne-Charlotte va devoir gérer cette deuxième épreuve cette fois-ci en étant maman.Bonne écoute !----------------------------------------------Pour soutenir Le Tourbillon, il vous suffit de mettre cinq étoiles et un avis sur votre application podcast. Parlez-en aussi autour de vous !Suivre le Tourbillon sur Instagram :@letourbillonpodcastSite :le-tourbillon.com