Le sens de la fête

Partager

Laurent Garnier : "Il y a un fil tellurique entre le DJ et le public"

Saison 2, Ép. 11

Entretien long-format avec le patron, le big-boss des dancefloors français : Laurent Garnier. Comme s’il avait éclot d’une boule à facettes, chez lui le sens de la fête est une vocation qu’il nourrit depuis sa tendre enfance. Sa chambre d’enfant des 80’s avait déjà des allures de club et les fêtes foraines on déjà un avant-goût de discothèque. Laurent Garnier débute comme DJ au club légendaire l’Haçienda à Manchester. Il prend la gifle de sa vie en découvrant la techno de Detroit et la house de Chicago, qu’il ramène à Paris en tant que DJ résident au Rex Club avec ses mythiques soirées Wake Up. Cofondateur du label F communication, récompensé d’une Victoire de la musique en 1998, Laurent Garnier devient rapidement le meilleur ambassadeur des musiques électroniques en France. Après avoir consacré sa vie au dancefloor, une chose est sûre : à 56 ans, Laurent Garnier nous n’a pas fini de nous faire danser.


“Le sens de la fête” est une série de podcasts, composée de grands entretiens avec des figures de la fête à la française, du Palace à la Concrète. Toutes générations et tous milieux confondus, ils viennent nous raconter ce que c’est, pour eux, que faire la fête. On retrace le parcours de ces icônes de la teuf, on se remémore leurs plus grands souvenirs et on prend de la hauteur pour se demander : au final, qu’est-ce que le sens de la fête ?


"Le sens de la fête", le podcast des cultures de la teuf

Une émission de Christophe Payet pour Nique – La radio, en collaboration avec Villa Schweppes

Réalisation : Malo Williams

Plus d'épisodes

6/29/2022

Le Memphis : "Je considère ma boîte de nuit comme un bâtiment de guerre"

Saison 2, Ép. 15
On t’emmène découvrir un club qui a traversé l’histoire de la bringue : Éric nous reçoit au Memphis, un des plus anciens lieux de fête de la capitale ! Ce monument vintage créé en 1946 par son grand-père, d’abord bal musette avant que son père ne le transforme en discothèque, incarne une certaine idée de la fête populaire, tout l’inverse de la fête parisienne. C’est pourtant près des Grands Boulevards que le Memphis a offert pendant 75 ans une fête ouverte à toutes et tous, de 7 à 77 ans. Club le soir, le Memphis c’était aussi l’un des derniers thé dansants de Paris. Ouvert tous les après-midi pour faire guincher les anciens. Éric raconte avec émotion les rencontres avec ces clients titis parigots qui avaient parfois connu le bal musette de son grand-père. Avec le Covid, Le Memphis a définitivement mis la clé sous la porte. C’est une institution qui s’éteint. Un vestige des bals populaires parisiens !“Le sens de la fête” est une série de podcasts, composée de grands entretiens avec des figures de la fête à la française, du Palace à la Concrète. Toutes générations et tous milieux confondus, ils viennent nous raconter ce que c’est, pour eux, que faire la fête. On retrace le parcours de ces icônes de la teuf, on se remémore leurs plus grands souvenirs et on prend de la hauteur pour se demander : au final, qu’est-ce que le sens de la fête ?"Le sens de la fête", le podcast des cultures de la teufUne émission de Christophe Payet pour Nique – La radio, en collaboration avec Villa SchweppesRéalisation : Malo Williams
6/15/2022

Bob Sinclar : "Un parisien coincé vrille complètement à Ibiza"

Saison 2, Ép. 14
Place à un blockbuster de la teuf : on part à la découverte du sens de la fête de Bob Sinclar ! Avant de devenir une star mondiale des dancefloors, Bob Sinclar, c’est l’histoire d’un timide gamin du Marais qui rêve de devenir une étoile du ballon rond ou des cours en terre battue. Un geek, fan de hip-hop, de soul, de funk et d’acid jazz qui produira certains des plus gros tubes commerciaux de ces dernières décennies, dont Love Generation ou World Hold On. Celui qui, plus jeune, n’aimait pas trop danser par timidité, découvre le monde de la nuit au mythique club parisien Le Palace et se destine alors à passer sa vie à faire danser les autres. Il confonde le label Yellow Prod dans les années 90 et exporte la musique électronique française aux quatre coins du globe au côté des grandes figures de la French Touch. Figure incontournable d’Ibiza en devenant résidant au célèbre club Le Pacha, Christophe Le Friant, de son vrai nom, c’est enfin celui qui a maintenu la flamme de la fête pendant le confinement avec des DJ sets sur Facebook qui ont fait twerker la toile. Il veut aujourd’hui revenir aux sources et montrer un autre visage que celui qui a fait son succès, plus underground, plus authentique.“Le sens de la fête” est une série de podcasts, composée de grands entretiens avec des figures de la fête à la française, du Palace à la Concrète. Toutes générations et tous milieux confondus, ils viennent nous raconter ce que c’est, pour eux, que faire la fête. On retrace le parcours de ces icônes de la teuf, on se remémore leurs plus grands souvenirs et on prend de la hauteur pour se demander : au final, qu’est-ce que le sens de la fête ?"Le sens de la fête", le podcast des cultures de la teufUne émission de Christophe Payet pour Nique – La radio, en collaboration avec Villa SchweppesRéalisation : Malo Williams
6/1/2022

Soro Solo : "Je recherche dans la fête sa fonction sociale"

Saison 2, Ép. 13
On part à la découverte du sens de la fête de l’infatigable Soro Solo ! À 72 ans, il met tout le monde à l’amende sur le dancefloor ! Animateur et producteur radio iconique, Souleymane Coulibaly, de son vrai nom, marque les esprits sur les ondes ivoiriennes et françaises, notamment sur FranceInter où il co-anime la cultissime “Afrique enchantée”. Son amour pour la musique et la danse et son éclectisme font de lui un MVP incontestable de la bringue. Pourtant, sa vie n’a pas toujours été une fête. Né en 1950 à Korhogo dans le nord de la Côte d’Ivoire, Soro Solo a connu le joug colonial français, l’indépendance, la guerre, l’exil. Mais il faut dire qu’avant même de savoir marcher, Soro Solo dansait déjà sur le dos de sa mère dans les fêtes rituelles traditionnelles. Avec sa voix rocailleuse, il nous conte la fête sacrée, la fête sociale. La musique politique. La bringue rituelle et la teuf ciment de la communauté !“Le sens de la fête” est une série de podcasts, composée de grands entretiens avec des figures de la fête à la française, du Palace à la Concrète. Toutes générations et tous milieux confondus, ils viennent nous raconter ce que c’est, pour eux, que faire la fête. On retrace le parcours de ces icônes de la teuf, on se remémore leurs plus grands souvenirs et on prend de la hauteur pour se demander : au final, qu’est-ce que le sens de la fête ?"Le sens de la fête", le podcast des cultures de la teufUne émission de Christophe Payet pour Nique – La radio, en collaboration avec Villa SchweppesRéalisation : Malo Williams